BIENVENUE

Bonjour, bienvenue aux personnes sensées, soucieuses de comprendre ce phénomène de société: "le culte du tout sauvage". Culte qui nous conduit vers une société dans laquelle tout est planifié pour servir des lobbys dont le but est la stérilisation de nos vies par, entre autre, la perte de savoir faire ancestraux et sages, afin d'avoir la main mise sur l'indépendance des peuples.(ouragan)
Les véritables créateurs des parcs nationaux du monde ne sont pas les idéologues et les
évangélistes du mouvement écologiste, mais les peuples indigènes qui ont façonné leurs paysages
grâce à un savoir et une vision emmagasinés à travers d'innombrables générations. (Stephen Corry)


Mes articles sont régulièrement mis a jour, soit par l'actualité les concernant, soit pour en rectifier des erreurs (que vous pouvez me signaler). Ils évolueront donc dans le temps, jusqu'au jour ou une solution pérenne, pour la sauvegarde des ruraux qui vivent de et en accord avec la nature, soit adoptée par nos gouvernements

OUTIL BARRE DE RECHERCHE CI DESSOUS. Entrez un titre, une phrase, un mot et lancer la recherche

Rechercher dans ce blog

jeudi 28 mars 2013

UN COMMENTAIRE BIEN DANS LA LIGNEE DE L'INCONSCIENCE

suite a l'article paru dans la "Tribune de Genève"
sur

Un loup a été observé de très près dans le Haut-Valais


voici le commentaire typique du pros loup excédé par l’inquiétude que génère l'animal auprès de la population rurale:

Sébastien Passemard

26.03.2013, 17:16 Heures

mais laissez les vivre..les agriculteurs sont assurés, qu'on arrête à la fin. les gens se sont battu pour que ces loups soit des animaux «strictement protégés», pourquoi revenir en arrière?!


Un jour , un chien est entré dans mon poulailler et a pratiquement détruit toute la population des pondeuses. Le propriétaire du chien m'a dit "c'est pas grave je suis assuré" . L'assurance m'a rembourser les poules, le temps de remettre la structure en place,  j'ai perdu le marché des œufs dans la région!





C'est pas grave M. Passemard, si quelqu'un se fait écraser par un chauffard, il est assuré. La famille vas toucher le pactole!

Des gens se sont battus depuis une vingtaine d'années pour la protection des loups, puis nous l'imposent sans aucune concertation, sans se poser la question de notre devenir, alors que d'autre se sont battus pendant des milliers d'années pour que la vie dans nos régions soit possible pour des gens qui vivent dans le respect de la nature et de manière durable. Pour que je puisse retrouver mes poneys de trait vivant le soir après la pature. Sinon l'assurance me donnera des sous, mais il me faudra minimum 6 ans pour leur apprendre a bien travailler entre les rangs de légumes sans rien écraser! Et si le loup me les bouffent au bout de 3 ans, tout est à refaire! Et pour les chevaux ou les bovins, l'état ne donne aucune aide pour la mise en place de structures de protection, qui me reviennent cette année a + de 17 000 euros, qui ne seront jamais amortis, et qui n’empêcheront pas le pire d'arriver.

Comment des gens peuvent se targuer du devoir accompli envers le loup, alors que chaque heure qui passent, me rapproche du moment ou ils reviendront se nourrir de mes chevaux!


C'est à l'état démissionnaire de nous protéger:

Article L113-1
Par leur contribution à la production, à l'emploi, à l'entretien des sols, à la protection des paysages, à la gestion et au développement de la biodiversité, l'agriculture, le pastoralisme et la forêt de montagne sont reconnus d'intérêt général comme activités de base de la vie montagnarde et comme gestionnaires centraux de l'espace montagnard.
En conformité avec les dispositions des traités instituant la Communauté économique européenne, le Gouvernement, reconnaissant ces rôles fondamentaux de l'agriculture, du pastoralisme et de la forêt de montagne, s'attache à :
notamment article 8:  Assurer la pérennité des exploitations agricoles et le maintien du pastoralisme, en particulier en protégeant les troupeaux des attaques du loup et de l'ours dans les territoires exposés à ce risque.

Mais rien, au contraire, on est en train d'essayer de me refuser un permis de construire un abris de protection en bois de 27 m² pour mes chevaux dans le parc de protection renforcé que j'ai été obligé de faire pour essayer de me défendre.
Alors, bien que je respecte le loup et toute forme de vie, s'il vous plait, modérer vos propos, et essayer de vous mettre quelques instant dans notre situation d'assuré, et priez pour que les assurances nous gardent. Elles ont déjà viré quelques éleveurs trop durement touché et m'ont fait sous entendre d'éviter a ce que cela se reproduise!


mercredi 20 mars 2013

LA DICTATURE DES INCONSCIENTS

Alors que le plan loup ne sera soumis aux acteurs publics autre que les fonctionnaires seulement 3 jours avant son adoption, la circulaire technique lié au plan loup est entrée en vigueur le 5 mars 2013.

