BIENVENUE

Bonjour, bienvenue aux personnes sensées, soucieuses de comprendre ce phénomène de société: "le culte du tout sauvage". Culte qui nous conduit vers une société dans laquelle tout est planifié pour servir des lobbys dont le but est la stérilisation de nos vies par, entre autre, la perte de savoir faire ancestraux et sages, afin d'avoir la main mise sur l'indépendance des peuples.(ouragan)
Les véritables créateurs des parcs nationaux du monde ne sont pas les idéologues et les
évangélistes du mouvement écologiste, mais les peuples indigènes qui ont façonné leurs paysages
grâce à un savoir et une vision emmagasinés à travers d'innombrables générations. (Stephen Corry)


Mes articles sont régulièrement mis a jour, soit par l'actualité les concernant, soit pour en rectifier des erreurs (que vous pouvez me signaler). Ils évolueront donc dans le temps, jusqu'au jour ou une solution pérenne, pour la sauvegarde des ruraux qui vivent de et en accord avec la nature, soit adoptée par nos gouvernements

OUTIL BARRE DE RECHERCHE CI DESSOUS. Entrez un titre, une phrase, un mot et lancer la recherche

Rechercher dans ce blog

vendredi 29 avril 2016

FERUS : "Nous tenions à faire cette mise au point sur ces affirmations erronées."


FERUS: « ...à la présidente du Conseil départemental de Lozère, Sophie Pantel, suite à ses affirmations erronées concernant notre association. » Voir l'article dans la Lozère nouvelle du 31/03 : « Depuis sa création, notre association a toujours œuvré pour une meilleure cohabitation entre le loup et le monde de l’élevage, »

Les associations d'éleveurs et bergers, soutiennent la présidente du Conseil départemental de Lozère et lui transmettent ce que nous pensons de «l’œuvre de férus pour une meilleure cohabitation».

- Tout d'abord la position de férus qui en dit long sur l'avenir qu'il envisage pour le pastoralisme:  

"Le pastoralisme n’est pas forcément synonyme d’entretien du paysage"

«Écologiquement, la montagne n’a pas besoin de moutons Les éleveurs ont besoin d’alpages, mais l’inverse n’est pas vrai. L’idée que le bétail serait utile pour " entretenir " la montagne renvoie à une image symbolique de celle-ci, mais ne correspond à aucune réalité biologique ou écologique. »

« Si nous faisons le choix de ne pas maintenir de pastoralisme dans certains endroits de montagne très reculés et très difficiles d’accès, la biodiversité ne s’en portera pas plus mal! »

Vous trouverez l’analyse complète des affirmations de Cap Loup cosignés par férus dans « le loup dans le haut diois ».


- Ensuite, quelques mensonges dans la longue liste diffusée par férus, chiffres inventés à l’appui, pour minimiser l'impact du loup :

"Saviez-vous que chaque année en France..Les brebis de réforme sont achetées aux éleveurs pour acquérir des agnelles de renouvellement. Ces vieilles brebis sont envoyées directement à l’équarrissage. Leur chiffre est de l’ordre d’un demi-million par an" cf férus/gazette des gds prédateurs n° 54 (novembre 2014), par François Moutou, docteur vétérinaire.

Faux : les brebis de réformes passent toutes par le circuit boucherie ou alimentation animale. Pour être incinéré un animal doit être mort.
L'état ne subventionne absolument pas le remplacement des animaux de réforme.


"700 000 ovins partent chaque année à l’équarrissage pour diverses raisons, dont la maladie." cf Darmstaedter président de férus/Marianne N°28-2013

Faux, l’INRA et l’AFSSA utilisent le chiffre de 2% de mortalité annuelle des ovins adultes, toutes causes confondues, dans leurs études démographiques, sanitaires et économiques, ce qui correspond à environ 200 000 animaux.


Selon férus, en 2012, les départements ou sévit le loup comptabilisent : "5000 victimes dont la moitié est due aux chiens!" cf Darmstaedter président de férus/Marianne N°28-2013

Faux : Le bilan officiel étant de 6666 victimes tous animaux confondus et de 6102 victimes dues au loup. Un pourcentage de prédation "non reconnu loup" (1 veau attribué aux sangliers!!!) qui colle parfaitement aux études faites sur la prédation par les chiens.



- Et pour finir les divagations idéologiques:


"Nous constatons la forte augmentation des arrêtés d’autorisation de tir des loups, qui vient s’ajouter à une pression de braconnage importante limitant déjà l’expansion du loup." férus Avr. 2015

Alors que en Italie, (300 loups braconnés par an selon le WWF) férus ne nous parle que de la sereine cohabitation, férus nous fait un cours sur la pression du braconnage en France dont personne ne donne de preuves!


"Férus dénonce « des méthodes de braconniers pour abattre un loup dans les Hautes-Alpes ». Éclairé aux phares. Cette méthode, classiquement utilisée par les braconniers, a été mise en œuvre lors d’une opération menée par un lieutenant de louveterie, dans le cadre d’un arrêté de tir de prélèvement. »" férus, oct.2015

Merci à ceux qui ont pris cette initiative qui permet de mieux gérer le tir de nuit et d'éviter de faire souffrir l'animal à prélever pour atteindre le décompte officiel. Les gens responsables au sens large du terme apprécieront!


