BIENVENUE

Bonjour, bienvenue aux personnes sensées, soucieuses de comprendre ce phénomène de société: "le culte du tout sauvage". Culte qui nous conduit vers une société dans laquelle tout est planifié pour servir des lobbys dont le but est la stérilisation de nos vies par, entre autre, la perte de savoir faire ancestraux et sages, afin d'avoir la main mise sur l'indépendance des peuples.(ouragan)
Les véritables créateurs des parcs nationaux du monde ne sont pas les idéologues et les
évangélistes du mouvement écologiste, mais les peuples indigènes qui ont façonné leurs paysages
grâce à un savoir et une vision emmagasinés à travers d'innombrables générations. (Stephen Corry)


Mes articles sont régulièrement mis a jour, soit par l'actualité les concernant, soit pour en rectifier des erreurs (que vous pouvez me signaler). Ils évolueront donc dans le temps, jusqu'au jour ou une solution pérenne, pour la sauvegarde des ruraux qui vivent de et en accord avec la nature, soit adoptée par nos gouvernements

OUTIL BARRE DE RECHERCHE CI DESSOUS. Entrez un titre, une phrase, un mot et lancer la recherche

Rechercher dans ce blog

samedi 3 janvier 2015

DÉFENSEURS DU LOUP ET BERGERS, ENTRE INCOMPRÉHENSION ET COLÈRE

DÉFENSEURS DU LOUPS ET BERGERS, ENTRE  INCOMPRÉHENSION ET COLÈRE

Une tout petit échantillon de l'état d'esprit des défenseurs du loup qu'on me reproche de citer, car politiquement incorrect, mais qu’aucune instance scientifique, politique ou associative ne condamne!


"Seulement je ne crois pas que le retour au monde naturel reviendra. Pas avec 8 milliards d'êtres humains qui consomment chaque jour un peu plus et continuent à se reproduire comme des rats!"
Ben perso je dis que si on doit mettre quelqu'un en cage, c'est l'homme.


Vous êtes des crétins. ...Si il fallait éradiquer une espèce, ce ne serait pas le loup, présent depuis bien plus longtemps qu'eux, qu'il faudrait viser. (Guanfei dans: 

http://www.laprovence.com/article/actualites/2483472/alpes-impuissants-face-au-loup-les-eleveurs-a-bout-de-nerfs.html




Le débat est tellement viscéral avec les éleveurs "anti-loups" gorgés de passion et d'obscurantisme que la teneur de ce document ne les tirera pas vers le haut.
signé: paysan naturaliste, éleveur, berger pro-loup,


les éleveurs crient aux loups car l'indemnisation fait partie maintenant de leurs revenus habituels
Je suis certain pour ma part que les 2/3 des 2 millions d'euros (!!) versés font suite à des arnaques 

"Pour toucher les subventions, le soir ils enferment les brebis dans les enclos, et mettent une bête malade, vieille dehors. Le loup vient naturellement tuer la brebis Le lendemain ils appellent pour établir la demande de subvention."

Monsieur, c'est vous et vos congénères humains qui n'avez rien à faire dans les campagnes car il ne faut pas oublier que c'est l'homme qui squatte le territoire du loup.....



tout ces propos ne servent qu'a stigmatiser la population, qui quoique'en disent les écologistes, est la seule à participer physiquement, financièrement et moralement à la cohabitation impossible!  


    Ce sont ces propos diffamatoires, blessants et inadmissibles qui, en 2012, m'ont décidé à entreprendre le rétablissement de la vérité : toute cette haine a été le détonateur qui m'a transformé en Ouragan!


   Toutes les diffamations, proférées au nom des prédateurs, renvoient à leur condition les éleveurs traditionnels qui ont été les seuls à essayer de vivre en harmonie avec la nature, abandonnés de toute la population qui à fui la campagne pour se réfugier dans le soit disant "confort des villes". Certes, les ruraux ont commis des erreurs, livrés à eux-mêmes, abandonnés des institutions, montrés du doigt par les bien-pensants. Ils se sont laissés quelquefois appâter par le miroir aux alouettes....



