BIENVENUE

Bonjour, bienvenue aux personnes sensées, soucieuses de comprendre ce phénomène de société: "le culte du tout sauvage". Culte qui nous conduit vers une société dans laquelle tout est planifié pour servir des lobbys dont le but est la stérilisation de nos vies par, entre autre, la perte de savoir faire ancestraux et sages, afin d'avoir la main mise sur l'indépendance des peuples.(ouragan)
Les véritables créateurs des parcs nationaux du monde ne sont pas les idéologues et les
évangélistes du mouvement écologiste, mais les peuples indigènes qui ont façonné leurs paysages
grâce à un savoir et une vision emmagasinés à travers d'innombrables générations. (Stephen Corry)
Le courage c'est de chercher la vérité et de la dire ; ce n'est pas de subir la loi du mensonge triomphant aux services d'intérêts obscurs. (Ouragan d’après Jean Jaures)

Mes articles sont régulièrement mis a jour, soit par l'actualité les concernant, soit pour en rectifier des erreurs (que vous pouvez me signaler). Ils évolueront donc dans le temps, jusqu'au jour ou une solution pérenne, pour la sauvegarde des ruraux qui vivent de et en accord avec la nature, soit adoptée par nos gouvernements.

OUTIL BARRE DE RECHERCHE CI DESSOUS. Entrez un titre, une phrase, un mot et lancer la recherche

Rechercher dans ce blog

lundi 26 février 2018

LOUP, PLAN LOUP, TOUT EST RELOUP


Remerciements à Mélanie qui a su tenir tête et mettre en difficulté Sandrine Bélier.
Pour écouter le débat tout en lisant l'article, il vous suffit de cliquer sur le lien actif ci dessous, puis de lancer la lecture > dans le nouvel onglet et de revenir à l'article.
Sandrine Bélier Membre du Conseil d'Orientation de la FABRIQUE ECOLOGIQUE organisme qui voudrait imposer ses méthodes pour la coexistence impossible. Elle insiste lourdement sur la conditionnalité des indemnisations aux mesures de protection alors que 90% des attaques le sont sur des troupeaux protégés. 

Sandrine Bélier dont les arguments pour justifier la présence des loups dans nos zones d'élevage n'ont pas évolués depuis le début de la campagne d'ensauvagement de nos territoires : clôtures, chiens, gadgets,... et lorsqu'elle est acculée : "pensez aux éleveurs africains" « de toute manière la filière ovine va mal ». Mélanie Brunet l'a mouchée comme vous pourrez le constater en écoutant ce duel entre une éleveuse au cœur du sujet et une militante À mille lieux de la réalité. Une raison de plus pour affirmer notre opposition au document démagogique de la fabrique et de ses collaborateurs.

Mais qui sont ils tous ces biens pensants qui ne subiront jamais l'ombre d'une contrainte liée à la prédation, qui ne feront jamais rien pour y participer et qui veulent se substituer à la profession en nous expliquant ce que nous devons faire ?

Sandrine Bélier est aussi directrice de L’ONG
Humanité et Biodiversité. Une ONG qui se permet de raccourcir mon commentaire en l'amputant du copier collé des affirmations de ses partenaires sous le prétexte "Nous avons raccourci votre commentaire car vous oubliez que tout Membre inscrit sur le Site s’engage, en publiant ses contenus et en communiquant avec les autres Membres, à faire sienne et à propager la vision positive et volontariste des initiateurs du Site."

Dans l'article "Loi biodiversité: aller encore plus loin !", ci dessous la partie censurée qui, JE LE RÉPÈTE, n'est qu'un copier collé pris dans un document cosigné par la LPO et FNE MEMBRES de Humanité et Biodiversité et dont les président sont membres du conseil d'orientation de la Fabrique Écologique. Pour info, la Fondation Hulot est aussi signataire de cet article.

Le pastoralisme n’est pas forcément synonyme d’entretien du paysage

Écologiquement, la montagne n’a pas besoin de moutons Les éleveurs ont besoin d’alpages, mais l’inverse n’est pas vrai. L’idée que le bétail serait utile pour " entretenir " la montagne renvoie à une image symbolique de celle-ci, mais ne correspond à aucune réalité biologique ou écologique.

