BIENVENUE

Bonjour, bienvenue aux personnes sensées, soucieuses de comprendre ce phénomène de société: "le culte du tout sauvage". Culte qui nous conduit vers une société dans laquelle tout est planifié pour servir des lobbys dont le but est la stérilisation de nos vies par, entre autre, la perte de savoir faire ancestraux et sages, afin d'avoir la main mise sur l'indépendance des peuples.(ouragan)
Les véritables créateurs des parcs nationaux du monde ne sont pas les idéologues et les
évangélistes du mouvement écologiste, mais les peuples indigènes qui ont façonné leurs paysages
grâce à un savoir et une vision emmagasinés à travers d'innombrables générations. (Stephen Corry)


Mes articles sont régulièrement mis a jour, soit par l'actualité les concernant, soit pour en rectifier des erreurs (que vous pouvez me signaler). Ils évolueront donc dans le temps, jusqu'au jour ou une solution pérenne, pour la sauvegarde des ruraux qui vivent de et en accord avec la nature, soit adoptée par nos gouvernements

OUTIL BARRE DE RECHERCHE CI DESSOUS. Entrez un titre, une phrase, un mot et lancer la recherche

Rechercher dans ce blog

samedi 21 février 2015

PÉTITION

Abandonnez le projet d'introduction des Chamois en Lozère




La Lozère caractérisée par la préservation de son environnement, son image "nature" et la qualité de vie qu'elle offre, n'en est pas moins un territoire sur lequel il y a une vie économique et sociale.
Le projet d'introduction du Chamois imposé par le lobby de la Fédération de Chasse 48 n'émane pas des habitants du territoire et n'est pas soutenu localement.
Il a été conçu, uniquement à des fins pécuniaires et de chasse commerciale. L'argument de préservation de l'espèce apparaît comme un leurre étant donné que le chamois n'est pas en voie de disparition.
Une précédente expérience, qui reposait sur l'introduction du mouflon dans le même secteur, n'a amené aucune plus-value économique, qu'elle soit agricole ou touristique.
Aussi, nous demandons l'abandon de ce projet et que les décideurs s'attachent plus à consacrer les financements publics vers des vrais projets de développement économiques plutôt que vers des réalisations futiles.
LE CERCLE : 

Réaction:
De nombreux écologistes affirment que si les animaux sauvages sont plus nombreux le loup ne s'en prendra pas aux troupeaux. C'est bien mal connaitre le loup ou c'est vouloir faire passer son idéologie pour de la science!
"le loup, comme tous les prédateurs, frappe toujours le maillon faible de la chaîne alimentaire ; c’est pour ça que quelque soit le nombre d'ongulés sauvages et surtout de sangliers dont il a peur, le loup préfère toujours les brebis, les chèvres, les chevaux et les bovins (quand ce ne sont pas les chiens)."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour ceux qui veulent commenter mais qui n ont pas de compte, vous pouvez communiquer par le biais du formulaire de contact en précisant à quel article s adresse le message. Depuis la supression des commentaires anonymes, la haine et la diffamation ont totalement disparues du blog.