BIENVENUE

Bonjour, bienvenue aux personnes sensées, soucieuses de comprendre ce phénomène de société: "le culte du tout sauvage". Culte qui nous conduit vers une société dans laquelle tout est planifié pour servir des lobbys dont le but est la stérilisation de nos vies par, entre autre, la perte de savoir faire ancestraux et sages, afin d'avoir la main mise sur l'indépendance des peuples.(ouragan)
Les véritables créateurs des parcs nationaux du monde ne sont pas les idéologues et les
évangélistes du mouvement écologiste, mais les peuples indigènes qui ont façonné leurs paysages
grâce à un savoir et une vision emmagasinés à travers d'innombrables générations. (Stephen Corry)


Mes articles sont régulièrement mis a jour, soit par l'actualité les concernant, soit pour en rectifier des erreurs (que vous pouvez me signaler). Ils évolueront donc dans le temps, jusqu'au jour ou une solution pérenne, pour la sauvegarde des ruraux qui vivent de et en accord avec la nature, soit adoptée par nos gouvernements

OUTIL BARRE DE RECHERCHE CI DESSOUS. Entrez un titre, une phrase, un mot et lancer la recherche

Rechercher dans ce blog

mercredi 16 décembre 2015

LOUP, LA FACE CACHÉE DES PRÉDATEURS suite


Plus de mille bergers furieux protestant contre la limitation du nombre de chiens qui gardent les troupeaux, ont pénétré dans le bâtiment du parlement roumain.

Plus de quatre mille bergers sont arrivés dans la capitale roumaine Bucarest pour prendre part à la manifestation. Selon la chaîne de télévision ABC News, certains d'entre eux sont venus des régions reculées du pays.

"Nous ne pouvons pas vivre sans nos chiens qui protègent les moutons contre les animaux sauvages. Nous voulons qu'on nous rende nos droits", a annoncé Traian Nica, berger roumain de 49 ans"
Les manifestants sont mécontents de la loi récemment adoptée qui interdit de faire pâturer le bétail de décembre à mars et limite le nombre de chiens gardant les troupeaux. Ainsi, selon les nouvelles règles, les bergers ont le droit de n'avoir qu'un chien par terrain et trois dans la montagne.
Les défenseurs de cette nouveauté croient que cette loi protégera les gibiers des chasseurs, à savoir les sangliers et les cerfs qui sont souvent attaqués par les chiens.

Près de 4 000 bergers roumains en colère contre une loi limitant le nombre de chiens qu’ils sont autorisés à détenir ont pris d’assaut le Parlement mardi 15 décembre, exigeant l’abrogation de ce texte, a constaté une journaliste de l’AFP.

« Nous ne pouvons pas garder les moutons avec seulement un ou deux chiens pour toute une bergerie, comme le prévoit la loi. Si un loup vient la nuit, il peut tuer plusieurs moutons et provoquer des dommages importants », a déclaré à l’AFP l’un des éleveurs, Dumitru Dima. « Ils veulent aussi nous infliger des amendes si on laisse les moutons dans les pâturages après le 6 décembre. Qu’est-ce qu’on peut faire ? On n’a pas assez d’argent pour les fourrages », s’est-il insurgé.

Et chez nous? Vouloir soigner le mal par le mal, jusqu’à quand cela tiendra t'il? 
  • Certaines communes refusent de louer leur alpage à des bergers qui possèdent des chiens de protection.
  • Les associations fondamentalistes ne veulent rien savoir quand à la difficulté d'avoir des chiens de protection dans les zones fréquentées par les troupeaux, les loups et les touristes; autrement dit, la totalité des zones d'élevage dans notre pays. De la à faire un parallèle avec la condamnation sans appel du pastoralisme qu'elles prônent sans état d’âme il n'y a qu'un pas à franchir. Un pas qui se fera en temps voulu par les ensauvageurs!
  • Déjà des associations de randonneurs se crées pour protester contre les chiens de protections qui les empêchent "d'utiliser leurs terrains de jeu". Les marcheurs s'indignent d’être la cible de chiens livrés à eux même. Mais cherchent ils à savoir que dés que ces chiens se ruent vers ce qu’ils croient etre une menace, ils partagent le troupeau en le traversant, affolant les animaux, obligeant le berger à intervenir pour éviter une trop grande dispersion. Laissant de fait courir les patous et autre bergers d'Anatolie qui ont vite fait de disparaître du champ de vision de celui qui doit maintenant en priorité regrouper les brebis.
  • Oui les chiens chassent par atavisme la faune sauvage protégée ou non;  oui de par leur nombre important (plus de 2000 dans les alpes) ils participent au développement des maladies comme le tournis dont les hottes intermédiaires sont les herbivores dont le mouton qui infesteront les loups lorsqu'il les mangent, les loups qui infesteront à leur tour....

                                                           ....l'ensemble des herbivores sauvages et domestiques;  oui les chiens deviennent dangereux et ingérables après quelques affrontements sérieux avec les loups;  oui les chiens dérangent les brebis en leur imposant des jeux qui leur sont propre, perturbant leur quiétude en les affolants et les dispersants  à chaque fausse alerte;  oui les chiens deviennent un incontournable problème lorsque les brebis passent l'hiver à la bergerie, perdant la motivation en étant privé de la liberté dons ils ont besoin;  oui, oui, oui..... mais qui s'en soucie? pas ceux qui nous les imposent en tous cas!