"Ce qui devait arriver arriva, un jeune mâle a été braconné dans les Alpes de Haute-Provence (par balle). Son cadavre a été retrouvé le 15 novembre sur la commune de Jausiers. Pourquoi on s’y attendait? A cause du mauvais signal envoyé par l’Etat français" férus Nov. 2015

Faux, L’enquête menée par l’ONCFS sur le loup découvert mort à Jausiers ne permet pas d’établir le braconnage : « l’autopsie du loup a permis d’établir que la mort de l’animal n’avait pas été provoquée par un tir d’arme à feu. »


"FERUS apporte publiquement son soutien à Annie Lalanne et dénonce une fois de plus les exactions des éleveurs, qui agissent le plus souvent en toute impunité..." férus Oct. 2015

Mais férus ne dénonce pas Annie Lalanne pour avoir publier une incitation au Boycott des produits issus du pastoralisme. Un fait passible de trois ans d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende.


"Si l’on considère ces 10 dernières années, mathématiquement, ce taux d’accroissement chute même à 12,3 %, bien loin des 19 % annoncés (population estimée de 94 individus en 2004 ; 300 en 2014).
" Férus Avr. 2015

La réponse de férus à férus : "ne transmettez plus aucune de vos données à l’ONCFS et donc au gouvernement. Détruisez tous les indices de présence du loup (recouvrement des pistes de loup dans la neige, enlèvement des crottes trouvées sur les chemins etc.)." férus, Spt. 2015


"Nous tenions à faire cette mise au point sur ces affirmations erronées." ( phrase copier coller de la conclusion de férus dans la lettre à la présidente Sophie Pantel.)



les associations cosignataires:

Collectif pour la Sauvegarde du Pastoralisme dans le Haut Diois 26
Le Cercle 48
Éleveurs et Bergers du Vercors 26
Fédération des Acteurs Ruraux 38
Association pour l'Équilibre et le Développement du Massif Vosgien 68
Association Solidarité Pastorale. 26

Cette lettre a donnée lieu à l'article paru dans "LA LOZÈRE NOUVELLE" du 29 Avril, "Il y a un loup caché dans le paysage" 

LOUP, LES INDEMNISATIONS POSTÉRIEURES SONT ILLÉGALES?

Pour votre confort de lecture, vous pouvez agrandir l'image

Voici ce que j'avais écrit en Octobre 2013, à propos des pleurnicheries de Férus pour l’abattage des loups au cours des battues de chasse au grand gibier:
_________________________________________________________________________________

jeudi 21 avril 2016

LOUP, ESPAGNE, LA RÉVOLTE GRONDE


LOUP, FÉRUS ADEPTE DE LA PENSÉE UNIQUE, CHAMPION DE LA CENSURE

Férus nous propose sa version "DU LOUP EN FRANCE" et ose parler d'Historique et d'état des lieux


Voici donc les réponses aux mensonges qui ne seront jamais publié , la pensée unique ne tolérant aucune controverse appelle modération le rétablissement de la vérité,  avec la complicité de
Koifaire

