BIENVENUE

Bonjour, bienvenue aux personnes sensées, soucieuses de comprendre ce phénomène de société: "le culte du tout sauvage". Culte qui nous conduit vers une société dans laquelle tout est planifié pour servir des lobbys dont le but est la stérilisation de nos vies par, entre autre, la perte de savoir faire ancestraux et sages, afin d'avoir la main mise sur l'indépendance des peuples.(ouragan)
Les véritables créateurs des parcs nationaux du monde ne sont pas les idéologues et les
évangélistes du mouvement écologiste, mais les peuples indigènes qui ont façonné leurs paysages
grâce à un savoir et une vision emmagasinés à travers d'innombrables générations. (Stephen Corry)


Mes articles sont régulièrement mis a jour, soit par l'actualité les concernant, soit pour en rectifier des erreurs (que vous pouvez me signaler). Ils évolueront donc dans le temps, jusqu'au jour ou une solution pérenne, pour la sauvegarde des ruraux qui vivent de et en accord avec la nature, soit adoptée par nos gouvernements

OUTIL BARRE DE RECHERCHE CI DESSOUS. Entrez un titre, une phrase, un mot et lancer la recherche

Rechercher dans ce blog

jeudi 29 mai 2014

LE LOUP? UN ANIMAL DISCRET ET HARCELÉ ?

Extrait de l'article de Yolaine de la Bigne dans Néo Planète

Sa mauvaise image a plus ou moins disparu car le loup est actuellement une espèce protégée, mais les hostilités avec les populations rurales subsistent toujours. En France, alors que cela se passe très bien en Espagne ou en Italie, tout est une question de culture, nous sommes imprégnés d’angoisses à la « Petit chaperon rouge ».



Le loup un animal discret  et harcelé:
précisons qu'en 1924, sur la seule « province de Santander [située dans l’autonomia de Cantabria] qui couvre 5 300 km2, la perte de 1712 moutons, 679 chèvres, 677 chevaux et ânes, 437 vaches et 21 porcs » fut attribuée aux loups (Delibes 1990, 47 : 22). source



En France les loups causaient la perte de plus de 100 000 animaux de rente par an au 18eme siécle



Aujourd'hui, pour 250 loups en 2013 ce sont 6161 victimes constatées!

En Italie, rien ne va plus :  "En Italie, l'opposition aux loups est de plus en plus forte malgré les affirmations contraires des écologistes dogmatiques et sectaires..." La réalité est bien là.

La vérité sur l'Italie, vous pouvez la découvrir dans : http://leloupdesvoisins.canalblog.com/




La vérité sur l'Espagne est encore pire:   http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2014/03/en-espagne-en-fevrier-tout-vas-bien.html





Pour un animal discret, on ne fait pas mieux! Et pour un animal harcelé que dire des 1857 attaques subies par les éleveurs en 2013 par 250 loups??



Le manque de déontologie et de charisme de la part des défenseurs du loup prend une fois de plus toute son expression dans le texte de cette journaliste qui se laisse guider par une idéologie malsaine; se permettant de publier des mensonges (Italie, Espagne, le nombre de loup....)  afin de faire passer son point de vue complètement abstrait. Un article qui ne tire pas la revue  Néo Planète vers le haut, à moins qu'au contraire ce journal soit partisan de la désinformation au service de la manipulation?

Alors que la montagne n'a jamais été aussi déserte et la forêt n'a jamais été aussi importante en France, voici la conclusion de la journaliste : "Mais la destruction de ses habitats forestiers et montagneux le force à se rapprocher des zones rurales" Sachez Madame que les zones rurales font partie de nos montagnes.

