BIENVENUE

Bonjour, bienvenue aux personnes sensées, soucieuses de comprendre ce phénomène de société: "le culte du tout sauvage". Culte qui nous conduit vers une société dans laquelle tout est planifié pour servir des lobbys dont le but est la stérilisation de nos vies par, entre autre, la perte de savoir faire ancestraux et sages, afin d'avoir la main mise sur l'indépendance des peuples.(ouragan)
Les véritables créateurs des parcs nationaux du monde ne sont pas les idéologues et les
évangélistes du mouvement écologiste, mais les peuples indigènes qui ont façonné leurs paysages
grâce à un savoir et une vision emmagasinés à travers d'innombrables générations. (Stephen Corry)


Mes articles sont régulièrement mis a jour, soit par l'actualité les concernant, soit pour en rectifier des erreurs (que vous pouvez me signaler). Ils évolueront donc dans le temps, jusqu'au jour ou une solution pérenne, pour la sauvegarde des ruraux qui vivent de et en accord avec la nature, soit adoptée par nos gouvernements

OUTIL BARRE DE RECHERCHE CI DESSOUS. Entrez un titre, une phrase, un mot et lancer la recherche

Rechercher dans ce blog

lundi 29 février 2016

LOUP, EN ESPAGNE EN FÉVRIER TOUT VA BIEN

En 2014, nous avions proposé, pour rétablir la vérité face à la propagande des défenseurs du loup selon laquelle les éleveurs Français sont seuls incapables de protéger leurs troupeaux:

EN ESPAGNE EN FEVRIER TOUT VAS BIEN


AUJOURD'HUI EN FÉVRIER 2016, NOUS RÉCIDIVONS :

2/02/2016:
 la mort d'un âne, utilisé en tant que protection contre le loup, dans un élevage de Sotalbo qui a déjà perdu 14 animaux dans ces raids. Cette région est concernée par de graves dommages aux élevages bovins .


3/02/2016:
Les attaques de loups sur le bétail et les pertes économiques associées constituent aujourd'hui "le problème le plus grave". Les professionnels disent  être «submergés» et dans une situation qu'ils décrivent comme «insoutenable». Si l'administration régionale ne satisfait pas aux exigences posées trois organisations agricoles qui représentent «81% des éleveurs et des agriculteurs de la province d'Avila," avertissent qu'ils commenceront  "à prendre des mesures" contre les loups.
http://www.diariodeavila.es/noticia/Z8B5F7E7B-A96D-1F15-EF47E02212991394/20160203/ganaderos/advierten/tomaremos/otras/medidas/lobo

Les organisateurs de la manifestation contre la junte pour les loups, COAG et l'UPA-Alliance UCCL, Asaja ne sont pas invités à participer à la mobilisation qui accuse l'organisation de «collaborer avec l'administration pour qu'il y ait des loups."
http://avilared.com/not/18817/acusan-a-asaja-de-colaborar-con-la-administracion-para-que-haya-lobos-/


4/02/2016:
Les éleveurs se sentent menacés par les associations de défenses du loup.
Suite à la conclusion du Conseil consultatif de la réserve de chasse régional de la Sierra de la Culebra, tenue le 27 Janvier, les agriculteurs de la région disent qu'ils se sentent abandonnés par la Junta de Castilla y Leon et sans protection contre les menaces de l'organisation Lobo Marley. 
(association fondamentaliste qui n'hésite pas à jouer de l'affectif comme E.E.L.V. pour véhiculer une image du loup totalement erronée, et ce dans le plus grand mépris de l'animal, de la faune sauvage, de la réalité et du public à qui s'adresse le message ndlr) 
http://cazawonke.com/actualidad/23374-los-ganaderos-de-la-culebra-se-sienten-amenazados-por-lobo-marley

Le WWF a lancé la marque "territoire pour le loup" (on ne parle plus de cohabitation?ndlr) campagne avec une pétition en ligne demandant l'appui du public pour arrêter les persécutions sur cette espèce qui menacent sa survie dans de nombreuses parties de l'Espagne! (Étonnante révélation, le WWF et les associations nous rabâchant que la cohabitation est exemplaire ndlr)
http://www.efeverde.com/noticias/wwf-firmas-lobo/


5/02/2016:
Une nouvelle attaque de loup laisse un veau mort et une vache blessée. Le raid a eu lieu en plein jour sur un troupeau avec des animaux adultes - c'est le troisième assaut sur l'exploitation en un mois.
http://www.farodevigo.es/portada-deza-tabeiros-montes/2016/02/05/nuevo-ataque-lobo-deja-ternero/1398740.html

 ONC (oncfs Espagne) "la surprotection du loup est un drame." 
 l'ONC, se consacre à la gestion durable en étroite collaboration entre l'administration et le secteur de la chasse, les agriculteurs et les peuples. Le recensement de cette espèce augmente de façon spectaculaire, comme dans le cas Castille et Leon, ou l'administration, avec discrétion, (pour ne pas subir les foudres des environnementalistes prêts à sacrifier le pastoralisme sur l'autel du loup ndlr) vient d'accorder quatre permis de prélèvement au sud du Duero.