Le public concerné:
La loi sur la participation du public est définitivement adoptée
Les modalités d'association du public à l'élaboration des décisions de l'Etat ayant une incidence sur l'environnement sont maintenant réécrites. Une ordonnance devra régler la question pour les décisions des collectivités locales.(source  14 décembre 2012  |  Actu-Environnement.com)
Le public concerné a trois jours pour étudier le projet, le soumettre démocratiquement aux élus, associations et partenaires concernés, prendre des décisions et les soumettre a l'état pour qu'il tienne compte de leurs réflexion, alors que la circulaire concernant l’application du plan loup est entrée en vigueur début Mars! DE QUI SE MOQUE T'ON?

en savoir + le plan loup

La circulaire 

 le loup ne figure pas à l’inventaire des espèces menacées ou en danger de l’Union internationale pour la conservation de la nature ; sa population est qualifiée de « stable ». On peut même affirmer aujourd’hui qu’elle est en forte expansion… 

en savoir +

Le plan loup




mercredi 6 mars 2013

TÉMOIGNAGES

Les mesures de protections, inefficaces et coûteuses

Un de ses chiens patous, un grand "montagne des Pyrénées" blanc, porte les marques d'un combat, une blessure profonde à la patte. L'éleveur s'est entouré de ces gardiens depuis plusieurs saisons. Cet été, il en a sept auprès de lui, plus cinq chiots qu'il a commencé à dresser au contact de tout jeunes agneaux pour les préparer à devenir l'un des leurs. Il s'est aussi doté d'un parc mobile, pour rassembler les moutons la nuit et faciliter la tâche de ses chiens. Une logistique lourde : les filets et les sacs de croquettes pour les patous ont été acheminés par hélicoptère. Le parc de nuit doit être régulièrement déplacé pour éviter le surpâturage.


Malgré ces mesures de protection financées par l'Etat dans le cadre du plan d'action national sur le loup, d'année en année, le prédateur, protégé par la convention de Berne (1979), s'adapte et déjoue la vigilance des éleveurs. "Je ne sais plus ce qu'il faut faire. Cette année, c'est pire que tout, les loups attaquent le jour. Il y a quelque temps, je discutais avec quatre personnes à côté de la cabane. A 80 mètres, le loup s'est jeté sur une brebis. C'est lui qui nous surveille", poursuit Bernard Bruno.

ou encore

"J'ai 490 hectares avec des creux et des vallons. J'ai quatre chiens patous. J'en aurais 50, cela ne changerait rien car le terrain est tellement accidenté qu'il leur est impossible de surveiller tout le troupeau."
En savoir plus sur l'article publié dans le "Monde Planète" du 01/09/2012


mais surtout voici ce que dit Michel Olivier qui ce dit représenter l’association Férus a propos des mesures de protections :
" Elle a ses limites. La brebis restera toujours la proie la plus facile, même avec des chiens Patous »,


Voila des bergers qui mettent en place les mesures de protection et qui se remettent en question, qui ont subi des attaques traumatisantes. Mais rien n'y fait, comme d'habitude, les commentaires des écologistes, copier coller sur le monde planète, transpirent la haine et la désinformation:

Ploukistanais 
Encore une logique rurale surprenante... et sa version pour journalistes urbains! Merci pour le paragraphe : "Ces disparitions ne sont pas seulement imputables au loup. Elles font parfois sourire dans la vallée, où l'on soupçonne certains éleveurs d'écouler une partie de leur production sous le manteau." Chaque brebis peut donc être subventionnée à fond par l'UE, tuée par le méchant loup, indemnisée et revendue contre du liquide?....



Ce sont peut être les bêtes disparues, mais qui n'apparaissent dans aucun bilan officiel,  doublant pourtant les  pertes reconnues indemnisables, selon la directive du 27 Juillet 2011, qui  serait la "production sous le manteau" dont parle  Ploukistanais.
Les vautours des Pyrénées se sont subitement mis à manger des vaches adultes vivantes, suite à une interdiction européenne de leur laisser les carcasses incomestibles par l'homme (vache folle, etc).


Et quand on sait que le directeur d'une association environnementale  à laquelle adhèrent certainement ces braves écolos, gagne, je cite : "Cette aisance financière avait conduit certains dirigeants à s'accorder des rémunérations qui feraient rêver…/… En 2000, …/… 650.000 francs pour le directeur d'une association savoyarde. Et cette rémunération n'avait fait l'objet d'aucune remarque de la part du service instructeur, alors que notre subvention représentait 44% du fonctionnement." extrait de
     Le combat est une fête 
Roselyne Bachelot - Ed. Robert Laffont
270 pages - essai (broché). Paru en novembre 2006
ISBN : 2221103122 

J'aimerais savoir combien gagne le directeur national. Quelle belle leçon sur la production sous le manteau , ces bêtes que personne ne retrouve, à part les charognards et les vautours !