 Le programme Pastoraloup, organisé par l’association Ferus    Alors que Ferus pour l'année 2012 arrange à sa sauce intégriste mensongère, le bilan des 6102 victimes reconnues loup (ne tenant pas compte des disparues et blessées), je cite son président :  les 5000 victimes dont la moitié est due aux chiens.."ce qui représente 0.7% du cheptel ovin".  comparer "5000 victimes" dans les 16 départements ou ont été recensé je le rappelle 6102 victimes, avec les       700.000 animaux disparaissant chaque année  (y compris les bêtes  de réformes et chiffre fantaisiste sans aucune  connotation  officielle!)  c’est  exactement  comparer le nombre d’homicides en Corse au nombre de personnes menées au cimetière ou incinérées en France pour le minimiserVoir "les ecologistes font parler les chiffre" et tout aussi parlant "les mensonges de ferus"., ou les commentaires des écologistes bornés : "De cesser toute aide de type Pastoraloup, qui ne font que renforcer l'idée que oui, décidément, les grands prédateurs posent des graves problèmes aux éleveurs et l'idée qu'ils ont un rôle socialement et écologiquement utile."  Traduction : on reconnait que le loup pose problème et envers et contre toutes les études qui montrent que le pastoralisme est incontournable pour le bienfait de la biodiversité, on affirme des mensonges idéologiquement abject.


On en déduit que chez les pro-loups, ceux qui écrivent les articles, sont endoctrinés par ceux qui vivent de la promotion du loup, en priorité pour drainer les subventions d'un état déficitaire, dont le principal souci est de garder la minorité des électeurs qui font pencher la balance de leur côté.  

             Aucun d'entre eux ne maîtrise quoi que ce soit! Ils sont animés par une passion, qui bien que légitime, ne doit pas rendre aveugle, au point de dresser les populations les unes contre les autres! 


             Le loup ne peut pas être l'idole qui efface les erreurs humaines, dont la responsabilité incombe à nos civilisations,  et dont les écologistes intégristes ne peuvent pas se targuer d'être les élus choisis pour les corriger, au mépris des populations qui vivent de et en accord avec, cette nature!






mercredi 28 mai 2014

LOUP, RIEN NE SERA EPARGNE





Après les moutons et les chèvres, il s'attaquera aux bovins, ce qu'il fait déjà en Italie, puis aux chevaux, ce qu'il fait déjà en Espagne, puis à la faune sauvage, puis aux Ours, puis aux bisons, puis.....?


Une vidéo pour comprendre que rien ne l’arrêtera:

https://www.youtube.com/watch?v=8V8_HNtyLXk

Et une vidéo pour comprendre que vraiment rien ne l’arrêtera. Si les défenseurs du loup étaient honnête, ils devraient la montrer aux enfants auprès desquels ils sont payés pour leur imposer "leur vérité" sur le loup!

https://www.facebook.com/photo.php?v=665364066876986




vendredi 23 mai 2014

LOUP, LA TURPITUDE D'EUROPE ECOLOGIE LES VERTS

Notre avenir, notre biodiversité, notre Europe
Une tribune de Sandrine Bélier, rapporteure sur le règlement  de transposition du protocole de Nagoya adopté en avril 2014 et tête de liste Europe-Ecologie dans le Grand Est.


- En Allemagne, en 2013. REUTERS/Lisi Niesner -

 "C’est le respect de l’équilibre écologique et le principe de partage de nos territoires qui  doivent guider nos décisions de politiques publiques ou nous courrons le risque de reproduire les erreurs funestes qui ont conduit à la disparition de tant d’espèces précieuses."

Traduction : le principe de partage consiste à s'approprier les terres de nos ruraux qui ont su les préserver riches en biodiversité ou se développent encore des milliers d’espèces  précieuses. Par contre nous n'avons rien à leur proposer en échange dans nos mégalopoles ou nos bureaucrates conçoivent "le nouveau respect de l'équilibre écologique" et aussi "des trains trop larges pour entrer en Gare". 
Mais bon,  tout cela n'est que discours politique à des fins électorales , car pour illustrer un sujet aussi complexe qu'important, il faudrait choisir autre chose que l'image d'un loup apprivoisé qui embrasse son maître, qui plus est sur la bouche!. Parler de la biodiversité en se servant démagogiquement d'une image qui n'a rien à voir avec la nature, mais qui au contraire en montre l'inverse, nous prouve une fois de plus que les écologistes entièrement coupés des réalités sont des ennemis pour les acteurs ruraux et se comportent comme des apprentis sorciers prêts à tout pour assouvir des fantasmes qui leur sont dictés par des lobbys beaucoup moins au fait de la protection de la nature: 
choisir une image émotionnelle, qui n'a rien à voir avec la réalité,  à des fins idéologiques, nous montre l'ampleur de la perte de libre arbitre des écologistes et leur mépris envers la population à laquelle s'adresse le message!

mercredi 21 mai 2014

LOUP, GRANDEUR ET DÉCADENCE

Le mythique Yellowstone Park ...

