BIENVENUE

Bonjour, bienvenue aux personnes sensées, soucieuses de comprendre ce phénomène de société: "le culte du tout sauvage". Culte qui nous conduit vers une société dans laquelle tout est planifié pour servir des lobbys dont le but est la stérilisation de nos vies par, entre autre, la perte de savoir faire ancestraux et sages, afin d'avoir la main mise sur l'indépendance des peuples.(ouragan)
Les véritables créateurs des parcs nationaux du monde ne sont pas les idéologues et les
évangélistes du mouvement écologiste, mais les peuples indigènes qui ont façonné leurs paysages
grâce à un savoir et une vision emmagasinés à travers d'innombrables générations. (Stephen Corry)


Mes articles sont régulièrement mis a jour, soit par l'actualité les concernant, soit pour en rectifier des erreurs (que vous pouvez me signaler). Ils évolueront donc dans le temps, jusqu'au jour ou une solution pérenne, pour la sauvegarde des ruraux qui vivent de et en accord avec la nature, soit adoptée par nos gouvernements

OUTIL BARRE DE RECHERCHE CI DESSOUS. Entrez un titre, une phrase, un mot et lancer la recherche

Rechercher dans ce blog

dimanche 24 août 2014

METTRE FIN AUX DIVAGATIONS ÉCOLOGISTES

Nos écologistes, sur de détenir la vérité face à des éleveurs qu'ils considèrent comme des arriérés, nous proposent toutes sortent de fantaisies destinées à toujours gagner du temps pour permettre aux loups d'en finir avec le pastoralisme!


Il suffit qu'un de leur gourous leur fasse la messe pour qu'ils soient  persuadés de détenir la solution que nous n'aurions, nous pauvre arriéré, pas pu trouver sans leurs aides.

C'est ainsi qu'ils nous conseillent avec force de prendre des ânes ou des lamas pour que nos troupeaux soient en sécurité!

Heureusement, des scientifiques peuvent encore garder la faculté de libre pensée:

Le lama n'est pas le gardien idéal pour un troupeau de petit bétail. C'est pour cette raison que le Conseil fédéral ne veut pas autoriser la détention individuelle des camélidés.
Le lama protège rarement de manière efficace les troupeaux de petit bétail contre les lynx. Tout au plus peut-il être utilisé contre les renards et les chiens errants, mais il est inutile contre les loups et les ours.
Fort de cet avis, le Conseil fédéral ne veut pas autoriser la détention individuelle de ces camélidés. L'animal ne peut assumer que seul son rôle de gardien de façon optimale, mais l'ordonnance sur la protection des animaux oblige à lui fournir la compagnie de congénères.
Dans sa réponse publiée jeudi à une motion du conseiller national Erich von Siebenthal (UDC/BE), il précise que ses considérations valent aussi pour l'âne.


Il nous suggèrent aussi de prendre des aides bergers, mais devant la difficulté de trouver des bergers prêt mentalement à affronter un stress insoutenable conduisant à la dépression et à la dissolution de la vie familiale, voici un exemple d'annonce trouvée pour le recrutement:

RECHERCHE berger ou bergère du 1 septembre au 8 Octobre pour alpage au col du Lautaret ( limite Isère /Hautes Alpes).
1700 bêtes alpage facile ( pas de loups) , cabane accessible en voiture, parcs installés.
Prendre contact ....

Un loup a été observé dans le col du Lautaret

Et que penser de l’éleveur qui va embaucher un berger "pro loups" qui viendra lui annoncer que son troupeau a été décimé par le prédateur?

CERISE SUR LE GÂTEAU

A peine publié, voici la confirmation de cet écrit!
"Le loup a changé beaucoup de choses, pour les éleveurs c'est une contrainte forte, il faut embaucher des bergers pour garder et conduire les troupeaux.
Mais la présence continue de l'homme n'est pas totalement négative, les herbages sont mieux gérés, c'est aussi l'occasion de renouer avec les traditions et de faire renaître le métier de berger."

Analyse:
Embaucher des bergers pour conduire et garder le troupeau, ne peut se faire que par   des  passionnés  fort de plusieurs années d'expérience comme aide berger, auquel vous allez confier tout votre capital, ce qui n'existe pas dans une entreprise contemporaine. Donc un Berger méritant un salaire élevé pour garder le troupeau en alpage pendant que le loup se rabat comme par 2 fois cette semaine sur les béliers resté a la ferme!

Les herbages sont mieux gérés alors que de nombreux alpages dorénavant réputé dangereux ne sont plus utilisé, laissant le milieux se refermer et la biodiversité s'appauvrir!

