BIENVENUE

Bonjour, bienvenue aux personnes sensées, soucieuses de comprendre ce phénomène de société: "le culte du tout sauvage". Culte qui nous conduit vers une société dans laquelle tout est planifié pour servir des lobbys dont le but est la stérilisation de nos vies par, entre autre, la perte de savoir faire ancestraux et sages, afin d'avoir la main mise sur l'indépendance des peuples.(ouragan)
Les véritables créateurs des parcs nationaux du monde ne sont pas les idéologues et les
évangélistes du mouvement écologiste, mais les peuples indigènes qui ont façonné leurs paysages
grâce à un savoir et une vision emmagasinés à travers d'innombrables générations. (Stephen Corry)
Le courage c'est de chercher la vérité et de la dire ; ce n'est pas de subir la loi du mensonge triomphant aux services d'intérêts obscurs. (Ouragan d’après Jean Jaures)

Mes articles sont régulièrement mis a jour, soit par l'actualité les concernant, soit pour en rectifier des erreurs (que vous pouvez me signaler). Ils évolueront donc dans le temps, jusqu'au jour ou une solution pérenne, pour la sauvegarde des ruraux qui vivent de et en accord avec la nature, soit adoptée par nos gouvernements.

OUTIL BARRE DE RECHERCHE CI DESSOUS. Entrez un titre, une phrase, un mot et lancer la recherche

Rechercher dans ce blog

jeudi 13 juillet 2017

LES ÉCOLOGISTES, DE QUI SONT ILS LE BRAS ARMÉS?

"L'obsession américaine de l'accès aux ressources face à l'augmentation de la population humaine n'a pas diminué. Le fameux Paul Ehrlich qui a publié en 1960 avec sa femme Anne H. "The population bomb", ouvrage traduit en français sous le titre "La bombe P", récidive. Toujours entouré de scientifiques, il lance cette fois-ci un cri d'alarme à propos de la disparition des animaux sur terre. En cause : les humains et toujours leur manie de se reproduire et d'augmenter en nombre"

Ceux qui veulent approfondir le sujet et comprendre pourquoi les écologistes biens pensants s'acharnent à voir disparaître les petits paysans sous prétexte de sauver la planète et la biodiversité, afin d'obtenir la rédemption pour préserver leurs modes de vie, pourront se faire une idée en lisant l'article de Françoise Degert 

Les malthusiens ont encore frappé


Extrait : " En clair, avant la révolution industrielle, l'éleveur et le paysan rendaient à la terre ce qu'ils lui prenaient ou empruntaient en y laissant des fumures. L'homme participait ainsi au cycle de vie. Poussée par la recherche de rendements pour nourrir les villes et par le manque de bras, l'agriculture industrielle épuise les sols "
" En conclusion : ce ne sont pas les hommes dans leur ensemble qui détruisent le monde mais le système économique aux mains d'une infime minorité qui détient le pouvoir."

Le billet d'Ouragan : Que les écologistes acharnés à protéger les zones intactes dans lesquelles vivent les petits paysans et bergers bienveillants envers la nature se remettent en question et ouvrent les yeux. 
"En plus de protéger les espaces il faut empêcher de détruire" affirment les écologistes biens pensants. Nous leur répondons, arrêter de détruire et les espaces que les acteurs ruraux qui vivent de et avec la nature ont su garder intact continueront à vivre. Ils resterons d'autant plus intact si vous prenez en compte "l'autonomisation des paysans à travers le partage des connaissances et le respect de leur consentement préalable, libre et éclairé." 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour ceux qui veulent commenter mais qui n ont pas de compte, vous pouvez communiquer en tant qu'anonyme. Merci de mettre un pseudo en cas de conversation suivie.