BIENVENUE

Bonjour, bienvenue aux personnes sensées, soucieuses de comprendre ce phénomène de société: "le culte du tout sauvage". Culte qui nous conduit vers une société dans laquelle tout est planifié pour servir des lobbys dont le but est la stérilisation de nos vies par, entre autre, la perte de savoir faire ancestraux et sages, afin d'avoir la main mise sur l'indépendance des peuples.(ouragan)
Les véritables créateurs des parcs nationaux du monde ne sont pas les idéologues et les
évangélistes du mouvement écologiste, mais les peuples indigènes qui ont façonné leurs paysages
grâce à un savoir et une vision emmagasinés à travers d'innombrables générations. (Stephen Corry)
Le courage c'est de chercher la vérité et de la dire ; ce n'est pas de subir la loi du mensonge triomphant aux services d'intérêts obscurs. (Ouragan d’après Jean Jaures)

Mes articles sont régulièrement mis a jour, soit par l'actualité les concernant, soit pour en rectifier des erreurs (que vous pouvez me signaler). Ils évolueront donc dans le temps, jusqu'au jour ou une solution pérenne, pour la sauvegarde des ruraux qui vivent de et en accord avec la nature, soit adoptée par nos gouvernements.

OUTIL BARRE DE RECHERCHE CI DESSOUS. Entrez un titre, une phrase, un mot et lancer la recherche

Rechercher dans ce blog

jeudi 17 août 2017

LOUP, L'ONCFS et les défenseurs du loup RATTRAPÉ PAR LA RÉALITÉ

Quand la réalité devient officielle, que vont pouvoir inventer les associations fondamentalistes pour désinformer le public?

ALPES MARITIMES.

Communiqué de Presse de L'ONCFS concernant les 3 Jeunes Loups abattus le 9 Août dernier dans les Alpes Maritimes (06). 

"Abattage de trois loups dans les Alpes-Maritimes*

Trois loups ont été tirés dans les Alpes-Maritimes, le 9 août, par la brigade nationale loup, lors d’une opération de protection d’un troupeau décidée par le préfet des Alpes-Maritimes.
Ces tirs sont intervenus lors d’une attaque sur le troupeau de Cipières dans les Alpes-Maritimes, déjà attaqué 40 fois depuis le début de l’année 2017. Les services de l’Etat suspectant fortement qu’une meute de loups spécialise son alimentation sur ce troupeau, il a été fait appel à la brigade nationale loup en complément des mesures de protection mises en place par l’éleveur : chiens de protection présents lors de l’attaque, gardiennage renforcé, parc de regroupement nocturne.
Aussi, deux agents de cette brigade et un lieutenant de louveterie étaient présents depuis le début de la semaine. A la nuit tombée, ils ont aperçu une meute de 5 loups qui se dirigeait au contact du troupeau. Un des brigadistes en poste, pour défendre le troupeau, a alors procédé réglementairement à un tir successif de 4 cartouches, à plus de 100 m, en essayant de cibler prioritairement les jeunes loups, suffisamment âgés pour participer à l’attaque du troupeau. Le tir de jeunes loups est en effet recommandé notamment parce que ces tirs ne risquent pas de déstructurer la meute en place.
Ce prélèvement s’inscrit dans le cadre de l’arrêté ministériel autorisant un plafond de prélèvement de 40 animaux pour la campagne 2017-2018, dans le respect des instructions du Préfet de région Auvergne-Rhône-Alpes, préfet coordonnateur pour le loup. Dans les Alpes-Maritimes, ces prélèvements associés aux mesures de protection habituelles, participent à une stabilisation, voire une légère régression du nombre d’attaques de troupeau et de victimes. Après une hausse régulière de près de 20% par an entre 2012 et 2015 le nombre d’attaques semble stabilisé depuis 2016.
Enfin, cette opération s’inscrit dans un ensemble de mesures de gestion du loup en France qui vise à la fois la bonne conservation de l’espèce (dont les effectifs sont en augmentation avec 60 loups en plus en 2016 soit 20 % d’augmentation l’année dernière) et le maintien du pastoralisme dans les espaces montagnards."


Le billet d'Ouragan :
Les troupeaux sont attaqués malgré les mesures de protections contrairement aux affirmations des spécialistes de la désinformation.

Pour la première fois, l'ONCFS sous haute pression suite aux prélèvements ADN effectués par des éleveurs, se pose en protecteur du pastoralisme.  Des prélèvements ADN qui pourrait laisser entrevoir sinon une volonté de masquer la réalité par les autorités, au minima une incapacité notoire.

Seule la régulation des loups, même non ciblée, a permis de faire baisser le nombre d'attaques.

Nous demandons depuis des années les prélèvements des meutes à problème et voici qu'aujourd'hui l'ONCFS  suspecte "fortement qu’une meute de loups spécialise son alimentation sur ce troupeau"
la biologie du loup est pourtant assez claire : "Dans certains cas un loup ou une meute peut se spécialiser sur une proie. Cette spécialisation est liée à plusieurs facteurs : le nombre d’individus de la meute, le chevauchement des habitats respectifs proie/prédateur, l’abondance et l’accessibilité des proies, la probabilité de rencontres avec la proie, la densité ou la biomasse relative d’une proie potentielle, la probabilité de succès de la chasse, le risque de blessure, la profitabilité de la proie, les conditions environnementales." Toutes les caractéristiques des troupeaux en pâturage libre sont donc réunies pour satisfaire cette spécialisation!
Il aura fallu plus de 25 ans à des spécialistes pour admettre ce qui est tout simplement la nature du loup, connue et reconnue depuis toujours par ceux qui coexistent ou ont coexister avec eux!

Pour écrire votre commentaire veuillez cliquer ici

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour ceux qui veulent commenter mais qui n ont pas de compte, vous pouvez communiquer en tant qu'anonyme. Merci de mettre un pseudo en cas de conversation suivie.