Dans le parc de Yellowstone, souvent cité par les pro-loups, dans lequel nous n’y trouvons ni ville ni village comme ils s'en trouvent dans nos montagnes et parcs français, le loup a été réintroduit sous prétexte de diminuer la faune sauvage en pleine expansion, puisque les indiens natifs du pays, qui de part leur mode de vie reconnu pour la préservation de la nature et de la biodiversité, ayant été exterminés ou chassés de leur terres, ne faisaient plus office de régulateurs.

Nos écologistes, s'ils prenaient le pouvoir, rêvent d'un endroit similaire en France, dans lequel ils sont prêts à déplacer de force et sans aucune concertation les populations humaines. Mais la France n'a ni la superficie, ni le budget nécessaire pour une telle opération qui a coûté des millions de dollars aux USA..La France a certainement bien d'autre problèmes à régler, qu'a déplacer ses citoyens pour pouvoir bénéficier de la satisfaction du devoir accompli envers le loup, qui je le rappelle n'est absolument pas en voie de disparition, ni vulnérable.

En bleu le communiqué de Lynda Brook, Naturaliste engagée dans la sauvegarde du pastoralisme face à l'inconscience des défenseurs du "loup a tout prix"

Point de troupeaux domestiques au sein du Parc, car on a déporté et exterminé les tribus pour créer cette réserve. 
Au bout de presque 25 ans de présence de loups (ré-introduits mais pas la bonne sous-espèce) certaines espèces de faune sont quasi décimées.
Une propagande mensongère appelle cela les « cascades trophiques », comme d'autres ont proclamé que le loup mangeait des fourmis ou que le nombre d'animaux chute à cause du réchauffement climatique.

La horde d'élans au nord a vu ses effectifs tomber de 19 700 à 4000 et le nombre chute toujours.

Quant aux orignaux, il reste entre 0% et 10% selon le secteur.

D'autres chiffres sont éloquents : 17 000 élans qui tombent à 2000; 12 000 qui tombent à 2000 ; 1200 à 42 ; parfois des hordes entières réduites à néant.

La faune sauvage est stressée, criblée d’échinocoques (68% à 90%).

Par endroits, il n'y a plus que 5% à 11% de taux de reproduction chez les élans car les loups se délectent des jeunes et des femelles gestantes et multiplient les surplus-killing.
Un « wilderness » ? Non, un désert en formation.
-----------------
GYA = Greater Yellowstone Area
19 000 élans en 1994.

Il ne restait plus que 4000 déjà en 2012 ...

Dans la même période la population de loups a explosé.



Le "vrai loup" - La malheureusement véritable histoire du loup aux USA.
La couverture de "The Real Wolf" est tirée de la vidéo suivante. https://www.youtube.com/watch?v=0b3py1xa8p0


Les coauteurs et plusieurs collaborateurs font partie de "Wolf Education International" (WEI).
http://www.amazon.com/The-Real-Wolf-Economics-Co-Existing/dp/159152122X
Détails sur le produit


Le loup et la faune sauvage en Amérique du Nord.

Le déclin des caribous.

Canada
La population "rivière George".
Années '80 : 800 000
2010 : moins de 74 000
Alaska
La population "ouest arctique".
2003 : plus de 490 000
2013 :  235 000  

Les biologistes se posent des questions, se grattent la tête ...
Les Caribous ne sont pas malades.
La survie des jeunes est très faible.

Le déclin serait dû à une neige épaisse en 2011-2012 ...
... et une abondance de prédateurs...
Le caribou est une ressource alimentaire pour de nombreuses communautés mais l'Alaska pourrait envisager une suspension de la chasse des caribous ouest arctique, comme au Canada pour la population de la rivière George.http://www.therepublic.com/view/story/7571842519e54a70bdaf8827f76f6443/AK--Caribou-Herd

+ OutdoorHub 23 mai.