"c'est aussi l'occasion de renouer avec les traditions et de faire renaître le métier de berger."
Alors que la totalité des association pros loup et environnementales dont celle qui a écrit : "Mais la présence continue de l'homme n'est pas totalement négative", ont signés d'un commun accord: je cite :
"Le pastoralisme n’est pas forcément synonyme d’entretien du paysage
"Les moutons n’ont jamais créé la moindre espèce
"Ecologiquement, la montagne n’a pas besoin de moutons Les éleveurs ont besoin d’alpages, mais l’inverse n’est pas vrai. L’idée que le bétail serait utile pour " entretenir " la montagne renvoie à une image symbolique de celle-ci, mais ne correspond à aucune réalité biologique ou écologique.

Si nous faisons le choix de ne pas maintenir de pastoralisme dans certains endroits de montagne très reculés et très difficiles, la biodiversité ne s’en portera pas plus mal

Alors qu'ils ont tous signé cette propagande diffamatoire et mensongère que je vous propose d'aller voir dans "

PASTORALISME, pour en finir avec les contres vérités sur le LOUP"


Voici que en pleine dépression, ces même associations essaient de retourner leurs vestes! 

Une fois de plus le lecteur comprendra que l'opportunisme pour l'assouvissement de leurs fantasmes reste la seule motivation des écologistes! 




6 commentaires:

  1. Pour une fois je suis du côté des écologistes. La montagne n'a pas besoin du pastoralisme. Pas plus que la plaine d'ailleurs.
    Tous ces petits moutons qui gambadent dans les alpages ça fait très carte postale bucolique mais sinon cela ne sert à rien. La montagne vivra sans le pastoralisme. C'est pour cela qu'il faudra tôt ou tard s'interroger sur le maintien des subventions à la filière ovine extensive.

    RépondreSupprimer
  2. LE problème c'est que les subventions de la filière ovine sont là pour préserver la montagne et la biodiversité:
    "Nul ne conteste l’intervention de l’Etat, puis celle de l’Europe (sauf les écologistes et les abrutis qui les soutiennent) depuis plus de 30 ans. L’approfondissement de la politique de développement durable apporte une nouvelle légitimité aux aides à la montagne, qui « rémunèrent » les externalités positives de l’entretien de la nature, de la biodiversité et des paysages par l’agriculture et la forêt, dont la contribution aux équilibres sociaux, économiques et écologiques en montagne est tout à fait essentielle et dépasse le seul cadre géographique de la montagne. "

    RépondreSupprimer
  3. Quelle biodiversité ? Ici on parle d'exterminer les loups, les ours, les lynx, les vautours et après les marmottes ?

    RépondreSupprimer
  4. Et d'un, citez moi une seule fois ou je parle d'exterminé quoique ce soit!

    et de 2: « Les paysages qui abritent la plus forte biodiversité sont composés d'habitats semi-naturels. /…/ Les principaux types sont les prairies exploitées de façon extensive ou peu intensive, les vergers traditionnels, les zones boisées (haies, bosquets champêtres, berges boisées). /…/ En France, 84 % des surfaces classées en " haute valeur naturelle " correspondent à des zones d'élevage en plein air"

    Et de 3, lorsqu'un pro loup se fait mordre par un chien de protection, il porte plainte car il n’accepte aucune contrainte physique, morale, financière ou psychologique liée au retour du loup!

    Et de 4 vous ne vous cachez plus, "Le loup une opportunité éco touristique, plus de 2 millions de visiteurs dans les abruzzes" (dixit aspas) 2 millions qui piétine tout, pollue tout, nous ne voulons pas de ça sur nos terres que nous avons su protéger !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. vous avez raison avant nous avions les calanques avec ses visiteurs Ils en ont fait un parc national resultat 1,5 millions de visiteurs en plus histoire de respecter la nature Quand il n'y aura plus de berger , les forfaits de ski vont quadrupler nous n aurons plus de chemin ni de route dans les bois ect ect

      pieeb

      Supprimer
  5. On recommence la.conquete de l'Ouest en massacrant les autochtones pour que des citadins aient le frisson en marchant dans une montagne a loups...les bergers ont toujours habités les alpes et maintenant que ca.devient a la mode on les vires ces.sauvages...le loup etait peut etre la avant lhomme mais ca fait.aucun doute.que le rurau etait la.avant "lecolo"

    RépondreSupprimer

Pour ceux qui veulent commenter mais qui n ont pas de compte, vous pouvez communiquer par le biais du formulaire de contact en précisant à quel article s adresse le message. Depuis la supression des commentaires anonymes, la haine et la diffamation ont totalement disparues du blog.