BIENVENUE

Bonjour, bienvenue aux personnes sensées, soucieuses de comprendre ce phénomène de société: "le culte du tout sauvage". Culte qui nous conduit vers une société dans laquelle tout est planifié pour servir des lobbys dont le but est la stérilisation de nos vies par, entre autre, la perte de savoir faire ancestraux et sages, afin d'avoir la main mise sur l'indépendance des peuples.(ouragan)
Les véritables créateurs des parcs nationaux du monde ne sont pas les idéologues et les
évangélistes du mouvement écologiste, mais les peuples indigènes qui ont façonné leurs paysages
grâce à un savoir et une vision emmagasinés à travers d'innombrables générations. (Stephen Corry)
Le courage c'est de chercher la vérité et de la dire ; ce n'est pas de subir la loi du mensonge triomphant aux services d'intérêts obscurs. (Ouragan d’après Jean Jaures)

Mes articles sont régulièrement mis a jour, soit par l'actualité les concernant, soit pour en rectifier des erreurs (que vous pouvez me signaler). Ils évolueront donc dans le temps, jusqu'au jour ou une solution pérenne, pour la sauvegarde des ruraux qui vivent de et en accord avec la nature, soit adoptée par nos gouvernements.

OUTIL BARRE DE RECHERCHE CI DESSOUS. Entrez un titre, une phrase, un mot et lancer la recherche

Rechercher dans ce blog

vendredi 27 septembre 2013

LA RÉPONSE A MIDI LIBRE

Prenons le temps d'analyser l'article de midi libre: 

Aveyron : le loup, bouc émissaire idéal des éleveurs 


En jaune, les reprises de l'article d'un journaliste qui devrait consulter la charte du journalisme!

"Mais quand bien même. Il faut en effet savoir que, chaque année, en France, ce sont plus de cent mille brebis qui sont tuées par des chiens errants."
d'ou vient ce chiffre de cent milles brebis tuées par des chiens ERRANTS? (mot employé par les défenseurs du loups pour dire chiens divagants)  


les études montrent que le taux de prédation par les chiens est de l'ordre de 0,20% . De plus ces attaques sont essentiellement diurnes et les chiens sont repérés dans près de 89% des cas! D’où tenez vous ce chiffre de 100 000 brebis tués par des chiens chaque année? Des publications affirmant des niveaux de prédation par les chiens errants de l’ordre de 150 000 à 700 000 ovins par an,  un tel niveau de dégâts, représentant en moyenne une perte de 32 à 148 têtes chaque année pour un alpage de 2000 brebis, il devenait nécessaire de vérifier les sources utilisées par ces défenseurs du loup. Les résultats de cette vérification montrent qu’aucune de ces publications ne s’appuie sur une quelconque étude de terrain : Les chiffres   sont   avancés   sans   source   ni   référence   à   une   étude,   ou   bien   reprennent   les affirmations citées par d’autres auteurs en les majorant (2 fois et demi supérieur à la source citée dans un cas). 


Une étude approfondie a été réalisée sur 295 troupeaux et 143 000 ovins au pâturage. Les résultats   révèlent   une   fréquence   d’attaques   par   les   chiens   tous   les   cinq   ans   en moyenne pour un troupeau donné et   un très faible niveau de pertes au regard des chiffres cités plus haut, qui varie par région entre 0,1 et 0,4 % de l’effectif au pâturage chaque année, la moyenne  s’élevant  à 0,25 %. Cela équivaut  à un niveau de pertes inférieur  à 20 000 victimes par an pour un troupeau national de  7 920 000 ovins en 2008 : un résultat quatre à trente fois inférieur aux chiffres sans fondements qui circulent encore trop souvent en France, mais tout à fait comparable aux données anglaises  et italiennes. 
"
 "Et on n’oubliera pas de citer les ravages dus à la foudre, aux diverses épidémies...",
Un peu comme si on voulait minimiser les attaques de criminels sur les enfants en citant pour comparer et minimiser le problème, le nombre d'enfants victimes d'accident ménager.
"
" les problèmes des éleveurs seraient-ils pour autant résolus ? "
Bien évidemment non, mais pourquoi comparer deux choses différentes si ce n'est pour discréditer les éleveurs qui en tiennent compte dans la gestion de leur entreprises. Pourquoi leur rajouter un handicap sous prétexte de biodiversité, alors qu'ils sont les garants, reconnus par des organismes comme l'inra et bien d'autre, de la biodiversité de nos campagnes et de nos montagnes. Leurs troupeaux participent au maintient des paysages ouverts, a la prévention des incendies, a l'entretien des chemins d’accès....

"Mais si, d’aventure, les principes érigés par la convention de Berne, sur la protection de la vie sauvage, étaient battus en brèche, "

La convention de Berne n'est opposables ni aux individus, ni aux état, donc aucun problème!
par contre rien sur le code rural et de la péche maritime qui stipule:

Quand au concept de la biodiversité, c'est chez les ruraux qui vivent de et en accord avec la nature qu'elle est préservée, merci d'y penser. Merci de nous consulter avant de prendre des décisions quand à la préservation de la nature dans laquelle nous nous épanouissons, ayant refusé de rejoindre le troupeau des citadins et tout les "avantages humains sociaux et de loisirs et autres fariboles...." que procure la vie urbaine! 