Si nous faisons le choix de ne pas maintenir de pastoralisme dans certains endroits de montagne très reculés et très difficiles, la biodiversité ne s’en portera pas plus mal"


Nicolas Hulot et Sandrine belier
en train de se congratuler pendant que
les éleveurs sont laissés dans la détresse  


Cela se passait en Mars 2015. Humanité et Biodiversité censure sur son site les déclarations de ses partenaires sous prétexte qu'ils ne faut pas se servir de leurs affirmations idéologiques quand elles nuisent à l'image de l'ONG qui ne les condamne pas pour autant!

A cette époque j'avais précisé : Que l'on soit obligé de poster des commentaires destinés, je cite: "à faire sienne et à propager la vision positive et volontariste des initiateurs du Site.", cela relève du non respect de la liberté d'expression, du non respect de la dignité, de la certitude de détenir la vérité....VOIRE DE LA DICTATURE. Je le réaffirme aujourd'hui en 2018 à propos du document de la fabrique écologique.

Ce sont ces organismes, avec la complicité du CNPN, CSPNB, LE Maho, La fabrique..., qui ont rédigé le plan loup avec Nicolas hulot. Et aujourd'hui ce sont ces gens qui nous propose des solutions à condition que nous soyons d'accord avec les contre vérités qu'ils mettent en avant pour dévaloriser le pastoralisme, les éleveurs et les bergers aux yeux du public.


Ci contre la photo choisie par Sandrine Bélier pour sa campagne aux élections Européenne de 2014
Notre avenir, notre biodiversité, notre Europe... Une photo qui en dit long sur la perception de ces gens pour la nature sauvage.​
Une photo qui en dit long sur le mépris pour la faune sauvage et pour les gens à qui s'adresse le message. 

Et pour finir de remplir le panier de Crabes : Vous trouverez sur le lien ci dessous comment l’Association de recherche/actions HUMBABA2 et l’Université de Montpellier II (IEGB3) avec le soutien de la Fondation Nicolas Hulot. se sont servies de plusieurs organismes sans leur consentement pour valider un document sur l’éducation du loup.  Mais Ouragan veille au grain et avait à l'époque contacté ces organismes qui ont tous niés faire parti du projet!

vendredi 23 février 2018

Conseil National Pour la Nature : DIFFICILE DE TOMBER PLUS BAS

Une fois n'est pas coutume, le billet d'Ouragan en préambule:

Vous trouverez ci dessous une analyse de Michel Revelin sur la délibération du CNPN concernant le plan loup.

Ce n'est pas une blague : "le Conseil national de protection de la nature est l’instance d'expertise scientifique et technique, compétente en matière de protection de la biodiversité et plus particulièrement de protection des espèces, des habitats, de la géodiversité et des écosystèmes."

Tous ces braves gens reçoivent une indemnité d'expertise (un bien grand mot lorsque vous aurez lu l'analyse de Michel). Ils ont au nombre de 60, nommés pour une durée de 5 ans.

Défense de rire  : "ils sont reconnus pour leurs travaux, leurs connaissances scientifiques ou techniques dans les domaines des sciences de la vie et de la terre ainsi que des sciences humaines et sociales"

Cette analyse démontre que tous les arguments du CNPN sont guidés par l'idéologie, non par la science et encore moins par la raison. Au même titre que le CSPNB, difficile de tomber plus bas.
À la lecture de cette analyse, on est en droit de se demander si les auteurs de cette délibération ont encore la possibilité d'utiliser leur libre arbitre. Pourtant il semble bien que tous ces braves gens savent ce qu'ils font. Exécutent-ils sans broncher la mission de désinformation que leur a confié l'État souverain?

