BIENVENUE

Bonjour, bienvenue aux personnes sensées, soucieuses de comprendre ce phénomène de société: "le culte du tout sauvage". Culte qui nous conduit vers une société dans laquelle tout est planifié pour servir des lobbys dont le but est la stérilisation de nos vies par, entre autre, la perte de savoir faire ancestraux et sages, afin d'avoir la main mise sur l'indépendance des peuples.(ouragan)
Les véritables créateurs des parcs nationaux du monde ne sont pas les idéologues et les
évangélistes du mouvement écologiste, mais les peuples indigènes qui ont façonné leurs paysages
grâce à un savoir et une vision emmagasinés à travers d'innombrables générations. (Stephen Corry)


Mes articles sont régulièrement mis a jour, soit par l'actualité les concernant, soit pour en rectifier des erreurs (que vous pouvez me signaler). Ils évolueront donc dans le temps, jusqu'au jour ou une solution pérenne, pour la sauvegarde des ruraux qui vivent de et en accord avec la nature, soit adoptée par nos gouvernements

OUTIL BARRE DE RECHERCHE CI DESSOUS. Entrez un titre, une phrase, un mot et lancer la recherche

Rechercher dans ce blog

samedi 13 avril 2013

LE LOUP ET LES SUBVENTIONS

Monsieur, c'est vous et vos congénères humains qui n'avez rien à faire dans les campagnes car il ne faut pas oublier que c'est l'homme qui squatte le territoire du loup par Sarah
l'exemple type de la dictature verte. Nous et nos congénères présents depuis des milliers d'années, devons nous pliez, face a l'élite qui se considère au dessus du lot, qui se réveille en stigmatisant les populations qui impacte très peu la nature, mais qui ferme les yeux devant le reste de la civilisation qui massacre tout!



Ce n'est pas parce que les aïeux ont fait disparaître le loup qu'il faut recommencer. Cet animal était là bien avant les brebis... et avant nous. Il fait partie de la chaine alimentaire. De plus, les éleveurs ne vivent que de fonds publics, avec nos impôts, donc, alors qu'ils foutent la paix aux loups. 

Honte à vous !!!!! les éleveurs touchent des sous ( de nos impôts soit dit en passant ) pour tout animal tué. Le beurre, l'argent du beurre, la crémière et la monnaie.



Seule une meute de loups peut s’attaquer à un poney"
ça on ne sait pas.
Par contre, que seul le loup soit capable de rapporter une conséquente indemnisation, ça c'est acquis...


pour un cheval de travail ONC qu'il faut éduquer jusqu’à l'age de 6 ans pour pouvoir commencer a lui faire biner entre les rangs sans aucun dégât, en sachant qu'il sera au top vers l'age de huit ans, on touche 1500 euro!(ouragan)

Mesdames, messieurs, une subvention ou deux pour manger et rester propre, siou plais...

Pas possible ! Car l'Etat français donne déjà des primes aux bergers dont les brebis sont tuées par les loups ! Ce qui devrait faire du loup le meilleur ami des bergers français car au moins avec les brebis mangées par le loup, les éleveurs sont sûr d'en toucher quelque chose. 


Voici la liste des secteurs subventionnés par l'état. 17 pages, dites nous dans quel secteurs vous vous situez , et venez vous excuser!

L’ État a versé 1,2 milliard d’ euros de  pour les ministères en 2009 : 1 226 037 697 euros exactement (contre 1 165 259 511 € en 2008).
dont:
Agriculture et pêche : 64 521 356 euros (30 501 440 euros en 2008)

La France compte 1 300 000 associationspour 16 millions de bénévoles et 1,8 million de salariés à temps plein ou à temps partiel, soit environ 5% de l’emploi en France. Près de 65 000 associations se créent chaque année.
Le budget du secteur associatif est énorme, il s’élève à plus de 70 milliards d’euros en 2012, dont près de la moitié (34,3 milliards) est de source publique. Le montant colossal de ces subventions avoisine les sommes que l’Etat consacre au budget de la Défense !

Protéger le loup coûte quatre fois plus cher que de compenser les éleveurs. Les faits sont cachés. Il y a presque une omertà », lance Jean-Luc Valérie consultant auprès du collectif Biodiversit’Haies 88. Lire la suite



commentaire issus de la http://federationdesacteursruraux.blogspot.fr/

Mais les "dégâts du loups" sont un commerce juteux pour beaucoup de monde : Les politiques parlent enfin sans risque d'un sujet rassembleur ; les syndicats ovins regroupent les troupes ; l'ONCfs perrenise des postes de fonctionnaires ; les chasseurs vont avoir une nouvelle espèce problématique à gérer et récupèrent des subventions ; Les éleveurs sefont enfin remboursser les dégats des chiens qui n'étaient pas remboursés jusqu'à présent

 voir le tableau des attaques de prédateurs après l'apparition du loup, et noter que les éléveurs se sont toujours débrouillés avec les chiens divaguant, car il n'y a pas de chiens errants en France!

