BIENVENUE

Bonjour, bienvenue aux personnes sensées, soucieuses de comprendre ce phénomène de société: "le culte du tout sauvage". Culte qui nous conduit vers une société dans laquelle tout est planifié pour servir des lobbys dont le but est la stérilisation de nos vies par, entre autre, la perte de savoir faire ancestraux et sages, afin d'avoir la main mise sur l'indépendance des peuples.(ouragan)
Les véritables créateurs des parcs nationaux du monde ne sont pas les idéologues et les
évangélistes du mouvement écologiste, mais les peuples indigènes qui ont façonné leurs paysages
grâce à un savoir et une vision emmagasinés à travers d'innombrables générations. (Stephen Corry)
Le courage c'est de chercher la vérité et de la dire ; ce n'est pas de subir la loi du mensonge triomphant aux services d'intérêts obscurs. (Ouragan d’après Jean Jaures)

Mes articles sont régulièrement mis a jour, soit par l'actualité les concernant, soit pour en rectifier des erreurs (que vous pouvez me signaler). Ils évolueront donc dans le temps, jusqu'au jour ou une solution pérenne, pour la sauvegarde des ruraux qui vivent de et en accord avec la nature, soit adoptée par nos gouvernements.

OUTIL BARRE DE RECHERCHE CI DESSOUS. Entrez un titre, une phrase, un mot et lancer la recherche

Rechercher dans ce blog

lundi 25 novembre 2013

EDUCATION DU LOUP ça RECOMMENCE

Voici que resurgit l'idée farfelu de l'éducation du loup.

Sur fond jaune, Document édité par l’association Houmbaba en Janvier 2013 Fiche Action PLAN NATIONAL LOUP 2013/2018  « SPIKE AND RELEASE 1  » 


Sur fond vert : source le monde planète


Réaction de la F.N.E. :
A         "On donne à la société humaine l'illusion de contrôler une espèce sauvage, déplore Jean-David Abel, de FNE.....




 "Pourtant, sa cohabitation avec les éleveurs caussenards 
paraît aujourd’hui impossible. Comment sortir de cette impasse ? En un mot : en innovant ! "

En  ces  temps  de  modernité  et  d’inflation  technologique,  il  est  nécessaire,  pour  étudier  la présence et les effets de la présence de l’animal en temps réel sur le monde, de réaliser ce geste enfantin/archaïque, de l’attraper. Et l’attraper, c’est mettre en œuvre tous les éléments de rencontre et de relation à cet animal élusif.

- Action n°3 : capture et relâchement des loups porteurs d’un dispositif de localisation. 


Technique  et  outils 5  :  détection  et  capture,  technique  du  « foot-hole »  qui  consiste  à poser le piège au-dessus d’un trou empli de nourriture ou d’un leurre attractif. Les outils (2 lignes de 8 pièges à mâchoires en plastique de type easygrap, lasso, leurres, tamis, papier de soie,…), matériel de détection automatique, matériel de monitoring (VHF/GPS ou satellite ?), un  ordinateur  portable,    2  mobiles,  un  véhicule utilitaire  et  un  quad,  un  local  technique (15m2), matériel de survie (duvets goretex, tente abri), matériel vétérinaire et d’anesthésie… ( la on croit rêver, on n'en fait pas autant pour les victimes d'agressions sexuelles ou autre. un juge vient d'interdire a la police d'utiliser le suivit gps du téléphone d'un délinquant: pour non respect de la personne????)

B      Reste que même après dix-huit ans d'expérience outre-Atlantique, la technique requiert encore du temps, de l'argent et du matériel sophistiqué. "Les loups sont difficiles à capturer à l'aide de pièges au sol, assure l'ancien expert du Service américain de la pêche et de la faune sauvage. L'utilisation d'un hélicoptère fonctionne mieux, mais s'avère très chère." Coût de l'opération : entre 2 000 et 6 000 dollars par loup, en fonction du type de GPS utilisé – d'une durée de vie de deux ans en moyenne.


1  Les trappeurs s’occupant du contrôle des prédateurs en Amérique du Nord appellent cette technique de gestion du  loup  le  « spike  and  release »,  dont  la  traduction  la  plus  fidèle  serait :  « un  coup  de  pompe  au  cul  et  tu dégages ».   