CELA NOUS RENVOIE INEXORABLEMENT A " L'IMPACT DRAMATIQUE DE LA DISPARITION DU PASTORALISME"

lundi 19 mai 2014

LE BERGER ET LES ARMES


Dans le reportage "LE LOUP A TOUT PRIX",  intéressant , qui essaie d’être impartial, le président du GROUPE NATIONAL LOUP nous dévoile sa vision du métier de bergers :
 Je le cite ses paroles:
 " Les éleveurs disent ce n'est pas à nous de tuer les loups, mais c'est pas au gendarmes non plus, c'est pas à l'armée, c'est pas à l'état...c'est donc la responsabilité de l’éleveur de défendre son troupeau"



Imaginons un berger non chasseur, qui a choisit un métier par passion en toute connaissance de cause, sans la présence du loup à qui on vas obliger de passer le permis de chasse qu'il va falloir valider tous les ans, qui devra acheter minimum 2 fusils en fonction  des circonstances de la situation, croyez vous qu'il va régler le problème de la prédation sur son troupeau par les loups?
 Bien sur que non, ce n'est pas au berger, pas plus qu'au bijoutier d'assurer la pérennité de leurs  entreprises face aux prédateurs. Le texte de loi est très clair :

L'état s'engage a : alinéa 8 du code rural et de la pèche Maritime: "Assurer la pérennité des exploitations agricoles et le maintien du pastoralisme, en particulier en protégeant les troupeaux des attaques du loup et de l'ours dans les territoires exposés à ce risque."

Code général des collectivités territoriales:
La police municipale a pour objet d'assurer le bon ordre, la sûreté, la sécurité et la salubrité publiques. Elle comprend notamment : alinéa   Le soin d'obvier ou de remédier aux événements fâcheux qui pourraient être occasionnés par la divagation des animaux malfaisants ou féroces ;

Passer le permis de chasse, acheter des fusils et des munitions, veiller armé jusqu’à épuisement au risque de commettre l’irréparable n'a jamais été une obligation pour nos bergères et nos bergers contemporains qui ont choisit, je le répète, leur métier en connaissance de cause. 

Si d'aventure des bergers chasseurs et rodés aux maniement des armes se portent volontaires pour aider l'état à œuvrer pour la protection des troupeaux, tant mieux, mais il est du devoir de l'état de respecter le choix de celui qui ne veut pas être armé et son devoir de le protéger.

A l'heure ou les USA se posent le problème du désarmement le député Castaner a t'il dans l'idée de recycler les as de la gâchette de nos cité urbaine, armé de kalachnikov et prompt à la détente?  Lui qui nous a certifié:

"Il appartient à l'Etat de réaliser les effarouchements

, d'organiser les protections et d'assurer la régulation.."


                                                                           

Une belle leçon de politique, à la veille des élections européenne!
Pensez y en vous rendant aux urnes!


En fait, il s'agit encore une fois de gagner du temps en proposant l'auto défense envers et contre l'opinion public envers et contre la profession!. Car il est évident qu'armer les bergers ne réglera pas le problème des prédateurs. L'histoire nous l'a démontrée, alors que les bergers pouvaient tuer le loup en toute impunité et sans les contraintes administratives de notre époque, il a fallut le recours à une politique d'éradication, mettant en place tous les moyens disponibles de l'état et de ses administrés pour en finir. En finir avec la prédation sur les troupeaux et sur les aides bergers, car autrefois nombre d'enfants dont la tache était de garder les troupeaux dés le plus jeune age, ont été les victimes du loup.
 Alors aujourd'hui, ce n'est pas en glorifiant le berger armé, avec touts les risques que cela comporte, que l'on va résoudre ce qui est uniquement un problème de société décadente et culpabilisante! 

La réalité a déjà été écrite et soumise a nos gouvernants: :
Tout est dit page 103 : « des réserves naturelles de faune sauvage limitées ne sont pas suffisantes pour les grands carnivores. c’est la totalité du paysage qui doit être incluse dans les plans de gestion. »

secteurs de priorité majeure, où la conservation des grands carnivores est l’objectif principal. Dans cette zone sont inclus les secteurs où doivent être établies de fortes restrictions à l’élevage, en accord avec les réalités locales, afin que l’élevage ne perturbe pas les carnivores. /…/ 

Dans une société démocratique, ON AURAIT DIT :" de fortes restrictions aux prédateurs en accord avec les réalités locales, afin que les prédateurs ne perturbent pas l'élevage"


La réaction d'un berger professionnel salarié, yéty 05:


L’État persiste dans sa gestion calamiteuse du dossier loup ...

