BIENVENUE

Bonjour, bienvenue aux personnes sensées, soucieuses de comprendre ce phénomène de société: "le culte du tout sauvage". Culte qui nous conduit vers une société dans laquelle tout est planifié pour servir des lobbys dont le but est la stérilisation de nos vies par, entre autre, la perte de savoir faire ancestraux et sages, afin d'avoir la main mise sur l'indépendance des peuples.(ouragan)
Les véritables créateurs des parcs nationaux du monde ne sont pas les idéologues et les
évangélistes du mouvement écologiste, mais les peuples indigènes qui ont façonné leurs paysages
grâce à un savoir et une vision emmagasinés à travers d'innombrables générations. (Stephen Corry)
Le courage c'est de chercher la vérité et de la dire ; ce n'est pas de subir la loi du mensonge triomphant aux services d'intérêts obscurs. (Ouragan d’après Jean Jaures)

Mes articles sont régulièrement mis a jour, soit par l'actualité les concernant, soit pour en rectifier des erreurs (que vous pouvez me signaler). Ils évolueront donc dans le temps, jusqu'au jour ou une solution pérenne, pour la sauvegarde des ruraux qui vivent de et en accord avec la nature, soit adoptée par nos gouvernements.

OUTIL BARRE DE RECHERCHE CI DESSOUS. Entrez un titre, une phrase, un mot et lancer la recherche

Rechercher dans ce blog

lundi 5 décembre 2016

LE LOUP AUX PORTES DE PARIS?

Il fallait bien s'y attendre, non ? A force de laisser l'animal progresser avec le soutien de l'Europe, de l'Etat, de la haute administration, de l'ONCFS, qui va s'en étonner ?
Le loup est présent en Belgique, dans les Ardennes, en Champagne (150km de Paris) et on voudrait qu'il s'arrête ? 
Si c'est le cas, et je pense que c'est très probable même si Jean-Luc Valery ne cache pas sa joie de le voir couvrir tout le territoire, l'installation de meutes ne passera pas inaperçu dans la région. 
1- les forêts, et il y en a beaucoup,  sont fréquentées par les randonneurs, les joggers, les familles et leurs chiens. Attention aux enfants !
2- problème : elles sont aussi de plus en plus habitées par des SDF, des migrants, des sans logis, seuls ou en famille, qui vivent sous la tente ou installent des bidonvilles. Là c'est inquiétant. Il y a aussi des enfants. 
3- il y a aussi de l'agriculture, pas seulement céréalière dans la région. La région Ile de France aide une ferme à Saint Rémy les Chevreuse qui fait de l'élevage de vaches, veaux, chèvres etc... pour que les pékins du dimanche aillent s'y ravitailler en yaourts, lait, oeufs et autres produits fermiers. Si JLV dit vrai, la ferme est en ligne de mire !
Avant le drame restons comiques. Il faut prévenir le loup qu'il sera très bien accueilli dans les beaux quartiers de l'Ouest parisien.
Il peut se rendre en toute tranquillité au Musée de l'Homme qui porte désormais bien mal son nom. Ce musée (on se demande ce que c'est maintenant) abrite depuis peu le comité français de l'UICN,  17 Place du Trocadéro, 75116 Paris.
Avant de rejoindre la colline du Trocadéro, il pourra se faire caresser au WWF France, en plein bois de Boulogne. Et pour qu'il ne s'égare pas dans ce lieu mal famé, communiquez lui l'adresse : 



Là régiani ne parle pas de nos loups, il parlent des nazis : Le IIIe Reich, promouvait l’idéologie raciste “Blut und Boden”(littéralement, “sang et sol”), selon laquelle “la terre, le paysage, la forêt germaniques forgent le caractère du peuple germanique, explique le journaliste spécialiste de l’extrême-droite Toralf Staud. Pour préserver le peuple, il faut donc préserver la terre.” 

Ce fondement de la pensée national-socialiste justifia l’appropriation de territoires et l’anéantissement d’autres peuples, mais aussi une volonté de conserver la soi-disant “pureté” de cette nature nourricière. La propagande d’Etat faisait de l’Autrichien Adolf Hitler et de son ministre Hermann Göring les anges-gardiens des animaux, interdisant notamment la vivisection et l’abattage par égorgement - des pratiques attribués aux Juifs, “ennemis de l’humanité”.
En 1935, les autorités adoptèrent la première loi de protection de la nature (“Reichsnaturschutzgesetz”), qui créa des zones naturelles protégées et introduisit la notion d’espèces protégées. Le camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau devait même devenir “une station d’expérimentation paysagère” selon les mots de son commandant, Rudolf Höß.
Si cette politique a été peu à peu délaissée par le régime nazi au profit de l’industrialisation massive à des fins de guerre, l’idéologie “Blut und Boden” se retrouve aujourd’hui en Autriche et en Allemagne chez les “Grüne Braune” (“les bruns verts”). Sous couvert de protection de l’environnement, ces petites communautés d’extrême-droite diffusent leur idéologie dans les campagnes en se lançant dans l’agriculture biologique et en organisant des opérations de “nettoyage national des forêts” cf 
https://reporterre.net/En-Autriche-l-extreme-droite-cultive-les-themes-ecologistes


Y en a t'il qui se reconnaissent? 


Vu le ramdam que cela va provoquer, les escrolos (sauf JLV, l'allumé qu'ils n'arrivent toujours pas à maîtriser) vont tout faire pour détourner le regard et gagner du temps; ils commencent déjà à dire que ce ne sont pas des loups mais des chiens, comme ils l'ont toujours fait. Les préfets emboîteront le pas, c'est normal, on a l'habitude.

L'ONCFS ne va pas se presser pour trouver des preuves, d'autant qu'ils sont plus ou moins en grève. Et cela ne risque pas de s'arranger vue la baisse des crédits de l'Agence française de biodiversité (AFB) décidée dans la loi des finances rectificatives pour 2016 (cf début d'article de la Gazette des communes. Pas réussi à enregistrer le lien).

Et même si le rythme de travail devait s'accélérer à la fin de la grève, les agents se sont donnés la consigne de ne rien dire, rien ramasser. (cf tract syndical). Ce qui ne change rien aux habitudes des escrolos, bénévoles ou pas, qui ne voient rien, n'entendent rien, ne disent rien, histoire de minorer le  nombre de loups. 

Alors qui mettre sur les traces des loups pour en avoir le coeur net ? La police ? Impossible, elle manifeste encore tous les soirs contre les manques d'effectifs et les conditions de travail. La gendarmerie ? Elle a déjà pas mal à faire avec la famille d'Adama Traoré dans le Val-d'Oise. Les scouts ? Ceux d'Europe, peut-être. Quoique... Quant à l'armée elle est déjà sur le macadam pour rassurer les Parisiens. 


Des loups en région parisienne, en plein état d'urgence, et en période électorale, il ne manquait plus que ça... Un bordel intégral. Merci les escrolos, l'UICN, WWF, les politiques de tous poils, la technocratie bruxelloise, le conseil de l'Europe avec sa convention de Berne,  et l'ONU pour ce moment !
Françoise degert



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour ceux qui veulent commenter mais qui n ont pas de compte, vous pouvez communiquer en tant qu'anonyme. Merci de mettre un pseudo en cas de conversation suivie.