BIENVENUE

Bonjour, bienvenue aux personnes sensées, soucieuses de comprendre ce phénomène de société: "le culte du tout sauvage". Culte qui nous conduit vers une société dans laquelle tout est planifié pour servir des lobbys dont le but est la stérilisation de nos vies par, entre autre, la perte de savoir faire ancestraux et sages, afin d'avoir la main mise sur l'indépendance des peuples.(ouragan)
Les véritables créateurs des parcs nationaux du monde ne sont pas les idéologues et les
évangélistes du mouvement écologiste, mais les peuples indigènes qui ont façonné leurs paysages
grâce à un savoir et une vision emmagasinés à travers d'innombrables générations. (Stephen Corry)
Le courage c'est de chercher la vérité et de la dire ; ce n'est pas de subir la loi du mensonge triomphant aux services d'intérêts obscurs. (Ouragan d’après Jean Jaures)

Mes articles sont régulièrement mis a jour, soit par l'actualité les concernant, soit pour en rectifier des erreurs (que vous pouvez me signaler). Ils évolueront donc dans le temps, jusqu'au jour ou une solution pérenne, pour la sauvegarde des ruraux qui vivent de et en accord avec la nature, soit adoptée par nos gouvernements.

OUTIL BARRE DE RECHERCHE CI DESSOUS. Entrez un titre, une phrase, un mot et lancer la recherche

Rechercher dans ce blog

mercredi 1 juin 2016

COLLOQUE "ANIMAL POLITIQUE", DES INTERVENANTS pas TRÈS CONVAINCANTS

Le 2 juin, 23 associations nationales se rassemblent à l’Assemblée Nationale pour faire évoluer la condition animale en France.

Geneviève Gaillard, présidente du groupe d’études Protection animale à l’Assemblée nationale déclare : « Engagée depuis des années pour changer le statut juridique de l’animal dans notre pays, je veux que cet événement soit un signal fort, en réponse à l’évolution des mentalités dans la société, pour une mobilisation politique nouvelle ».
Laurence Abeille, présidente du groupe d’études sur la biodiversité rappelle « les scandales récents sur la réalité terrible de la condition animale ont révélé à la fois l’ampleur des dysfonctionnements dans l’application de la réglementation et la nécessité de changer radicalement les politiques. Nous voulons, avec ce colloque et le manifeste qui sera présenté à l’automne, soutenir politiquement l’action citoyenne et associative qui a fortement émergé ces derniers temps ».



Nous, ÉLEVEURS ET BERGERS confrontés à la prédation, avons eu un frisson en imaginant que tous ces biens pensants allaient se pencher sur les conditions inimaginables que nous faisons vivre à nos animaux pour leur éviter un sort auquel ils n'ont jamais été destinés. Car si faire de l’élevage pour nourrir les grands prédateurs semble une normalité pour les écologistes, Nous, petits éleveurs traditionnel, seuls confrontés à la prédation, nous le faisons uniquement pour nourrir des femmes, des enfants et des hommes avec des produits de qualité, dans le respect, la traçabilité et la proximité. Nous déplorons et condamnons ce qui se passe dans certains abattoirs de plus en plus excentrés des zones d’élevage et pour des raisons de réduction des coûts et de rentabilité. Raisons concernant aussi les consommateurs, toujours désireux de se nourrir à moindre coût.

C'eut été sans compter sur la main mise des environnementalistes pour tout ce qui touche au retour du tout sauvage !

Passons sur les association participantes à ce colloque ; végétariennes ou extrémistes comme sea sheperd (le fondateur Paul Watson compare la race humaine à un virus dont la biosphère doit être débarrassée, par un traitement « invasif et radical ».), Aspas, association prête à tout pour faire passer son idéologie....

Arrêtons nous plutôt sur quelques intervenants qui se sont fait connaître pour leur radicalisme :

Tout d'abord EELV, à l'origine de ce colloque, dont la position sur le statut des animaux sauvage est tout sauf bienveillante: 
campagne d'EELV pour expliquer que la biodiversité et la nature sauvage est importante

Pierre jouventin directeur de Recherche au CNRS ( à la retraite ndlr) en éthologie des oiseaux et mammifères"Dans mon livre et avec plus de détails, je conclus de cette convergence écologique que le loup est psychologiquement plus proche de l’homme que le chimpanzé/.../Ainsi mes observations fortuites et moralement discutables ont permis de découvrir que le loup est altruiste comme l’homme."
Voilà un Monsieur qui a vécu 5 ans dans un petit appartement avec un loup et qui va nous parler du bien etre animal!
dans la meute, les dominants écrases les faibles, et seul le couple dominant se reproduit.
Espagne et cohabitation



Ses publications sont en bonne place sur le site le plus abject et le plus négationniste qui soit quand à la réalité! Certainement parce qu'il affirme de concert avec le idéologues fondamentalistes :"le loup cohabite-t-il depuis toujours avec les bergers italiens et espagnols qui savent s'en protéger..."






Audrey Garric, journaliste, chef adjointe du service Planète/Sciences pour « Le Monde »,
Une journaliste qui est capable d'écrire"« Dans l’histoire, les loups ont davantage mangé des cadavres que tué des hommes, particulièrement pendant les guerres, comme celle de Cent Ans ou les conflits napoléoniens.  » et d'affirmer quelques mois plus tard "on nous met en garde sur un fait  de type nouveau : celui des loups, et le fait qu’ils « pourraient être attirés par l’odeur des corps des 150 victimes » (crash de la lufthansa dans les alpes). Une information qui pourrait presque prêter à rire si elle n’était pas abjecte, niée en bloc par les experts de la faune sauvage.!"
photo extraite d'un article d'Adrey Garric pour expliquer la cohabitation

La même technique que EELV pour expliquer la cohabitation des humains et de la faune sauvage. Des images qui montrent le mépris envers les gens à qui s'adresse le message et le mépris envers les animaux sauvages et la nature qu'ils sont censés protéger. Sans oublier la comparaison avec la référence des écologistes pour justifier le retour du sauvage dans nos zones d'élevage; Yellowstone ou il n'y a ni village, ni agriculture et d'où les indiens ont été délocalisés pour y faire un parc qui ne peut en aucun cas servir de modèle dans nos pays à forte densité humaine.
Au moment ou la France est paralysée, et ou les parlementaires se demandent quelle solution pourrait leur permettre de sortir la tête de l'eau, voilà un colloque qui va leur permettre de se retrouver face à face avec la réalité politique politicienne: De tout et n'importe quoi par n'importe qui!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour ceux qui veulent commenter mais qui n ont pas de compte, vous pouvez communiquer en tant qu'anonyme. Merci de mettre un pseudo en cas de conversation suivie.