BIENVENUE

Bonjour, bienvenue aux personnes sensées, soucieuses de comprendre ce phénomène de société: "le culte du tout sauvage". Culte qui nous conduit vers une société dans laquelle tout est planifié pour servir des lobbys dont le but est la stérilisation de nos vies par, entre autre, la perte de savoir faire ancestraux et sages, afin d'avoir la main mise sur l'indépendance des peuples.(ouragan)
Les véritables créateurs des parcs nationaux du monde ne sont pas les idéologues et les
évangélistes du mouvement écologiste, mais les peuples indigènes qui ont façonné leurs paysages
grâce à un savoir et une vision emmagasinés à travers d'innombrables générations. (Stephen Corry)
Le courage c'est de chercher la vérité et de la dire ; ce n'est pas de subir la loi du mensonge triomphant aux services d'intérêts obscurs. (Ouragan d’après Jean Jaures)

Mes articles sont régulièrement mis a jour, soit par l'actualité les concernant, soit pour en rectifier des erreurs (que vous pouvez me signaler). Ils évolueront donc dans le temps, jusqu'au jour ou une solution pérenne, pour la sauvegarde des ruraux qui vivent de et en accord avec la nature, soit adoptée par nos gouvernements.

OUTIL BARRE DE RECHERCHE CI DESSOUS. Entrez un titre, une phrase, un mot et lancer la recherche

Rechercher dans ce blog

mardi 3 novembre 2015

TENEZ VOS LOUPS EN LAISSE, MOI JE GARDE MES BREBIS!




Récit d’un été sur l’alpage du JOCOU - versant Lalley (38) et Lus la croix Haute (26)


Je fais cette montagne depuis cinq ans. Je la connais. Cette année encore, j’ai assumé seul la gestion d’un troupeau de 1200 brebis avec des moyens techniques appropriés à se préserver des attaques de loup (parc électrique, bergerie, et 4 chiens de protection).



JUIN

Le 15 juin, je suis Informé des attaques sanglantes sur la commune de LUS. Je constate quotidiennement une excitation des chiens de protection. Je suis donc contraint de rester avec le troupeau du matin au soir. La zone pâturable est boisée. J’entends souvent les chiens de protection partir excités dans les bois. Par manque de visibilité, je ne peux pas identifier ce qu’ils poursuivent.

Fin juin, un comptage de l’effectif du troupeau fait apparaître qu’il en manque déjà 7.
Disparues à cause du loup ou pas ? Pas de preuve donc pas d'indemnités aux éleveurs


JUILLET
Le 5 je crois apercevoir furtivement une louve et ses deux louveteaux.
Le 15 je l’observe un long moment en contrebas d’une pente. Il s’agit bien d’une louve avec ses petits.


La forte chaleur de juillet nous cantonne dans les parties boisées et ombragées. Jour et nuit les chiens sont excités. Ils ne se reposent plus. Les loups rôdent, c’est sûr ! Par précaution, je dors au milieu du troupeau une nuit sur 2. Les chiens s’épuisent et certains ne viennent plus au troupeau dans la journée.

Le 29, vers 4h du matin, réveillé par les aboiements particulièrement violents, je comprends qu’il s’agit d’une attaque de loup. Je me précipite dehors. Le troupeau a forcé le parc de nuit. C’est le début de la galère ! Durant une dizaine d’heures, je cavale dans la montagne effectuant des allez-retour d’un versant à l’autre pour regrouper les bêtes dispersées. Dans mon périple, je découvre des brebis mortes ou agonisantes. J’ai prévenu les gardes assermentés de l'ONCFS en charge d'établir les constats. Je dois encore remonter les pentes pour couvrir les cadavres (avant l’arrivée des vautours).

Le 30, je cavale encore une partie de la journée en compagnie des gardes de l'ONCFS pour constater les dégâts et retrouver des bêtes blessées. J’en profite pour en redescendre une sur mes épaules.

Bilan additionné fin juillet, 13 brebis disparues, 4 égorgées et 6 blessées.
« Au cours de ces dernières 48 h, j’ai eu peu de temps pour manger et dormir. Je suis allé au bout de mes limites physiques ( crampes et hypoglycémie…). Cet aspect du métier remet en question l’ image d’Épinal du berger serein au milieu de ses brebis, à mille lieues de la galère générée par le loup !
 

