BIENVENUE

Bonjour, bienvenue aux personnes sensées, soucieuses de comprendre ce phénomène de société: "le culte du tout sauvage". Culte qui nous conduit vers une société dans laquelle tout est planifié pour servir des lobbys dont le but est la stérilisation de nos vies par, entre autre, la perte de savoir faire ancestraux et sages, afin d'avoir la main mise sur l'indépendance des peuples.(ouragan)
Les véritables créateurs des parcs nationaux du monde ne sont pas les idéologues et les
évangélistes du mouvement écologiste, mais les peuples indigènes qui ont façonné leurs paysages
grâce à un savoir et une vision emmagasinés à travers d'innombrables générations. (Stephen Corry)


Mes articles sont régulièrement mis a jour, soit par l'actualité les concernant, soit pour en rectifier des erreurs (que vous pouvez me signaler). Ils évolueront donc dans le temps, jusqu'au jour ou une solution pérenne, pour la sauvegarde des ruraux qui vivent de et en accord avec la nature, soit adoptée par nos gouvernements

OUTIL BARRE DE RECHERCHE CI DESSOUS. Entrez un titre, une phrase, un mot et lancer la recherche

Rechercher dans ce blog

jeudi 29 janvier 2015

ASSEMBLÉE DES ÉLEVEURS ET BERGERS DU VERCORS

     Association des éleveurs et bergers du Vercors Drôme-Isère
ALAIN BAUDOUIN                                                                                                                     Combovin  le 18 Janvier 2015
Plateau du Marquet
26120 COMBOVIN
Tél : 04 75 41 33 17                                                                                                                      
                                               ASSEMBLÉE GÉNÉRALE EXTRAORDINAIRE et ASSEMBLÉE GÉNÉRALE
Madame, Monsieur, chers adhérents et sympathisants,
Comme prévu par les statuts, nous vous prions de bien vouloir assister à l’Assemblée Générale Extraordinaire qui aura lieu le :

                    7 Février 2015 à  LA SALLE DES FÊTES DE COMBOVIN (Drôme) de 14 Heures à 14H30.

Objet : 1) Modifications des statuts  2) Renouvellement des membres du CA (présentation des nouveaux membres ou membres renouvelables et vote), présentation du nouveau président et élections.
Si le quorum n’est pas atteint, une deuxième AG extraordinaire aura lieu à 14H45. Pour prendre part au vote, il faut être à jour de cotisation 2014.
Nous  répondrons à vos questions sur les motifs qui ont conduits à la démission de M. Curt.
Cette assemblée sera  suivie de l’Assemblée Générale Ordinaire.

Objet : Situation de la prédation en France, et plus précisément en Isère et en Drôme
Rapport Moral et Financier, Questions diverses, Discussion.
 A 15H30, nous accueillerons  Madame THOMAS Clara, Sous-Préfet de Die, pour :
- un résumé de  l'ensemble des actions à mettre en place pour mieux protéger les troupeaux et défendre les éleveurs en cas de recours d'associations contre les arrêtés préfectoraux de tirs de prélèvement,
- Une information sur les tirs de défense.
Vous trouverez un pouvoir en fin de courrier si vous ne pouvez pas venir, le bénéficiaire n’a droit qu’à un seul pouvoir (pour plus d’information téléphoner au secrétariat 04 76 36 04 30). Nous  espérons  que vous viendrez nombreux à cette rencontre.
Nous partagerons un apéritif pour terminer cette rencontre.
         Dans l’attente de vous revoir, recevez nos cordiales salutations et nos meilleurs vœux en ce début d’année.
A.      BAUDOUIN  Président                   
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
ADHESION 2015 Bulletin d’adhésion à renvoyer à JP TELLENE  Morel 38680 PRESLES Tél : 04 76 36 04 30

NOM ----------------------------------------------------Prénom-----------------------------------------------------------------------------------

ADRESSE-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Téléphone-------------------------------------------------------------Mél---------------------------------------------------------------------------