Frank Amoretti 
Quant on voit sur les photos du Monde ces prairies couleur jaune -paille à 2000 mètres d'altitude censées nourrir les brebis, on voit pas très bien l'utilité de la transhumance, toute son organisation technique et ses couts directs: il y a un petit jeu entre le Parc national ( des fonctionnaires de l'environnement ), l'Office National de la Chasse, la chambre d'agriculture du 06 (qui n'est plus un département agricole) et les syndicats d'éleveurs qui n'est pas très clair, comme on dit à Syracuse




C'est drôle mais la transhumance se fait depuis bien avant le retour du loup. Gentils écolos qui savent diriger un troupeau et nous donnent des conseils sur le métier.La transhumance aurait donc été pratiquée pendant + de 6000 ans par erreur? Conseils qui aboutiront à conduire les animaux vers des élevages industriels où ils ne verront plus que la lumière des néons et où une seule espèce fera pour la viande ovine, caprine, bovine, chevaline etc etc...


Et Ploukistanais de continuer
 .....Comment font les Espagnols, Italiens, Roumains?


Francois F.
Et en Italie, 10 fois plus de loups? Troupeaux fictifs? Pas d'indemnisations? Un reportage vite!

Et même sur mon blog:
es abruzzes , plus petit que le vercors plus de pastoralisme, une centaine de loups et quasiment pas de problème.... cherchez l' erreur!


Quand on sait tout cela, et ce qui est ci-dessous:

pour l’Italie c'est ici:

De 600 a 1000 loups selon le comptage officiel, 2000 loups selon la population, quantité retenue par les écolos qui jonglent avec les chiffres : pour une fois ils font confiance à ceux qui subissent ! Pour la France c'est le chiffre officiel qu'ils retiennent (à peine 200). Cherchez l'erreur !

Français et Italiens contestent les chiffres concernant les populations de loups. « Les méthodes de comptage basées sur les cris et les traces dans la neige ne sont pas fiables, insiste le chercheur Michel Corti. En Italie, les estimations officielles sont comprises entre 600 et 1.000 têtes, alors que nous estimons qu'il y en a plus de 2.000. »publié dans la" France agricole"du 21 06 2012


PAS DE PROBLEME AVEC LE LOUP EN ITALIE?

http://www.eleveursetmontagnes.org/actualite/13-actualite/424-loup--les-eleveurs-francais-et-italiens-font-face-a-lunisson


L'expert italien dit:" il faut contrôler la population, la chasse est tolérable"

fédération des acteurs ruraux, italie

Nos témoignages se ressemblent étrangement


http://www.ferus.fr/actualite/hecatombe-dans-les-abruzzes-12-loups-tues-en-2-mois
Depuis le début de l’année, 12 loups ont été retrouvés morts dans le Parc national des Abruzzes, dont la plupart du fait de l’homme :
- 3 loups tués par arme à feu, ce qui démontre que des actes de braconnage existent bel et bien au cœur même du parc national,
- 2 confirmations au moins d’empoisonnement au Carbamate.
Pour les autres, il y a de fortes présomptions d’empoisonnement 
mais puisque tout vas bien en Italie, pourquoi en vouloir au gentil loup? Impossible de savoir combien il en meurt tellement ça arrive souvent: http://gaianews.it/ambiente/lupo-morto-nel-parco-nazionale-dabruzzo-si-teme-evvelenamento-47402.html#.UnldjXAz3D7

Suite aux attaques de loups, cet éleveur après avoir passé 47 années en alpages, a vendu la totalité de son troupeau de 230 bêtes...




pour l’Espagne c'est là:


PAS DE PROBLEME AVEC LE LOUP EN ESPAGNE?


voici un extrait de l'article écrit dans le journal La Nueva España – Oriente.a propos du plan loup Francais
"Tout comme en Espagne, et très concrètement dans la corniche cantabrique, les attaques de loup au bétail sont un des principaux problèmes auxquels l’élevage français est confronté.

certains mois il ne se passe une journée sans un article relatant une attaque!