  1. 7 avril 2016 à 18 h 42 min
    Votre commentaire est en attente de modération.
    6eme ligne 1er mensonge de férus :Le loup présent en France pèse de 20 à 30 kg (femelle), et de 30 à 40 kg (mâle)
    a voir dans le reportage de 7 a 8 le loup prélevé pèse bien plus de 30kg
    C’est a 11.25mn
  2. 7 avril 2016 à 18 h 51 min
    Votre commentaire est en attente de modération.
    2 eme chapitre, 2eme mensonge de férus : « En France celle-ci ( la meute) comprend de 3 à 5 individus, »
    En France, les meutes comportent rarement plus de 8 individus lu sur le site même de férus et sur tous les sites officiels.
  3. 7 avril 2016 à 18 h 56 min
    Votre commentaire est en attente de modération.
    2eme chapitre, disons un oubli « Son mode de vie sociale lui permet de vivre dans des milieux hostiles »
    Son mode de vie social lui permet de vivre n’importe ou: Même si, actuellement en France et en Europe nous trouvons le loup en montagne, il n’est pas un animal de montagne et son habitat n’est pas uniquement en montagne. En fait, l’habitat du loup est très varié, à la lumière de son caractère opportuniste. On le retrouve aussi bien dans la forêt boréale et la forêt subarctique, mais aussi dans les forêts mélangées et même dans la toundra. Rien d’étonnant si nous le trouvons dans les forêts des Alpes, Pyrénées, Vosges, Jura et même en Bourgogne, Massif Central, etc….
  4. 7 avril 2016 à 18 h 59 min
    Votre commentaire est en attente de modération.
    « Les différentes espèces de loups : » encore un oubli de talle: La totalité des scientifiques estime que le loup est aujourd’hui un hybride. C’est tellement vrai que les écologistes ont essayé de faire protéger les hybrides au même niveau que les loups.
    http://leloupdanslehautdiois.blogspot.com/2014/11/loup-les-apprentis-sorciers-essayent-de.html
  5. 7 avril 2016 à 19 h 03 min
    Votre commentaire est en attente de modération.
    « A ce jour on peut tabler sur une population de 200 à 250 loups, répartis en 18 Zones de Présence Permanente (ZPP) »
    La on entre dans le vif du sujet de la propagande si chère a férus:
    Source officielle:
    Fin 2011 = 250 loups dans 13 départements pour 4913 victimes
    Fin 2012 = 250 loups dans 15 départements pour 6021 victimes
    2013 = 250 loups dans 22 départements pour 6195 victimes
    2014 = 301 loups dans 31 départements pour 8226 victimes
    2015 = 282 loups, 42 Zones de Présence Permanente (ZPP) contre 39 en 2014. 2440 constats, contre 2344 en 2014, « un taux de progression annuelle de 16% (8 à 27%), sans rupture de pente significative « sources ONCFS 2015.
    Conseil de férus pour le comptage des loups: « ne transmettez plus aucune de vos données à l’ONCFS et donc au gouvernement. Détruisez tous les indices de présence du loup (recouvrement des pistes de loup dans la neige, enlèvement des crottes trouvées sur les chemins etc.). » (cf. site Internet de FERUS).
  6. 7 avril 2016 à 19 h 08 min
    Votre commentaire est en attente de modération.
    « Depuis son arrivé en 1992, ou il n’y avait à priori qu’un couple »
    En réalité, un petit groupe de fonctionnaires et de militants (gageons que férus en éttait?) savait bien avant 1992 que le loup était là!« Bienvenue au loup ! Il est de retour en France », s’exclame la revue naturaliste, terre sauvage, qui admet avoir « gardé le secret aussi longtemps que cela serait nécessaire à la sécurité des loups ». Et ce, avec la bénédiction et des « responsables du parc du Mercantour et ceux du ministère de l’Environnement » ! Et tant pis pour le pastoralisme déclaré d’intérêt général par le parlement européen
    alors qu’un loup a déjà été tué par erreur au cours d’une battue en 1987, » les gardiens du parc ne disent mot face aux éleveurs qui se plaignent d’attaques de chiens . L’administration se justifiera plus tard : » Nous avions pris la décision de ne pas officialiser cette présence de loups avant d’avoir définitivement écarté l’hypothèse qu’il s’agissait de chiens errants ensauvages »
    http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2013/10/les-mensonges-de-ferus.html
  7. 7 avril 2016 à 19 h 11 min
    Votre commentaire est en attente de modération.
    « Mais à raison d’un accroissement de population de 20 % par an, et en l’absence de braconnage leur nombre serait plus élevé, peut-être 300 ou 400 ? » férus
    « un taux de progression annuelle de 16% (8 à 27%), sans rupture de pente significative « sources ONCFS 2015.
    Petit rappel pour le comptage « ne transmettez plus aucune de vos données à l’ONCFS et donc au gouvernement. Détruisez tous les indices de présence du loup (recouvrement des pistes de loup dans la neige, enlèvement des crottes trouvées sur les chemins etc.). » (cf. site Internet de FERUS).
  8. 7 avril 2016 à 19 h 18 min
    Votre commentaire est en attente de modération.
    « Le loup n’est pas en voie de disparition ni en France, ni en Europe. » férus
    Il ne s’agit donc pas de protéger une espèce mais une population dans les zones ‘élevage de pays à forte densité humaine. Le tout au détriment d’autres espèces en danger mais moins emblématique: Reste à savoir pourquoi?
  9. 7 avril 2016 à 19 h 25 min
    Votre commentaire est en attente de modération.
    « En France la haine à son encontre a été poussée jusqu’à son extermination » férus
    Ici on mesure toute la portée du discours idéologique:
    « J’ai creusé dans les textes anciens qui ont été publié par de nombreux auteurs et j’ai
    fait une découverte surprenante, ou plutôt j’ai pu mettre en évidence ce que
    commencent à exprimer avec prudence nombre d’historiens et d’ethnologues. Avec
    prudence, tant ils ont conscience de ramer à contre-courant. J’ai découvert que la
    peur du loup n’avait jamais existé dans les campagnes françaises. Et ce pour une
    raison simple : nos anciens, loin d’être des imbéciles, étaient des très bons
    observateurs de leur environnement, et ils savaient très bien que le loup,
    généralement, n’était pas un danger pour l’homme. On retrouve ce savoir
    tranquillement acquis dans tous les textes qui vont de la fin du Moyen-âge jusqu’à la
    fin du 19 ème siècle et qui restituent directement les connaissances des ruraux.
    Non, l’explication rationnelle est toujours plus simple et plus logique, donc bien plus
    probable, que le recours à l’irrationnel. Surtout quand l’absence de peur du loup
    s’appuie sur les textes de l’époque ! Les affaires de loups tueurs d’homme étaient
    trop rares pour créer une peur constante. Si le loup a été éradiqué, c’est bien parce
    qu’il décimait les troupeaux et uniquement pour cette raison.
    Laurent Garde écologue au CERPAM Thèse soutenue par les historiens
  10. 7 avril 2016 à 19 h 28 min
    Votre commentaire est en attente de modération.
     » De même il est interdit d’en détenir un chez soi, sans une autorisation spéciale, laquelle est délivrée aux personnes qui possèdent une capacité à cet effet. »
    Exemple le parc du Gévaudan qui ne connaît pas le nombre de loup en captivité et qui n’a jamais tenu de registre de naissance ou de mortalité! La aussi reste a savoir dans quel but?
  11. 7 avril 2016 à 19 h 30 min
    Votre commentaire est en attente de modération.
    « Mais ce qu’il faudrait surtout c’est disposer d’une garderie plus présente sur le terrain afin de limiter les actes de braconnage. »
    A ce jour aucune trace de braconnage n’a été trouvée en France. Alors que férus qui nous parle de la formidable cohabitation en Italie oublie de préciser que ce sont 300 loups braconné par an cf WWF

vendredi 15 avril 2016

TIGRE, LES ÉCOLOGISTES SE RÉJOUISSENT

Les populations de tigres augmentent pour la première fois en 100 ans

En Russie, en Inde ou encore au Népal, les populations de tigres augmentent, tandis que dans les pays d’Asie du sud-est ont plus de difficulté à protéger l’espèce. En Indonésie, les tigres sont menacés par la déforestation et le braconnage. De plus, le comptage pourrait être faussé par une méthode d’observation plus précise que celles utilisées dans le passé. Mais les groupes de protection sont malgré tout optimistes : « Les tendances sont plus importantes que les chiffres et nous observons que la tendance va dans le bons sens », conclut Ginette Hemley, Vice-présidente à WWF.
Sortie en salle du Livre de la Jungle : des tribus indiennes menacées d’expulsion.