Ci-joint un chèque de 15euros,  à l’ordre de l’Association des  Éleveurs et Bergers du Vercors Drôme-Isère, 
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
POUVOIR : Je soussigné……………………………………………………………….certifie donner pourvoir  à…………………………………

 ……………………………………. ……………………………………………..de me représenter à l’AG Extraordinaire du 7 février 2015 à Combovin et prendre part au vote
SIGNATURE :

mardi 27 janvier 2015

SAUVAGE, COMPRENDRE LA PUISSANCE DU LOBBYING PRÉDATEURS


mardi 03 février à 22h20 (88 min)

 Rediffusion mardi 10.02 à 1h35
 Rediffusion mardi 10.02 à 8h55
 Rediffusion lundi 16.02 à 8h55





sur télérama à voir en enter à n'importe quelle heure jusqu'a mardi
NATURE LE NOUVEL ELDRADO DE LA FINANCE

et ensuite selon la programmation ci dessus sur ARTE

Combien vaut la nature ? Combien peut-elle rapporter ? À l'heure où l'on craint le pire pour la biodiversité, ce documentaire révèle la financiarisation croissante des ressources naturelles par les banques et les investisseurs privés. Édifiant.

De quoi comprendre comment les défenseurs de la nature se font manipuler (souvent a coups de subventions) sous prétexte de biodiversité, à travers  "les exemples concrets de populations et milieux naturels menacés par ces nouvelles pratiques."


La nature de l'argent
Fruit d'un patient et minutieux travail d'investigation, Nature, le nouvel eldorado de la finance met en relief les mécanismes d'un système naissant qui pourrait se révéler une entreprise de tartufferie mondiale. Interrogeant financiers, experts et penseurs, le film confronte les points de vue antagonistes et multiplie les exemples concrets de populations et milieux naturels menacés par ces nouvelles pratiques. L'enquête dresse un vaste panorama des intérêts en jeu et des lobbies en action autour de ce "nouveau" capital naturel, se demandant au final quelles valeurs défendent réellement ceux qui attribuent un coût à la nature. Une nouvelle crise financière pourrait en effet résulter de la spéculation et de l'effondrement de ces nouveaux marchés...

La course au profit généralisé et le marché global ont largement contribué à la crise écologique actuelle. Pourtant, les mondes de l'économie et de la finance prétendent renverser la tendance et sauver la planète en la protégeant à leur façon, c'est-à-dire avec de l'argent. C'est bien l'émergence d'un nouveau marché, celui de la protection environnementale, que décrypte le documentaire de Sandrine Feydel et Denis Delestrac  - l'auteur du Sable, enquête sur une disparition, récemment diffusé par ARTE. Encore embryonnaire il y a quelques années, ce marché est aujourd'hui l'un des plus prometteurs en terme de profit. Son mode de fonctionnement est simple. De plus en plus de sociétés financières ou d'assurances, parfois précédées par les économistes, attribuent un coût à la nature. Combien vaut la forêt d'Amazonie ? Quelle est la valeur marchande de l'incessant labeur de pollinisation accompli par les abeilles ? Jusqu'ici, l'"invisibilité économique" de la nature ne jouait pas en sa faveur : les marchés n'aiment ni l'abondance ni la gratuité. Mais avec la raréfaction des ressources et la disparition programmée de certaines espèces, l'équation a changé. La loi de l'offre et de la demande peut maintenant s'appliquer aux richesses naturelles. Ainsi, des banques et des fonds d'investissements, pourtant responsables de la dernière crise financière en date, achètent d'immenses zones naturelles riches en espèces animales et végétales menacées. Monétarisées et financiarisées, ces réserves sont ensuite transformées en produits boursiers possiblement spéculatifs. On peut donc acheter des actions "mouche", "orang-outan" ou "saumon". En investissant dans ces titres, les entreprises polluantes obtiennent des "certificats de bonne conduite" qui les dispensent de suspendre leurs activités les plus néfastes...
L’art de la compensation
Les ravages de la finance environnementale
Améliorer le système des subprimes !

vendredi 23 janvier 2015

LOUP ET ELUCUBRATION

Suite a l'attaque qui s'est produite dans le Toulois:
http://www.estrepublicain.fr/economie/2015/01/22/cinq-brebis-egorgees-dans-le-toulois

Le maire Christian Huin est plus circonspect : « Ma principale préoccupation est la sécurité des habitants. Si c’est un loup, les spécialistes disent qu’ils n’attaquent pas les hommes. Mais s’il s’agit d’un chien errant sauvage, c’est beaucoup plus dangereux pour l’homme ».