C'est bizarre: puisque il n'y a pas de problème


http://www.pyrenees-pireneus.com/Faune/Loups/Europe/Espagne/Cantabriques/Picos-de-Europa/Declaracion-del-grupo-Con-Lobos-No-Hay-Paraiso-Traduction-Francais.pdf


pourquoi leur en vouloir, puisqu'ils ne posent aucun soucis


ATTAQUES DE LOUPS DANS LE NORD DE LA PROVINCE DE GUADALAJARA POUR LE SECTEUR DE 

L’ELEVAGELA « TERREUR » DE TOUT PERDRE

Depuis des années les attaques se répètent dans ce qui pourrait sembler un film d’horreur. Mais ce 
n’en est pas un : les attaques de loups sont une constante dans la montagne Nord de la province de 

Guadalajara, avec de nouveaux épisodes ces derniers jours. Les éleveurs se plaignent que 

l’Administration ne prenne pas en charge le problème « une fois pour toutes. »

« Les loups attaquent sans arrêt », explique l’Association Provinciale des Agriculteurs et Éleveurs de la

Province de Guadalajara (APAG). Dernier épisode : fin de semaine dernière, deux nouvelles incursions de loups dans la montagne Nord de la Province. Résultat : deux veaux morts, l’un de deux mois, l’autre d’un peu plus d’un mois. Et l’APAG explique : « de nouveau c’est un éleveur de Galve de Sorbe et on en est déjà à une dizaine d’attaques dans le mois ; sans compter les veaux disparus qui ne sont pas signalés. »


féderation des acteurs ruraux espagne

et aussi

Pour la Roumanie j'ai ça:

film promotionel pour le Sarplaninac, que vont croiser les touristes dans les alpages 


ET POUR L'ENSEMBLE DES PAYS CONCERNES

cet extrait de: Stratégie de prédation chez le Loup
                                                      par André Guyard

Toutefois, nos bergers français sont loin d'être isolés. Partout où le Loup a recolonisé des territoires désertés (le nord de l'Italie, la France, la Suisse, la Norvège), la cohabitation est difficile et le rejet unanime. Dans les régions où le Loup a toujours été présent (sud de l'Italie et Espagne), les pertes sont moins lourdes, les éleveurs plus conciliants. Et pour cause : la trilogie "berger-chien de protection-enclos pour la nuit" existe toujours. On trouve ainsi de nombreux enclos en pierre qui protègent les troupeaux la nuit, et la main-d'œuvre moins chère favorise la présence d'un aide-berger à proximité permanente du troupeau. Autre différence : dans les Abruzzes, l'élevage ovin est principalement destiné à la production de lait. Ces petits troupeaux sont regroupés chaque soir pour la traite dans un endroit protégé. Enfin, en Italie et en Espagne, le loup ne jouit pas d'une protection totale. "Les autorités tolèrent, voire autorisent les éleveurs à braconner l'animal, précise Laurent Garde, chercheur au Centre d'études et de réalisations pastorales Alpes Méditerranée. Faisons pareil en France et les éleveurs supporteront mieux la situation." Ce qui peut aussi dissuader les loups de s'approcher. Une demande partagée par nombre de bergers français."


Comme c'est bizarre, puisqu'il n'y a que chez nous que ça pose problème

             On en déduit que chez les pros loup, ceux qui écrivent les commentaires, sont endoctrinés par ceux qui écrivent les articles pour la promotion du loup, en priorité pour drainer les subventions d'un état déficitaire, dont le principal souci est de garder la minorité des électeurs qui font pencher la balance de leur côté.  

             Aucun d'entre eux ne maîtrise quoique ce soit! Ils sont animés par une passion, qui bien que légitime, ne doit pas rendre aveugle, au point de dresser les populations les unes contre les autres! 

             Le loup ne peut pas être l'idole qui efface les erreurs humaines, dont la responsabilité incombe à nos civilisations,  et dont les écologistes intégristes ne peuvent pas se targuer d'être les élus choisis pour les corriger, au mépris des populations qui vivent de et en accord avec, cette nature!

mardi 5 mars 2013

PASTORALISME, pour en finir avec les contres vérités sur le LOUP


Pour faire face aux affirmations des écologistes « pro-loups » dans le « manifeste pour le loup », voici une réponse point par point, bien plus objective que la propagande discriminatoire et souvent en contradiction totale avec la législation Européenne, qu'ils étalent sans états d'âme
les textes en gras et soulignés sont copiés sur le manifeste

LA FEDERATION OVINE EST SATISFAITE


Au salon, M. Dieny, secrétaire général de la Fédération nationale ovine, a participé à la projection d'un film pour sensibiliser sur le sujet.

Pour lui, "les récentes annonces du gouvernement visant à éduquer le loup vont dans le bon sens. Pour le dissuader, il faut lui faire comprendre que s'il nous attaque, il risque sa peau."