Le président du groupe Faune et Flore, Michel Metais, était à la tête de la LPO. Un organisme bien connu pour sa faculté de retourner sa veste:
  • Quand il s'agit de toucher la manne du loup : Ecologiquement, la montagne n’a pas besoin de moutons Les éleveurs ont besoin d’alpages, mais l’inverse n’est pas vrai. L’idée que le bétail serait utile pour " entretenir " la montagne renvoie à une image symbolique de celle-ci, mais ne correspond à aucune réalité biologique ou écologique.
  • Quand il s'agit de toucher la manne du pastoralisme  "Le pastoralisme est aujourd'hui considéré comme une solution durable a l'entretien des milieux en faveur de la biodiversité. Il est également un outil de préservation des milieux contre les incendies..."
EN RÉALITÉ, il est possible que le président du CNPN, Nicolas Hulot (le monde est petit) suscite  les vocations de docilité et d'aptitude à la soumission.
Avec le Conseil Scientifique Pour la Nature et la Biodiversité, le Conseil National Pour la Nature, le Conseil National pour la Biodiversité, le Conseil National de la Transition Écologique...j'en passe et des meilleurs, l'ex vendeur de shampoing s'est procuré une crème miracle qui lui donne des ailes pour achever les derniers petits eleveurs et bergers en les sacrifiant sur l'autel du tout sauvage. Le tout à partir de fausses données fabriquées pour la circonstance et dont la finalité n'a rien à voir avec la protection de la nature. Une nature qui regorge de zones d'élevage et qui n'a rien de sauvage.

MAIS PASSONS AU CHOSES SÉRIEUSES: 
temps de lecture 10 mn

Extrait : 7- Si des mesures sont naturellement souhaitables pour améliorer les conditions de vie des éleveurs et des bergers, elles ne doivent pas permettre une intensification de l'élevage, ni d'«équiper» la montagne. La formulation «favoriser l’emploi agricole et l’installation» est ambiguë. S’agit-il d’inciter davantage d’éleveurs à s’installer en zone de présence du loup en instaurant un «effet d’aubaine», ou de développer et valoriser des activités alternatives compatibles avec la conservation du loup (élevages de petite taille, transformation sur place) ? p.3


Il est constaté aujourd'hui que la présence du loup fragilise le pastoralisme traditionnel. On est donc loin d'une intensification de ce mode d'élevage à l'heure actuelle. La tendance aujourd'hui conduirait même, à l'image de l'Italie par exemple, à s'orienter vers une industrialisation de l'élevage ovin qui en l'éloignant en partie du loup, l'éloignerait aussi des pratiques naturelles ancestrales et de leurs vertus écologiques.

La question sociétale que l'on peut se poser est : est-ce au pastoralisme à s'adapter au loup, ou est-ce au loup à s'adapter au pastoralisme? En effet nous ne sommes pas dans un contexte de protection de la biodiversité dans des espaces de nature primaire comme dans les grands espaces nord-américains, mais bien dans des espaces anthropisés où l'homme crée déjà de la biodiversité par son travail. Les espaces montagnards sont façonnés par l'homme depuis longtemps.

Il faudrait perdre cette idée que l'homme n'est pas créateur de biodiversité et que cela seule la nature saurait le faire. C'est extraordinairement inexact comme le montrent les scientifiques naturalistes, spécialistes de l'évolution, que sont Hervé Le Guyadier et Christian Lévêque par exemple.

http://www.abchasses.com/portfolio-item/chasse-loup-espagne/
La note d'Ouragan pour l’extrait 7 elles ne doivent pas permettre une intensification de l'élevage, ni d'«équiper» la montagne.   Laissons donc ce rôle d'équiper la montagne aux stations de skis avec canons à neiges, route d’accès, bétonisation à outrance,  tondeuses au gaz-oil (les brebis n'étant plus là pour tondre la pelouse puisque le berger ne peut pas s'équiper pour les protéger).  N'oublions pas les eaux et forêts pour en tirer du bois énergie  grâce aux innombrables pistes qui saignent la montagne et le paysage...Et pourquoi ne pas y mettre des hôtels 4* pour accueillir les riches chasseurs de loups  comme cela se fait en Espagne? (photo de gauche)

La délibération des experts du CNPN






A LIRE AUSSI de Michel Revelin :

REMARQUES DE MICHEL REVELIN SUR LA NOTE DE LA FABRIQUE
.



et ci contre l’incontournable bible pour connaitre la vérité, toute la vérité, rien que la vérité


pour le commander c'est ici

mardi 20 février 2018

LE LOUP EN ALLEMAGNE? C'EST COMME PARTOUT AILLEURS.


Dans le Brandebourg, un loup a attaqué un chien dans une propriété privée.