AOÛT
Les attaques de nuit se reproduisent à deux reprises avec en plus des raids furtifs par temps de brouillard. Laissant des animaux prostrés avec de multiples blessures. Le tournoiement des vautours m'indique d'autres cadavres, me contraignant à de nombreux marathons pour empêcher ces oiseaux de jouer leur rôle de fossoyeur avant les constats officiels.

Bilan adittionné fin Août : 15 disparues, 8 tuées, 9 blessées.
Je constate de plus en plus souvent des avortements. J’apprends alors que 41 attaques ont été répertoriées sur les alpages voisins et que certains éleveurs ont redescendu les troupeaux. Cela ne présage rien de réjouissant en septembre pour ceux qui restent !


SEPTEMBRE
Le 4, le 9, le 19 et le 23 : 4 nouvelles attaques de loup en journée me permettent de comprendre la stratégie de ces fauves. Malgré la présence humaine et la vigilance de 4 chiens aguerris et en alerte permanente, nous subissons des attaques éclairs. Durant une poignée de secondes, ils écartent 2 ou 3 brebis du troupeau qui, poursuivies par un des loups, disparaissent dans les pentes.

Passée la surprise de la 1ere attaque, je pressens les trois autres au comportement des chiens furetant aux environs du troupeau. Un ou deux loups entraînent les chiens à leur poursuite pendant que d’autres surgissent dans mon dos et isolent les bêtes.

Le 23 , quelques minutes après l’attaque où 1 seule brebis a été écartée , je réalise qu 'elle à été attrapée par deux loups dans la pente, 300 m plus bas. IRIS chien Berger d’Anatolie de 70 kg est sur leur dos. Une bagarre entre les trois bêtes est engagée.
D’abord terrifié, je me lance à son secours. C'est seulement arrivé à quelques mètres que les deux loups menaçants finissent par lâcher prise.
Je récupère mon chien qui doit sa survie à son collier clouté. Malgré de graves blessures, il reprendra sa place quelques jours après.

Lors du constat, le lendemain matin, nous observons le cadavre de la brebis entièrement consommé, soit environ 30 Kg de viande. L’expertise fait apparaître qu’une telle quantité de viande absorbée dans la nuit correspond à la présence d’au moins 5 ou 6 loups

Bilan fin de saison : 18 disparues, 12 tuées et 12 blessées


Épilogue :

Le 8 octobre, les éleveurs ont redescendu leurs brebis.

Le 15 octobre, l’un deux, habitant LALLEY à proximité de la montagne du JOCOU, à subit dans son village une nouvelle attaque de loup. Le bilan est lourd : 13 brebis tuées et 15 blessées, ce qui correspond pour lui, en additionnant ses victimes sur l’alpage du JOCOU, à plus de 15% de perte sur l’ensemble de son troupeau

Les éleveurs sont les premières victimes des prédations du loup et nous les soutenons. Nous avons ensemble, bergers et éleveurs, mis tout en œuvre pour protéger les troupeaux.
 

L’hypothèse que le loup fuit les humains est une contre vérité, les témoignages et vidéos sur les attaques en plein jour le prouveront.
 

L’apparente hybridation de certain loups vus à 20 m de mon troupeau me fait douter sur le fait qu’ils seraient venus seuls d’Italie.


Mais, qui se soucie du berger qui, en 4 mois, effectue le même nombre d’heures de travail qu’un salarié sur l’année ? Nous avons pourtant des conventions collectives et des contrats de travail clairement établis au maximum d'heures pour effectuer notre métier


Qui va nous payer les centaines d’heures passées de jour comme de nuit à lutter pour éloigner ces loups de nos troupeaux ?

Qui ment depuis des années sur la réelle progression des loups en minimisant leur nombre malgré la réalité qui nous plonge désormais dans une gestion de troupeaux confrontés toute l'année à la présence des meutes ?


Pour parer aux problèmes posés par le loup :

  • il faudrait 4 postes de bergers par troupeaux : rémunérés par qui ? Comment financer les logements de ces nouveaux venus… !!
  • un poste de gardien de chiens de protection : les défenseurs du loup préconisent un chien de protection par centaine de brebis, soit en moyenne 12 à 20 chiens par troupeaux.
De plus, il est urgent d'inventer et de financer des centres d’accueil pour les chiens de protections pendant la période hivernale afin d'éviter les inévitables conflits liés à leurs présence dans les villages ou les troupeaux passent l'hiver. Des centres qui permettraient de les tenir motivés, de recadrer les comportements déviant, de remobiliser ceux qui ont subit de graves blessures, etc etc.

