BIENVENUE

Bonjour, bienvenue aux personnes sensées, soucieuses de comprendre ce phénomène de société: "le culte du tout sauvage". Culte qui nous conduit vers une société dans laquelle tout est planifié pour servir des lobbys dont le but est la stérilisation de nos vies par, entre autre, la perte de savoir faire ancestraux et sages, afin d'avoir la main mise sur l'indépendance des peuples.(ouragan)
Les véritables créateurs des parcs nationaux du monde ne sont pas les idéologues et les
évangélistes du mouvement écologiste, mais les peuples indigènes qui ont façonné leurs paysages
grâce à un savoir et une vision emmagasinés à travers d'innombrables générations. (Stephen Corry)


Mes articles sont régulièrement mis a jour, soit par l'actualité les concernant, soit pour en rectifier des erreurs (que vous pouvez me signaler). Ils évolueront donc dans le temps, jusqu'au jour ou une solution pérenne, pour la sauvegarde des ruraux qui vivent de et en accord avec la nature, soit adoptée par nos gouvernements

OUTIL BARRE DE RECHERCHE CI DESSOUS. Entrez un titre, une phrase, un mot et lancer la recherche

Rechercher dans ce blog

mardi 21 juillet 2015

CAP LOUP, NI DÉONTOLOGIE, NI MORALE, RIEN!

NI DÉONTOLOGIE, NI MORALE, RIEN!
Je cite Cap Loup:

"Le retour du loup est un signe de bonne santé de nos écosystèmes. Il pourrait être valorisé par un tourisme vert, comme le font l’Espagne et l’Italie où les loups sont 5 à 7 fois plus nombreux qu’en France et où des milliers de touristes français se rendent chaque année pour voir des loups. Au lieu de ça, l’État cède aux lobbies agricoles en menant une politique de tirs qui empêche toute cohabitation pérenne entre le loup et l’élevage."
(Faut pas avoir froid aux yeux!)

J'analyse:

  • "Le retour du loup est un signe de bonne santé de nos écosystèmes"

« Les paysages qui abritent la plus forte biodiversité sont composés d'habitats semi-naturels. /…/ Les principaux types sont les prairies exploitées de façon extensive ou peu intensive, les vergers traditionnels, les zones boisées (haies, bosquets champêtres, berges boisées). /…/ En France, 84 % des surfaces classées en " haute valeur naturelle " correspondent à des zones d'élevage en plein air (Alpes, Corse, Franche-Comté, Massif central, Pyrénées…). » (CNRS)
Merci les éleveurs à qui ont a rien demandé avant de réintroduire le loup!


  • "Il pourrait être valorisé par un tourisme vert, "

Ha, mais je croyais qu'il s'agissait de respecter la biodiversité et la faune sauvage!
J'ai tout faux?
 Ce qui compte c'est donc bien:
La délocalisation et la main mise sur les terres que nous avons su garder riches en biodiversité pour faire du tourisme de classe internationale?
 Contrecarrer le tourisme familial et accessible à tous, généré par le pastoralisme depuis des lustres pour en faire profiter les multinationales?

Petit extrait de la morale des écologistes: ""Dans cette étude, nous avons calculé non seulement le revenu par chasseurs, mais aussi par les activités découlant de la taxidermie, la gestion et l'entretien des lieux, la coordination des raids, la restauration ou l'occupation de places Hôtels par les chasseurs." sans commentaires! 

Voici une approche du tourisme vert en Inde:
Interviewé en 2012 par Survival International, le mouvement mondial pour les droits des peuples indigènes, Sukhdev déplorait : ‘Nous ne retrouverons jamais un endroit comme celui-là. Comment pourrions-nous nous installer ici? Comment allons-nous élever nos enfants? Nous avons besoin de nos champs et de nos maisons… Allons-nous mourir?’
Mais bon, puisque les tigres sont sauvés, que le WWF, qui ferme les yeux sur les expulsions des tribus comme celle de Sukhdev continue à engraisser CAP LOUP pour qu'il puisse distiller ses mensonges et sa propagande fondamentaliste, pas de quoi en faire un plat!
Lire ce communiqué en ligne: http://www.survivalfrance.org/actu/10855
Voir le reportage de Canal Plus (à partir de la 37ème minute).

  • "l’Espagne et l’Italie où les loups sont 5 à 7 fois plus nombreux qu’en France "
Chiffre officiel du nombre de loup en France et chiffres officiels des victimes loups:

Fin 2011 = 250 loups dans 13 départements pour 4913 victimes (8,5% de refus) soit 5354 constatés
Fin 2012 = 250 loups dans 15 départements pour 6021 victimes (8,5% de refus) soit 6667 constatés
2013 = 250 loups dans 22 départements pour 6195 victimes (9% de refus) soit 6786 constatés
2014 = 301 loups dans 31 départements pour 8226 victimes ( 9% de refus) soit 9033 constatés
2015 = on nous annonce 282 loups alors que nous allons dépasser les 10 000 victimes et que le loup est signalé dans les Pyrénées!
QUI PEUT CROIRE A CETTE MASCARADE?

  • "l’État cède aux lobbies agricoles en menant une politique de tirs qui empêche toute cohabitation pérenne entre le loup et l’élevage."


Voici les directives des associations regroupées chez Cap Loup pour la cohabitation pérenne:

Ecologiquement, la montagne n’a pas besoin de moutons Les éleveurs ont besoin d’alpages, mais l’inverse n’est pas vrai. L’idée que le bétail serait utile pour " entretenir " la montagne renvoie à une image symbolique de celle-ci, mais ne correspond à aucune réalité biologique ou écologique.

Dans les Alpes du sud, la richesse floristique est parfois plus grande sur les pistes de skis que dans les pâturages !

Si nous faisons le choix de ne pas maintenir de pastoralisme dans certains endroits de montagne très reculés et très difficiles, la biodiversité ne s’en portera pas plus mal!

"Si la cohabitation entre les moutons et les loups n’est pas possible, ce sont les moutons qu’il faut retirer de nos espaces naturels, et non les animaux sauvages !"



Inutile de dire que avec l'application des règles de cohabitations prônées par cette dictature au service de la financiarisation de la nature, il n'y aura plus de problème pour le loup ! Et ses défenseurs seront peut être grassement remerciés par les requins de la finance, ou peut être pas. Par contre les derniers hommes vivant de et avec la nature, proposant des produits de qualité, dans le respect, la proximité et la traçabilité auront bel et bien disparu ! 
"Dans les zones où évolueront les grands prédateurs il faut de fortes restrictions à l'élevage pour que le pastoralisme ne les dérange pas"
"Dans les zones destinées à l'élévage intensif (29 projets en cours (20 000 laitières, 63 000 porcs, 250 000 poulets...)) sa présence sera inappropriée renforcement du prélèvement rendant le loup inapte à son installation /…/. ! (hé oui, vous voyez quand on veut on peut ! ndlr) par UICN, WWF, LCIE organismes chapeautant et engraissant ses pions, en l'occurrence ici les associations environnementales
          
NI DÉONTOLOGIE, NI MORALE, RIEN !
NI DÉONTOLOGIE, NI MORALE, RIEN !
NI DÉONTOLOGIE, NI MORALE, RIEN !
NI DÉONTOLOGIE, NI MORALE, RIEN !
NI DÉONTOLOGIE, NI MORALE, RIEN !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour ceux qui veulent commenter mais qui n ont pas de compte, vous pouvez communiquer par le biais du formulaire de contact en précisant à quel article s adresse le message. Depuis la supression des commentaires anonymes, la haine et la diffamation ont totalement disparues du blog.