Que votre maire se rassure, ces mêmes spécialistes confirment qu'il n'y a pas de chiens ensauvagés en France : "Un chien errant est un chien retourné à l’état sauvage et n’ayant pas ou plus de maître. En France, il n’y a pour ainsi dire aucun chien errant". dixit  Le site de l'État consacré au loup.
http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2013/04/chiens-divagants-ou-loups.html

En général, ce sont les écologistes farouches défenseurs du loup qui tiennent de tels propos!

D'ailleurs, je lui propose de lire l'article :

LOUP ET PRÉDATEURS, MOBILISATION DES ELUS


Et aussi  les avertissements que les élus et responsables outre atlantiques proposent à leur population:
http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2013/06/le-camping-pour-proteger-le-troupeau.html

Ces mêmes écologistes qui ont proposé de protéger les hybrides chiens/ loups/chiens au même niveau, tout en sachant que ces hybrides sont plus dangereux et difficiles a gérer que les loups. Et tout en sachant aussi, qu'il n'y a plus de loup de souche pure depuis belle lurette, ceci expliquant cela.

http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2014/11/loup-hybrides-ou-en-est-on.html

http://leloupdanslehautdiois.blogspot.com/2014/12/loup-hybrides-meme-statuts-hyper.html

http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2014/12/loup-hybrides-la-mobilisation-se-precise.html

lundi 19 janvier 2015

LOUP ET PRÉDATEURS, MOBILISATION DES ELUS

L'association Eleveurs et Montagnes mobilise depuis le mois de décembre les élus départementaux autour de la question du loup.
Ainsi, les maires, députés, conseillers généraux des Alpes de Haute Provence ont été appelés à se prononcer sur le texte suivant :

Texte a télécharger et a proposer a vos conseillers et élus



"Les élus de
Mobilisés autour des difficultés rencontrées par l'élevage de plein air face aux loups, et par conséquent inquiets de l'impact sur toute l'économie des territoires montagnards et ruraux, affirment leur pleine solidarité à l'élevage et à aux acteurs économiques de la ruralité ;
Convaincus que :
• L'élevage pastoral est nécessaire pour l'économie des territoires de montagne et ruraux,
• Le maintien du pâturage est le gage de l'entretien des paysages et de la préservation de la biodiversité,
• L'élevage pastoral répond aux nouvelles attentes des consommateurs en termes de proximité, qualité, lien au terroir, sécurité alimentaire et sanitaire.
Font le constat que :
• Les pertes directes et indirectes sur les troupeaux sont lourdes dans toutes les zones de présence du loup et deviennent inacceptables,
• Les moyens de protection sont de moins en moins efficaces face à des loups qui s'adaptent et ne craignent plus l'homme,
• Les chiens de protection, imposés en raison de la présence des loups, deviennent une contrainte majeure pour la fréquentation de la montagne et l'économie touristique, avec de forts conflits d'usage avec les autres activités.
Refusent :
• l'abandon et l'ensauvagement de leurs territoires
• que la responsabilité pénale des problèmes pouvant résulter des chiens de protection retombe sur les éleveurs
• Le principe de protection des hybrides du loup de souche italienne présent en France qui constituerait une menace pour la survie de l'élevage ;
Affirment :
• La nécessité de faire connaître la réalité du problème du loup et de la souffrance des éleveurs
• Notre choix pour des montagnes et des territoires ruraux vivants
Prenons note des nouvelles orientations affirmées par la Ministre de l'Ecologie facilitant les tirs de loups ;
Mais exigent :
• le respect du travail et de la vie de tous les éleveurs confrontés au loup
• aux pouvoirs publics de représenter les éleveurs et de protéger leur activité et la qualité de leurs produits
• une régulation opérationnelle du loup avec des moyens adaptés et obligation de résultat, avec une réactivité réelle des pouvoirs publics prenant en compte les situations de détresse locale. Ces décisions pourraient être prises au niveau local en mobilisant notamment les chasseurs, et appelées à se traduire en plan de chasse, et dont la charge ne repose pas sur les seuls éleveurs ;
• un déclassement du loup de la Convention de Berne et de la Directive Habitat, de façon à sécuriser le cadre juridique facilitant la régulation des loups."