En Inde, des tribus sont expulsées des terres qui avaient inspiré l’écrivain britannique Rudyard Kipling pour son Livre de la Jungle. Disney en a fait une nouvelle adaptation cinématographique qui sort en salles aujourd’hui. Pourtant, rares sont les spectateurs qui savent qu’au nom de la protection des tigres, les territoires de ces tribus sont transformés en réserves naturelles auxquelles elles sont interdites d’accès. Les touristes, eux, y sont les bienvenus.

Le Département des forêts soutient que les villageois acceptent ces ‘relocalisations volontaires’ mais en réalité ils sont forcés, sous la menace ou à l’aide de pots-de-vin, de les accepter. Certains sont placés dans des camps de relocalisation gouvernementaux tandis que d’autres sont simplement chassés de leurs terres sans aucune autre alternative que celle de vivre dans le dénuement le plus total aux abords de leur territoire.

Les grandes organisations de protection de la nature qui ont soutenu la création de ces réserves naturelles ne se sont jamais prononcées contre ces expulsions!

Sur le même thème :










LOUP, LE PARC DU GÉVAUDAN AU DESSUS DU LOT!


LE PARC DU GÉVAUDAN : P.G.
P.G. : "De par la superficie de l’enclos 12 Ha, et sa nature (végétation dense), certains louveteaux ont parfois été emportés et cachés à nos personnels par les femelles et ainsi ils n’ont pu être capturés pour le puçage avant qu’ils n’atteignent leur taille adulte." On croit rêver : Alors que les écologistes nous accusent de ne pas savoir défendre nos animaux dans la nature, voici que des professionnels à forte tendance écologiste sont incapables de surveiller 40 animaux dans 12 ha clos!

P.G. : En terme de sécurité, nos actions ont toujours prouvé leur efficacité dans la lutte contre l’évasion naturelle des loups de l’enclos. Aucun loup du parc n’a jusqu’ici été responsable des attaques sur quelque troupeau que se soit. 
Etre incapable de savoir combien de loups vivent dans leur parc mais etre sur qu'aucun de ceux qui se sont échappés, avec ou sans témoin, n'ont attaqué de troupeaux, qui peut le croire? les ruraux qui connaissent les lacunes du parc, le mauvais état des clôtures et l'idéologie des responsables sont ils pris pour des idiots?

P.G. : Suite à une effraction malveillante dans la nuit du 7 au 8 mars, 6 loups ont pu sortir de cet enclos. 
6 loups selon un témoin, les a t'il tous vus? 
P.G. : Cet acte odieux et totalement irresponsable de vandalisme nous prouve que nous devons à présent mettre en place un système anti intrusion performant. 
L'effraction a t'elle été commise avant le rapport du témoin, ou après pour justifier les évasions?

P.G. : Nous avons réussi à faire réintégrer leur enclos à 5 loups.
Alors que personne ne sait si le témoin a pu voir tous les loups échappés. Quand bien même, comment des loups qui sont revenus seuls au parc, se sont ils engouffrés par la brèche tous en même temps? Et comment expliquer 6, plutôt qu'un, ou 12...?

P.G. : Un comptage des loups dans l’enclos du parc scientifique a été organisé le 23 mars 2016 en présence de l’ONCFS, de la DDCSPP, de la Gendarmerie, et du personnel. Au total, 25 personnes ont participé au comptage.
Ce comptage a révélé la présence de 40 loups et non 32 comme l’indiquaient nos registres.
Voila un fait qui n’émeut guère ces professionnels, je cite :" procédures, toutes mises en place dans la plus grande légalité et la transparence la plus totale auprès des autorités de contrôle"

P.G. : Le Préfet nous a demandé de remettre le Parc Scientifique en conformité ; ce que nous allons bien évidemment faire. Mais alors si les mesures ne sont pas conformes, la loi n'a donc pas été respectée? Et la transparence restée opaque? Et si comme vous l'affirmez plus bas "Nous savons ce que nous avons à faire",
 tous ces faits étaient ils donc délibérés?

P.G. : Quelqu’un a cherché à nous nuire par cet acte de vandalisme. D’autres essaient à présent de nuire à notre image, mais personne ne pourra remettre en cause notre bonne foi et nos procédures, toutes mises en place dans la plus grande légalité et la transparence la plus totale auprès des autorités de contrôle. 32 loups, puis 40, 6 loups échappés selon un témoin (les a t'il tous vu et comment en etre sur?), puis en définitive 43 loups au dernières nouvelles. Difficile de ne pas mettre en cause la bonne foi! Et sans le témoin, l'opacité aurait durée encore combien de temps?

P.G. : Nous tenions à remercier tous nos fans pour leur soutien et leur confiance. Ceux qui nous apprécient reconnaissent notre éthique et notre savoir faire. Un savoir faire qui omet toute réalité sur le comportement des loups dans une nature anthropisée ( Qui est modifiée par la présence humaine.) et sur leur régime alimentaire de prédateur opportuniste en niant les attaques sur les troupeaux! Un savoir faire mis à jour par ce scandale inadmissible qui serait considéré chez un éleveur comme un délit. Des fans qui n'hésitent pas a inventer des théories afin de justifier la réintroduction des loups dans les zones d'élevage: LOUP, POUR EN FINIR AVEC LES CONTREVÉRITÉS SUR LE PASTORALISME
 P.G. : Ceux qui veulent nous nuire trouverons toujours à dénigrer. Et oui, à vouloir que les règles soient appliquées par les autres tout en se considérant au dessus des lois, on ne fait pas unanimité!

P.G. : Nous ne répondrons pas à toutes ces attaques infondées et diffamatoires. Et pour cause, tout est falsifié depuis le début et aucune réponse ne pourra plus jamais convaincre qui que ce soit.