Il est évident qu'il faut limiter la pression voire retirer des meutes entières, car nous allons droit à la catastrophe.

C'est du ressort de nos dirigeants et de leur responsabilité que de résoudre ce problème, non pas aux chasseurs mais bien à l'Etat.
Que ses services aient besoin du renfort des chasseurs rien de plus normal, la situation est urgente, les remèdes doivent être efficaces.

Il a été parfaitement aberrant d'armer éleveurs et bergers même munis d'un permis de chasse, s'il n'étaient auparavant déjà chasseurs.
En effet, l'état de fébrilité, de stress accumulé, de nuits blanches passées à veiller le troupeau, de haine contenue après ces prédateurs (aux attaques aléatoires), ne peut que mener à l'échec voire même aux accidents.

Il faut tout de même avoir vécu et vu ces attaques de loups pour pouvoir en parler, les loups rappelons le, sont des animaux très intelligents, très organisés durant la chasse. 
Lorsqu'ils attaquent de jour, ils se débrouillent toujours pour être opposés au berger par rapport au troupeau, forcément distants de plus de 150 mètres, les loups se servent du troupeau comme un rempart, difficile de tirer sans toucher une de nos bêtes et trop loin pour un tir efficace, si le berger veut intervenir il aura tout son troupeau à traverser, il arrivera le plus souvent trop tard.

C'est comme cela que parfois on ne s'aperçoit même pas de l'attaque, ils prennent en périphérie du troupeau, vous êtes devant ils attaquent en queue, vous êtes au dessus ils attaquent en dessous et disparaissent avec leurs proies dans les bois...Alors que les patous, très efficaces sur les chiens et les randonneurs ne s'aperçoivent de rien, ou transis de peur restent au milieu du troupeau.



Aussi dans ces conditions porter une arme fragile, lourde, onéreuse, jour après jour est forcément dangereux.

Pas plus intelligent que leurs projets de l'année passée d "éduquer" les loups ... les capturer les briefer puis les relâcher !
Photo prise par le berger, en zoomant vous pourrez voir 6 des 7 loups qui attendent le troupeau!






mercredi 14 mai 2014

LOUP, L'ETAT PROPOSE LA RECONVERSION DES BERGERS

Reconvertissez-vous ?!

http://www.eleveursetmontagnes.org/actualite/13-actualite/1042-groupe-national-loup-le-pastoralisme-sacrifie-sur-lautel-du-loup-

Au "Groupe National Loup" le 7 mai 2014 ...
Pour la première fois, le gouvernement a envisagé de mettre en place des
« aides à la reconversion » ! ... / ...  "A-t-il déjà entériné le fait que la plupart des éleveurs sont condamnés à disparaître pour oser évoquer pareil dispositif ? "' ... (" Éleveurs et Montagnes ") ..Loup, compte rendu GNL
Reconvertissez-vous ?!
Devenez coiffeur, boucher, éboueur ... guide de montagne .. ?
ou
entrepreneur de ...

... pour bien enterrer le pastoralisme.

Le pastoralisme est déjà à moitié inhumé par le gouvernement ...
... et le syndicalisme majoritaire européen lui donne le coup de grâce en s'apprêtant à signer un "accord de cohabitation" avec la FACE / LCIE / UICN.(Union Internationale de la Conservation de la Nature).

Prépareront-ils la reconversion des éleveurs le 10 juin à la "cérémonie des signatures" à Bruxelles ?

On peut néanmoins toujours s'enrôler à l'UICN .. c'est là que se situe le pouvoir et l'argent .. dans la "protection".... "scientifique".
Si les scientifiques n'existaient pas il faudrait les inventer pour "protéger" ce que les autochtones ont su protéger depuis la nuit des temps.