dimanche 11 janvier 2015

ENCORE ÉLEVEUR DEMAIN ?

ENCORE ÉLEVEURS DEMAIN

UNE ASSOCIATION

POUR LA DEFENSE DES ELEVEURS,
LA SAUVEGARDE DE L’ELEVAGE ET
L’EXPRESSION DE LA RURALITE





Que réflexion, réactivité et solidarité 
animent notre action en faveur 
des éleveurs, de l’élevage et de la ruralité 
en 2015 

Tous nos vœux pour vous et pour vos proches 

Pour ENCORE ÉLEVEURS DEMAIN 
Le conseil d’administration 

FACE AUX PREDATIONS

Depuis le 14 octobre 2013, la Meuse a connu :

-         58 attaques de prédateurs

-         28 éleveurs attaqués

-         138 ovins tués ou euthanasiés

-         144 ovins blessés

et plusieurs centaines de brebis ou agnelles stressées, affolées en période de reproduction
engendrant avortement précoces, infécondité ou retard de production

-         2 veaux charolais tués

-         2 mères allaitantes blessées

et la multiplication des divagations d’animaux

Triste bilan partagé avec les Vosges (montagne et plaine), la Haute-Marne,
 l’Aube, la Moselle et, plus récemment, la Meurthe et Moselle

Pour information, les deux dernières attaques ont eu lieu, en Meuse,
dans les nuits de dimanche 4 à lundi 5 et de lundi 5 à mardi 6 janvier
chez un jeune éleveur à Tremont sur Saulx (sud ouest de Bar le Duc)
dans un secteur jusqu’alors épargné.


Pour contacter l’association :

ENCORE ÉLEVEURS DEMAIN

encore-eleveurs-demain@orange.fr

samedi 3 janvier 2015

DÉFENSEURS DU LOUP ET BERGERS, ENTRE INCOMPRÉHENSION ET COLÈRE

DÉFENSEURS DU LOUPS ET BERGERS, ENTRE  INCOMPRÉHENSION ET COLÈRE

Une tout petit échantillon de l'état d'esprit des défenseurs du loup qu'on me reproche de citer, car politiquement incorrect, mais qu’aucune instance scientifique, politique ou associative ne condamne!


"Seulement je ne crois pas que le retour au monde naturel reviendra. Pas avec 8 milliards d'êtres humains qui consomment chaque jour un peu plus et continuent à se reproduire comme des rats!"
Ben perso je dis que si on doit mettre quelqu'un en cage, c'est l'homme.


Vous êtes des crétins. ...Si il fallait éradiquer une espèce, ce ne serait pas le loup, présent depuis bien plus longtemps qu'eux, qu'il faudrait viser. (Guanfei dans: 

http://www.laprovence.com/article/actualites/2483472/alpes-impuissants-face-au-loup-les-eleveurs-a-bout-de-nerfs.html




Le débat est tellement viscéral avec les éleveurs "anti-loups" gorgés de passion et d'obscurantisme que la teneur de ce document ne les tirera pas vers le haut.
signé: paysan naturaliste, éleveur, berger pro-loup,


les éleveurs crient aux loups car l'indemnisation fait partie maintenant de leurs revenus habituels
Je suis certain pour ma part que les 2/3 des 2 millions d'euros (!!) versés font suite à des arnaques 

"Pour toucher les subventions, le soir ils enferment les brebis dans les enclos, et mettent une bête malade, vieille dehors. Le loup vient naturellement tuer la brebis Le lendemain ils appellent pour établir la demande de subvention."