   Lorsque je me suis installé en Septembre 1975, dans le Haut Diois, dès le printemps, le voisin, ancien immigré Italien, ayant fui Mussolini, ayant été jusqu’à cacher des armes pour les partisans au péril de sa vie et de celle de sa famille, ayant perdu un enfant dans la misère et l'abandon de la population locale méfiante envers "l'ennemi italien", ce voisin donc, est venu chez moi avec un sac de 50 kg de patates et m'a dit "tu me rendras la semence".

 Paix à ton âme, Voisin, l'émotion me serre le cœur en y repensant.

     Aujourd'hui, que devrais-je dire à ses 2 fils, tous deux revenus à la ferme avec leurs parents, dans les années 70, après leurs études?  Ils subissent fréquemment des attaques.
    L'aîné a jeté l'éponge en 2013, après que sa compagne se soit vue dans l’obligation de passer le permis de chasse pour la garde armée du troupeau! Un de ses neveux a passé les trois mois d'été dans sa voiture, fusil à l'épaule, pour protéger ses brebis.

    Aujourd'hui on me demande de ne pas instrumentaliser le problème du loup?


    Que dois-je dire à ceux qui subissent les prédations dans le mépris de ceux qui savent
?
    Qu'ils ont tout faux?, que la biodiversité c'est désormais l'affaire d'écologistes qui se réveillent en se prenant pour le "peuple élu", chargé de réparer les erreurs humaines? Que leurs terres conviennent à un ensauvagement propice à l'épanouissement du loup et de l'ours? Que tout le travail pour maintenir une activité reconnue d’intérêt général par le parlement Européen devient obsolète car le loup était là avant eux?
    L’Europe est en train de leur interdire la distillation de la lavande qu'ils assument eux-mêmes, en complément de l'élevage.

    Que dois-je leur dire? 

    Que dois-je dire à leurs enfants qui se jettent en pleurs dans mes bras lors de rassemblements solidaires après les attaques?
 

"Késauvé", brebis que les enfants de l'éleveur n'ont pas voulu euthanasier suite a une attaque en novembre 2012.  Elle a mis bas d'un beau petit agneau malgré sa boiterie!

    Que dois-je dire aux épouses qui trouvent la force de lutter en tremblant pour leur progéniture? Et à celle qui partent, car la vie devient impossible?


   Sinon me battre pour qu'ils puissent continuer, eux, à s'épanouir sur leurs fermes et  leurs terres!

   Me battre car je n'ai pas d'autre choix, ma conscience ne me le permettrait pas. Me battre contre ces fous qui n'ont jamais abordé la question de la cohabitation, de la détresse, du désespoir qu'engendrent leurs fantasmes!
   Me battre contre les instances, scientifiques, politiques ou environnementales, qui sous couvert de biodiversité, délocalisent dans le monde entier des autochtones   pour s'approprier leurs territoires parce qu'ils ont su les conserver riches en biodiversités.


Eleveur spécialisé dans la chèvre alpaga en France, dans le diois, il a pris sa femme et ses enfants pour vivre une autre vie après des attaques à répétitions et ce malgré la mise en place des mesures de protection. 

    Moi-même,  j'ai débuté avec 40 chèvres traites à la main pendant des années. J'ai hérité d'une ferme sans fenêtre, ni eau, ni électricité, de champs abandonnés depuis plus de 20 ans, que les pins avaient plus que commencé à envahir, qu'il a fallu défricher, remettre en état...