Plus de 300 agriculteurs se sont concentrés ce vendredi, aux portes de la délégation territoriale de la Junta de Castilla y Leon Avila afin de rejeter la présence du loup en raison des pertes qu'ils causent dans les élevages :


6/02/2016:
La présence d'animaux sauvages comme les loups, ne sont pas toujours le symbole de la joie. Les agriculteurs et les éleveurs les rejettent en raison des dégâts qu'ils causent sur les élevages :

Le loup attaque prés des villes de Salamanque Trabanca et chef Framontanos trois moutons morts, neuf blessés et un veau mort. "le problème que nous avons n'est pas le loup, le loup est un animal prédateur et se comporte comme tel. Le problème c'est l'Administration, qui ne met pas les moyens pour résoudre le problème et laisse les agriculteurs sans défense pour sauver leurs modes de vie ".

http://www.agronewscastillayleon.com/el-lobo-deja-en-las-localidades-salmantinas-de-trabanca-y-cabeza-de-framontanos-tres-ovejas-muertas

7/02/2016 :
 Attaque de loup à Ceadea dans la région de Prêt en février. Cette fois le loup a tué 3 brebis de race Espagnole dans le troupeau de Fransisco. Ce n'est pas la première fois que ce troupeau est attaqué.
http://www.laopiniondezamora.es/comarcas/2016/02/07/lobos-matan-tres-ovejas-raza/902923.html

Le directeur général des Ressources naturelles, Manuel Calvo, a confirmé le "problème" de la gestion du loup dans la Principauté des Asturies. Il confirme également que "le barème d'indemnisation  pour évaluer les dommages causés par les loups n'a pas changé au cours des dernières années. (2006)" (exactement comme en France ndlr)
http://agencias.abc.es/agencias/noticia.asp?noticia=2095929


10/02/2016 :
Le loup a tué deux moutons et laisse neuf blessés dans Guadramiro, dont cinq d'entre eux dans un état grave.
un Veau retrouvé mort hier dans Picones
Cela pourrait être le même animal qui avait attaqué mardi un veau, et le même qui il y a une semaine avait tué un veau chez le même agriculteur.
http://salamancartvaldia.es/not/106370/el-lobo-mata-dos-ovejas-y-deja-nueve-heridas-en-guadramiro-cinco-de-ellas-muy-graves/

Dans cette région on accumule depuis le début de l'année  92 morts et 75 animaux blessés.
les éleveurs demandent que les indemnités soient payées plus rapidement et tiennent compte des pertes réelles et des dégâts collatéraux.
http://www.lagacetadesalamanca.es/campo/2016/02/10/lobo-mata-ovejas-hiere-nueve-guadramiro/166812.html


11/02/2016 :
Le ministre du Développement rural et des ressources naturelles, María Jesús Álvarez, a admis aujourd'hui que le tarif payé aux agriculteurs pour les dommages causés par le loup est «dépassé».
http://www.elcomercio.es/asturias/201602/11/principado-admite-baremo-danos-20160211112601.html


12/02/2016 :
Une nouvelle attaque de loups à Cerralbo, victime un veau. Parce que dans la région il y a  longtemps que le verre est plein, la situation est sur le point d'exploser. De nouvelles mesures de protestation tels que des rassemblements et même des barrages routiers sont à l'ordre du jour. Avec un slogan très clair "l'élevage dans la région est "incompatible" avec les loups".
http://www.lagacetadesalamanca.es/campo/2016/02/12/ganaderos-cortaran-carreteras-protesta-numerosos-ataques-lobo/166958.html


13/02/2016 :
L'Association des éleveurs de bovins  llobu (Agall) a rendu son rapport de 2015. Encore une fois, l'augmentation des attaques de loups dans ce bassin a entraîné la mort ou la disparition d'environ plus de cinq cents animaux. Enregistrées et certifiées.
http://www.elcomercio.es/asturias/cuencas/201602/13/ganaderos-caudal-cifran-animales-20160213004910-v.html


15/02/2016 :
Quatre veaux tués en trois attaques de loup dans un intervalle de quatre jours en Tornadizos,
http://www.tribunavalladolid.com/noticias/cuatro-terneros-muertos-por-tres-ataques-de-lobos-en-un-intervalo-de-cuatro-dias-en-tornadizos/1455550842


16/02/2016
Le corps d'un cheval a été trouvé samedi dernier dans les Asturies.  Les gardes, chargés d'enquêter sur les dégâts, ont confirmé que l'attaque a été menée par des loups, localisant les fientes et les preuves par l'analyse du type de blessures.
L'endroit ou a été retrouvé le corps du cheval est généralement fréquenté par des randonneurs ou des familles. Rubén Alonso qui a retrouvé le cheval a constaté que« le corps était encore chaud. "
http://www.ideal.es/nacional/201602/15/mata-caballo-asturias-pleno-20160215115701.html


17/02/2016
Les loups ont tué deux veaux en deux attaques qui ont eu lieu dans les municipalités de Garganta del Villar et Santa Cruz de Pinares,  l'une des municipalités les plus touchées par les canidés sur le bétail.
http://www.diariodeavila.es/noticia/Z5BF00DAA-9BE5-4158-85E7ED44E7782812/20160217/dos/terneros/muertos/manos/lobos/garganta/villar/santa/cruz/pinares


