BIENVENUE

Bonjour, bienvenue aux personnes sensées, soucieuses de comprendre ce phénomène de société: "le culte du tout sauvage". Culte qui nous conduit vers une société dans laquelle tout est planifié pour servir des lobbys dont le but est la stérilisation de nos vies par, entre autre, la perte de savoir faire ancestraux et sages, afin d'avoir la main mise sur l'indépendance des peuples.(ouragan)
Les véritables créateurs des parcs nationaux du monde ne sont pas les idéologues et les
évangélistes du mouvement écologiste, mais les peuples indigènes qui ont façonné leurs paysages
grâce à un savoir et une vision emmagasinés à travers d'innombrables générations. (Stephen Corry)


Mes articles sont régulièrement mis a jour, soit par l'actualité les concernant, soit pour en rectifier des erreurs (que vous pouvez me signaler). Ils évolueront donc dans le temps, jusqu'au jour ou une solution pérenne, pour la sauvegarde des ruraux qui vivent de et en accord avec la nature, soit adoptée par nos gouvernements

OUTIL BARRE DE RECHERCHE CI DESSOUS. Entrez un titre, une phrase, un mot et lancer la recherche

Rechercher dans ce blog

mardi 7 juillet 2015

LOUP, ENCORE DU BLABLA POUR LES ÉCOLOGISTES!



Témoignage en direct de la station de Valdrome: 6 juillet 09:10
"Le troupeau s'agite anormalement j'aperçoit le loup et je cours en direction du tumulte! J'aperçoit un loup qui s'affaire après une brebis. Je crie, je hurle, la brebis part en courant  le loup s’arrête, me regarde, hésite puis repart. Je retourne précipitamment vers mon sac et appelle les secours. La brebis n'a pas été retrouvée, je me sens coupable et responsable, d'autant que tout cela n'est que du blabla pour les défenseurs du loup de mon village! 


Témoignage en direct de la Savoie: 6 juillet, 10:45
"Encore une attaque de loup sur mon troupeau en plein midi hier alors que mes brebis chaumaient sous les sapins : le carnage. Deux agneaux encore debout saignant à la gorge, des crocs sur la tête et le pire une partie des gigots mangé. L horreur !!!!!! Tenir cet agneau dans les bras, se demander comment il se tient encore sur ses pattes et devoir abréger sa souffrance. Un troisième complètement mangé, la tête et le cou plein de crocs. Un quatrième a eu la patte arrière perforée et cassée. Mon troupeau est affolé. Mes deux chiennes de protection sont complètement apeurée. Vu le carnage et la consommation il n'y avait pas qu'un loup.
Je ne peux pas laisser mon troupeau se faire massacrer comme ça! !!!
Mes brebis et leurs agneaux sont en alpage et profitent de cette herbe de qualité. Mon élevage est sous label rouge. Tout ce travail anéanti par ces putains de loups! !!"

D'une pierre 2 coups:
- les loups ne s'en prennent qu'aux élevages respectueux à l'herbe pour la plus grande joie des écologistes qui font le jeu des requins de la finance qui lorgnent sur les terres abandonnées par ceux qui n'en peuvent plus. ("Si la cohabitation entre les moutons et les loups n’est pas possible, se sont les moutons qu'il faut enlever des espaces naturel appartenant aux éleveurs!"ASPAS, 14/07/2014))
- L’industrie agroalimentaire se frotte les mains devant cette  incroyable opportunité de la condamnation par les écologistes des pratiques agricoles traditionnelles.  
Que reçoivent ils en échange de leur cynique travail de sape?

Prenons l’exemple de la Ligue pour la Protection des Oiseaux:
Sa position sur le pastoralisme est claire:
"Écologiquement, la montagne n’a pas besoin de moutons Les éleveurs ont besoin d’alpages, mais l’inverse n’est pas vrai. L’idée que le bétail serait utile pour " entretenir " la montagne renvoie à une image symbolique de celle-ci, mais ne correspond à aucune réalité biologique ou écologique."

Par contre dans l'Aude, si on lui donne de l'argent, le discours change: "la LPO, qui n'hésite pas dans l'Aude à demander une subvention pour l’acquisition d'un troupeau pour entretenir le paysage ouvert !!!
 Cette même LPO qui signe un accord avec Area qui lui verse 70 000 euro par an pendant 3 ans. SI SI! .La LPO s'accoquine avec Aréa (qui devient un exemple pour le maintient de la biodiversité: prix= 210 000 euros) et condamne le pastoralisme qui lui ne peut pas payer son accession à la pensée unique!

ET POURTANT:
Selon un nouveau rapport publié (9 mars 2015) par le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) et l'Union internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), "le pastoralisme - la production extensive de bétail dans les pâturages - offre d'énormes avantages à l'humanité et devrait être considéré comme un élément majeur de la transition mondiale vers une économie verte."

Parmi les recommandations émises dans le rapport:
Établir un cadre de développement global pour le pastoralisme durable
Ce cadre devrait renforcer les engagements internationaux, pallier les disparités de développement infranationaux existantes et trouver une solution à la sous-représentation actuelle du pastoralisme dans le discours mondial, tout en le protégeant contre les investissements nuisibles, tels que l'accaparement des terres pour la production de biocarburants. (ou le tourisme de classe internationale prôné par les défenseurs du loup, ou la transformation de nos terres en actions bancaires permettant aux pollueurs d'acheter le droit de polluer. ndlr)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour ceux qui veulent commenter mais qui n ont pas de compte, vous pouvez communiquer par le biais du formulaire de contact en précisant à quel article s adresse le message. Depuis la supression des commentaires anonymes, la haine et la diffamation ont totalement disparues du blog.