 J'avoue que j'aurais du mal à être obligé de partir pour laisser la place au loup! Aujourd'hui à la retraite, la structure caprine et fromages en commercialisation demi gros, chez des fromagers du 06 d'où je suis originaire a été transmise à des jeunes du village voisin qui tremblent pour leurs avenir, car une attaque pourrait compromettre l'ensemble de l'activité en cas de perte de lactation due au stress.
   Actuellement, il me reste des poneys de trait avec lesquels je fais mon maraîchage et divers petit travaux de ferme. Poneys qui ne peuvent plus rester en liberté après la journée de travail car victimes des loups !



      Je n'ai jamais adhéré à aucun syndicat (qui soit dit en passant ont pris le train en marche depuis peu par rapport au loup) et ne suis sûrement pas doué pour dépassionner les débats alimentés par la haine des associations pro-loup, dont vous trouverez de nombreux exemples sur mon blog!


    J'ai cru moi aussi à la cohabitation, mais plus aujourd'hui, après 20 ans de mensonges, de diffamations et d'animosité dirigée contre le monde rural à qui on n'a jamais demandé son avis. Non, aujourd'hui, ce ne sera plus possible. Le pire étant les sous-entendus relatifs aux dédommagements, sous entendus qui nous poussent à vouloir l'éradication du loup afin de faire cesser cette ignominie. Car sachez-le : nous culpabilisons à l'idée de toucher cette indemnité. Nous culpabilisons une fois parce que nous n'avons pas su protéger nos animaux, nous culpabilisons une deuxième fois de toucher de l'argent qui serait mieux employé ailleurs, et nous culpabilisons une troisième fois car cet argent ne nous sauvera pas de cette idée du tout sauvage qui anime les écologistes desquels beaucoup d'entre nous étions proches, au Larzac ou à Malville....Cet argent qui sert à acheter la cohabitation!


photo confédération paysanne http://rhone.confederationpaysanne.fr/gerer-le-foncier-autrement_409.php

    Aujourd’hui, ils prônent de dépassionner les débats, mais cette phrase, qui n'a besoin d’être reliée à aucun contexte pour dire ce qu'elle veut dire:
 "Le débat est tellement viscéral avec les éleveurs "anti-loups" gorgés de passion et d'obscurantisme que la teneur de ce document* ne les tirera pas vers le haut."
   Cette phrase, et tous les commentaires ci-dessus, reflètent la réalité de la confrontation avec des écologistes, partisans de la pensée unique, coupés de la réalité, se trompant d'ennemi en stigmatisant les derniers hommes qui vivent de et en accord avec la nature.

Ouragan 

*voir le document de propagande idéologique en rien scientifique 

" Si nous faisons le choix de ne pas maintenir de pastoralisme dans certains endroits de montagne très reculés et très difficiles, la biodiversité ne s’en portera pas plus mal"
 
Et pourtantEn France, 84 % des surfaces classées en " haute valeur naturelle " correspondent à des zones d'élevage en plein air. cnrs
80% des zones riches en biodiversité de la planète sont les territoires de communautés autochtones! 

la propagande scientifique:

PRÉDATION, POURQUOI LES GRANDS CARNIVORES FONT L’UNANIMITÉ DES MÉDIAS ?


La propagande associative:

La propagande politique:
https://workspaces.acrobat.com/app.html#d=*sBgkrdTyWOi30Bm*aEmtQ

World Wide Fund, LA FACE CACHEE DU FOND pour LE MONDE SAUVAGE









1 commentaire:

  1. Je tiens à vous exprimer toute ma sympathie et compassion pour les épreuves que vous avez à subir depuis que cette "catastrophe naturelle" sans cesse recommencée vous afflige, vous et vos semblables.
    La place de l'homme est dans la nature; pas dans les citées où celui-ci est dé-naturé.

    Cordialement,
    Bakatesta

    RépondreSupprimer

Pour ceux qui veulent commenter mais qui n ont pas de compte, vous pouvez communiquer par le biais du formulaire de contact en précisant à quel article s adresse le message. Depuis la supression des commentaires anonymes, la haine et la diffamation ont totalement disparues du blog.