BIENVENUE

Bonjour, bienvenue aux personnes sensées, soucieuses de comprendre ce phénomène de société: "le culte du tout sauvage". Culte qui nous conduit vers une société dans laquelle tout est planifié pour servir des lobbys dont le but est la stérilisation de nos vies par, entre autre, la perte de savoir faire ancestraux et sages, afin d'avoir la main mise sur l'indépendance des peuples.(ouragan)
Les véritables créateurs des parcs nationaux du monde ne sont pas les idéologues et les
évangélistes du mouvement écologiste, mais les peuples indigènes qui ont façonné leurs paysages
grâce à un savoir et une vision emmagasinés à travers d'innombrables générations. (Stephen Corry)
Le courage c'est de chercher la vérité et de la dire ; ce n'est pas de subir la loi du mensonge triomphant aux services d'intérêts obscurs. (Ouragan d’après Jean Jaures)

Mes articles sont régulièrement mis a jour, soit par l'actualité les concernant, soit pour en rectifier des erreurs (que vous pouvez me signaler). Ils évolueront donc dans le temps, jusqu'au jour ou une solution pérenne, pour la sauvegarde des ruraux qui vivent de et en accord avec la nature, soit adoptée par nos gouvernements.

OUTIL BARRE DE RECHERCHE CI DESSOUS. Entrez un titre, une phrase, un mot et lancer la recherche

Rechercher dans ce blog

samedi 24 novembre 2018

LE HARCÈLEMENT PAR LES GRANDS PRÉDATEURS EST RECONNUS NUISIBLE

Les autorités l'affirment : "Ce ne sont pas les hommes qu'on stigmatise, ce sont les prédateurs", reconnaissant ainsi que la coexistence avec les grands prédateurs n'est pas aussi simple que voudraient nous le faire croire certains évangélistes.




La symbolique du "prédateur animal sauvage"  s’applique ici à un phénomène de société qui engendre de la violence physique et morale que nous condamnons fermement.
Choisir comme symbole des prédateurs qui dans l’existence mettent en danger la vie sociale, culturelle et économique de nos campagnes pour stigmatiser les harceleurs sexuel aidera peut etre les citoyens à prendre conscience de la réalité de la prédation sur le pastoralisme. Car c'est une coexistence dans la perpétuelle violence que nous impose les grands prédateurs. Violence envers les animaux domestiques et la faune sauvage, violence envers les chiens de protections, violence envers les usagers de la montagnes, violence pour les éleveurs et bergers et en retour violence envers les grands prédateurs.
C'est exactement ce qui se passait au moyen age.