18/02/2016
les éleveurs se plaignent du nombre croissant de loups et d'attaques sur le bétail. Ils se plaignent aussi du retard, voire de l’absence d'indemnisations relatives à la prédation.
http://www.lavozdegalicia.es/noticia/ourense/maceda/2016/02/18/aumentan-ataques-lobos-ganado-macizo-central-denuncian-retraso-ayudas/0003_201602O18C8993.htm


19/02/2016
 Une meute de loups a attaqué à l'aube de mercredi du bétail en gestion extensive situés dans la commune de Viñuela de Sayago, l'agression a entraîné la mort de deux veaux et blessé deux veaux de deux et trois mois. Le second est mort quelques heures plus tard.
http://www.laopiniondezamora.es/comarcas/2016/02/19/lobos-matan-terneros-recien-nacido/905724.html

Les loups ont attaqué une ferme dans la commune de Riofrio et ont dévoré un veau de trois mois. L'élevage a déjà perdu onze veaux depuis l'été, selon les notes des United Farm Workers
http://www.elnortedecastilla.es/avila/201602/19/lobos-matan-ternero-tres-20160219121424.html


23/02/2016 :
En 2015 les attaques de loups ont tué 620 bovins et 300 ovins et caprins dans la province de Ávila. Muñoz a déclaré que ces actes ont causé un coût pour les agriculteurs de un million d'euros.
La main-d'œuvre agricole à Avila est passé de 27 à 4%.
http://www.elconfidencialautonomico.com/castilla_y_leon/ataques-costaron-millon-ganaderos-Avila_0_2660733921.html

Un veau, âgé de quelques jours, a été retrouvé avec l'arrière-train mangé et des morsures dans l'une des pattes de derrière.

Ce weekend les loups ont également sévi à San Martin de la Vega del Alberche. Un autre agriculteur, épargné jusqu’à présent a eu une de ses vaches avec des morsures de la mamelle.
http://www.tribunaavila.com/noticias/los-lobos-matan-a-un-ternero-de-pocos-dias-de-vida-en-san-martin-de-la-vega-del-alberche

Le loup est toujours en expansion incontrôlable, selon UCCL, dénonçant une attaque à Hoyo de Pinares.
D'autre part, le 23 Février, deux attaques ont eu lieu dans la municipalité de San Martin de la Vega del Alberche.  Un veau âgé d'une semaine et sur l'exploitation d'un autre agriculteur,  la perte de la queue et un grand trou à côté de la fesse d'une génisse sur le point de donner naissance. Après le rapport des vétérinaires, l'animal a été euthanasié.
http://www.agronewscastillayleon.com/el-lobo-se-sigue-expandiendo-por-avila-sin-control-segun-uccl-que-denuncia-un-ataque-en-hoyo-de


26/02/2016
Les éleveurs s’inquiètent après avoir constaté que des loups porteurs de la galle peuvent contaminer les animaux.
De plus, ils regrettent les attaques constantes dont ils souffrent dans la région et déplore les difficultés pour se faire indemniser. Au cours de 2015, le loup blessé ou tué 395 animaux dans les districts de Mieres, Riosa, Morcín et Lena.
http://www.elcomercio.es/asturias/cuencas/201602/25/ganaderos-llosorio-temen-sarna-20160225002504-v.html


27/02/2016
Selon une étude, publiée dans la revue Conservation Letters, élever des chevaux en liberté facilitent la conservation du loup, car ils représentent leur principale nourriture là où ils sont présents, ce qui réduit également le niveau de dommages aux autres animaux d'élevage. (SIC rien de les arrête ndlr)
http://www.agenciasinc.es/Noticias/Destacan-el-valor-ambiental-del-caballo-gallego-de-monte

l'attaque de loups certifié par des agents environnementaux a eu lieu mardi dans une ferme située à la place 'Riomonte', entre la zone industrielle de Vicolozano et la ville de Bernuy Salinero, dans la municipalité Avila.
Les canidés ont tué un veau de 20 jours. C'est la deuxième fois que le canidé attaque des animaux appartenant à cette exploitation en seulement une semaine.
http://www.diariodeavila.es/noticia/Z5666DB11-F4C4-6ED4-53E3D7D90E29A287/20140206/lobos/matan/ternero/20/dias/afueras/avila


28/02/2016
illustration de la cohabitation en Espagne
 Une nouvelle attaque de loups dans la région de Sayago se solde par la mort de douze moutons de la race Castellana sur l'exploitation des frères Torrefrades et Genaro Ange Herrero. En outre, cinq animaux ont été gravement blessés. et certains commencent à avorter.
http://www.laopiniondezamora.es/comarcas/2016/02/28/ataque-lobo-mata-12-ovejas/907899.html



EN GUISE DE CONCLUSIONS ET D'AVERTISSEMENT POUR LES ÉLEVEURS ET BERGERS FRANÇAIS:

L'état espagnol est en train de prendre conscience du désastre causé au pastoralisme par les loups. Alors que nos écologistes Français sont de fervent diffuseurs de fausses informations, 282 loups en 2015 contre 3000 loups et une formidable cohabitation avec les éleveurs en Espagne, les associations espagnoles l'affirment : "Il n'y a aucun recensement précis".  

Mais la ou le bas blesse, c'est que quelque soit le nombre de loups, c'est toujours le pastoralisme qui est sacrifié sur l'autel du prédateur. A croire que les intérêts pour la disparition des structures d'élevages traditionnel sont communes à tous les environnementalistes Européens. 