A Steinberg, un village brandebourgeois à la frontière de la Saxe, non loin de la Ziesar, le loup très protégé est un hôte quotidien mais pas très apprécié. Surtout depuis qu’un petit chien a été attaqué dans une propriété privée et gravement blessé. il a dû être piqué; la peur s'installe.

Le directeur de circonscription Norbert Bartels, qui vit à Steinberg, explique au journal Nordkurrier la situation actuelle: „ La vie a changé. Les enfants sont conduits au bus par leurs parents, les joggeurs n’osent plus aller dans la forêt.(1) Les prédateurs sont tous les jours ou presque dans le village, comme on le voit sur les photos prises par des caméras-pièges.



Vraisemblablement, un loup a attaqué la petite chienne terrier Angie. Le journal „Märkische Allgemeine“ relate que l’animal s’est vu mordre à la patte avant gauche dans son enclos en barreaux. Le chien de 13 ans a été soigné dans une clinique vétérinaire. Ses propriétaires se sont décidés à l’euthanasie pour lui éviter d’autres souffrances.


De temps à autres, il y a des rencontres avec des loups dans les régions du Brandebourg, de la Saxe et du Mecklenbourg-Pomméranie. Ces rencontres se terminent souvent mal pour le prédateur, surtout à cause d’accidents de voiture. Pourtant l’homme n’est pas non plus inactif malgré que cela soit interdit, mises à part quelques exceptions.
Pas plus tard que la semaine dernière, une louve de deux ans a été retrouvée morte dans la région de la Lausitz. L’animal avait été touché par deux balles avant de mourir des suites d’un accident de la route.(3)


Trop d’animaux attaqués par le loup


Le retour du prédateur est vu d’un mauvais oeil surtout pour les agriculteurs. L’année passée, ce sont pas moins de 1000 animaux domestiques qui ont été tués ou blessés par le loup. Dans le Mecklenborug-Pomméranie, ce sont, selon les données enregistrées, 26 attaques avec environ 90 moutons, vaches(2) et chevreuils blessés et tués. C’était presque le double qu’en 2016. A Steinberg aussi, mis à part le petit chien, d’autres animaux ont été la proie de la faim du loup. Sans arrêt, des veaux et même des vaches(2) sont attaqués, se soucie le directeur Bartels.


Le nombre grandissant de loups (5) préoccupe entre temps également le gouvernement fédéral. Les deux partis Union et SPD veulent, selon le traité de coalition, développer un catalogue de mesures avec les différents Lands pour réduire les loups - par exemple quand ils passent les clôtures de pâturages ou qu’ils deviennent dangereux pour l’homme. Dans le Brandebourg, le gouvernement a récemment autorisé de tuer les loups à problèmes. En Poméranie une telle décision est entrain d’être discutée.(4)

https://www.nordkurier.de/brandenburg/dorf-lebt-in-angst-vor-woelfen-1631264202.html

Le billet d'Ouragan
Comme on peut le constater, et contrairement à ce que voudrait nous faire croire la Fabrique Écologique avec l'aval de certains collaborateurs :
  • (1)Dans toutes les zones d’élevage de tous les pays du monde la coexistence n'existe pas,
  • (2)les attaques sur les bovins ne sont pas une originalité,
  • (3) Le braconnage reste la seule solution pour ceux qui sont abandonnés à leur sort
  • (4) les prélèvements restent la seule solution pour la pérennité des activités agro-environnementales traditionnelles. 
  • (5) le nombre de loups et toujours fortement minimisé par les défenseurs dans leur pays mais qui le maximalisent chez leurs voisins tout en affirmant que cela se passe mieux chez les autres.


mercredi 14 février 2018

HOMMAGE À LOUIS DOLLO


Louis,

Tu m'avais promis de prendre le dessus, et malgré tout c'est la maladie qui a eu le dernier mot. Pourtant tu aimais tellement l'avoir ce dernier mot que j'ai toujours cru que tu la dompterais.

Tes "coups de gueule" en ont déstabilisé plus d'un de l'autre coté comme du nôtre. Nous avons souvent discuté haut et fort, mais nous avons toujours finit par trouver un compromis pour que la lutte que nous menons tous ensembles soit efficiente.