Monsieur, c'est vous et vos congénères humains qui n'avez rien à faire dans les campagnes car il ne faut pas oublier que c'est l'homme qui squatte le territoire du loup.....



tout ces propos ne servent qu'a stigmatiser la population, qui quoique'en disent les écologistes, est la seule à participer physiquement, financièrement et moralement à la cohabitation impossible!  


    Ce sont ces propos diffamatoires, blessants et inadmissibles qui, en 2012, m'ont décidé à entreprendre le rétablissement de la vérité : toute cette haine a été le détonateur qui m'a transformé en Ouragan!


   Toutes les diffamations, proférées au nom des prédateurs, renvoient à leur condition les éleveurs traditionnels qui ont été les seuls à essayer de vivre en harmonie avec la nature, abandonnés de toute la population qui à fui la campagne pour se réfugier dans le soit disant "confort des villes". Certes, les ruraux ont commis des erreurs, livrés à eux-mêmes, abandonnés des institutions, montrés du doigt par les bien-pensants. Ils se sont laissés quelquefois appâter par le miroir aux alouettes....



   Lorsque je me suis installé en Septembre 1975, dans le Haut Diois, dès le printemps, le voisin, ancien immigré Italien, ayant fui Mussolini, ayant été jusqu’à cacher des armes pour les partisans au péril de sa vie et de celle de sa famille, ayant perdu un enfant dans la misère et l'abandon de la population locale méfiante envers "l'ennemi italien", ce voisin donc, est venu chez moi avec un sac de 50 kg de patates et m'a dit "tu me rendras la semence".

 Paix à ton âme, Voisin, l'émotion me serre le cœur en y repensant.

     Aujourd'hui, que devrais-je dire à ses 2 fils, tous deux revenus à la ferme avec leurs parents, dans les années 70, après leurs études?  Ils subissent fréquemment des attaques.
    L'aîné a jeté l'éponge en 2013, après que sa compagne se soit vue dans l’obligation de passer le permis de chasse pour la garde armée du troupeau! Un de ses neveux a passé les trois mois d'été dans sa voiture, fusil à l'épaule, pour protéger ses brebis.

    Aujourd'hui on me demande de ne pas instrumentaliser le problème du loup?


    Que dois-je dire à ceux qui subissent les prédations dans le mépris de ceux qui savent
?
    Qu'ils ont tout faux?, que la biodiversité c'est désormais l'affaire d'écologistes qui se réveillent en se prenant pour le "peuple élu", chargé de réparer les erreurs humaines? Que leurs terres conviennent à un ensauvagement propice à l'épanouissement du loup et de l'ours? Que tout le travail pour maintenir une activité reconnue d’intérêt général par le parlement Européen devient obsolète car le loup était là avant eux?
    L’Europe est en train de leur interdire la distillation de la lavande qu'ils assument eux-mêmes, en complément de l'élevage.

    Que dois-je leur dire? 

    Que dois-je dire à leurs enfants qui se jettent en pleurs dans mes bras lors de rassemblements solidaires après les attaques?
 

"Késauvé", brebis que les enfants de l'éleveur n'ont pas voulu euthanasier suite a une attaque en novembre 2012.  Elle a mis bas d'un beau petit agneau malgré sa boiterie!

    Que dois-je dire aux épouses qui trouvent la force de lutter en tremblant pour leur progéniture? Et à celle qui partent, car la vie devient impossible?


   Sinon me battre pour qu'ils puissent continuer, eux, à s'épanouir sur leurs fermes et  leurs terres!

   Me battre car je n'ai pas d'autre choix, ma conscience ne me le permettrait pas. Me battre contre ces fous qui n'ont jamais abordé la question de la cohabitation, de la détresse, du désespoir qu'engendrent leurs fantasmes!
   Me battre contre les instances, scientifiques, politiques ou environnementales, qui sous couvert de biodiversité, délocalisent dans le monde entier des autochtones   pour s'approprier leurs territoires parce qu'ils ont su les conserver riches en biodiversités.