Reste à savoir à qui profitera l'ensauvagement de nos terres? 


23/02/2016
Une équipe de chercheurs espagnols a conçu une nouvelle méthode permettant de déterminer le nombre de meutes de loup au niveau régional et de détecter les tendances démographiques pour évaluer les facteurs ou les activités humaines affectant la reproduction de l'espèce et son expansion.
http://www.teinteresa.es/espana/DISENAN-METODO-CALCULAR-GRUPOS-REPRODUCTORES_0_1529247130.html

25/02/2016
Plus de 150 organisations à travers le pays participeront le 13 Mars prochain à une manifestation à Madrid en faveur du loup ibérique. Le but étant d'établir des lois pour protéger l'espèce.
http://www.lne.es/mar-campo/2016/02/25/manifestacion-defensa-lobo-iberico-13/1887958.html


27/02/2016
- Le loup est une espèce qui doit profiter d'une plus grande protection dans ce pays...
- La gestion de cette espèce doit être basée sur des données de recensement obtenues après un travail soumis à une méthodologie claire et éprouvée qui couvre sa validité scientifique. (Il n'y a aucun recensement précis)
http://www.fsc.ccoo.es/webfscmadrid/Inicio:966241--FSC-CCOO_apoya_la_manifestacion_a_favor_del_lobo_iberico

Nous le constatons tous les jours, dans tous les pays, les associations de défense des grands prédateurs œuvrent pour la disparition du pastoralisme. Un contre sens qui ne peut s'expliquer que par la main mise sur ces structures qui sont devenues le bras armé des industriels et des financiers qui lorgnent sur nos terres:

LOUP, COMPRENDRE POURQUOI IL EST IMPORTANT QUE LES ÉLEVEURS DISPARAISSE 


La compensation en matière de biodiversité a comme conséquence que la protection de l’environnement n’est plus qu’un sous-produit d’un projet commercial, marginalisant les communautés et menaçant leur droit à la vie. La nature joue un rôle important pour les communautés locales, que ce soit du point de vue social, spirituel ou de leur subsistance. Ces valeurs ne peuvent pas plus être mesurées, estimées ou compensées que ces communautés ne peuvent aller vivre ailleurs.
http://www.reporterre.net/L-arnaque-de-la-compensation-pour


Quelques liens intéressant le mois de Février:











samedi 27 février 2016

ÉCOLOGIE : SPOLIATION, TORTURE, DÉLOCALISATION .... TOUT EST BON SOUS PRETEXTE DE PRÉSERVATION

Violations des droits humains : Survival International porte plainte contre une organisation de protection de la nature 

 Et quelle organisation : Celle qui chapeaute la réintroduction des loups dans les zones d'élevage en Europe et qui est responsable de la délocalisation de plus de 20 millions de personnes dans le monde sous prétexte de biodiversité. Le WWF

Chez les indigènes qui n'ont pas de titre de propriété, le WWF s'en donne a coeur joie:

Aujourd’hui, l’exploitation forestière et minière ainsi que le trafic d’espèces protégées continuent. Ces activités inquiètent les peuples indigènes. Leurs territoires sont en train d’être détruits, alors même que l’accès à de grandes parties de ces terres leur est interdit au nom de la protection de la nature.

La plainte reproche au WWF d’avoir été impliqué dans des actes de violence et dans la spoliation de terres de ‘Pygmées’ baka au Cameroun. Le WWF soutient des zones protégées auxquelles les Baka sont interdits d’accès ainsi que des brigades anti-braconnage. Ces dernières frappent et torturent depuis plus d’une décennie des femmes et des hommes baka, ainsi que d’autres membres de tribus des forêts tropicales.

Tout est permis sous prétexte de biodiversité. On expulse les Buschmens pour exploiter le diamant, on délocalise les indiens pour faire des parcs touristiques, on surexploite les terres des Pygmées en les chassant sous prétexte de conservation de la nature.

 En Europe, pays de droit, pour délocaliser, le WWF utilise une méthode légale :

On condamne l'élevage traditionnel parce que les grands prédateurs sont indispensables aux projets des multinationales : " dans les zones ou évolueront les grands prédateurs,  sont inclus les secteurs où doivent être établies de fortes restrictions à l’élevage, en accord avec les réalités locales, afin que l’élevage ne perturbe pas les carnivores. /…/ " . (WWF, UICN, LCIE) Et devinez ce qu'il adviendra des terres abandonnées par les exploitations rurales? :NATURE, LE NOUVEL ELDORADO DE LA FINANCE.

D'un coté, L'avenir de l'alimentation mondiale est sous l’emprise des multinationales aux Nations unies : En convoquant ce symposium biaisé, la FAO cède à la pression de l'industrie qui s’est intensifiée à la suite des réunions internationales sur l'agro-écologie organisées par la FAO en 2014 et 2015. Les réunions sur l'agro-écologie ont été un modèle d'ouverture à tous les points de vue, des paysans jusqu'à l'industrie. Mais l'industrie de la biotechnologie préfère maintenant avoir une réunion qu'elle peut contrôler entièrement. Ce n’est pas la première fois que la FAO est noyée dans ce jeu. En 2010, la FAO a organisé une conférence sur la biotechnologie à Guadalajara, au Mexique, qui a interdit aux agriculteurs de participer à son comité d'organisation, puis a essayé d'empêcher leur participation à la conférence elle-même.