* Pour créer l'emblématique Yellowstone Park, les amérindiens avaient été déportés, exterminés par centaines, pour laisser place au "tout sauvage" - les tribus sont exclues mais on y a "ré-introduit" le loup (même pas la bonne sous-espèce).
* Pour créer le Serengeti, les tribus Maasaï ont été déportées à leur tour afin de créer un terrain de jeu "sauvage" à 1000$, 2000$ la nuit - les troupeaux des Maasaï y sont exclus mais la faune sauvage est protégée.
* Pour créer le "Rewilding" ("l'ensauvagement"), au lieu de déplacer les  "derniers mohicans européens" - nos éleveurs et nos bergers, détenteurs des traditions pastorales et gestionnaires de notre bio-diversité - on a trouvé mieux que la déportation..
.. des loups et des chacals dorés qui pointent déjà le bout de leur nez, qu'il faut "protéger" même quand ils déciment les troupeaux, détruisent la vie des éleveurs, viennent à bout du pastoralisme et de modes de gestion traditionnels.
"Dans le monde entier, des millions de personnes .../.. ont été expulsées de chez elle au nom de la conservation."
Les éleveurs et les bergers d'Europe rejoignent les autres "réfugiés de la Conservation"...
http://www.survivalfrance.org/sur/refugies-de-la-conservation

Et le DROIT DE L'HOMME dans tout ça ? ...


Voici un film ARTE sur le Serengeti - à voir absolument.
"Serengeti : Terre sans habitants". https://www.youtube.com/watch?v=4qk-C6vw_z0

"Partout où on a créé des Parcs Nationaux, l'argument était que des scientifiques formés dans des universités occidentales étaient mieux à même de protéger les ressources que les autochtones"

"recours à la science" .. pour abuser les gens ...
"déni des droits traditionnels" .. " leur droit le plus strict" ..
Cela ressemble étrangement à ce qui se passe en Europe ou au Bhoutan (avec le léopard des neiges) ...
L'abus de certains "scientifiques" est MONDIAL et on retrouve souvent les mêmes partout ..
Les pays du Monde entier se couvrent de parcs, de réserves et leurs "comités scientifiques" qui gèrent les ressources naturelles.
"C'est une question de contrôle .. celui qui contrôle les ressources, domine le débat " .. ("Serengeti : Terre sans habitants") ... et devient le maître.
Partie "peut-être" de bonnes intentions, la "protection" s'est corrompue sous le poids du pouvoir et de l'argent.
Mensonges, manipulation, propagande. Le grand public, même les naturalistes et certains fanatiques sont dupés.

Encore un film :  "Maasaï Terre Interdite" https://www.youtube.com/watch?v=-F6S6sMgSpY
(Le Maasaï Kenny Matampash sera à Aups,Var le jeudi 22 mai : https://www.facebook.com/155738681152817/photos/a.160531237340228.37325.155738681152817/685204408206239/?type=1&theater).

"La forêt de l'enfant perdu". Kenya.
"
Cette forêt doit être préservée avec des méthodes scientifiques"  ... ¨(l'UICN et l'UE financent le projet. .)
alors que "les Maasaï ont préservé cette forêt depuis des centaines d'années"
Encore une fois, on s'extasie devant un milieu qui a été préservé naturellement grâce à des méthodes pastorales traditionnelles et on s'en approprie la gestion "scientifique" .. parce que cela rapporte gros ...

"C'est l'UICN qui pousse à ça" ... hé oui ..
.. et c'est avec les "scientifiques" de l'UICN que le syndicalisme majoritaire et la FACE s'apprêtent à signer un "accord de cohabitation" ..

On peut aller à l'abattoir tête baissée, il y en a même qui se disputent pour y arriver les premiers ..
... ou on peut réagir et dire STOP ! ..
sinon, on peut devenir entrepreneur de ...

NB : Informations pour la fin mais pas les moindres ...

* 25 ans après la "ré-introduction" des loups dans le Yellowstone Park , la faune est décimée. Voir The Real Wolf" de Ted Lyon, Will Graves et C° chez Amazon ... les rois de la propagande appellent ça "Les cascades trophiques"...
(Voir ce qu'en dit le roi spirituel des défenseurs du loup David Mech :
http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0006320712001462  !!)

* Ces 25 dernières années, les populations de faune sauvage en Afrique ont chuté, à l'extérieur et à l'intérieur des parcs africains ...  moins 65 % dans un des parcs Kenyans .. car coupées du pastoralisme ..(David Western Environnementaliste, spécialiste de l'Afrique). La faune sauvage quitte les parcs pour se rapprocher des pâtures Maasaï.
Aujourd'hui, enfin, d'autres scientifiques - indépendants - se révoltent un peu partout pour dénoncer le système ...