Eleveur spécialisé dans la chèvre alpaga en France, dans le diois, il a pris sa femme et ses enfants pour vivre une autre vie après des attaques à répétitions et ce malgré la mise en place des mesures de protection. 

    Moi-même,  j'ai débuté avec 40 chèvres traites à la main pendant des années. J'ai hérité d'une ferme sans fenêtre, ni eau, ni électricité, de champs abandonnés depuis plus de 20 ans, que les pins avaient plus que commencé à envahir, qu'il a fallu défricher, remettre en état...



 J'avoue que j'aurais du mal à être obligé de partir pour laisser la place au loup! Aujourd'hui à la retraite, la structure caprine et fromages en commercialisation demi gros, chez des fromagers du 06 d'où je suis originaire a été transmise à des jeunes du village voisin qui tremblent pour leurs avenir, car une attaque pourrait compromettre l'ensemble de l'activité en cas de perte de lactation due au stress.
   Actuellement, il me reste des poneys de trait avec lesquels je fais mon maraîchage et divers petit travaux de ferme. Poneys qui ne peuvent plus rester en liberté après la journée de travail car victimes des loups !



      Je n'ai jamais adhéré à aucun syndicat (qui soit dit en passant ont pris le train en marche depuis peu par rapport au loup) et ne suis sûrement pas doué pour dépassionner les débats alimentés par la haine des associations pro-loup, dont vous trouverez de nombreux exemples sur mon blog!


    J'ai cru moi aussi à la cohabitation, mais plus aujourd'hui, après 20 ans de mensonges, de diffamations et d'animosité dirigée contre le monde rural à qui on n'a jamais demandé son avis. Non, aujourd'hui, ce ne sera plus possible. Le pire étant les sous-entendus relatifs aux dédommagements, sous entendus qui nous poussent à vouloir l'éradication du loup afin de faire cesser cette ignominie. Car sachez-le : nous culpabilisons à l'idée de toucher cette indemnité. Nous culpabilisons une fois parce que nous n'avons pas su protéger nos animaux, nous culpabilisons une deuxième fois de toucher de l'argent qui serait mieux employé ailleurs, et nous culpabilisons une troisième fois car cet argent ne nous sauvera pas de cette idée du tout sauvage qui anime les écologistes desquels beaucoup d'entre nous étions proches, au Larzac ou à Malville....Cet argent qui sert à acheter la cohabitation!


photo confédération paysanne http://rhone.confederationpaysanne.fr/gerer-le-foncier-autrement_409.php

    Aujourd’hui, ils prônent de dépassionner les débats, mais cette phrase, qui n'a besoin d’être reliée à aucun contexte pour dire ce qu'elle veut dire:
 "Le débat est tellement viscéral avec les éleveurs "anti-loups" gorgés de passion et d'obscurantisme que la teneur de ce document* ne les tirera pas vers le haut."
   Cette phrase, et tous les commentaires ci-dessus, reflètent la réalité de la confrontation avec des écologistes, partisans de la pensée unique, coupés de la réalité, se trompant d'ennemi en stigmatisant les derniers hommes qui vivent de et en accord avec la nature.

Ouragan 

*voir le document de propagande idéologique en rien scientifique 

" Si nous faisons le choix de ne pas maintenir de pastoralisme dans certains endroits de montagne très reculés et très difficiles, la biodiversité ne s’en portera pas plus mal"
 
Et pourtantEn France, 84 % des surfaces classées en " haute valeur naturelle " correspondent à des zones d'élevage en plein air. cnrs
80% des zones riches en biodiversité de la planète sont les territoires de communautés autochtones! 

la propagande scientifique:

PRÉDATION, POURQUOI LES GRANDS CARNIVORES FONT L’UNANIMITÉ DES MÉDIAS ?


La propagande associative:

La propagande politique:
https://workspaces.acrobat.com/app.html#d=*sBgkrdTyWOi30Bm*aEmtQ

World Wide Fund, LA FACE CACHEE DU FOND pour LE MONDE SAUVAGE