P.G. : Nous savons ce que nous avons à faire et nous le ferons comme toujours dans le respect de la loi et des animaux. Vous le savez ou vous le saviez? Quand au respect de la loi voici les textes que vous avez bafoués:
Art. 11. - Les loups détenus en captivité sont identifiés par :
- l'apposition d'une marque individuelle et permanente ;
- l'enregistrement dans un fichier national ;
- l'établissement d'une carte d'identification remise à leur détenteur.

P.G. : Rappelons enfin que le parc est visité chaque année par près de 70.000 visiteurs, à savoir l’équivalent de la population du département. Le parc s’intègre parfaitement dans ce tourisme vert qui fait notre renommée….. Ne l’oublions pas ! Et surtout, comme la plupart des parcs présentant des loups,  vous faites l'apologie de l'idéologie du tout sauvage, dans le déni de la réalité, le manquement à la loi, le tout avec l'incroyable complicité aveugle des autorités....

Historique de cette fugue on ne peut plus suspecte : 
LOUP, LES PARCS ZOOLOGIQUES SUR LA SELLETTE DE LA RÉINTRODUCTION?


jeudi 14 avril 2016

LOUP, EN ITALIE LA RÉVOLTE GRONDE

le maire de Manciano ( commune de + 7000 habitants) a lancé une pétition pour soutenir les éleveurs:



Comme suite aux attaques de troupeaux survenues jeudi et vendredi dernier, ainsi qu’hier pendant la journée, le Maire de Manciano Marco Galli intervient sur la question délicate et insoutenable des dommages aux exploitations agricoles et aux éleveurs.


“ Aujourd'hui c'est dans l’exploitation agricole de Nicola Sensi à San Martino sul Fiora qu'a eu lieu la énième attaque de prédateurs contre un troupeau ovin. La même chose s'était déjà produite jeudi chez Sensi et vendredi chez l’éleveur Carmelo Masala. La situation est devenue véritablement insoutenable. C'est tout un secteur économique de notre territoire qui risque de disparaitre, mettant en crise l’ensemble de la communauté.


Ces animaux, qu'il s'agisse de loups ou d'hybrides, ne sont pas compatibles avec notre environnement ni avec notre économie, et il faut les éloigner du territoire. A ce jour, il n'est pas possible selon la loi de les abattre, mais nous n'avons que cette solution pour pouvoir résoudre le problème. En qualité de Maire de la commune de Manciano, l'une des communes les plus touchées par les prédations, je vais recueillir des signatures pour soutenir les éleveurs et j'impliquerai toutes les associations professionelles ainsi que toutes les forces politiques présentes sur le territoire. Un combat de tous sans couleur politique. Ces signatures, qui j'espère seront très nombreuses et proviendront de nombreux citoyens, seront ensuite envoyées au Ministère et à la Communauté européenne.


Nous devons, tous ensemble, soutenir un secteur fondamental de notre économie. Ce problème ne concerne pas que les bergers, il nous concerne tous.

Traduit de l'Italien par Marie Sabotier, Webmaster de "LE LOUP DES VOISINS"


mardi 12 avril 2016

DES ÉCOLOGISTES DÉTRUISENT LES FONDATIONS DES FONDAMENTALISTES PROS LOUPS

RAPPEL DE LA POSITION IDÉOLOGIQUE DES DÉFENSEURS DU LOUP:

"Le pastoralisme n’est pas forcément synonyme d’entretien du paysage"

«Écologiquement, la montagne n’a pas besoin de moutons Les éleveurs ont besoin d’alpages, mais l’inverse n’est pas vrai. L’idée que le bétail serait utile pour " entretenir " la montagne renvoie à une image symbolique de celle-ci, mais ne correspond à aucune réalité biologique ou écologique. »

« Si nous faisons le choix de ne pas maintenir de pastoralisme dans certains endroits de montagne très reculés et très difficiles d’accès, la biodiversité ne s’en portera pas plus mal! »

Le Dossier : La biodiversité est dans le pré


Vivre de la nature et la faire vivre avec son troupeau Aperçu
Les éleveurs traversent une période tourmentée. Ceux qui font pâturer leur troupeau sur des ressources naturelles s’en sortent généralement mieux. Avec leurs pratiques plus ajustables, et via leurs produits diversifiés et sains, ils peuvent s’avérer de bons ambassadeurs de la protection de la nature et des paysages. Entretien avec Michel Meuret, écologue et zootechnicien, directeur de recherche à l'INRA.




Un éleveur-berger mène au pâturage ses brebis Raïoles en Cévennes.
Usages et services liés au pastoralisme Aperçu
L'élevage, bien intégré dans son environnement, forme un écosystème équilibré.
Usages et services liés au pastoralisme
Pour lutter, il faut personnaliser Aperçu
La lutte contre le parasitisme des ruminants au pâturage est un des principaux défis sanitaires de l'élevage. Hélas, parmi les molécules les plus efficaces et les plus utilisées, certaines ne sont pas sans effet sur les écosystèmes prairiaux. Concilier les enjeux de production et la préservation de l'environnement nécessite de proposer une approche personnalisée, à l'échelle de l'élevage.




Les coléoptères coprophages jouent un rôle important dans la décomposition des excréments des ruminants.
Réconcilier ressource fourragère et biodiversité ? Un casse-tête ! Aperçu
Comment réintroduire une activité pastorale pérenne répondant aux enjeux des éleveurs et des structures en charge de la gestion des sites ? Dans le Parc naturel régional (PNR) de la Narbonnaise en Méditerranée, on utilise le plan de gestion pastoral.