   C’est  être  en  mesure  de  répondre  à  la  question :  comment  gérer  la présence du prédateur, y compris dans une zone cœur de Parc national. Les effets, en règle générale,  d’un  loup  capturé  sur  une  scène  d’attaque  d’un  troupeau  sont  à  deux  niveaux :  la terreur pour l’animal qui s’est fait prendre et l’angoisse pour tous les loups de la meute qui ont été spectateurs de la scène. (La communication olfactive très développée fait que le loup n’a  pas  besoin  d’être  un  spectateur  direct  de  la  scène  pour  la  comprendre,  l’animal  capturé laissant de multiples traces de son stress, urine par exemple). C’est le « spike and release » expérimenté  et  utilisé  depuis  20  ans  par  les  équipes  scientifiques  en  charge  de  la réintroduction du loup au Yellowstone 4 .

- Démonstration de l’effet disuasif de la capture/relâchement de loups sur leur comportement 

de prédation du bétail ;

 C       "Nous avons réussi à inverser les habitudes comportementales de certains loups grâce à un conditionnement aversif utilisant des captures, des balles en caoutchouc ou des bombes au poivre, livre Daniel Stahler, biologiste en charge du projet loup à Yellowstone. Mais ce conditionnement doit intervenir au moment où le loup agit : la technique ne fonctionne pas si vous le capturez plusieurs jours après la prédation."
"En capturant les prédateurs près du bétail, vous pouvez les amener à rester à l'écart pendant un jour ou deux ; mais s'ils ont faim, ils reviendront, poursuit-il. Tant que les humains, le bétail et les loups cohabitent dans le même écosystème, il n'existe pas de méthode permettant d'éliminer toute prédation."( expérimenté  et  utilisé  depuis  20  ans  par  les  équipes  scientifiques  en  charge  de  la réintroduction du loup au Yellowstone )


l’innovation dans les mesures de gestion du loup, un accompagnement et une communication auprès  des  habitants  et  des  éleveurs.  Sa  stratégie  est  celle  de  l’anticipation :  agir  avant  le loup !   
  Notre hypothèse est qu’une stratégie d’anticipation fondée sur la préparation et l’accompagnement du retour du loup permettra :
 - D’empêcher la prédation sur les élevages et autres espèces domestiques liés à l’homme ; 
 - De faire vivre les loups sur la faune sauvage abondante en Cévennes ; -
( il s'agit d'une hypotése qui va couter cher chapitre C et D)

Depuis le retour du loup Officiel en 1992 ,  prés de 5000 attaques sur des troupeaux ont été recensées, il faut donc éradiquer ces loups et tout recommencer en attrapant les loups avant qu'ils ne commettent un forfait????
Sans oublier de nombreuses prédations de loups et probablement d'ours (dans une moindre proportion) ne sont pas prises en compte dans aucune statistique. Il s'agit des prédations chez les non-agriculteurs déclarés, les retraités et les animaux de loisir (chevaux, ânes, brebis ou chèvres tondeuses, chiens...). Bien souvent les agents ne se déplacent même pas ou se contente d'observer, compatir et repartir (entretenant ainsi le flou qui permet a la doctrine de faire son chemin). Merci de nous prévenir en cas de connaissance de faits assimilable a cette catégorie, 


- La capture : Il s’agit d’une capture scientifique où l’animal est relâché une fois porteur d’un dispositif de localisation.( 2 ans de vie pour le gps, sur combien de loup??? entre 2000 et 6000 dollard pièce???chapitre 
B) C’est un principe et même un honneur de ne pas l’abîmer. C’est un animal  social.  Il  apprend  ce  qui  est  arrivé  aux  autres  membres  de  la  meute.(on croit rever????)  La  grande difficulté est que le degré d’exigence pour l’activité de capture est extraordinairement élevé. Les  cessions  de  capture  n’auront  donc  lieu  qu’une  fois.  On  n’essaiera  pas  de  faire  des  recaptures (les animaux auront appris de l’expérience de la première capture).(En capturant les prédateurs près du bétail, vous pouvez les amener à rester à l'écart pendant un jour ou deux ; mais s'ils ont faim, ils reviendront, poursuit-il... voir chapitre C et D) On essaiera donc d’attraper le maximum d’animaux qui, une fois capturés, donneront des infos objectives sur le nombre d’individus dans la meute, sa localisation et l’état du territoire où elle circule ; 

En Espagne les écologistes s'élèvent contre la pose de colliers sur les loups.
En France les écologistes font tout ce qu'ils peuvent pour vendre le projet.
Cherchez l'erreur.des écologistes qui nous vantent la cohabitation en Espagne!


