BIENVENUE

Bonjour, bienvenue aux personnes sensées, soucieuses de comprendre ce phénomène de société: "le culte du tout sauvage". Culte qui nous conduit vers une société dans laquelle tout est planifié pour servir des lobbys dont le but est la stérilisation de nos vies par, entre autre, la perte de savoir faire ancestraux et sages, afin d'avoir la main mise sur l'indépendance des peuples.(ouragan)
Les véritables créateurs des parcs nationaux du monde ne sont pas les idéologues et les
évangélistes du mouvement écologiste, mais les peuples indigènes qui ont façonné leurs paysages
grâce à un savoir et une vision emmagasinés à travers d'innombrables générations. (Stephen Corry)
Le courage c'est de chercher la vérité et de la dire ; ce n'est pas de subir la loi du mensonge triomphant aux services d'intérêts obscurs. (Ouragan d’après Jean Jaures)

Mes articles sont régulièrement mis a jour, soit par l'actualité les concernant, soit pour en rectifier des erreurs (que vous pouvez me signaler). Ils évolueront donc dans le temps, jusqu'au jour ou une solution pérenne, pour la sauvegarde des ruraux qui vivent de et en accord avec la nature, soit adoptée par nos gouvernements.

OUTIL BARRE DE RECHERCHE CI DESSOUS. Entrez un titre, une phrase, un mot et lancer la recherche

Rechercher dans ce blog

mercredi 29 mai 2013

CHANGER LE LOUP EN GENTIL CHIEN CHIEN



Les ministères de l’Écologie et de l’Agriculture ont annoncé, il y a peu, la validation d’un nouveau « plan loup » qui se donne pour but « d’éduquer » cet animal afin qu’il n’attaque plus les troupeaux de moutons.



les commentaires suscités par l'article de Cédric Monget 


  1. APE!
    Le loup gris a été domestiqué il y a plus de 100 000 ans, ça nous a donné le chien. Quasiment tous les animaux qu’emploi l’homme dans sa vie sont des bêtes domestiqués.
    Le vrai problème ce n’est pas le loup, c’est un système d’élevage, donc de production, donc de profit, qui est aujourd’hui incapable de supporter le réel, c’est à dire que chaque espèce vivante de cette planète mange ou est mangé par une autre.
    Eleveurs grognons et écologistes du dimanche sont les deux faces d’une même pièce.
    Le fond de l’affaire c’est cette nevrose typiquement humaine, du grand singe face à son miroir, perdant ses poils, se dressant sur ses pattes et comprenant qu’il existe d’autres formes d’instincts, et d’autres formes de vivre que lui même peut créer.
    Pas besoin de ramener Deleuze pour comprendre le passage d’une Humanité qui chasse et cueille, à celle qui domestique et cultive. Le rapport de l’Homo Sapiens à son environnement est schizophrène.

    • ouragan
      le seul problème c’est que le loup nuit uniquement aux éleveurs et élevages qui respectent la nature, qui génèrent le moins de profit, aux gens qui vivent de et en accord avec la nature dans laquelle s’épanouissent des femmes, des hommes et des enfants qui perpétuent des traditions qui nous ont guidées jusqu’à aujourd’hui.
      Le loup ne cause aucun problème aux élevages industriels dont les animaux ne verront jamais le soleil et dont les multinationales raflent les subventions, empoisonnent la population, et nous conduisent tout droit vers le désastre!
      Le loup ne peut s’épanouir que dans une nature sauvage. Hors il n’y a plus en France, ni en Europe d’ailleurs de nature préservée. Juste une nature dans laquelle les propriétaires, que ce soit l’onf, les communes, les plaisanciers….. ou les acteurs ruraux, payent une taxe foncière, mais partagent leur propriétés avec les passionnés des villes qui viennent se ressourcer! Que ces passionnés soient humbles, tiennent compte de nos réalités et ne nous imposent pas leurs fantasmes, comme il ne nous viendra jamais a l’idée de leurs imposer les nôtres!