Longtemps encore, nombreux seront ceux qui iront sur ton site chercher les innombrables informations que tu as recueillies, classées, et mises à disposition. Ce sera pour moi et pour beaucoup d'entre nous l'occasion de continuer le combat tout en ayant une pensée pour toi...

C'est toi qui m'a aidé et conseillé dans mes début, puis lorsque j'ai reçu les premières menaces... C'est toi que j'ai souvent consulté pour vérifier mes informations.

Adieu Louis, ta signature hantera encore longtemps les militants des associations de "défense du loup à n'importe quel prix".

Louis et Christian au cirque de Gavarnie

Le cirque de Gavarnie

Ouragan


mardi 13 février 2018

NICOLAS HULOT : CHASSER LE NATUREL, IL REVIENT AU GALOP

En attendant un article sur la dépression de Nicolas Hulot : "D'ailleurs je peux vous dire c'est mon ultime expérience publique. Après, une fois que l'expérience aura été faite, je m'occuperai de mes enfants, de ma famille, de mes amis et accessoirement un petit peu de moi-même".
Les éleveurs et bergers qui participent à la préservation de la nature que nous connaissons dans nos régions et qui eux ne connaîtront ni la gloire, ni l'abondance,  ni la magnificence des faussaires,  vont peut etre avoir la paix. Mais avec le plan reloup de Hulot il ne sont pas prêt de pouvoir s'occuper sereinement "de leurs enfants, de leurs famille, de leurs amis et accessoirement un petit peu d'eux-même".


 Le vendeur de shampoing parviendra t'il à laver l’opprobre qui le couvre de la tête aux pieds?





NICOLAS HULOT, DISJONCTEUR OU FUSIBLE du GOUVERNEMENT MACRON ?







« Sans la fidélité de ses partenaires fondateurs, la Fondation pour la Nature et l’Homme créée par Nicolas Hulot en 1990, ne serait jamais devenue ce qu’elle est aujourd’hui. Leur contribution constitue en effet le cœur financier de la Fondation, grâce auquel son activité en faveur de l’éducation à l’environnement peut se développer. Les partenaires fondateurs soutiennent les programmes de la Fondation pour la Nature et l’Homme dans leur globalité, à la différence des partenaires thématiques. » cf Joshuadu

vendredi 9 février 2018

LA LÉGENDE DU LOUP DANS LES VOSGES, LA MEUSE ET LA MEURTHE ET MOSELLE : Une originale particularité humoristique


Une association de défense de la nature et du loup (c'est la nouvelle appellation pour ceux qui défendent le loup à n'importe quel prix) Meuse Nature Environnement propose de nombreuses solutions pour permettre aux loups de pouvoir s'épanouir aux milieu des troupeaux.

Parmi les mesures proposées par la MNE, les plus cocasses sont :



La haie vivante pléssée mise en œuvre plusieurs années avant d’être fonctionnelle et le loup s'en contre fou.


L'ÂNE gardien : https://www.meuse-nature-environnement.org/fichiers/loup/P11%20-%20L'%C3%A2ne%20gardien.pdf





Le fladry et le turbo fladry Outre les expériences dans un parc à loup avec l'ide de Landry pour absorber les subventions : le "systèmeFladry" , (des flyers bandes de plastiques rubalites, suspendues au fils des parcs) alors que ce système était utilisé au moyen age (avec des lambeaux suspendus) pour rabattre les loups poursuivis par les louvetiers vers les pièges de captures! Une différence tactique de taille utilisée entre un loup poursuivis et stressé et un loup affamé qui cherche la faille du système, et qui la trouvera, comme le précisent les éleveurs des USA qui ont utilisé le système sur des bovins: "efficacité de quelques heures à quelques jours, voire 2 mois"
https://www.meuse-nature-environnement.org/fichiers/loup/001



La biofence : Des recherches sônt en cours dans les laboratoires du Montana pour concevoir de l’urine de synthèse afin de faciliter là mise en œuvre du dispositif « biôfence ». Une fois le périmètre de fini, le principe relativement simple consiste à déposer les excrements à meme le sol tous les 100 à 400 metres. Là seconde ligne olfactive sera placé e à 250 mètres de là première.
Pour assurer l’efficacité du dispositif, les excréments seront renouvelés au moins tous les 15 jours et déplacés de quelques mètres. https://www.meuse-nature-environnement.org/fichiers/loup/P14%20-%20La%20Biofence%20(double%20barri%C3%A8re%20olfactive).pdf