Au niveau du management, on doit intervenir chaque fois que le phénomène loup affleure au niveau du monde humain : le loup se gère en acceptant d’être en relation avec le loup. Il s’agit de protéger le territoire de l’Homme et de le signifier au loup. Selon la logique de domination du territoire qui est celle de l’animal lui-même : ici c’est chez moi, tu n’as rien à y faire. A fortiori quand j’y suis !  (D'habitude, les intègristes nous disent que c'est nous qui sommes sur le territoire du loup???)

Ces grands manipulateurs se targuent du soutien de :

- Institut Desanti, ENS de Lyon : Jacques Deschamps, professeur de philosophie ; ???

- ONCFS : Eric Marboutin, chef de mission loup/lynx, réseau national de surveillance ; De son côté Marboutin précise qu'il n'y a aucune autorisation de piégeage de loup et aucune participation de l'ONCFS

- Parc national des Cévennes ; Aucune participation du parc a ce projet

- Chambre d’agriculture ; laquelle??? a ce jour aucune chambre n'a communiqué sur ce sujet!

- CERPAM ;Je reçois avec le plus grand étonnement ce projet d’action de l’Association Houmbaba  et de l’Université de Montpellier avec le soutien de la Fondation Nicolas Hulot. Je n’avais pas connaissance de ces documents. Le CERPAM est mentionné. Je vous informe que le CERPAM n’a jamais été contacté par ces personnes et n’est concerné en rien par les projets décrits, ni dans les Cévennes, ni ailleurs.
Pour info, et avec l’accord des auteurs, je vous communique ci-dessous des extraits l’analyse réalisée par Marc Vincent et Michel Meuret de l’INRA sur la réalité des méthodes « éducatives » des loups aux Etats-Unis. En résumé, si un premier piégeage est non létal sur un loup s’en prenant au bétail (équipement GPS pour suivi et relâche dans une zone sans bétail(voir paragraphe B), en théorie, et dans des espaces infiniment plus vaste que chez nous), en cas de récidive, il y a abattage. En 2008 aux USA, 15 % des loups étaient abattus (transposé en France, cela ferait 45 loups abattus en 2013), et les USA viennent de retirer le loup de la liste des espèces en danger. Très curieusement dans le document Houmbaba, la principale référence justifiant leur action concerne le Yellowstone, un espace… où il n’y a pas de troupeaux domestiques. Cela n’est pas sérieux.
A ma connaissance, il n’existe nulle part de méthode non-létale permettant d’ « éduquer » les loups à éviter les troupeaux domestiques.
Bien cordialement
Laurent Garde (écologue au centre d'étude et de recherche pour le pastoralisme alpes méditerranées)

- U.S. Fish and Wildlife Service : Carter Niemeyer.    D     (La capture ne peut pas forcer l'animal à quitter un territoire sur lequel il s'est installé ni l'éduquer à ne pas attaquer un troupeau, confirme Carter Niemeyer,(coordinateur de l'Idaho récupération loup pour l'US Fish & Wildlife Service.) qui rappelle que dans le Wyoming, l'Idaho et le Montana, les éleveurs et chasseurs tuent les loups avec lesquels ils ne parviennent à cohabiter.)

Je laisse la conclusion a david Abel, de la Fédération Nationale de l'environnement:

"On donne à la société humaine l'illusion de contrôler une espèce sauvage, déplore Jean-David Abel, de FNE.....


Et j'ajoute que le loup va rapporter beaucoup d'argent à tout ces écologistes bienveillants qui n'ont pas peur du ridicule, de la contradiction et du mensonge!