  2. radtransf
    « Les loups seraient revenus, naturellement, dans les Alpes, »
    Seraient ? vous avez d’autres informations ? ils ont été jetés par hélicoptère peut être ?

    • Vincent L.
      Il est resté pas mal de loups en Italie, dans les Apennins et un peu dans les Alpes.
      Ils sont passés dans les Alpes françaises par le Mercantour, puis ont commencé à traverser la vallée du Rhône (en dépits de la rame de TGV et de l’autoroute). Aujourd’hui il y en aurait dans le Sud du Massif Central, dans les Pyrénées et les Vosges (jusque même le département de la Meuse).
      Ça n’a rien de très étonnant étant donné que la grande part de la campagne française est redevenue un désert.

    • ouragan
      en italie dans les années 90 de nombreux élevage de loup proposaient a la vente des animaux sans aucun justificatif! Une aubaine pour les associations du loup a tout prix et au mépris des habitants qui subissent. Et que croyez vous qu’ils faisaient des invendus. Abattage ou lâcher dans la nature?
      Radtransf en tout les cas ne les auraient pas tués!
      a voir aussihttp://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2013/05/le-loup-en-espagne-en-italie-et-ailleurs.html

    • ouragan
      « Effectivement, il y a peut-être des bêtes qui ont été lâchées »
      voir l’interview de Michel Olivier, délégué Dauphiné-Savoie et membre du conseil d’administration de la principale association de défense des grands prédateurs, Ferus.
      http://www.lavoixdesallobroges.org/environnement/406-face-a-face-enre-un-eleveur-et-un-defenseur-du-loup

    • ouragan
      « On ne peut que s’étonner en relevant que le loup ibérique n’a pas (encore ?) réussi à coloniser les Pyrénées où les seuls loups présents, dans la partie orientale du massif, des deux côtés de la frontière, sont de souche italienne et viennent de l’Arc alpin pourtant plus éloignés  »
      dixit
      MINISTÈRE DE L’ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, ET DE L’ÉNERGIE
      MINISTÈRE DE L’AGRICULTURE,DE L’AGROALIMENTAIRE ET DE LA PÊCHE
      CONSEIL GÉNÉRAL DE L’ENVIRONNEMENT ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE
      CONSEIL GÉNÉRAL DE L’ALIMENTATION, DE L’AGRICULTURE ET DES ESPACES RURAUX
      N° CGEDD 008338­01 N° CGAAER 12076

  3. Yougli
    Les études sur le loup montrent, qu’opportuniste, il se rabat sur les proies faciles : en période de guerre, il suivait le front des batailles pour se nourrir des cadavres. Au moyen-âge, il chassait en forêt cochons, enfants, femmes et ivrognes égarés. A partir du moment où il a été chassé intensément, il est devenu plus craintif, plus secret et discret et s’est rabattu sur des proies « sauvages », moins risquées pour lui.
    Certaines observations sur les loups d’Amérique ont même montré qu’en l’absence de prédation par l’homme, le loup est plutôt curieux et qu’il n’a pas peur de nous… ce qui, paradoxalement, a conduit à une sélection des individus les plus agressifs par la chasse, en Amérique du nord et sans doute aussi en Europe.
    Le loup est un animal intelligent, sans doute presque autant que l’homme avec qui il partage quelques 100 000 ans de co-évolution. Loin de moi l’idée de défendre le « contrôle » d’une espèce protégée internationalement par la convention de Berne (et son contrôle en zone centrale du Parc national des Cévènnes… aberration administrative s’il en est), mais renforcer les mesures de protection des troupeaux (Patous, parquage nocturne, présence humaine en estive…) permettrait justement de « rééduquer » à la fois l’homme et le loup à vivre ensemble, entre crainte et respects mutuels. On pourrait même rêver que le loup se (re)mette à contrôler les populations d’ongulés sauvages si néfastes à la régénération des forêts, mais ça c’est beaucoup moins médiatique et beaucoup plus soumis au lobby des chasseurs si enclins à encourager des niveaux de populations élévés pour satisfaire le « chasseur de trophée ».
    C’est un problème complexe, qui trouve des racines très profondes dans notre peur de la nature sauvage et le débat nature-culture, il est un peu dommage de le résumer à une volonté de domestication simple… même si c’est en partie là le noeud du problème.