Brebis pâturant dans les vignes.
Un pacte pastoral pour un patrimoine commun
La communauté de communes « Causses Aigoual Cévennes Terres Solidaires (Gard) » a travaillé avec un juriste pour mettre au point un pacte pastoral. Une innovation juridique qui a permis de favoriser le passage de troupeaux dans le territoire.
Berger menant son troupeau en lisière de forêt.
Mangez équilibré, mangez biodiversité Aperçu
Pour les troupeaux aussi, la variété est positive. La biodiversité contribue à la valeur nutritionnelle d'une prairie : un équilibre agri-écologique à ne pas négliger.




Chèvre d'Appenzell, particulièrement adaptée à la pratique de la transhumance.
La biodiversité, un service pour les éleveurs Aperçu
Il y a des phénomènes que l'on connaît bien, comme la fabrication et l'affinage du fromage, mais il reste aussi une bonne part de mystère sur le chemin qui mène du pré à l'assiette. Que sait-on du lien entre la biodiversité du pâturage et les qualités nutritionnelles et gustatives des produits laitiers et de la viande ?




Salers en estive sur le Cézallier.
Technicien agri-environnement : le pilier de la collaboration Aperçu
À mi-chemin entre l'espace naturel et les agriculteurs, le technicien agri-environnement travaille à faire converger économie et écologie.




Formation au diagnostic éco-pastoral sur des parcours à ovins.
Mettre en valeur le travail des éleveurs Aperçu
Pour que l'activité pastorale soit durable, il faut aussi assurer la vente, et le prix juste.
(Note d'Ouragan :mais il faut surtout que l'élevage se fasse sans les contraintes insupportables liées aux prédateurs, dans le calme, la sérénité, le respect... Loin de l’agitation des chiens de protections qui nuisent à la tranquillité des animaux et posent des problèmes de cohabitation avec les usagers de la montagne. Sans les obligations d'aller et retour vers les parcs de nuits qui favorisent les maladies, la destruction de la flore et la pollution. Loin du stress des attaques qui gréve la qualité, nuit au développement, tarit les allaitantes, provoque des avortements, détruit les acquis génétiques, occasionne la dépression chez le berger, participe à l'abandon des terres, crée des conflits entre les citoyens et finit par éteindre la vie sociale dans nos campagnes...)
 Pour faire savoir la qualité des produits et du travail, on peut utiliser les circuits courts, le marketing, l'événementiel, etc. Les espaces naturels peuvent activer ces leviers-là aussi.




La LPO Vendée a réalisé une exposition photo pour mettre en valeur des agriculteurs respectueux de la biodiversité, leur conviction et leur savoir-faire.

vendredi 8 avril 2016

LOUP, LA POLÉMIQUE ENFLE A BRIANÇON

RAPPEL DES FAITS: les éleveurs excédés par la pression des prédateurs sur leurs troupeaux, mais encore plus par les prises de position d'Annie Lalanne présidente d'une association de défense des loups, qui demande le Boycott de leurs produits, ont eu la bonne ou la mauvaise idée d’apporter sur son lieu de travail, des carcasses d'animaux victimes du carnivore.

Le Maire de Briançon ne trouve rien de mieux que d'envoyer la facture aux éleveurs. Peut etre aurait il du dénoncer la demande de boycott, faite par l'association visée, qu'il juge sans doute tout à fait normale et sans risque de provoquer des réactions de ceux qui se sont senti abandonné par les élus?



RÉSULTAT :
Des élus ont eu ont eu la bonne ou la mauvaise idée de médiatiser leur réponse:
Arnaud Murgia conseiller départemental de Briançon 1 et Christian Hubaud conseiller départemental en charge de l’agriculture et des forêts, demandent à Gérard Fromm, le maire de Briançon, "d'inscrire à l'ordre du jour (du) prochain conseil municipal l'admission en non-valeur de cette somme de 1236,96 euros afin d'exonérer les agriculteurs concernés du paiement de cette somme dont ils ne pourront de toute façon s'acquitter".


Le Maire de Briançon vient d'avoir la bonne ou mauvaise idée de répondre du tac au tac dans les médias lui aussi: 
« je n’ai pas attendu l’intervention moralisatrice de MM Murgia et Hubaud pour m’inquiéter du sort de nos éleveurs » G.Fromm

les carcasses de brebis déposées par les éleveurs devant le commerce où travaille la Présidente de l’association locale de défense des loups, Annie Lalanne, avait pour but « de provoquer cette personne engagée pour la préservation de la faune sauvage. »  G.Fromm


ANALYSE:
Mais Alors Monsieur le Maire, ne vous est il pas venu à l'idée, vous qui défendez les éleveurs, que la prise de position de cette association risquait d'envenimer la situation?

Annie Lalanne, je cite " Cette association n à pas pour but d être agressive ni extrémisme nous souhaitons juste trouver le bon équilibre ,nous n appelons pas à la haine", hélas Annie Lalanne, récolte ce qu'elle a semée en demandant officiellement le boycott des produits ovins, en niant systématiquement la responsabilité du loup dans les attaques avec des arguments issus d'une idéologie qui ne tolère pas la réalité! Je vous fait grâce des insultes et autres menaces des partisans de son association envers les acteurs ruraux.