HELAS

"Nous avons réussi à inverser les habitudes comportementales de certains loups grâce à un conditionnement aversif utilisant des captures, des balles en caoutchouc ou des bombes au poivre, livre Daniel Stahler, biologiste en charge du projet loup à Yellowstone. Mais ce conditionnement doit intervenir au moment où le loup agit : la technique ne fonctionne pas si vous le capturez plusieurs jours après la prédation."
"En capturant les prédateurs près du bétail, vous pouvez les amener à rester à l'écart pendant un jour ou deux ; mais s'ils ont faim, ils reviendront, poursuit-il. Tant que les humains, le bétail et les loups cohabitent dans le même écosystème, il n'existe pas de méthode permettant d'éliminer toute prédation."


La capture ne peut pas forcer l'animal à quitter un territoire sur lequel il s'est installé ni l'éduquer à ne pas attaquer un troupeau, confirme Carter Niemeyer,(coordinateur de l'Idaho récupération loup pour l'US Fish & Wildlife Service.) qui rappelle que dans le Wyoming, l'Idaho et le Montana, les éleveurs et chasseurs tuent les loups avec lesquels ils ne parviennent à cohabiter.



"On donne à la société humaine l'illusion de contrôler une espèce sauvage, déplore Jean-David Abel, de FNE. La seule cohabitation possible avec les troupeaux passe par des tirs d'effarouchement et de défense et, en dernier recours, l'abattage."



Tous ces propos tenus par des gens qui retrouvent le sens des réalités ?

La ministre de l'écologie (Vidéo supprimé du fait des propos ridicules des ministres au sujet de l’éducation des loups. Les américains en rigole toujours) a bien dit " certains disent que ça marche". En tous les cas, pas les gens du groupe national loup, ni ceux de la FNE, ni Carter Niemeyer qui a passé sa vie à piéger les loups pour le compte de la "fne made in usa" et qui va peut-être faire partie de l'équipe pour la formation des trappeurs français (mais pourquoi, puisqu'il dit que ça ne marche pas ?), ni Daniel Stahler, biologiste au parc de yellostone. Mais qui alors a dit que ça marche ? Son cousin? Son concierge?
Dans la vidéo, on pourrait croire que le ministre de l'agriculture s'adresse a des maternelles grande section ou a des cours préparatoires:
"on va attraper le loup et on va lui dire que ce qu'il fait ce n"est pas bien! On va le mettre a l'école et lui apprendre qu'il ne faut pas attaquer les troupeaux! et après on va le relâcher!" (chez le voisin?)


Reste que même après dix-huit ans d'expérience outre-Atlantique, la technique requiert encore du temps, de l'argent et du matériel sophistiqué. "Les loups sont difficiles à capturer à l'aide de pièges au sol, assure l'ancien expert du Service américain de la pêche et de la faune sauvage. L'utilisation d'un hélicoptère fonctionne mieux, mais s'avère très chère." Coût de l'opération : entre 2 000 et 6 000 dollars par loup, en fonction du type de GPS utilisé – d'une durée de vie de deux ans en moyenne.


5

En France la capture des loups a déjà été expérimentée,

malgré les limites budgétaires assortie de l'impuissance des "trappeurs français" : "Des limites qui avaient conduit le parc du Mercantour, en France, à arrêter une expérience similaire. De 2007 à 2011, le parc naturel régional a ainsi capturé quatre loups, deux grâce à des pièges au sol et deux via l'utilisation d'hélicoptères, afin d'étudier l'impact du prédateur sur les proies sauvages. Malgré l'emploi de deux personnes à temps plein pendant quatre ans, les colliers GPS se sont avérés difficiles à tracer dans de nombreuses zones sans réception satellite. Au final, le Mercantour a perdu la trace des quatre loups, disparus ou braconnés.


source des extraits sur fond vert : le monde planète



Cherchez l'erreur :

Aux States, on dit que le GPS a une durée de vie de deux ans, en France on dit que le loup s'est fait braconner. 

Et surtout on rigole :Eleveurs et Montagnes
Eduquer les loups... Il n'y a que les "Frenchies" pour oser sortir un truc aussi énorme. Et la nouvelle a même franchi l'Atlantique! Elle est reprise par la chaîne américaine Fox News dans le genre "incroyable mais vrai", les Français veulent éduquer le loup...
Le journal de Fox News, pour ceux qui parlent anglais !

 Aucun animal ne verra de justice à se faire punir pour obéir à ses instincts. »
John CoetzeeDisgrâce, Paris, 2001 [1999], p. 115.

bof si cela satisfait M. Dieny, secrétaire général de la Fédération nationale ovine, alors Amen!

Pour moi ce ne sont que de toutes petites avancées et je n'ai pas envie de tirer sur qui que ce soit, et je reste très sceptique quant à la capture du loup pour lui refaire son éducation et le remettre en liberté dans une autre zone! (chez le voisin, en gros) Ceci dit, cela va créer des emplois, inutiles certes , et donc augmenter la pression financière liée au Loup.