La surprotection du loup et l'inflation des moyens de protection (qui font que les loups se cantonnent près des troupeaux, épiant les faits et gestes de l'homme, des chiens et du troupeau ... afin de trouver la faille, d'attendre un moment d'inattention, l'occasion ..) ont rendu les loups 100% "sans gêne". 100% mauvais. 100% "bad wolves"... des loups redoutables,  habitués à l'homme ..
Aujourd'hui, il faut réclamer l'exclusion de ces loups de toute zone pastorale
Demain, le grand public sera amené à réclamer l'exclusion de ces loups de tout milieu péri-urbain ... il ne leur faudra pas 20 ans pour réagir parce qu'ils vont hériter de loups dégénérés.
Et comme il n'y a l'espace nulle part pour ces loups à part des camps d'internement ...dans l'intérêt général et du pastoralisme et du grand public, le loup devra perdre sa qualité d'espèce prioritaire, être totalement déclassé .. il ne faudrait même plus entendre parler de statut.
L' objectif de ce type est le même que FNH.  Rouler les éleveurs dans la farine pour gagner du temps et laisser le loup se développer pouf être en situation de non retour,  épuiser les éleveurs,  les faire partir et laisser la place libre aux loups
Tout est dans le rapport Guth et Braque. 

Le choix pour les éleveurs est simple .... s' organiser pour résister et se développer sans loups et écolos, comme l'ont fait Marizette, Christiane, Pierre, Léon, José  quelques uns des acteurs, drôles et émouvants, d'une incroyable lutte, celle des paysans du Larzac contre l'Etat, affrontement du faible contre le fort, qui les a unis dans un combat sans merci pour sauver leurs terres, ou tout perdre dans les 5 ans à venir.....

éleveurs attention

Des éleveurs ont été ou seront contactés par un certain Antoine Nochy pour des expériences de capture de loups totalement farfelues et, plus récemment, pour la mise en place d'une marque commerciale (pseudo label de qualité) pour la commercialisation de l'agneau tout en faisant la promotion du loup et de la cohabitation.
Les Pyrénées ont connu ces expériences avec la marque de l'ours pour le fromage "Pe descaous" et le "broutard du Pays de l'Ours". Que des fiascos.
Il existe des labels de qualité officiels délivrés par l'INAO. Il est nettement plus sérieux de se référer de ces labels de qualité (comme l'agneau de Sisteron) pour s'assurer une pérennité sans compromission dans le développement des prédateurs.
Les parcs nationaux offrent ou vont offrir également leur propre marque qui n'est pas un label de qualité  mais juste la preuve de la production dans le cœur du Parc ou la zone d'adhésion. Cette marque pourra être attribuée à la fabrication de marionnettes, du biogaz comme de l'agneau. A vous de juger.


A titre d'exemple :"D’un côté, un artisan qui rencontre le succès du public avec ses Biscuits du Mercantour. De l’autre, le Parc national qui s’oppose (un peu tard?) à l’utilisation du mot Mercantour"

A savoir que le parc du Mercantour se situe dans lmassif du Mercantour qui est un massif des Alpes situé à cheval entre les départements français des Alpes-Maritimes et des Alpes-de-Haute-Provence et le Piémont italien. Sa partie italienne est appelée massif de l'Argentera ou Alpi Marittime. Le nom du massif provient de la cime du Mercantour, situé en France. Le mot Mercantour n'appartient pas au parc, mais pour faire du fric au mépris de la population autochtone, tout est permis!

1 commentaire:

  1. Ces prétendus scientifiques écolos sont avant tous des militants a chasser des pâturages...

    Mais avec un tel bagou ils seraient capable de vendre une voiture a quelqu'un qui n'a pas de permis en lui disant que cela n'est pas grave!

    Que les éleveurs prennent au moins le temps de se renseigner avant d'accepter chez eux des pro-loups et qu'ils expliquent publiquement quels sont leurs objectifs

    Le loup blanc

    RépondreSupprimer

Pour ceux qui veulent commenter mais qui n ont pas de compte, vous pouvez communiquer en tant qu'anonyme. Merci de mettre un pseudo en cas de conversation suivie.