En n’ayant pas condamné la demande de Boycott et la position irréaliste et idéologique des propos tenu par cette association, le Maire de Briançon ne peut raisonnablement pas aujourd'hui se désolidariser de ce qui est arrivé dans sa commune et en faire payer le prix aux seuls victimes du loup.

jeudi 7 avril 2016

LA GUEULE DU LOUP, FILM

FILM LA GUEULE DU LOUP


Pour les éleveurs et bergers de la Drôme et de l'Ardèche : 07/04/16 Romans sur Isère (Ecran) Le Lumière (26) DRÔME 20h15
08/04/16 Les Vans (Ecran) Le Vivans (07) ARDÈCHE 20h30
09/04/16 Dieulefit (Ecran) Cinéma Labor (26) DRÔME 21h00
10/04/16 Aubenas (Ecran) Le Palace (07) ARDÈCHE AUVERGNE-RHÔNE ALPES 18hr
11/04/16 Tournon-sur-rhône (Ecran) Ciné Théâtre 20h15
12/04/16 Valence (Ecran) Le navire (26) DRÔME 20 hr
13/04/16 Vernoux en Vivarais (Ecran) Cinéma Écran Village (07) ARDÈCHE 20h00
14/04/16 Lamastre(Ecran) Cinéma Écran Village 20h30
15/04/16 St Vallier (Ecran) Cinégalaure (26) DRÔME AUVERGNE-RHÔNE ALPES 20h30

en principe le réalisateur est présent, une discussion s'engage en fin de séance.

L'AVIS D'OURAGAN
http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2016/03/la-gueule-du-loup-avant-et-apres-la.html

dimanche 3 avril 2016

LOUP, QUAND LES "ASSOCIATIONS ÉCOLOGISTES" PERDENT TOUTE CRÉDIBILITÉ.

Le comité interassociatif lorrain « Loup en plaine » a pour vocation d’accompagner le retour du loup dans la région.
http://www.vosgesmatin.fr/environnement/2016/04/02/la-cohabitation-avec-le-loup-est-possible-selon-le-president-du-groupe-d-etude-des-mammiferes-de-lorraine

"Il faut s’inspirer de choses qui fonctionnent ailleurs. Tels les systèmes d’effarouchement nocturnes utilisés en Australie avec succès,../"L'Australie ou il n'y a pas  de loup"/... testés avec la même réussite dans les Alpes de Haute-Provence en 2015." Ou l'on s'aperçoit du manque de rigueur des apprentis sorciers qui sont capables de tirer des théories universelles à partir des résultats d'une saison chez des éleveurs qui s'avouent sceptiques : "Ce n'est pas une solution miracle, répète Jérôme Beridon, 37 ans. "Le système n'empêche pas les attaques. " Ce dernier, "peu convaincu" par le dispositif ne renouvellera pas l'expérience l'an prochain.

Des lampes qui font leur preuve selon Ferus: "  "l'attaque a été perpétrée dans une parcelle équipée de "fox light". L'équipement, financé par la Direction départementale des territoires (DDT) a été installé à cet endroit il y a une dizaine de jours seulement..." cf l'Est Républicain

Des lampes qui ont montré leur inutilité dans les pays ou "Il faut s’inspirer de choses qui fonctionnent" : "Sur la page face-book de Canis lupus italia ( ce sont des pro-loups techniciens, qui aident les éleveurs à installer des protections, mais qui semblent plus réactifs que les pros-loups Français), on peut lire : " On a souvent à apprendre des Français, mais pas dans ce cas-là ! Ça serait super si on pouvait résoudre le conflit avec des lampes clignotantes, mais il n’en est rien ! Nos bergers utilisent des dispositifs similaires depuis des années, mais il est assez facile à comprendre que les loups s’habituent vite aux lumières intermittentes….". Pas facile à comprendre pour tout le monde à priori: LOUP, FOX LIGHT ET AUTRES ARTIFICES POUR PROTÉGER LE LOUP;


"Il faut également installer des clôtures plus hautes, 1,50 m au moins." Ci cela reste un plus pour des clôtures fixes dans lesquelles les animaux sont parqués au repos, cela devient absolument impossible à mettre en oeuvre pour des parcs déplaçables : trop lourd, trop instable du fait de leurs fixations dans le sol qui ne résistent pas aux vents ni à la pluie, et certainement encore trop basse pour dissuader un loup affamé de sauter. Vous trouverez ici une extrapolation de la pose de clôtures qui en dit long sur l'impossible faisabilité du système : "LES CLÔTURES CONTRE LE LOUP!"

 "Enfin, on milite pour la réintroduction de patous, soit les chiens de protection, dans les gros troupeaux. ". Aujourd'hui, alors que plus de 2000 chiens de protections veillent dans les alpes, on y rescence en 2015 prés de 2000 attaques hors départements du Var.

« En fait, en Italie où le loup n’a jamais disparu, les éleveurs ont continué à travailler comme avant."
Faux, les éleveurs Italiens se plaignent d’être obligés de rentrer leurs animaux le soir depuis le retour des loups. Car si une centaine de loups sont restés dans les Abruzzes, l'ensemble du pays avait adopté des méthodes de pastoralisme exactement comme les nôtres. vous pourrez en trouver les témoignages dans ces 2 vidéos :



loup, doit on prendre exemple sur l’Italie? Extrait : - Le vieil Emilio : " nous voulons être comme nous étions avant avec nos bêtes dans les pâturages, sans enclos, sans rien. S'ils veulent des loups, qu’ils fassent des enclos pour les loups, ce n’est pas à nous de les faire pour nos bêtes !".



"ils ont 10 fois moins d’attaques ", Faux, tout d'abord aucune statistique officielle n'est tenue en Italie et vous trouverez ici, à titre d'exemple, la liste d'attaques pour le piémont (plus de 140) établie par l'association PROPAST en 2012: La longue, longue liste des prédations pour le piémont seulement 


Extrait de la vidéo loup, doit on prendre exemple sur l'italie? : "Et en effet, habiter quelque part où il y a 4/5 attaques de loups par semaine n’est pas une vie facile. Nous comprenons parfaitement Claudio qui possède beaucoup d’animaux dans sa ferme agro-touristique, tous enfermés dans des structures assez lourdes, mais pas encore assez pour le loup."