Lynda Brook WEI

postface:
Comme le dit Ouragan, les ongulés sauvages d'Europe se nourrissent exclusivement sur nos terres et nos pâtures. Dans les forêts qui vont reconquérir l'espace laissé libre par l'abandon du pastoralisme, rien ne pousse. « Les paysages qui abritent la plus forte biodiversité sont composés d'habitats semi-naturels. /…/ Les principaux types sont les prairies exploitées de façon extensive ou peu intensive, les vergers traditionnels, les zones boisées (haies, bosquets champêtres, berges boisées). /…/ En France, 84 % des surfaces classées en " haute valeur naturelle " correspondent à des zones d'élevage en plein air.
Même analyse au niveau planétaire. FAO 2009. Livestock keepers – guardians of biodiversity. ( = Éleveurs – gardiens de biodiversité) In Animal Production and Health Paper. No. 167. Rome
« Les paysages créés par la coévolution de l'élevage et de la végétation ressemblent souvent à des zones sauvages pour les étrangers /alors que/ la disparition des systèmes traditionnels de pâturage tend à s’accompagner de pertes importantes de biodiversité. »

Au cours des 20 dernières années, le gouvernement australien a acheté plus de 11 000 hectares de terres agricoles dans le nord de l’État de Victoria, afin d’arrêter le pâturage des moutons. Ils se sont aperçus que la biodiversité a été mise à mal, avec par exemple la baisse inquiétante des effectifs de certaines espèces animales comme le « Plains-wanderer », une espèce d’oiseau proche de la caille et certaines espèces végétales qui ne peuvent pas rivaliser avec des graminées dominantes et envahissantes. Ils ont donc fait machine arrière, encourageant le retour des ovins.
http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2014/01/limpact-dramatique-de-la-disparition-du.html

LES APPRENTIS SORCIERS ÉCOLOGISTES SONT PRÊTS A TOUT SACRIFIER POUR ASSOUVIR LEURS FANTASMES, aidés par des multinationales qui ont trouvé des pigeons pour faire le sale boulot  afin d'en récupérer le bénéfice: 


lundi 12 mai 2014

LOUP, LE TOUPET du président CASTANER

S'il est notable que pour la première fois en 2013 -depuis plus de 20 ans - le 

nombre d attaque de loups a baissé en France (à titre d'exemple : - 9% du 

nombre de victimes dans le 04) il nous faut améliorer encore l'efficacité des 

mesures de protection des troupeaux et le protocole d'intervention contre 

les loups. Sans cela, la désespérance du monde de l'élevage se poursuivra et

 demain ce sont des territoires entiers qui seraient abandonnés.

https://www.facebook.com/christophe.castaner?v=timeline&filter=1


La principale notabilité d'une certaine stabilisation relative des attaques est due:

1- aux consignes d'économie budgétaire reçues par les agents chargés des constats:


  • 2011 = 17 % d'attaques non indemnisées
  • 2012 = 12 % d'attaques non indemnisées
  • 2013 = 34 % d'attaques non indemnisées.
Selon certaines affirmations, les services de l’état auraient donné des consignes pour « soulager les dépenses » en constante progression. Pire ! Les associations intégristes jubilent et accusent, non plus les chiens errants que nous avons quelques difficultés à trouver, mais les chiens Patou par ailleurs imposés. De mieux en mieux…. Et pas seulement les associations. Des agents en charge des constatations n’hésitent pas, lors d’un constat, à pointer du doigt les chiens du berger. C’est une nouvelle méthode qui conduit au chiffre record de 34% d’attaques non indemnisées.
Nouvelle preuve que le Plan loup n’est en rien responsable d’une telle baisse du nombre de victimes mais plus une nouvelle manipulation peu glorieuse sur le dos des éleveurs. Chacun appréciera ce type de comportement. Source

2 - Dans tous les départements qui subissent des attaques, il faut plus d'un an avant de reconnaître officiellement la présence du loup!

