BIENVENUE

Bonjour, bienvenue aux personnes sensées, soucieuses de comprendre ce phénomène de société: "le culte du tout sauvage". Culte qui nous conduit vers une société dans laquelle tout est planifié pour servir des lobbys dont le but est la stérilisation de nos vies par, entre autre, la perte de savoir faire ancestraux et sages, afin d'avoir la main mise sur l'indépendance des peuples.(ouragan)
Les véritables créateurs des parcs nationaux du monde ne sont pas les idéologues et les
évangélistes du mouvement écologiste, mais les peuples indigènes qui ont façonné leurs paysages
grâce à un savoir et une vision emmagasinés à travers d'innombrables générations. (Stephen Corry)
Le courage c'est de chercher la vérité et de la dire ; ce n'est pas de subir la loi du mensonge triomphant aux services d'intérêts obscurs. (Ouragan d’après Jean Jaures)

Mes articles sont régulièrement mis a jour, soit par l'actualité les concernant, soit pour en rectifier des erreurs (que vous pouvez me signaler). Ils évolueront donc dans le temps, jusqu'au jour ou une solution pérenne, pour la sauvegarde des ruraux qui vivent de et en accord avec la nature, soit adoptée par nos gouvernements.

OUTIL BARRE DE RECHERCHE CI DESSOUS. Entrez un titre, une phrase, un mot et lancer la recherche

Rechercher dans ce blog

vendredi 18 avril 2014

A.G. ÉLEVEURS ET MONTAGNES

Réseau Eleveurs 06 / Région PACA
INVITATION

Assemblée générale de l’association Eleveurs et Montagnes

Mardi 22 avril à 14h

Salle de l'Alcazar à Sisteron

Loups : les éleveurs sont-ils condamnés à disparaitre ?


L’association Eleveurs et Montagnes convie les éleveurs de la région PACA à son assemblée générale qui se tiendra mardi 22 avril, à 14h salle de l’Alcazar, à Sisteron. De nombreux élus et personnalités régionales ont annoncé leur présence à ce rendez-vous, à commencer bien sûr par Daniel Spagnou, maire de Sisteron et président de l’association des maires des Alpes-de-Haute-Provence, dont l’allocution ouvrira l’assemblée générale.
Seront également présents des représentants du cabinet du ministère de l’Agriculture et de celui de l’Ecologie. Leurs interventions seront suivies par celles de Jean-Luc Champion, vétérinaire du Groupement de Défense Sanitaire, sur les dégâts collatéraux de la prédation sur l’élevage et de Marc Dimanche, directeur du CERPAM.
Les éleveurs auront ensuite la parole et pourront dialoguer avec les personnalités présentes. L’assemblée générale se terminera par un apéritif offert par la mairie de Sisteron.

PLUS UNIS, PLUS FORTS ! VENEZ NOMBREUX !

Pour plus d'informations visitez notre site et notre page Facebook

http://www.eleveursetmontagnes.org/


[img][/img]

4 commentaires:

  1. Je vous rassure dans l'histoire de l'Humanité jamais les loups n'ont fait disparaître les bergers.
    C'est plutôt le contraire qui s'est passé.
    Vous n'arrivez à convaincre personne avec vos fables.

    Salutations rurales et republicaines

    RépondreSupprimer
  2. Oui vous avez raison, mais jusqu'a aujourd'hui l'histoire a été écrite sans les adeptes de la pensée unique.
    Avec les écologistes qui se sont réveillés avec la lourde tache d'imposer la pensée unique, les bergers ne survivront pas a la réalisation des fantasmes des défenseurs du loup a tout prix! Les dés sont pipés, la messe est dite dans "initiative pour la conservation des grands carnivores":
    "Tout est dit page 103 : « des réserves naturelles de faune sauvage limitées ne sont pas suffisantes pour les grands carnivores. c’est la totalité du paysage qui doit être incluse dans les plans de gestion. »

    l'anonyme nous rassure pendant que ses mentors préparent notre délocalisation, au même titre que les buschmen ont été délocalisé pour la réalisation de corridor pour la faune sauvage, avec la participation des fonds français et de conservation capital !

    RépondreSupprimer
  3. Les bergers ne survivront pas parce que la consommation de mouton est en chute libre en France et que la grande distribution importe de l'agneau anglais ou néo zelandais à bas coût. D'ailleurs même dans les régions sans loup (ex Poitou Charentes) le nombre d'éleveurs ovins est en baisse.
    Le reste c'est du blabla, ce ne sont pas 50 loups qui vont mettre en péril la deuxième puissance agricole mondiale...

    Salutations rurales et républicaines

    RépondreSupprimer
  4. Contrairement à l'affirmation des pros loups, selon lesquels "toute la filière ovine est en crise", c'est encore une des nombreuses contradictions, chères aux écologistes qui n'hésitent pas à mettre dans le même panier tous les élevages de la filière ovine, pour justifier leurs fantasmes.
    Or c' est loin d’être le cas, comme le dit le porte parole de l’agneau de Sisteron :

    "L’agneau de Sisteron se porte bien. Tellement bien, que la progression continue, ces trois dernières années, des agneaux présentés au label, labellisés puis vendus a atteint le plafond de l’offre. L’heure est donc à la réflexion pour les coopératives qui devront trouver des solutions pour remonter l’offre d’agneaux, ce qui revient à trouver de nouveaux éleveurs."
    http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2014/01/les-ecologistes-font-parler-les-chiffres_17.html

    Par ailleurs, l’agneau Label Rouge s’exporte et gagne des parts de marché dans la région languedocienne jusqu’à taquiner son homologue du Quercy sur les terres aveyronnaises.

    La filière ovine d'animaux de qualité manque d'agneaux et d'éleveurs:
    http://www.lafranceagricole.fr/cours-et-marches-agricoles/elevage/ovins/peu-d-apports-79152.html

    L'abandon de l'élevage dans les régions ou il est possible de faire autre chose de plus lucratif, favorise nos élevage de montagne ou l'on ne peut rien faire d'autre. Mais comme le loup ne s'en prend qu'aux élevages traditionnel produisant de la qualité, les défenseurs du loup à tout prix, qui n'ont plus aucun libre arbitre pour raisonner, n'hésitent pas a faire l'amalgame avec l'agneau de nouvelle zélande ou autre qui n'entre pas en concurrence avec nos excellent produits de proximité, à tel point que même nos animaux de réformes partent en boucherie!

    Les résultats du dernier recensement agricole attestent du fait qu’en région PACA, la population des éleveurs est plus jeune que dans les autres productions agricoles, et que les installations sont plus nombreuses dans ce secteur en valeur relative. Cette dynamique se traduit par une meilleure résistance des filières animales au cours des dernières années par rapport à d’autres régions françaises. source "la maison de l'élevage".

    RépondreSupprimer

Pour ceux qui veulent commenter mais qui n ont pas de compte, vous pouvez communiquer par le biais du formulaire de contact en précisant à quel article s adresse le message. Depuis la supression des commentaires anonymes, la haine et la diffamation ont totalement disparues du blog.