Le loup ne peut pas être l'idole qui efface les erreurs humaines, dont la responsabilité incombe à nos civilisations,  et dont les écologistes intégristes ne peuvent pas se targuer d'être les élus choisis pour les corriger, au mépris des populations qui vivent de et en accord avec, cette nature!


jeudi 19 septembre 2013

LA MILICE ECOLOGISTE

Nous revoici a l'époque de Vichy, ou surveillance, espionnage, délation sont remis au gout du jour par les intégristes de "l'écologie profonde"

"FERUS lance un appel à tous les utilisateurs de la montagne sur les secteurs susceptibles d’être fréquentés par les ours : « soyez vigilants, attentifs et à la recherche de tout indice qui peut faire penser à une action de braconnage d’ours (carcasses, pots de miel remplis de verres pilés, agitation inquiétante sur un secteur de présence de l’ours…) ».
Amis utilisateurs de la montagne, vous pouvez nous remonter tout signe suspect ou autre à l’adresse vigie@ferus.org ou par téléphone 06 46 62 19 47.
Avant de partir en montagne, FERUS vous invite à vous munir des numéros d’appel d’urgence de la brigade de gendarmerie du secteur concerné et du service départemental de l’ONCFS. Si vous êtes en présence d’éléments précis et inquiétants ou douteux (cadavres inexpliqués), il est préférable de les appeler sans délai."
La porte ouverte à tous les abus, sans aucun état d’âme, juste pour assouvir leurs fantasmes!


affiche du gouvernement de vichy, car les resistants etaient considérés comme des terroristes par des gens qui voulaient le bien de la population!
A lire aussi Les vigies écologistes

mardi 17 septembre 2013

MERCI A LA CONFÉDÉRATION PAYSANNE

LAMENTABLE PRISE DE POSITION ANTI LOUP DE LA CONFEDERATION PAYSANNE

  • commentaire issu de la part d'une organisation irresponsable, qui sous couvert de défense du droit des animaux, est prête à sacrifier l'élevage traditionnel extensif et respectueux, pratiqué par des éleveurs passionnés et proches de la nature, au profit de l'élevage industriel qui ne nuira pas au loup, mais qui avilira toute forme de vie animale dont il aura la charge et sera disposé a délocaliser en cas de pression des autorités pour l’application des lois protégeant les animaux!
On savait que José Bové avait envie de tirer sur des loups, il a fait école, son syndicat a pris position contre les loups il y a quelques jours! AUCUNE DIFFERENCE ENTRE EUX ET LES ULTRAS DE LA FNSEA!
lire ici la LAMENTABLE DECLARATION DE LA CONFEDERATION PAYSANNE:

"Pour la Confédération paysanne, la présence voire la réintroduction de loups doit engager la responsabilité de l'Etat, qu'il s'agisse de protéger les troupeaux ou d'indemniser les éleveurs victimes d'attaques. Les paysans doivent être en droit défendre leur troupeau contre les prédateurs. 
Les récents débats, quant à la place du loup dans la nature, posent la question de la coexistence entre les activités agricoles et les prédateurs, le loup n’en étant qu’un symbole plus chargé d’émotion.
La Confédération Paysanne estime que la vie pastorale n’est pas compatible avec la présence du loup. Les moyens de protection contre ce grand prédateur perturbent fortement les troupeaux et les éleveurs sont contraints à de nombreux compromis, engendrant un climat de crainte et des situations intenables pour les bergers.
Devant l’inefficacité des mesures de protection, une politique de régulation du loup est indispensable. L’Etat doit prendre ses responsabilités et ne pas se contenter de déléguer le travail aux éleveurs.
La Confédération Paysanne demande donc :
• L’élimination des loups en situation de prédation sur les troupeaux, et ce, tout au long de l’année. En effet, les attaques de loups ne se concentrent plus sur la période d’estive. Cette élimination doit être assurée par un corps spécialisé sous contrôle de l’Etat. La défense active contre les loups et leur élimination ne doit pas relever du travail des éleveurs et des bergers. Toutefois, les éleveurs doivent être en droit de tirer pour défendre leur troupeau comme l’a affirmé le parlementaire européen José Bové et nous les défendrons s’ils sont attaqués pour cela.
• Que soient revues la mise en œuvre des procédures de tirs de défense en s’inspirant des simplifications (décrites par l’arrêté du 7 mai 2012) déjà mises en place dans certaines unités d’action, et que ce zonage territorial soit élargi à des secteurs où la colonisation par ce grand prédateur est récente, mais confirmée tels que l’Ardèche, la Lozère, les Vosges…
• Le déclassement du loup de la liste des espèces strictement protégées dans le cadre de la Convention de Berne. La dynamique de la population de loups montre que l’espèce n’est pas en danger. L’obligation de résultats dans l’élimination des loups en situation de prédation conduit à supprimer l’existence de quota national restreint.
• Enfin, pour le Plan loup prévu pour 2013-2017, la Confédération Paysanne attend des pouvoirs publics qu’ils s’engagent clairement aux côtés des éleveurs pour soutenir les pratiques d’élevage qui sont conformes aux attentes sociétales."

