BIENVENUE

Bonjour, bienvenue aux personnes sensées, soucieuses de comprendre ce phénomène de société: "le culte du tout sauvage". Culte qui nous conduit vers une société dans laquelle tout est planifié pour servir des lobbys dont le but est la stérilisation de nos vies par, entre autre, la perte de savoir faire ancestraux et sages, afin d'avoir la main mise sur l'indépendance des peuples.(ouragan)
Les véritables créateurs des parcs nationaux du monde ne sont pas les idéologues et les
évangélistes du mouvement écologiste, mais les peuples indigènes qui ont façonné leurs paysages
grâce à un savoir et une vision emmagasinés à travers d'innombrables générations. (Stephen Corry)
Le courage c'est de chercher la vérité et de la dire ; ce n'est pas de subir la loi du mensonge triomphant aux services d'intérêts obscurs. (Ouragan d’après Jean Jaures)

Mes articles sont régulièrement mis a jour, soit par l'actualité les concernant, soit pour en rectifier des erreurs (que vous pouvez me signaler). Ils évolueront donc dans le temps, jusqu'au jour ou une solution pérenne, pour la sauvegarde des ruraux qui vivent de et en accord avec la nature, soit adoptée par nos gouvernements.

OUTIL BARRE DE RECHERCHE CI DESSOUS. Entrez un titre, une phrase, un mot et lancer la recherche

Rechercher dans ce blog

dimanche 29 juin 2014

FOIX, EN MARGE DE LA MANIFESTATION, FERUS LE RIDICULE NE TUE PAS!



FERUS, Mensonges, propagande et désinformation, autour de mille manifestants!
Les spécialistes de la propagande, subventionnés par l'état, essayant de se convaincre Titre :
Manifestation de Foix, peu d'énergie et pas de réelles convictions. Autour de mille manifestants!

"Faible mobilisation, manque de convictions par le nombre de manifestant", est employé ou suggéré 9 fois en 10 lignes! C'est dire si les intégristes ont besoin de se rassurer!



LE PARISIEN, qui refuse de publier mon analyse:

Titre : "Des milliers de manifestants contre les animaux sauvages"

"Plusieurs milliers de personnes ont manifesté ce samedi à Foix (Ariège), pour dénoncer l'«ensauvagement» de la montagne et les «contraintes» pesant sur leurs activités en raison des mesures de protection de ces animaux"


Si l'article est relativement bien étayé et objectif comme il se doit de la part d'un journal d'information, le titre semble dicté par l'idéologie malsaine qui englobe le sujet. Car si il y a une population qui vit et partage leurs terres avec les animaux sauvages, ce sont bien les éleveurs et bergers en estive!

 Cette manifestation est justement le symbole du partage qu'il est impossible d'avoir avec les grands prédateurs et dont je rappelle que les 250 loups officiellement présent en France, ont perpétré  en 2013, plus de 1850 attaques sur des troupeaux! Soit  5 attaques par jours pour 250 loups!!! Sans parler de l'ours et maintenant des Vautours qui en surnombre se rabattent sur des proies vivantes!

LE POINT Titre : "les défenseurs de la ruralité, contre l"ours, le loup et les vautours"


Plus de 2.000 éleveurs, agriculteurs, chasseurs, ont dénoncé samedi à Foix au nom de la défense de la ruralité "l'ensauvagement" de la montagne et les "contraintes" liées selon eux à la protection de l'ours, des vautours et, non loin de l'Ariège, du loup.



TF1 sous le titre : "Pour Ségolène Royal le loup fait trop de dégât"

 La manifestation a réuni 2.500 personnes selon la police et 4.000 selon les organisateurs.

 Le cortège, également composé d'une centaine de tracteurs et parsemé de brebis, chevaux et taureau, s'est massé devant la préfecture de l'Ariège, où des carcasses de brebis et du fumier ont été déversés.

LA GAZETTE ARIEGEOISE: 3000 personnes en Ariége pour manifester contre les prédateurs!

Entre 2500 et 4000 personnes ont défilé samedi 28 juin dans les rues de Foix (avec pas moins d’une centaine d’engins) pour crier leur exaspération et leur "ras le bol" Ours, loup et vautours... le monde rural et agricole s’est insurgé contre des conditions d’exercice de leur métier rendues compliquée par des réintroductions de prédateurs à leur sens "mal gérées

L'EXPRESS: "les defenseurs de la ruralité contre l'ours le loup et les vautours"

Précédée et conclue par des opérations escargot aux abords de Foix, la manifestation a réuni 2.500 personnes selon la police, 4.000 selon les organisateurs, et s'est déroulée dans le calme.  