Le coût des dépenses globales de la protection des loups s’élève déjà à 50 000 € par loup, alors que l’argent public se tarie dans d’autres domaines tels la santé, le social, les services publics… !!!
Le loup une dépense luxueuse dans un monde en crise économique !!!!!

Transcription intégrale du Témoignage du berger Patrice Marie


TENEZ VOS LOUPS EN LAISSE, MOI JE GARDE MES BREBIS, sera probablement le titre d’un livre que nous, bergers salariés, nous nous devons d’écrire afin d’informer le public sur la réalité des conditions de travail et de stress que génèrent la pression et la présence des loups dans nos alpages.

Autre témoignage :   "les bergers malade du loup" émission France inter
                                        Éleveurs, les morsures invisibles, document Mutualité sociale Agricole 

 
L'analyse d'Ouragan:
 Que se cache t'il derrière la réintroduction des loups dans les zones des petits élevages respectueux, proposant des produits de qualité, dans la durabilité, la traçabilité et la proximité?

Quelques éléments de réponse:











5 commentaires:

  1. Franchement si vous n'êtes pas en mesure de travailler convenablement sans obliger la destruction de la nature alors changer de boulot...
    Quand on ne peux pas on ne fait pas....
    Reconvertissez vous, il y a du boulot dans la grande distribution, la restauration... faite une formation et foutez la paix à la nature...
    1200 brebis pour 1 homme c'est vraiment se foutre de la gueule du monde...
    Arrêter de vous plaindre, de pleurnicher en permanence... Puis vu quand j’entends les éleveurs se plaindre qu'ils y arrivent et à côté les céréaliers être riche tournez vous vers les céréales et laissons la viande être importer par des pays qui savent bosser en présence des loups... (exemple l'Italie)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voici l'exemple type du militant a qui l'on a ôté toute possibilité de raisonnement. Un bon petit pion qui récite sa leçon, mais voilà la réalité est tout autre
      En 2013, toute proportions gardées, les troupeaux de plus de 1200 animaux rassemblent 21 % des constats. On atteint 40% sur les troupeaux de moins de 450 animaux et 39% dans les intermédiaires. A l’heure des restrictions de personnel pour raison économique, nos écologistes voudraient multiplier les postes de bergers et bien sur refuser d'en payer le juste prix.
      Imaginons maintenant le troupeau aux mains d'un aide berger encore inexpérimenté,....
      http://leloupdanslehautdiois.blogspot.com/2014/11/loup-lincroyable-aveuglement-ecologiste.html

      laissons la viande être importer par des pays qui savent bosser en présence des loups... (exemple l'Italie)
      Prenons donc la température en Italie: 300 bergers et 7 maires souhaitent faire pression sur l'Europe pour la suppression de la directive habitat qui les empêche de tirer sur les loups/hybrides es éleveurs disent que c'est la fin de l'élevage en Maremme et pas seulement en Maremme. Il y a 31,5% d'élevages en moins par rapport à 2004.
      http://leloupdanslehautdiois.blogspot.com/2015/06/loup-en-italie-tout-vas-de-mieux-en.html

      La région autour d'Orvieto et San Venanzo est très impactée (Allerona, Castel Giorgio ...) Un des éleveurs a eu 17 bovins et 4 chevaux tués l'année dernière (37000e) et 12 veaux déjà cette année (dommages 24000e). Les fonds de compensation manquent. Les éleveurs ont déposé une requête.
      Piémont, Lombardie, Toscane, Ombrie ... ils n'en peuvent plus ..
      Vous trouverez ici la longue longue liste de la prédation pour le piemmont (+ de 200 attaques en 1 an)
      http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2013/07/en-italie-tout-va-tres-bien.html

      Massacre de brebis aux portes de Grosseto, 33 brebis perdues en une seule fois
      Double attaque entre Preselle (Scansano) et Istia d’Ombrone. L’éleveur:
      «je m'en vais d'ici, je ne peux plus survivre »