De l'autre coté, la spoliation des terres par les environnementalistes pour les livrer a ceux qui en convoitent les richesses ou pour les convertir en actions bancaires qui serviront à dédouaner les pollueurs, ou pour la création de parcs a touristes. 






vendredi 26 février 2016

LOUP, ÇA BOUGE DANS LES VOSGES

Les Vosges sont en train de découvrir ce que vivent les éleveurs des alpes.

VOSGES : UN BRASSARD NOIR AU SALON DE L’AGRICULTURE DE PARIS POUR ÉVOQUER LE LOUP


VOSGES : 60 ÉLUS DE LA COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU BASSIN DE NEUFCHÂTEAU SIGNENT UNE PÉTITION POUR L’ÉLIMINATION DU LOUP

NEUFCHÂTEAU

Ils n’avaient pas prévu de monter au créneau si rapidement et, en tous les cas, pas sous cette forme-là : les élus de la communauté de communes du bassin de Neufchâteau (CCBN), entité qui regroupe 42 communes depuis les limites territoriales avec la Meurthe-et-Moselle et la Meuse jusqu’à la Haute-Marne et compte 18 000 habitants autour de Neufchâteau, ont signé comme un seul homme, mercredi soir, une pétition sans équivoque.
Intitulée « pétition pour l’élimination du loup dans l’Ouest vosgien », elle stipule : « Nos aïeux ont éliminé le loup qui représentait un danger pour les populations à la fin du XIXe siècle. Depuis quelques années, des individus ont introduit cet animal et, depuis, il décime les troupeaux d’ovins et même parfois de bovins. Les élus de l’Ouest vosgien demandent que des mesures soient prises par l’administration, soit par capture à destination des parcs animaliers, soit par tir de prélèvement afin que ces animaux disparaissent de notre environnement. ».


FAVIÈRES : PRÉDATION DU LOUP : LES QUESTIONS DES ÉLEVEURS


VOSGES : LE LOUP FAIT MONTER LA COLÈRE DANS LES CAMPAGNES



Vosges : Yves Lacroix, éléveur touché quatre fois par des attaques du loup, sera au salon de l’agriculture de Paris le cœur lourd

   http://www.vosgesmatin.fr/edition-de-la-plaine/2016/02/26/vosges-yves-lacroix-eleveur-touche-quatre-fois-par-des-attaques-du-loup-sera-au-salon-de-l-agriculture-de-paris-le-coeur-lourd      

Toul-Favières : encore une attaque de loup !         http://c.estrepublicain.fr/edition-de-toul/2016/02/27/toul-favieres-encore-une-attaque-de-loup

Vosges : le loup frappe encore le troupeau de Franck Duval, cette fois à Vicherey

    http://www.vosgesmatin.fr/edition-de-la-plaine/2016/02/28/vosges-le-loup-frappe-encore-le-troupeau-de-franck-duval-cette-fois-a-vicherey  


Nous voici à des années lumières des articles condescendant sur les fladries et autres moyens de protections qui n'ont d'autre but que de faire gagner du temps pour permettre aux grands prédateurs de s’installer et de fragiliser le pastoralisme.

http://leloupdanslehautdiois.blogspot.com/2015/10/loup-une-association-sengage-pour-le.html

Un sondage stupide par un journal peu regardant, çà existe aussi dans les Vosges:
http://www.pyrenees-pireneus.com/Faune/Loups/France/Vosges-Alsace-Lorraine/Vosges/2016-02-26-Loup-Vosges-Sondage-Stupide.html

dimanche 21 février 2016

LOUP, DOIT ON PRENDRE EXEMPLE SUR L'ITALIE?

L'ensemble des défenseurs du loup nous citent souvent la cohabitation exemplaire en Italie. Une rhétorique reprise par des Médias sans scrupule.

Voici ce qui se passe réellement:


Ci dessous un extrait qui permet d'y voir une peu plus clair sur la propagande qui nous affirment que en Italie, "comme ils ont toujours eu des loups, ils savent comment gérer le problème"

- Le vieil Emilio : " nous voulons être comme nous étions avant avec nos bêtes dans les pâturages, sans enclos, sans rien. S'ils veulent des loups, qu’ils fassent des enclos pour les loups, ce n’est pas à nous de les faire pour nos bêtes !".


Ce documentaire sur les loups dans la province de Parme a vivement fait réagir le WWF et Legambiente ; pour eux c'est de l'exagération, de la désinformation, il aurait fallu donner la parole aux spécialistes du Wolf Apennine Center, etc,etc, et non pas à ces quelques individus !

De plus Legambiente a annoncé ( au sujet du mec qui a témoigné sur l'élimination de loups ) que dans les jours prochains l'association "agira par voie légale pour vérifier l'authenticité des délits énoncés et poursuivre les coupables" http://www.gazzettadiparma.it/gallery/334966/Il-Wwf---Piu-bufale.html#0

Menaces, intimidations, négation de la réalité de terrain....une des méthodes de la deep écologie pour faire passer sa propagande.

Le texte intégral de la traduction dans la vidéo ici :

Comment les habitants de la Province de Parme cohabitent avec le loup


Les articles des Médias sans scrupules ici:







dimanche 14 février 2016

NICE MATIN, UNE CONCLUSION EN FORME DE RÉDEMPTION?