L'ensemble de "ceux qui savent" que les chiens sont la solution, "savent ils" que soigner le mal par le mal ne mènera nulle part? On peut se le demander et en conclure que les deux possibilités sont envisageables!

La réduction du pâturage, une solution déjà préconisée par "le nouveau plan de 2015 pour la conservation du loup en Italie" : "une surveillance (avec des chiens qui posent les mêmes problèmes que chez nous ndlr) et/ou la restriction du pâturage en semi-liberté en particuliers dans les alpages!"

Petit à petit la finalité se précise:  Les promoteurs Européens pour la préservation des grands carnivores sont en train d'apprendre, je cite: " Nous essayons maintenant de trouver un moyen de coexister avec eux, même si personne ne sait à quoi cette coexistence va ressembler à la fin." (à noter que ce sont les éleveurs traditionnels qui essayent, et eux seuls, dans l'abandon de l'ensemble de ceux qui défendent cette cohabitation sans jamais y participer)

Dans tout les pays ou les loups sont en liberté dans les zones d'élevage la sentence tombe:
 "« Dans les zones ou évolueront les grands prédateurs, sont inclus les secteurs où doivent être établies de fortes restrictions à l’élevage,... , afin que le pastoralisme ne perturbe pas les carnivores. /…/ » 





6 commentaires:

  1. Bonjour.
    Originaire des pays de l'est, vous avez écrit de gros mensonges.
    Non les chiens issus de bonnes lignées ne sont ni agressifs ni ingerables. Non ils ne sont pas pmus aggressigs apres des attaques de Loups. Non ils ne posent pas problème aux brebis sinon ces races n'auraient pas passé les siècles. Non la réduction du pastoralisme n'est pas obligatoire pour cohabiter avec le Loup. Non les chiens de protection n'ont aucun impact sur le gibier, sinon on ne serait pas des lapins, cailles des blés, chevreuils, bécasses et autres sangliers de partout en Bosnie ou croatie, ou les Loups, ours et autres lynx ou chacals dorés pullulent, avec un pastoralisme fort. Les seules choses gênées par les chiens de protection ce sont les randonneurs abrutis qui n'ont rien compris à l'attitude de ces chiens. La seule solution ce sont des chiens nombreux et issus de bonnes lignées. J'ai caressé et joué avec tous les nombreux chiens que j'ai croisé dans les Balkans. Je n'ai jamais été ni mordu ni en danger, car ils sont tous issus de bonnes lignées et durement sélectionnés. Bonne journée à vous.

    RépondreSupprimer
  2. dommage de rester anonyme, quand a ce que j'ai écrit ce ne sont pas des mensonges mais le vécu des éleveurs et bergers qui possèdent de tel chiens, ainsi que les conclusions des études faites depuis 20 ans par des organismes tel que le CERPAM.
    En alpage, les marmottes payent un lourd tribus aux chiens de protection et nombreux sont les témoignages de bergers ayant partagés avec leurs chiens avec quelques ongulés sauvage.
    La réduction du pastoralisme est dictée par les instances européennes, ainsi que dans le plan de conservation du loup en Italie et maintenant en Roumanie au profit de la faune sauvage et des financiers. Je n'y suis pour rien dans ces affirmations.
    Les chiens qui subissent plusieurs affrontements par mois, voire par semaines, deviennent de véritables chiens de combat et seul ceux ci pourront avoir une chance de survie, les autres se soumettent a la meute.
    "La seule solution ce sont des chiens nombreux et issus de bonnes lignées" merci de le faire savoir aux autorités Roumaine et sachez que nous ne sommes pas d'accord pour vivre comme les Croates et autres bergers des pays de l'Est, sans aucune reconnaissance sociale, vivant comme au moyen age avec des conditions vie indignes. Le seul fait de mettre en avant le pastoralisme fort dans ces pays ou les bergers sont des esclaves n'est certainement pas un argument en faveur de la cohabitation!

    .

    RépondreSupprimer
  3. Votre article est nul ! Bêtises et mensonges et reflète qu'incompétence et retardement mental !Vos chiens de protection en France ont perdu toutes leurs souches de lignées de travail comme d'ailleurs les Français eux-mêmes y compris .Vous pensez que la France est en avance de 10 ans sur les autres pays mais vous ne vous réalisez pas qu'au fond votre France est 20 ans en arrière partout sur les autres . Mieux paresseux que fatigué n'est-ce pas ? Les Français ont des longs poils dans les mains , survivre des subventions , rien foutre et raler comme des pauvres cons . Vous n'avez ni valeurs , ni passion , ni envie de travailler convenablement . Remarquez que malgré une grande gueule vous ne chiez pas bien grand ! De toute façon nous avons pas plus de temps à perdre avec des conards comme vous ! Postulez pour une petite poste comme conseiller chez Ségol'haine Royal ou Le Foll , chez eux vous serez le bienvenu !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà au moins qui a le mérite d’être clair. Est ce vous l’anonyme des pays de l'Est?

      Supprimer
    2. Désespérant et effrayant Monsieur Ouragan!!!Bon courage pour encaisser tant de haine de ces dangereux inconscients!! Bravo pour votre travail!!!

      Supprimer
    3. Un bel article très intéressant qui change des propos haineux des pro-loups ou de certains anti-loups. Poursuivez votre recherche et de diffuser vos infos !

      Supprimer

Pour ceux qui veulent commenter mais qui n ont pas de compte, vous pouvez communiquer par le biais du formulaire de contact en précisant à quel article s adresse le message. Depuis la supression des commentaires anonymes, la haine et la diffamation ont totalement disparues du blog.