BIENVENUE

Bonjour, bienvenue aux personnes sensées, soucieuses de comprendre ce phénomène de société: "le culte du tout sauvage". Culte qui nous conduit vers une société dans laquelle tout est planifié pour servir des lobbys dont le but est la stérilisation de nos vies par, entre autre, la perte de savoir faire ancestraux et sages, afin d'avoir la main mise sur l'indépendance des peuples.(ouragan)
Les véritables créateurs des parcs nationaux du monde ne sont pas les idéologues et les
évangélistes du mouvement écologiste, mais les peuples indigènes qui ont façonné leurs paysages
grâce à un savoir et une vision emmagasinés à travers d'innombrables générations. (Stephen Corry)


Mes articles sont régulièrement mis a jour, soit par l'actualité les concernant, soit pour en rectifier des erreurs (que vous pouvez me signaler). Ils évolueront donc dans le temps, jusqu'au jour ou une solution pérenne, pour la sauvegarde des ruraux qui vivent de et en accord avec la nature, soit adoptée par nos gouvernements

OUTIL BARRE DE RECHERCHE CI DESSOUS. Entrez un titre, une phrase, un mot et lancer la recherche

Rechercher dans ce blog

lundi 6 avril 2015

LOUP ET ÉCOLOGISTES, QUAND LA RAISON L'EMPORTE

C'est en Italie que la prise de conscience est peut être en train de se faire.

En Italie, terrain privilégié des associations Françaises pour nous faire croire que la cohabitation se passe à merveille, la très reconnue Association Italienne pour le Réensauvagement, A.I.W., déclare solennellement qu'est inacceptable:
"« l'idée qu'un animal comme le loup puisse vivre librement dans les zones hyper urbanisées et cultivées de l’Europe centro-méridionale sans créer de problèmes pour la vie humaine, tant par les prédations sur le bétail et autres animaux domestiques que par le risque d’agression sur l’homme (...) ».
« Il n’existe aucune nation au monde où l’on permette aux animaux prédateurs de grande taille de vivre à proximité des zones densément peuplées par l'homme ; une politique de limitation numérique devient donc de plus en plus urgente, en prévision aussi des naissances de ce printemps, qui entraîneront une croissance exponentielle de la population lupine difficile à évaluer (…). Si l’on ne veut pas que le loup soit à nouveau exterminé, il faut que les autorités prennent des mesures pour maintenir bas le niveau de sa présence, sinon les citoyens se sentiront obligés d'intervenir eux-mêmes pour protéger leurs intérêts et leur sécurité à cause d’une réaction de peur humaine et compréhensible (...) (... défendre leurs outils de travail et protéger leurs animaux élevés dans le respect, pour produire des aliments de qualité, de proximité, dans la durabilité en favorisant l'épanouissement de la biodiversité. ndlr)»
L'article traduit sur:                      (ATsenzaGP)


A.I.W. association affiliée à http://www.wild.org/ , présidée par Franco Zunino, naturaliste, partenaire du WWF, consultant UICN

A.I.W.  protecteur des grands prédateurs, reconnue par l'état Italien et par les défenseurs du loup en France, même si ses derniers occultent systématiquement les prises de positions qui relatent les faits reflétant la réalité. Comme par exemple:

"Dans les années 1990, la "gestion" des ours des Abruzzes et celle du Parc national éponyme, était présentée en France, par l'association ARTUS (férus) notamment, comme une réussite et un modèle éco-touristique à suivre chez nous. Les articles étaient louangeurs, les Pyrénées devaient chercher à s'inspirer de ce "miracle" italien qui rapportait des millions de francs de l'époque aux populations locales.
/......Nous apprenons aussi que la collectivité régionale des Abruzzes, avec l'assentiment des autorités du Parc, a approuvé la réalisation d'un projet photovoltaïque de 15 hectares sur le territoire des ours !

La conclusion de ce texte (écrit par A.I.W. voir ci dessous) est sans appel : elle fustige l'incompétence des responsables aux commandes. On comprend pourquoi ce genre de textes n'est pas publié chez nous, puisqu'il obligerait à une remise en question de l'engouement pour le "miracle" des Abruzzes, mais aussi à une remise en question plus générale de la "protection" des ours en France."
le texte de l'A.I.W. sur le site de Stéphanne Carbonnaux grand défenseur de l'ours dans les Pyrénées, auteur de la citation ci dessus: http://www.naturesauvagecivilisation.com/article-ours-des-abruzzes-un-texte-hors-piste-orso-marsicano-addio-de-l-association-italienne-pour-la-78251549.html

Stéphane Carbonnaux est considéré comme étant un écrivain. Il se dit également naturaliste adorateur de Robert Hainard. Il vit dans les Pyrénées et fait des conférences dont le niveau des interventions publiques sur l'ours ne dépasse guère celui des intervenants sur des forums sur l’ours, c'est-à-dire d'un intérêt assez primaire.
http://www.pyrenees-pireneus.com/Ecologistes-Ecologie/Carbonnaux-Stephan/Carbonnaux-Stephan.html

On peut aussi ici lire un article publié le 9 Février 2014 par Franco Zunino Secrétaire Général de l'AIW, sur la réalité des loups, largement occulté par nos associations Française:
"Pendant ce temps, plutôt que des faits et des données (y compris les millions d'euros de dommages non payés, mal payés ou en retard, ou pire, que personne ne veut payer) chez nous on continue à proposer les solutions habituelles pour affronter le problème de la surpopulation du Loup : toujours démentir et de toutes les façons (comme certains avocats l'enseignent aux parjures!) la croissance de la population, réduire le montant des dommages en ne payant pas les cas douteux, en les mettant le plus possible sur le compte de mystérieux chiens ensauvagés (ou sur des hybrides, chose de bon ton aujourd'hui), et, en conclusion...faire entretenir le Loup par les éleveurs !"

D'autres déclarations de Franco Zunino à propos du loup:
http://leloupdesvoisins.canalblog.com/archives/2014/04/08/29616119.html

Franco Zunino  sur la sellette de par ses positions iconoclastes par rapport aux autres écolos. Il faut au moins lui reconnaître cette sincérité, c'est le seul en Italie qui prenne position contre le loup.  Une énigme à surveiller aussi de par ses relations avec l'ensauvagement, autant que avec le WWF et l'UICN

Un extrait de la réflexion de Michele Corti sur l'ours retrouvé empoisonné dans le trentin trduite en Français ici:
https://drive.google.com/file/d/0B9HT6mzNQ__Vd0lwbXBIMWVMMGs/view?usp=sharing
Et la proposition du WWF d’une peine de 2 ans de prison pour les « crimes » d’ours ( et de loups) ne fait qu’exacerber le conflit et transformer les braconniers en héros sociaux. Mais on le sait, pour le WWF et les animalistes, ce ne sont pas les ours qui comptent mais seulement se faire de la pub, récolter des consentements et des financements. 


VOICI UNE FOIS DE PLUS LA PREUVE QUE:

- 1 Soit, nos associations Française de défense des grands prédateurs  sont complètement  manipulées et totalement incompétentes,


-2 soit nos associations sont complices et parties prenantes et "largement remerciées" par des  lobbys qui n'ont rien à voir avec la protection de la nature !
Il se pourrait que la majorité des dirigeants fassent partis du chapitre 2 alors que la majorité des militants relèvent du chapitre 1



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour ceux qui veulent commenter mais qui n ont pas de compte, vous pouvez communiquer par le biais du formulaire de contact en précisant à quel article s adresse le message. Depuis la supression des commentaires anonymes, la haine et la diffamation ont totalement disparues du blog.