      Malgré la présence de chiens de défense et d'autres mesures mises en place par les bergers, qui ont obéi aux indications des projets réalisés à différents niveaux, il n'y a rien à faire. S'il doit y avoir une cohabitation entre loups et brebis, objectif des projets comme Ibriwolf, en définitive les perdantes sont toujours les brebis.
      http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2015/02/en-italie-tout-va-bien-suite.html

      Vous avez bien fait de rester Unknown

      Supprimer
    2. "foutez la paix à la nature..."
      / En France, 84 % des surfaces classées en " haute valeur naturelle " correspondent à des zones d'élevage en plein air cnrs
      Le pastoralisme constitue un exemple de secteur d’investissement au sein duquel le double objectif de développement et de conservation de la biodiversité peut être atteint fao
      Le pastoralisme est vital pour conserver les grandes zones d’habitat naturel et semi naturel. Ce faisant l’abandon du pastoralisme constitue une menace pour la biodiversité. uicn
      http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2014/01/limpact-dramatique-de-la-disparition-du.html

      Supprimer
    3. "Reconvertissez vous, il y a du boulot"
      avec plus de milles chômeurs par jour, il faut savoir que chaque agriculteurs qui s’arrête, c'est la perte indirecte de 7 emplois collatéraux!

      Mais le plus beau pour un écologiste c'est celle là : "tournez vous vers les céréales"
      C'est là ou on se rend compte que en fait il ne maîtrisent rien. Normal puisque ces réponses leurs sont dictées et que leurs cerveaux ont été lobotomisés pour accueillir la propagande qui vas nourrir leur impression d'exister.
      Le pastoralisme se pratique sur des terres qui ne sont pas ou qui ne doivent surtout pas etre converties en cultures. C'est le fondement même de la survie de notre planète. L'accaparement des terres pour la monoculture ou la production de biocarburant c'est le moteur des industriels qui utilisent les pions comme unknown pour arriver à leurs fin.
      "« Alors que le monde devient de plus en plus mécanisé et industrialisé pour la poursuite du progrès, il est facile d'oublier qu'il y a beaucoup à apprendre des modes de vie traditionnels comme le pastoralisme »,
      « En effet, un demi-milliard de pasteurs à travers le monde se battent pour maintenir un mode de vie qui est beaucoup plus compatible avec les objectifs de l'économie verte que beaucoup de nos méthodes modernes d'élevage du bétail. »
      Le rapport constate que le pastoralisme durable dans les écosystèmes de grands pâturages libres tels que les prairies désertiques, les forêts et les steppes préserve la fertilité des terres et le carbone présent dans sol et contribue à la régulation de l'eau et à la conservation de la biodiversité. Les autres avantages qu'il présente se trouvent sous la forme de produits alimentaires de grande valeur."
      http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2015/03/limpact-dramatique-de-la-disparition-du.html

      MERCI UNKNOWN D'AVOIR EN 4 PHRASES RÉSUMÉ LA SOMME D'INCOMPÉTENCES QUI ANIME LES FANATIQUEs DU TOUT SAUVAGE.
      VOUS AVEZ BIEN FAIT DE RESTER INCONNU, car je pense que votre participation mérite un article. dommage pour vous, vous auriez pu devenir célèbre!

      Supprimer
    4. vous n'avez pas honte d'insulter ce berger......vous qui jugez ces éleveurs et qui ne serez même pas capable de tenir une journée de travail en alpage......vous devriez vous taire ..... le plus beau jour de ma vie sera quand un loup attaquera un humain.....et pourquoi pas tuera pour bouffer un enfant......les alpages ont des propriétaires.....c'est pas la propriété de tout le monde.....alors tous ces PRO LOUP ces décérébrés n'ont qu'à pour leur vacance aller travailler comme Berger.....c'est à l'état de protéger les troupeaux.....un loup coûte très cher.....((50000euros)) à mon avis c'est plus......et on a plus de 700 loups en France......il faut agir vite pour les exterminer...

      Supprimer

Pour ceux qui veulent commenter mais qui n ont pas de compte, vous pouvez communiquer par le biais du formulaire de contact en précisant à quel article s adresse le message. Depuis la supression des commentaires anonymes, la haine et la diffamation ont totalement disparues du blog.