A l'heure où les USA se posent la question du désarmement des citoyens, pendant vos randonnées, vous ne croiserez plus que des bergers armés, accompagnés de chiens éduqués eux aussi, afin que si ils vous mordent, il n'y ait pas de pression juridique sur l'éleveur!

C'est à l'Etat de régler le problème en application de l'article L113-1 du code rural et de la pêche maritime, :L'ETAT s'engage à : alinéa 8° Assurer la pérennité des exploitations agricoles et le maintien du pastoralisme, en particulier en protégeant les troupeaux des attaques du loup et de l'ours dans les territoires exposés à ce risque.

petite anecdocte du mois de mai 2013:


Autre attaque hier, sur l'exploitation de Jacques Courron, à Gourdon. Si les loups n'ont réussi à tuer que deux brebis, c'est plus les circonstances de l'attaque qui retiennent l'attention : l'éleveur bénéficiait d'une autorisation de tir de défense et se trouvait posté devant son troupeau avec une arme à canon rayé. Par ailleurs, un tir de prélèvement était aussi en cours dans le même secteur. Deux louvetiers étaient sur place. Ni l'éleveur, ni les chasseurs expérimentés n'ont pu empêcher les loups d'attaquer. Les représentants de l'ONCFS eux-mêmes appelés sans cesse pour des constats, avouent leur impuissance.
Yves Derbez déplore cette situation et a tout de suite contacté les deux éleveurs pour les assurer de la solidarité et du soutien d'E&M. « J'avais prédit que le printemps serait amer, rappelle-t-il. Il l'est ! »


lundi 4 mars 2013

LE LOUP VICTIME


Sur fond vert extrait de
Le loup, victime indirecte de l’attentat contre le Rainbow Warrior

un ramassis de mensonges, digne de l’endoctrinement pratiqué par des extrémistes hermétiques et discrétionnaires envers les éleveurs, les bergers et les ruraux!.

À titre de comparaison, les attaques de chiens peuvent atteindre 50 000 animaux par an minimum, soit dix fois plus. Il faut savoir qu’il y a en France 11 millions de chiens potentiellement divaguants, c’est-à-dire de chiens qui échappent à la surveillance de leur maître plus ou moins longtemps. Sur le Vercors, par exemple, ou les activités de mushing (activités sportives avec des chiens de traîneaux) sont très répandues, il y a 2000 chiens de traîneau pour 20 loups. Ces chiens (Husky et autres) sont en général plus gros que les loups. Ils mordent les moutons, les attaquent, les font fuir et parfois se précipiter dans des précipices. (Les moutons sont vraiment des animaux stupides, d’où l’expression moutons de Panurge !) Pour vous donner une idée, si un troupeau panique, il peut se jeter dans un précipice et 50 % des animaux peuvent mourir d’un coup. Alternativement, quand il pleut, les moutons se serrent les uns contre les autres. S’il y a un éclair, c’est 100 % des animaux qui sont électrocutés !
Alors, certes, le loup cause des dégâts aux troupeaux, mais les éleveurs « oublient » de dire qu’il y avait des dégâts avant son arrivée, et ils font peser sur lui tous leurs maux actuels. C’est plus facile !

...


Sur la commune de Valloire, sept cadavres de chevreuils et un chamois ont été découverts par un agent de l'ONF. Les morsures et les traces observées sont typiques d'une attaque de chiens errants. Photo DL comme on peut le constater, il ne manque rien et la panse est gonflée!


ci dessous brebis attaquées par des chiens, ventre gonflé par la durée du harcèlement et  blessures sans communes mesures avec...
Une des brebis égorgées.
brebis attaquées par des chiens, ventre gonflé par la durée du harcèlement et  blessures sans communes mesures avec...
Cinq brebis ont succombé à l'attaque des prédateurs. ()



pas de bain de sang






aucun cartier arraché

..... par comparaison, poney et brebis attaquées par des loups, le ventre n'a pas eu le temps de gonfler, blessures caractéristiques, il manque des cartiers entiers!


le poney a le crane brisé par les mâchoires du loup et il lui manque l'épaule et l’antérieur!






a droite, chien attaqué par un loup
a droite les reste du veau prés de romans



a force égale, le chien n'a pas la même motivation que le loup!
Sauf a de très rares exceptions, celles qui justifient les test adn, les éleveurs de métier ainsi que les experts de l'ONCFS, savent dés la découverte qui est le responsable.


Le texte de ouary en entier avec en rouge les commentaires de "La brebis qui terrasse le loup"

"Sur le Vercors, il y a 2000 chiens de traîneau pour 20 loups".