Voici 2 méthodes de manipulations chères aux défenseurs du loup qui sans vergogne sont forcement les seuls à se réjouir d'une certaine stabilisation des attaques.( très relative et dans certains secteurs seulement, alors que dans d'autres secteurs le nombre d'attaques augmentent ).

quelques réactions

Yéty 05 Tous ces groupes de "travail" ne servent qu'à endormir le monde, où la decision la plus importante est de prévoir la date de la prochaine réunion. 

Près de 7000 bêtes ont été tuées l'année passée (source ddt04) sans compter les disparues ou les animau
x detenus par des particuliers. 
Chiffres toujours en très nette augmentation. 

Le gouvernement affiche malgré cela, un optimisme béat alors qu'il évoque désormais des aides à la reconversion. 

Ni plus ni moins que des aides à vider nos campagnes de leurs habitants.

réponse du président Castaner

Cher monsieur, c'est bien vous avez bien lu le communiqué de presse d'éleveurs et montagne. Mais les chiffres sont les chiffres: 1862 attaques en 2013 contre 1874 en 2012...sur 22 départements contre 16 précédemment. Ce qui induit une baisse dans les départements ou le loup est présent depuis plus longtemps. Ds le 04 -9% de victimes. 
Cela alors que depuis 10 ans le chiffres ne faisaient qu'augmenter. Mais cela n enleve rien au problème qui reste entier. C est pour cela que des annonces ont été faites, notamment par le prélèvement de 10 loups supplémentaires avant l'été. 10 l'ont été pour la seule année 2013, contre 5...pour les 4 années précédentes. 
Alors si vous préférez on peut faire une gentille procédure pour déclasser le loup en animal chassable...Cela a peu de chance d'aboutir, prendra 10 ans pour le constater, et entre temps -comme pour le sanglier- empêchera toute aide publique à la protection et à l'indemnisation. Si c est ce que veut la profession, alors pourquoi pas. Mais il faudra l assumer. Je serai près à le defendre, sur ces bases.
Connaître ce dont on parle, c est aussi cela l'intérêt de ces réunions. 
Bien à vous.

réactions:

Castaner mélange les petits-pois et les carottes, les attaques et les victimes ...
S'il ne présidait pas le GNL, on pourrait en rire ...
---------------------------
Information factuellement fausse : 
-  D’une part, la prédation a baissé en 2003, 2006 et 2007 (en nombre d’attaques).
-   D’autre part, en 2013, si le nombre d’attaques a baissé (- 1,3 %), le nombre de victimes a augmenté (+ 0,6 %). Mais le nombre d’attaques et de victimes non reconnues, notamment dans les parcours boisés méditerranéens, est en très forte hausse.
On peut parler, au mieux, d’une stabilisation à un niveau très élevé. M. Castaner a pourtant convenu au GNL qu’il ne serait pas convenable de parler de baisse en 2013, et ce d’autant plus que la prédation a très fortement augmenté lors des 4 premiers mois 2014 : + 27 % d’attaques, + 16 % de victimes. Avec en particulier une hausse en 04, 06 et 83…

Un peu de sérieux messieurs nos politiques…
Nous ne demandons pas de modifier Berne pour classer le loup chassable - ce qu'on peut faire dans Berne.
Nous demandons de modifier Berne pour le classer nuisible et l'exclure des zones d'élevage et des zones habitées.

(Cela a été posté) ...
--------------------------
Voici ce qu'on m'a si bien écrit ..
"Castaner excelle dans la mission dont il en a la charge: permettre au loup son expansion, faire passer la pilule auprès des éleveurs et du grand public, tout en souplesse sans heurts."... 

... et proposer des aides à la reconversion ..



NB : Bilans officiels : Précisions.
2012 : 6012 victimes
2013 : 6786 victimes
Le député Castaner a quelques lacunes en mathématiques !

Dans certains secteurs il y a eu une stabilisation relative du nombre de victimes et dans d'autres secteurs une très forte augmentation du nombre de victimes.
4 premiers mois 2014 : + 27 % d’attaques, + 16 % de victimes notamment dans le 04, 06 et 83, particulièrement sinistrés.

ET TOUJOURS D’APRÈS LES CHIFFRES OFFICIELS 250 LOUPS EN FRANCE DEPUIS FIN 2012


Castaner la suite