 N.M. = NICE MATIN
 LE L.H.D. = LE LOUP DANS LE HAUT DIOIS 

EN ROUMANIE, UNE MAIN D’ŒUVRE PAS CHÈRE

N.M. :" Pour leur passer l’envie de s’attaquer à leurs troupeaux, les éleveurs ne lésinent pas sur les moyens. "Les troupeaux de brebis sont souvent gardés jour et nuit par dix bergers et dix chiens de protection", raconte Jean-François Darmstaedter. Ce recours à la main-d’oeuvre est inimaginable en France en raison de son coût. Même si l'Etat et l'Europe subventionnent tout de même l'embauche de bergers à hauteur de plus de 80%." 

LE L.H.D. : Le rêve pour les défenseurs du loup, que les bergers Français redeviennent des acteurs du moyen age, comme les bergers Roumains, travaillant nuit et jour sans acquis sociaux, dans des conditions indignes du 21eme siècle. N'importe quel etre humain censé se doit de condamner ces méthodes d'un autre age et de respecter notre profession, nos aspirations, notre libre consentement.

 Quand aux aides de l'état elles se limitent à l'embauche d'un aide berger par unité pastorale pour 35 heures par semaine et au SMIG. 2.3.1 Taux d’aide publique :  Pour cette mesure, le taux d’aide publique est de :  80 % (et non  plus de 80%, l'aide étant de 100%  si présence en zone coeur de parc).
Pour le gardiennage/surveillance renforcé(e) des troupeaux effectué par un salarié ou par prestation de service, le plafond des aides par berger (ou aide-berger) s’élève à 80% de 2 500 €/mois brut en modes gardiennage et mixte. Soit un SMIG de 35 heures par semaine pour la personne à qui l'éleveur confie son capital, alors que selon un étude du CERPAM et de L'institut de lÉlevage, le loup implique 7 heures de travail supplémentaire par jour, Y COMPRIS LE WEEKEND ET LES JOURS FÉRIÉ.


RÉGULATION STRICTE ET PUCES ÉLECTRONIQUES EN NORVÈGE

N.M. :"Le pays compte aujourd’hui une trentaine de loups en liberté, parqués dans une wolfzone (zone des loups) au sud-est du pays. Mais la politique de régulation est stricte. Entre le 1er octobre dernier et le 16 mars prochain, 16 pourront être abattus. La chasse au loup a d’ailleurs la cote puisque les autorités ont enregistré un nombre de demandes de permis record cette année : 11.571. Soit 723 chasseurs par animal!"

LE L.H.D. Les associations environnementalistes de tous les pays Européens sont à mettre dans le même sac : Propagande mensongère sans aucun état d’âme.
La pression sur les éleveurs Norvégiens était la suivante : "On nous dit que si on a des problèmes avec le loup, c’est parce qu’on ne sait pas travailler, et qu’il suffit d’aller voir en France, où les éleveurs savent cohabiter avec le loup." ( voilà qui ne manque pas de sel et qui pourrait faire le bonheur de Nice matin qui s'est spécialisé dans la cohabitation chez nos voisins ndlr)

Une délégation a donc été invitée à venir se rendre compte par elle même de la situation en France : "« Ah... on nous avait menti... »

Chez nous, où le nombre de loups est clairement et officiellement sous estimé, les associations montent au créneau  pour la régulation de quelques loups en nous affirmant que nos voisins savent cohabiter avec le loup.


DES ÂNES ET DES LAMAS EXPÉRIMENTÉS EN AMÉRIQUE DU NORD

N.M. : "En lieu et place du chien de protection, les ânes et les lamas sont les plus utilisés et les plus étudiés aux Etats-Unis ou au Canada, majoritairement sur des prédateurs plus petits que le loup. "
Ane de protection en Italie

LE L.H.D. : Première nouvelle que cette utilisation des Ânes et des Lama aux USA et au Canada. Nous serions très heureux de pouvoir consulter les sources qui ont amené Nice Matin à de telles conclusions. (Sauf si comme d'habitude, d'une exception ils ont fait une généralité)
En dehors des apprentis sorciers, des associations de défense du loup et des commerçants intéressés les seules études que nous possédons en Europe sont: 

1 la réalité de terrain 


 âne, utilisé en tant que protection contre le loup, Espagne
Ânesse prés du village d'Esparon France

2 les conclusions des autorités Suisses sur le sujet des Lama:

Le lama n'est pas le gardien idéal pour un troupeau de petit bétail. C'est pour cette raison que le Conseil fédéral ne veut pas autoriser la détention individuelle des camélidés.
Le lama protège rarement de manière efficace les troupeaux de petit bétail contre les lynx. Tout au plus peut-il être utilisé contre les renards et les chiens errants, mais il est inutile contre les loups et les ours.
Dans sa réponse publiée jeudi à une motion du conseiller national Erich von Siebenthal (UDC/BE), il précise que ces considérations valent aussi pour l'âne.

Petit rappel de la cohabitation entre les loups et les éleveurs des USA:

Globalement, l’élevage se pratique dans des campagnes très peu peuplées. Mais pour autant, la Beef Industry n’est pas le seul maître à bord.  Les associations et fondations très actives dans la restauration des loups relancent un débat récurrent, celui de la réduction des surfaces du ranching. Pour connecter le territoire des meutes, pour étendre et sécuriser leurs terrains de chasse, va-t-on pousser à la résiliation des permis de pâturer ?