    • ouragan
      Et si le lobby des industrie pour l’alimentation, entre autre l’élevage industriel était de faire disparaître les petits élevage, au même titre que les industriels des produits de traitements pour les jardiniers avaient réussi a faire interdire le purin d’orties?
      Toutes les 5800 victimes du loups sont issue d’élevage ayant mis en place les mesures de protection, sinon pas de dédommagement et pas de décompte!

Loups gris



6 commentaires:

  1. tous les plans et la bonne volonté du monde ne pourrait pas transformer un loup en chien, pour la bonne raison que ce n'en est pas un !

    Sandra

    RépondreSupprimer
  2. J'habite dans le Mercantour,au col de Turini dans les Alpes-Maritimes. je vois régulièrement des loups entre février et avril. A la fonte de la neige, ils viennent manger des restes du rallye de Monte-Carlo. Je les ai approchés jusqu'à 22 mètres accompagnée de mon patou et de deux chats. je les ai plus dérangés qu'effrayés, ils se sont éloignés en trottinant. ils viennent sous l'éclairage public du col et même sur la terrasse de mon restaurant pour faire les poubelles, pourtant la forêt regorge de cerfs et de chevreuils...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne serait-il pas possible d'avoir des photos de ces loups "sociabilisés" ? A envoyer au Webmaster du blog qui transmettra.
      Merci

      Supprimer
    2. Enfant, avec mon père, lorsque nous allions aux champignons dans le col de Turini, ils nous arrivaient de prendre une collation dans un chalet restaurant situé dans le col de Turini!
      Effectivement, comme le dit Louis, il serait très opportun que vous puissiez prendre des photos de ces "loups sociabilisés".
      Merci de bien vouloir nous en dire un peu plus sur ce phénomène intéressant.

      Supprimer
  3. Excellente observation. Mais il faudra convaincre les associations écologistes et les agents de l'Etat de l'ONCFS et des Parcs Nationaux comme il a fallu les convaincre que l'ours dans les Pyrénées n'est pas herbivore.

    RépondreSupprimer
  4. Pourquoi les loups ne se sociabiliseraient-ils pas ? Aujourd'hui les renards et les sangliers sont bien en ville ... Le loup qui est un animal encore plus intelligent va vite comprendre que c'est aux bords des villages et hameaux qu'il va pouvoir plus facilement trouver sa nourriture , il va s'habituer aux bruits aux odeurs et comme il n'a aucune raison d'avoir peur de l'homme ( on ne peut pas le tirer ) il va devenir de plus en plus sociable mais aussi de plus en plus destructeur .
    J'habite a 25 km de Provins ( 77 ) et en ville haute au sein des remparts , il y a deux meutes de loups en captivité que je peux observer de temps a autres . L'une est enfermée dans un parc a la volière des aigles ( les aigles des remparts ) ,
    L'autre appartient a la troupe Equestrio qui nous fait de magnifiques spectacles de chevalerie au pied des remparts .
    Ces loups sont tout a fait apprivoisés même s'ils gardent leurs instincts naturels et il arrive même que l'on puisse apercevoir leur maître les promener le soir au milieu de la plaine leur apprenant même a hurler comme le font leur semblables . Donc oui , c'est sûr ! les loups qui colonisent de nouveaux territoires en bordure des villages vont se sociabiliser SAUF SI L'HOMME REDEVIENT LEUR ENNEMI PUBLIC N° 1 et que l'on peut de nouveau les tuer . Ange gardien du 10 .

    RépondreSupprimer

Pour ceux qui veulent commenter mais qui n ont pas de compte, vous pouvez communiquer en tant qu'anonyme. Merci de mettre un pseudo en cas de conversation suivie.