Il y en a d'autres, mais à part FERUS qui persiste et signe dans la manipulation idéologique et mensongère, avec les subventions des contribuables qu'il prend pour des demeurés, les chiffres et les faits concordent.





Attention toutefois aux déclarations de la ministre de l'écologie "mieux protéger les éleveurs" contre les animaux sauvages comme les loups. " relayés par la présidente de la FDSEA, et le président des chasseurs ariégeois, tout deux signataires de la plateforme pour la cohabitation!!! Hors mieux protéger les éleveurs, en leur imposant de nouvelles contraintes, cela va tout droit dans le sens de la cohabitation. Éleveurs, attention, la cohabitation c'est la fin du pastoralisme, la cohabitation c'est gagner du temps pour que les prédateurs s'installent irréversiblement, la cohabitation n’existe ps avec un animal aussi opportuniste que le loup!
Tout ce blabla alors que le code rural est on ne peut plus clair :
L'état s'engage : code rural article L 113-1
 "8° Assurer la pérennité des exploitations agricoles et le maintien du pastoralisme, en particulier en protégeant les troupeaux des attaques du loup et de l'ours dans les territoires exposés à ce risque"


Mais revenons à nos moutons!

Voici des photos de la grande manifestation organisée par FERUS en octobre 2013 a PARIS pour la défense du loup:
« A tous les défenseurs du loup, préparez-vous pour un grand rassemblement à Paris ce dimanche 27 octobre. Venez nombreux soutenir la protection du loup en France ! »



3 commentaires:

  1. Comment aider le pastoralisme ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le plus simple est d'appliquer la démocratie écrite dans le code rural:
      art L. 113-1
      Par leur contribution à la production, à l'emploi, à l'entretien des sols, à la protection des paysages, à la gestion et au développement de la biodiversité, l'agriculture, le pastoralisme et la forêt de montagne sont reconnus d'intérêt général comme activités de base de la vie montagnarde et comme gestionnaires centraux de l'espace montagnard.
      En conformité avec les dispositions des traités instituant la Communauté économique européenne, le Gouvernement, reconnaissant ces rôles fondamentaux de l'agriculture, du pastoralisme et de la forêt de montagne, s'attache à :
      1° Encourager des types de développement adaptés à la montagne, notamment en consentant un effort particulier de recherche appropriée aux potentialités, aux contraintes et aux traditions de la montagne et en diffusant les connaissances acquises ;
      2° Mettre en oeuvre une politique agricole différenciée favorisant l'élevage et l'économie laitière dans les secteurs qui n'ont pas la possibilité de productions alternatives ;
      3° Promouvoir les productions de qualité et faire prendre en compte leurs spécificités dans le cadre de l'organisation et de la gestion des marchés agricoles et forestiers, notamment dans le cadre des organisations interprofessionnelles reconnues ;
      4° Assurer la préservation des terres agricoles, pastorales et forestières ;
      5° Prendre en compte les handicaps naturels de l'agriculture par des mesures particulières visant notamment à compenser financièrement les surcoûts qu'ils génèrent, ainsi qu'à financer les investissements et le fonctionnement des services collectifs d'assistance technique aux exploitations et à leurs groupements ;
      6° Faciliter, en tant que de besoin, la pluriactivité par la complémentarité des activités économiques ;
      7° Conforter la fonction environnementale de l'activité agricole en montagne, notamment par la voie contractuelle ;
      8° Assurer la pérennité des exploitations agricoles et le maintien du pastoralisme, en particulier en protégeant les troupeaux des attaques du loup et de l'ours dans les territoires exposés à ce risque.


      8° Assurer la pérennité des exploitations agricoles et le maintien du pastoralisme, en particulier en protégeant les troupeaux des attaques du loup et de l'ours dans les territoires exposés à ce risque


      Supprimer
  2. simple,évident et sensé ,mais il faudrait qu'un maximum de gens puissent avoir accès à ce genre d'infos,c"est notre point faible,la communication.En tout cas bravo pour tes articles.

    RépondreSupprimer

Pour ceux qui veulent commenter mais qui n ont pas de compte, vous pouvez communiquer par le biais du formulaire de contact en précisant à quel article s adresse le message. Depuis la supression des commentaires anonymes, la haine et la diffamation ont totalement disparues du blog.