Et d'un José bové n'a pas envie de tirer sur les loups. Il a juste précisé qu'il était du devoir du berger de protéger ses animaux!

Et de deux, Qui a t'il de lamentable dans ce manifeste empreint de lucidité et de bon sens.
    La confédération paysanne a manifestement pris connaissance du dossier loup en toute objectivité et en tire les seules conclusions possibles pour éviter la disparition du pastoralisme qui a façonné nos paysage depuis plus de 6000 ans! Par leur contribution à la production, à l'emploi, à l'entretien des sols, à la protection des paysages, à la gestion et au développement de la biodiversité, l'agriculture, le pastoralisme et la forêt de montagne sont reconnus d'intérêt général comme activités de base de la vie montagnarde et comme gestionnaires centraux de l'espace montagnard.(article L 113.1)
Personne n'a rien contre le loup en tant que tel, mais comme le précise l'UICN monde, le loup n'est absolument pas en voie de disparition, ni vulnérable ( préoccupation mineure . L.C.) et donc ne justifie d'aucune mesure de protection spéciale! Au contraire, l'UICN précise que pour une espèce en danger dans le monde un pays qui possède moins de 1 % de cette population ne doit pas entreprendre de mesures de protections car trop coûteuse et trop aléatoire. Hors le loup en France représente moins de 0.01% d'une population Mondiale non menacée.
 Voici donc 2 vérités, détournées par une   
  lamentable manipulation des défenseurs du loup, qui permettent de déclasser le loup de la liste des animaux protégés.!   
en savoir plus sur l'uicn

A lire aussi Vers un renforcement des mesures contre le loup en montagne et ailleurs 

dimanche 15 septembre 2013

LES PIRES DIFFAMATIONS PROFEREES PAR LES PIRES INTEGRISTES

Après les affirmations des associations pros loups sur fr3 et  sur canal + : 

" les bergers s'organisent pour favoriser les attaques afin de toucher la prime qui serait plus importante que la valeur en boucherie."
 Pour cet exemple dans le reportage de fr3, ils s’appuient sur une somme de 90 euros pour une agnelle de 6 mois qui a été sélectionnée pour ses aptitudes génétiques et son adaptation au milieu dans lequel elle est destinée a vivre. 

Alors voilà le prix du marché:

 Vds agnelles Corses 5 mois, de plein air en AB. Prix : 80 € chaque. 
Tél. : 04
Cède 4 agnelles Rava de 6 mois. 30 à 35 kg. Prix : 100 € pièce. 
Tél. : 06 88 2
- Vds 40 agnelles Rava, début 2013. Prix : 100 €.
Tél. : 06 04
Vds 2 agnelles de race Solognot, nées en 2013, ind. brucellose, prophylaxie OK. Boucles électroniques selon la réglementation obligatoire depuis 2013. Factures, bons de transport fournis. Issus de parents inscrits au groupement de la race. Prix : 120 €. 
Tél. : 02 48 

Après minimum une journée de perdu avec les voisins, non indemnisée, pour retrouver le maximum d'animaux, les disparues passent a la trappe, encore une demi journée de perdu non indemnisé, avec les agents pour les constats, puis il faut se débarrasser des cadavres, soigner les blessées, déstresser les survivantes.......On a du mal a croire que le berger prenne le temps pour organiser les attaques afin d' être indemnisé. Seul des association intégriste dont le travail consiste a endoctriner la population afin de pouvoir arriver a leur fin sont capable de proférer de telles diffamations envers des éleveurs  Et ça marche, car beaucoup de gens dont le libre arbitre semble avoir disparu après le lavage de cerveaux organisé par des associations comme l'ASPAS er FERUS , nous disent "mais puisque vous êtes indemnisé; On pourrait leur répondre:

"C'est vrai quoi, si un voleur rentre chez vous, viole votre intimité, prend ce dont il a besoin et aussi ce dont il n'a pas besoin, on ne comprend pas pourquoi vous sous sentez mal, déprimé, inquiet, spolié atteint dasn votre intègrité, puisque vous serez indemnisé et de toute manière malgré le renforcement de vos protections, si il le veut il reviendra"

Pensez y comme nous pensons que le loup reviendra se servir envers et contre toutes protections, et pensez aussi que nous n'aurions jamais choisi ce métier pour nourrir le loup, mais par passion et parce qu'il fait parti des activités vitales pour l’indépendance d'un pays et l'entretien des paysages ouverts que nous partageons avec vous!