A noter que toutes les subventions données au titre des mises en place des protections contre le loup sont prélevées sur le budget agricole et ne coûtent donc strictement rien de plus au contribuables. Par contre cet argent qui a été voté démocratiquement pour d'autre application, est détourné anti démocratiquement de sa vocation première! Cela montre une fois de plus que tout les pleurnicheurs ne comprennent rien et ne savent rien sur le budget agricole, qui se vote de la même façon que n'importe quel autre budget!

Dernière nouvelle de l'apologie de la bètise des défenseurs du loup je cite:
"La France préfère-t-elle offrir lâchement des loups au bon plaisir des chasseurs, plutôt que de résoudre les vrais problèmes de fond de la filière ovine ? Cette filière est dans une situation économique difficile. Les éleveurs vivent essentiellement de subventions publiques. Si la société française fait le choix de maintenir l'élevage ovin en le soutenant par de l'argent public, on est en droit d'attendre que cette activité soit mise en œuvre de façon compatible avec les enjeux du 21ème siècle, et avec les attentes de la société en matière de protection de la biodiversité."
http://www.lpo.fr/actualite/au-moins-deux-loups-abattus-en-deux-jours-par-des-chasseurs-merci-monsieur-le-ministre-de-lenvironnement

Le loup a simplement coûté en 2012 plus de 15 millions d'euros d'argent public sans rien produire d'autre que la destruction des troupeaux gérés avec respect de la nature et de l"animal. Contrairement a l'agriculture de montagne qui je cite:
Par leur contribution à la production, à l'emploi, à l'entretien des sols, à la protection des paysages, à la gestion et au développement de la biodiversité, l'agriculture, le pastoralisme et la forêt de montagne sont reconnus d'intérêt général comme activités de base de la vie montagnarde et comme gestionnaires centraux de l'espace montagnard.
En conformité avec les dispositions des traités instituant la Communauté économique européenne, le Gouvernement, reconnaissant ces rôles fondamentaux de l'agriculture, du pastoralisme et de la forêt de montagne, s'attache à :
1° Encourager des types de développement adaptés à la montagne, notamment en consentant un effort particulier de recherche appropriée aux potentialités, aux contraintes et aux traditions de la montagne et en diffusant les connaissances acquises ;
2° Mettre en oeuvre une politique agricole différenciée favorisant l'élevage et l'économie laitière dans les secteurs qui n'ont pas la possibilité de productions alternatives ;
3° Promouvoir les productions de qualité et faire prendre en compte leurs spécificités dans le cadre de l'organisation et de la gestion des marchés agricoles et forestiers, notamment dans le cadre des organisations interprofessionnelles reconnues ;
4° Assurer la préservation des terres agricoles, pastorales et forestières ;
5° Prendre en compte les handicaps naturels de l'agriculture par des mesures particulières visant notamment à compenser financièrement les surcoûts qu'ils génèrent, ainsi qu'à financer les investissements et le fonctionnement des services collectifs d'assistance technique aux exploitations et à leurs groupements ;
6° Faciliter, en tant que de besoin, la pluriactivité par la complémentarité des activités économiques ;
7° Conforter la fonction environnementale de l'activité agricole en montagne, notamment par la voie contractuelle ;
8° Assurer la pérennité des exploitations agricoles et le maintien du pastoralisme, en particulier en protégeant les troupeaux des attaques du loup et de l'ours dans les territoires exposés à ce risque.
mais tout ça ne compte pas pour les écologistes qui ne rêvent que d'assouvir leurs fantasmes a n'importe quel prix!

Quand à la protection de la biodiversité avec le loup :
un loup mange entre 4 et 5 kg de viande par jour, soit 250 loups = 1 tonne de biodiversité qui disparaît tout les jours, sans compter ce qui n'est pas consommé! 





voir aussi les massacres sur les animaux sauvage et les restes non consommés

La prolifération des loups inquiète. Elle met en péril de nombreuses exploitation et l'Etat se doit, juridiquement, d'assurer la protection des troupeaux et la pérennité  des élevages en parfaite conformité avec la directive habitats contrairement au affirmations des mouvements écologistes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour ceux qui veulent commenter mais qui n ont pas de compte, vous pouvez communiquer par le biais du formulaire de contact en précisant à quel article s adresse le message. Depuis la supression des commentaires anonymes, la haine et la diffamation ont totalement disparues du blog.