Contrairement à ce que dit Nice Matin, l’association militante Defenders of Wildlife s’est spécialisée dans la conception et le financement de techniques de protection [3]. Les chiens, le renforcement des parcs de nuit, les salaires de gardiens supplémentaires, ainsi que toute une série d’autres techniques (alarmes sonores, fusées éclairantes (si chères à Nice matin ndlr) et jusqu’aux drones de surveillance). Résultat final : les éliminations de loups, suite à captures et tirs par agents assermentés ou éleveurs autorisés, n’ont cessé de croître.
Source:  Meuret M., Osty P-L. 2015. Les loups des Rocheuses du nord : chronique d’une icône sous contrôles. Pastum, 104 : 31-39.

Une finalité qui se retrouve partout:

A noter que le programme pour la protection des loups en Italie arrive aux mêmes conclusions : "Le nouveau plan de 2015 propose donc un ensemble d’actions et souhaite « resserrer les boulons » dans beaucoup de domaines : citons l’élevage bien sûr, une surveillance et/ou restriction du pâturage en semi-liberté en particulier dans les alpages, plus de protection pour les troupeaux, de meilleures indemnisations pour les éleveurs et plus homogènes sur l'ensemble du territoire, plus de surveillance et répression de la solution à l’italienne pour limiter les loups (braconnage)"
http://leloupdanslehautdiois.blogspot.com/2015/10/loup-en-italie-aussi-les-autorites.html

Les instances Européennes sont sans ambiguïtés: " Dans les zones ou évolueront les grands prédateurs, sont inclus les secteurs où doivent être établies de fortes restrictions à l’élevage, en accord avec les réalités locales, afin que l’élevage ne perturbe pas les carnivores. /…/ » LCIE, WWF, UICN.
http://leloupdanslehautdiois.blogspot.com/2015/02/loup-la-face-cachee-des-predateurs-tome.html


N.M. :  "Le programme Medialoup, porté par la Fédération nationale des chasseurs et soutenu par le ministère de l’Ecologie, a permis à des délégations de professionnels - chasseurs, agriculteurs, associations environnementales - de se rendre  ces dernières années dans plusieurs pays européens (notamment en Suède, en Italie et en Espagne), pour étudier les modes de gestions du loup."

  Médialoup  visite en Espagne : "« Nous ne sommes pas revenus avec des solutions », indique Claude Font (FNO), qui a fait partie du voyage. L'activité de la zone visitée semble assez différente de celle rencontrée dans les régions françaises. « Il y a peu d'élevage dans cette partie nord-ouest de l'Espagne, souligne Claude Font. Mais les éleveurs ont les mêmes problèmes que nous. Les loups attaquent les troupeaux jusqu'à l'intérieur des bergeries. Les loups fuient de moins en moins devant l'homme."

LE L.H.D. : Sur tout l’arc Nord-Portugal, Galice, Asturies, Cantabrie, très impacté par le loup, les éleveurs ont modifié la proportion gros et petit bétail de leur cheptel justement à cause de l’impact des loups sur chèvres et brebis. Dans les Asturies, cela a eu des conséquences dramatiques sur la fabrication fromagère.  Mais les loups se sont adaptés et attaquent bovins et équins.  http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2015/07/loup-espagne-et-cohabitation.html


Médialoup visite en Italie :" en Toscane ou dans les Alpes la colonisation récente du loup contraint l’administration à informer et former les éleveurs aux techniques qui permettent d’éviter, de réduire ou de compenser ces dommages. Au demeurant, les impacts socio-économiques et agro pastoraux sont sensiblement les mêmes qu’en France (dégradation de certains pâturages et parcours, pertes économiques, surcoûts humains, abandons ponctuels d’alpages etc.).

Dans certaines régions de colonisation récente comme le Piémont l’activité d’élevage devient difficile. L’acceptation de l’espèce est alors remise en cause. Dans ces régions, de nombreux actes illégaux de destruction sont enregistrés chaque année, avec par ordre d’importance: tirs, empoisonnements et pièges.
 L’Etat Italien admettrait cependant être arrivé à un tournant dans cette politique de retour du loup. L’expansion non maîtrisée de l’espèce est socialement et économiquement difficilement acceptable et des solutions seront à trouver dans un avenir relativement proche."


EN CONCLUSION, un tapage médiatique pendant tout le mois de janvier d'une qualité médiocre et reflétant plutôt une idéologie que la réalité de terrain, pour aboutir à une conclusion modérée et plutôt équilibrée si l'on excepte les lama et ânes d’Amérique du nord. Un point non négligeable de la technique d'investigation de Nice Matin, les intervenants comme le président de Férus. Des personnage qui ont largement franchi le point de non retour en terme de communication mensongère sur le loup.
 http://leloupdanslehautdiois.blogspot.com/2016/01/loup-pour-en-finir-avec-les.html
Mieux connaitre Férus. 
 Vous pouvez aussi taper Ferus dans le moteur de recherche pour en savoir plus sur les motivations et la façon de procéder de cette association chérie des médias.