Ailleurs, la faune sauvage constitue 80 % de son régime alimentaire. Faux. Un travail scientifique du Portugal entre 2011 et 2014 sur le loup portant sur 295 excréments analysés.
   Régime :
   Chèvres domestiques 62%, bovins 20%, ovins 13%
   Ongulé sauvage 4% !!
 http://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371%2Fjournal.pone.0129379

"Il mange aussi du sanglier ?" dans ces 4% d'ongulés sauvages trouvés dans les analyses combien croyez vous que le loup ai mangé de sangliers? Un animal capable de tuer des chiens aguerris et qui sait se défendre contre le loup, comme le prouve cette vidéo:


"Il aide la nature à retrouver une dynamique qu’elle n’avait plus." En France, 84 % des surfaces classées en " haute valeur naturelle " correspondent à des zones d'élevage en plein air (Alpes, Corse, Franche-Comté, Massif central, Pyrénées…). ». CNRS
L'IMPACT DRAMATIQUE DE LA DISPARITION DU PASTORALISME
La plupart des scientifiques qui ont encensé les bienfaits du loup sur la biodiversité ont fait machine arrière, comme David Mech. Il s’exprime de façon très critique sur les bénéfices écologiques qu’on leur attribue systématiquement. Or il a fondé l’International Wolf Center (Ely, Minnesota) et il fut un des promoteurs du programme FWS de restauration des loups. En 2003, avec Luigi Boitani, chercheur italien également réputé, il a co-édité l’ouvrage de référence Wolves : Behavior, Ecology, and Conservation.:   
En 2012, il publie une vigoureuse mise en garde dans un article scientifique [4] intitulé : La science est elle en danger de sanctification du loup ? À la lecture de ses analyses, sa réponse est à l’évidence oui.

" Oui, son retour naturel - j’insiste, il est venu par les Alpes - date de 25 ans en France."
Les instances Italiennes sont claires :
Franco Zunino, ancien conservateur du parc National du Grand Paradis, naturaliste, défenseur du loup, président de l'Association Italienne pour le sauvage (A.I.W.), consultant UICN, affirme en 2010 : « les loups ne proviennent pas des Apennins mais des Alpes, c'est à dire de la souche à partir de laquelle la population s'est constituée après les libérations répétées faites sur le versant français... »

Puis en février 2014, il prévoit : « un jour ils s'en sortiront en reconnaissant la variété alpine comme une espèce à part (qui, comme par hasard, a déjà des caractéristiques comportementales et des phénotypes différents de ceux des Apennins, mais qui sont niés, pour éviter que ses origines françaises puissent être reconnues !).


Et ce qui devait arriver arriva : Le plan 2015 pour la sauvegarde du loup en Italie : reconnaît implicitement que la population des Alpes Française, Suisse et Italienne se différencie de la population des Apennins. (p. 7)Elles n'ont aucune connectivité entre elles. (p.11).

Mais alors, d'ou viennent les loups des Alpes?

  Avant d’être sûr du retour naturel du loup, un détour qui à son importance:
1er épisode: Comment et ou se procurer des loups, pourquoi existe t'il des "usines a loups"? Pourquoi les hybrides participent ils aux mensonges?
2eme épisode: plusieurs cas de loups réintroduits en France. Analyse de l’enquête parlementaire et de documents officiels contestables.
3eme épisode: L’omerta et les mensonges qui ont accompagné le retour du loup. Des révélations, des documents et des témoignages très significatifs sur la tromperie du retour du loup. 
LOUP, RETOUR NATUREL OU RÉINTRODUCTION? LA FIN D'UN MYTHE

"L’homme n’a rien à craindre, il ne s’en prend pas à lui." Une étude faite par 18 scientifiques et 93 correspondants qui ont rédigé un « recueil d'attaques de loups sur des humains », (65 pages) financé par le ministère de l'Environnement Norvégien – conclue:
«Les résultats de ce recueil qui atteste que les loups peuvent présenter des risques pour la sécurité des personnes sous certaines conditions devraient, espérons-le, faire avancer la réconciliation entre les connaissances profanes et scientifiques sur ce sujet » (p.42)
« quand les loups perdent leur crainte de l'homme, par exemple dans certaines zones protégées, il y a un risque plus élevé d'attaques sur les humains. » (p.5
« Un loup est un loup. Nous ne pouvons pas nous attendre à ce que cette espèce ne mange pas des humains (une proie facile et abondante) par principe. 
Le mythe du loup inoffensif - bâti de toutes pièces à partir de circonstances particulières qu'ont rencontrées les biologistes à l'époque - a été délibérément entretenu par ceux qui craignaient qu'une information valide concernant les dangers du loup n'entrave les projets de réintroduction et de protection. (p.2)
« La grande majorité des loups ne regardent pas les humains comme étant une proie. Néanmoins, nous avons trouvé un nombre d'incidents où des attaques de prédation se sont produites » (p.5)
Il ressort aussi que 90% de ces cas de prédation de loups non-enragés, ont eu lieu sur des enfants – surtout de moins de 10 ans. "

"Des études montrent même qu’en meute, il s’attaque moins aux troupeaux." dans le 06, ou il est admis que le nombre de meutes correspond à l'apogée de la colonisation, car installé depuis les années 90, ce ne sont pas moins de  888 attaques officiellement reconnues en 2015.

En conclusion, toujours la même négation de la réalité que ce soit chez nous ou chez nos voisins! Les associations de défense des grands prédateurs sont incapables de discernement, de jugement, de reconnaître l'évidence.... Reste a savoir si c'est par ignorance ou par stratégie?