J'ai téléphoné, avec "La brebis qui terrasse le loup", aux offices de tourisme. Il y a 1 organisateur de balade en  chiens de traîneaux à Corrençon et  7 sur Vassieux avec ; entre 25 et 100 chiens chacun : moyenne à 40 Chiens = 320 chiens sur le Vercors. Même si l'on ajoute une 20aine de privés avec 1 ou 2 chiens chacun, on arrive à 320 +20 = 340 ou 360 chiens de traineaux. Bon poids..., allez disons 400.
Il faut toute l'exagération de Ouary pour arriver à 2000. Que veut-il prouver ?? Que l'essentiel des attaques viennent de ces chiens bien sûr, mais il faut savoir que ces chiens sont précieux, sont des outils de travail et qu'ils sont bien gardés et enfermés ou attachés. Ceci n’empêche pas quelques accidents, mais de là à affirmer que les professionnels sont laxistes au point de laisser commettre à leurs chiens des forfaits aussi graves sur les élevages de leurs voisins, qu'il connaissent, et avec qui ils partagent le même territoire, empruntant souvent les chemins privés des uns et des autres, voire les terrains, utilisent certainement les coutumes d'entraides et de solidarité propre au monde rural que veulent rationaliser les écolos, il n'y a qu'un extrémiste pro loup "gorgé de passion et bourré d'obscurantisme * ", pour en arriver a de telles conclusions sans aucun fondement.

dixit Mathieu Vaslin, "Paysan-naturaliste éleveur berger pro loup", à propos des ruraux paysans! A ce jour, que je sache, jamais aucune personne vivant au contact de la terre et de la nature, ne s'est affublée d'autant de casquettes, d'autant que son métier est ornithologue au parc de Noirmoutiers et que c'est sa compagne qui est installée avec 60 chèvres depuis 2010 ! La race des paysans supérieurs est en marche, sûre d'elle, sûre de son bon-droit,  aux prix des pires mensonges et calomnies!

Les dégâts avant son arrivée:

Ah, ça me rassure, parce que en 40 ans d’activité dans le Haut Diois, sur ma commune et les communes limitrophes, on a constaté une douzaine d'attaques de chiens, sur environ 150 ovins (dont 50 pour un seul chien dans une bergerie) et caprins, animaux jamais massacrés comme sur les photos, souvent morts par asphyxie ou piétinements ou coincés, jamais mis en pièces, les chiens identifiés ou liquidés. Depuis l'automne 2012, plus de 280 brebis, un veau, un chien patou, un poney, 2 chiens de chasse, sur ma commune et les communes limitrophes. A croire que les 11 millions de chiens errants, dont on n'a pu suivre aucune piste, ni aperçu aucun représentant, se sont donné rendez vous chez nous, et que les loups qui protègent nos troupeaux, on peut suivre leurs traces dans la neige, ne sont pas assez nombreux pour nous protéger. Les loups considérant les chiens comme des rivaux ne leur font pas de quartier. On peut donc considérer que dés l'apparition des loups, les chiens divaguant sont doublement en péril : Pour mémoire en 1954 le loup qui a sillonner le nord isère avant d'être abattu a vigneu, a mangé plusieurs chiens dans des cours de fermes... 

Etude comparative des attaques de prédateurs avant et après l'arrivée du loup

Résumé de l'étude de Laurent Garde sur la prédation chiens/loups


Laissez nous nous défendre, et vous aurez la preuve que vous réfutez, car pour les chiens errants, on les repère et on opère, tandis que pour le loup, à part les empreintes, ni vu ni connu.
 Et dites aussi aux techniciens de l'oncfs, qui font le constat et les prélèvements, que ce sont des bons à rien!

"Les moutons sont vraiment des animaux stupides", mais que dire des écolos qui se gavent de mensonges parce qu'il n'ont aucune idée, ni aucune approche de la vie en relation avec la nature, qui n'est en France absolument plus sauvage et dans laquelle s'épanouissent des hommes des femmes et des enfants qui la respectent ; contrairement aux troupeaux qui s'entassent dans les villes et s'imaginent que leur survie se trouve dans les super-marché! C'est pourquoi on attribue l'expression "moutons de Panurge" au genre humain...

Les moutons sont vraiment des animaux stupides, stupide par rapport a quoi.... Quand on est stupide, on ne mérite pas d'être protégé ? Certaines vies auraient elles plus de valeur que d'autres? La nature se serait elle trompée?
  
il peut se jeter dans un précipice et 50 % des animaux peuvent mourir d’un coup. Les autres 50 % ont ouvert leur parachute Oui en effet les moutons sont vraiment des animaux stupides, et que font des êtres humains face à un tireur fou, ci ce n'est de courir dans tous les sens saisis de panique?  C'est pourquoi on attribue l'expression moutons de Panurge au genre humain...