 Nice Matin n'a pas daigné demander l'aide du Centre d'Étude et de Réalisation Pastorale dans les alpes Méditerranéennes, qui travaille en étroite collaboration avec les éleveurs Français, Norvégiens, Italiens, Suisses.... ni celle celle de L'INRA pour son excellente étude sur la cohabitation aux USA, ni celle des organismes d'état qui traitent du sujet,  ni celle des associations d'éleveurs et Bergers qui sont les seuls à vivre la réalité de terrain...C'est son droit et c'est ce que nous retiendrons de ce choix médiatique.

A lire deux articles qui remettent les pendules à l'heure sur le "travail" de Nice Matin:


samedi 13 février 2016

ELEVEURS ET BERGERS DU VERCORS, INVITATION A L'A.G.

Association des Éleveurs et Bergers du Vercors Drôme-Isère

Alain BAUDOUIN Président Combovin le 4 février 2016
Mairie de COMBOVIN
26120 COMBOVIN 04 75 41 33 17
Secrétariat : annette.jouvent@wanadoo.fr
Objet : Invitation à l’Assemblée Générale
Madame, Monsieur,
L’association tiendra son Assemblée Générale :

Samedi 20 Février 2016 à partir de 14 heures
Salle Communale
26120 COMBOVIN
0rdre du jour :
  • Bilan moral
  • Bilan des actions menées en 2015 et bilan financier
  • Bilan en Drôme et en Isère
  • Echanges et questions diverses

Intervention et échanges avec Michel Meuret, directeur de recherche à l’INRA, au titre des 34 scientifiques signataires du Plaidoyer en faveur des éleveurs et bergers confrontés aux loups.
Lors des RENCONTRES DE LA MONTAGNE du 22 août 2015 au Col du Glandon (Savoie), Michel affirmait : Selon nous, « les dispositifs de protection des troupeaux les plus élaborés ont été dévalués en peu d'années. La stratégie européenne de coexistence a échoué et elle doit être remise en question. Une véritable gestion s'impose. Pour être efficaces les prélèvements [de loups] doivent être prompts et préférentiellement ciblés sur des individus, couples, ou meutes qui posent problème aux activités humaines. Mais en France, il est bien tard, les loups ayant acquis plus de vingt ans de mauvaises habitudes. »
Michel interviendra pour présenter et discuter les arguments du Plaidoyer des scientifiques, et il complètera, si l’heure nous le permet, avec un aperçu de la situation de l’élevage et des loups au nord des Rocheuses des États-Unis.
L’assemblée générale est ouverte à tous : parlez-en autour de vous. Le Journal associatif « Les échos Pastoraux » vous sera remis au cours de l’A.G. et toutes les questions pourront être abordées.

Dans l’attente de vous revoir, veuillez croire, Madame, Monsieur, à l’assurance de nos sincères salutations.

Le Président Alain BAUDOUIN
￿




jeudi 11 février 2016

CAP LOUP NE PEUT PLUS ETRE PRIS AU SÉRIEUX

CAP lOUP : "Suite à notre demande de rendez-vous datant du 13 novembre, une délégation de CAP Loup a été reçue le 9 février par Michel Delpuech, préfet de région Auvergne-Rhône-Alpes et coordinateur national du Plan loup 2013-2017. "

"Nous ne pouvons que déplorer un manque d’écoute de la part des représentants de l’État, alors que la protection des loups est voulue par l’immense majorité des Français."

La protection des loups est voulue par ceux qui ne subissent aucune des contraintes liées a sa réintroduction dans les zones d'élevage traditionnel à l'herbe.

La crédibilité de Cap Loup est égale À ZÉRO.  Tout ses propos sont destiné à la disparition du pastoralisme.

Vous en doutez? Vous n'en douterez plus aprés avoir lu :  LOUP, POUR EN FINIR AVEC LES CONTREVÉRITÉS SUR LE PASTORALISME

Reste maintenant a savoir pourquoi des environnementalistes se fourvoient en utilisant une propagande mensongère et réductrice.

Un élément de réponse : LOUP, COMPRENDRE POURQUOI IL EST IMPORTANT QUE LES ÉLEVEURS DISPARAISSE

 "la  transformation  des  problèmes causés  par  l'actuel abandon des  terres à grande échelle en opportunités pour l'homme et la nature, offrant ainsi  une possibilité réaliste de rentabilisation de la nature sauvage en Europe."


"Les banques et multinationales voient la nature qui se raréfie comme un nouvel eldorado à conquérir et à privatiser, et avancent pour cela une double promesse. La promesse, jamais vérifiée, de remplacer ce qui est détruit à un endroit par un bout de nature supposée équivalent à un autre endroit. Et la promesse de pouvoir poursuivre la construction de nouvelles infrastructures, tout en préservant la nature, alors que l'équivalent d'un département de terre agricole et naturelle disparaît tous les sept ans."

samedi 6 février 2016

LOUP, IL VEILLE SUR SON TERRITOIRE

Quand le loup est là, il veille sur les proies de son territoire.

Voici une vidéo qui nous montre que, sur le territoire des loups, les chiens ne sont pas tolérés et que le prédateur veille sur les troupeaux pour pouvoir en profiter sans partage.


http://www.jaegermagazin.de/jagd-in-den-medien/schwedische-jagdhunde-bei-fuchsjagd-von-woelfen-attackiert/