S’il y a un éclair, c’est 100 % des animaux qui sont électrocutés ! On va leur faire passer le C.A.P.
d'électricien! Je me souviens de mon père qui me racontait que, pendant les bombardements, certaines personnes allaient se réfugier dans des bâtiments stratégiques! les moutons sont vraiment des animaux stupides.

Une autre vision du MOUTON         

 

Le mouton n'est pas QUE stupide



Je ne vous conseille pas d'aller dire a un éleveur qui vient de subir une attaque:
- "Tu vois, c'est plus facile avec le loup qui protège ton troupeau contre les chiens errants, regarde comme elles sont stupides tes brebis, elles se sont jetée toutes seules en pleine nuit dans le précipice, et les autres sont entassées a attendre l'éclair qui va nous rendre la raison, à nous, "le péril vert".

vendredi 1 mars 2013

LE LOUP AUTOUR DU HAUT DIOIS


Un inconditionnel du loup, Nicolas Ughetto, a enfin réussi à prendre en cliché le rêve de sa vie, de dire:
_"Je suis conscient que je viens de vivre un moment d’éternité d’une vingtaine de secondes et je ne suis pas prêt de l’oublier…".

Serait-ce le même loup qui a attaqué l’éleveur de BARRET de LIOURE, dans le Ventoux, et dont personne ne se soucie ? Quand un pro-loup photographie le loup, il n'y a aucun doute ; quand un élevage se fait attaquer, dans la même région, ce sont des chiens : aucun doute.
"Un éleveur à BARRET de LIOURE, a subi une attaque dans la nuit du 16 au 17/02 d'un bovin (broutard âgé de 7 mois) : plus 2 génisses disparues".

Et l’éleveur pourrait dire:
_ "je suis conscient que je viens de vivre un cauchemar pour la 3eme fois de ma vie, et je suis sûr que cela va se reproduire!"

Et le fanatique de reprendre:
"Je suis ce matin dans l’autre maternité du monde, le Mont Ventoux et je vais moi aussi essayer d’ouvrir grand les yeux."

La "maternité du monde", permet la reproduction d'un prédateur qui a massacré, en 2012, 5800 animaux domestiques et dont les écolos nous assurent que c'est "supportable et surtout négligeable". Aucun de ces irresponsables n'a la bienséance de demander leur avis aux éleveurs et bergers concernés.
N'importe quel être humain doté d'un minimum d'empathie,  n'oserait  pas proférer de tels propos face à la réalité. Les passions ne devraient pas aveugler, mais permettre effectivement d' "ouvrir les yeux".

L'agneau ci dessous traumatisé par  le carnage

La détresse de l’éleveur face a la réalité du terrain et aux discours des "pros loups"


Et ça continue:

maternité du monde" fantasmée par certains, Porte de l'enfer subie par d'autres




"Si l’attaque nocturne est passée inaperçue dans le petit hameau, le prédateur, lui, n’a pas raté son coup : cinq agneaux et une brebis ont été égorgés, et en partie dévorés. Quatre autres bêtes s’en sont sorties vivantes, mais sont dans un état pitoyable : patte cassée, œil ou oreille arraché… de quoi dégoûter l’éleveur : « Je vais être obligé de les euthanasier, cela fait plus de 24 heures qu’elles souffrent et c’est insoutenable. » Se tournant vers sa plus ancienne brebis, mourante, il livre : « Celle-là, je l’ai eu toute petite, et l’ai élevée au biberon ! Ça me fait tellement de peine », avoue Bernard Breysse, dont le “troupeau” ne se résume plus qu’à deux bêtes. Il se demande d’ailleurs s’il va poursuivre son activité.
« Sur certaines bêtes, les vertèbres cervicales ont été broyées, et les côtes sectionnées… je ne connais pas de chien capable de faire cela, et ça ressemble fort à ce que j’ai déjà vu dans le Vercors. »"


Attendons quand même le résultat des analyses par la DDT qui est en vacances, contrairement aux loups, aux éleveurs et aux animaux. Analyses qui, de toute manière, ne convaincront pas les "pro loup à n'importe quel prix"
http://www.ledauphine.com/drome/2013/02/26/une-dizaine-de-brebis-egorgees#jimage=9234E441-686D-4181-A8C8-8C83C0A955DD

voila c'est fait pour les brebis le résultat est là :Les résultats des analyses effectuées sur les cadavres de brebis confirment que l’attaque survenue il y a dix jours à Saint-Bardoux (Nord-Drôme) sur un troupeau de 10 bêtes, est bien l’œuvre d’un loup. La présence du prédateur dans la vallée est par la même occasion confirmée par la direction départementale du territoire.
 Pour le broutard, ça embarrasse tout le monde et malgré les photos des empreintes faites par la DDT + les analyses, toujours pas de résultat. Le poisson vas peut être se noyer!