Les fox lights : Pour une bonne efficacité , le dispositif doit etre fixe à plus de 1,50 mètres de haut. Il sera placé sur un piquet, un arbre ou un fil.  En moyenne, on place 1 fôxlight tous les 500 metres. https://www.meuse-nature-environnement.org/fichiers/loup/P15%20-%20Les%20foxlights.pdf

"Je ne dispose d'aucun témoignage qui pourrait suggérer que les fox lights serraient utiles pour les loups en France. Ils sont très peu utilisé ni pour les dingos, ni pour les renards et  sont considéré comme des outils à court terme car les prédateurs auxquels ils sont destiné finiront rapidement par les ignorer" dixit Greg MIFSUD :expert national du plan de gestion des dingos et chiens ensauvagés en Australie. Cf Michel Meuret étude en Australie

Voici le mode d'emploi du fabricant : - Pile de 6 V non incluse (en vente sur notre site) ;
- Durée de vie moyenne d'une pile : 3/4 mois dans le cadre d'une utilisation normale et régulière.
 Conserver une distance d'1m/1,50 m entre chaque Foxlights
VOICI UNE ÉTUDE POUR UN PARC DE 1 HA AVEC L'UTILISATION DES FOX LIGTHS SANS AUCUNE GARANTIE DE REPOUSSER LES LOUPS: (voir en début d'article)
Pour un parc de 1 ha : 400 m / 1m50 = 266 fox ligths à 100€ pièce avec la pile = 26 600€
Remplacement de la pile tous les 4 mois : 5€ * 266 = 1330€ * 3 = 3990€ par an

Le plus comique se trouve dans la rubrique Protections d'urgence que je vous conseille afin de passer un bon moment : https://www.meuse-nature-environnement.org/fichiers/loup/P16%20-%20Urgences.pdf 


Extrait : Les feux et brûlots : Très utilisés autrefois, ils permettaient en outre de dissuader l’approche des prédateurs prés des troupeaux. AUTRE AVANTAGE : en cas de perte de contrôle ils permettent de brûler la forêt et de chasser les loups. INCONVÉNIENT : ils attirent les pompiers et la gendarmerie.




Enfin pour mieux connaître La MNE, je vous propose aussi ce PDF (temps de lecture 6 mn) qui analyse quelques déclaration de la MNE.
Extrait :  Le total des pertes attribuées au loup depuis près d’un an est donc de 0,45 % du cheptel meusien. Selon les études, les chiens errants ou divagants seraient responsables de prédations annuelles pouvant atteindre jusqu’à 5 % des effectifs présents en France 
Un peu comme si on comparait pour le minimiser le nombre d’homicides en Corse au nombre de personnes menées au cimetière ou incinérées dans toute la France.
Soit pour un cheptel de 7 500 000 ovins, 375 000 victimes et personne n'avait besoin de mesure de protection! l’INRA et l’AFSSA utilisent le chiffre de 2% de mortalité annuelle des ovins adultes, toutes causes confondues, dans leurs études démographiques, sanitaires ou économiques 
Soyons sérieux, la seule étude qui fait l'unanimité des instances publiques ONCFS comprise, et qui correspond à ce qui se passe chez nos voisins fait état de 0,26 %. Propagande quand tu nous tiens...

Par ailleurs, un loup abattu laissera derrière lui un espace disponible et adapté à la vie d’un autre loup en recherche de territoire laissé vacant. Mais alors ou est le problème ?

Mais Ne soyons pas bégueule et sachons reconnaître dans le discours le la MNE de nombreux gages destinés à rendre cette association plus raisonnable que la moyenne. Hélas, chassez le naturel, il revient au galop. Voici les liens partenaires qui montrent la véritable identité de MNE. 
 J'ai remplacé les liens d'origines par des liens sur la réalité de ces associations, et par la même sur la face cachée de la MNE.

Lien vers le site de FNE sur le loup « les chiens font 100 fois plus de dégâts que les loups »

Dépliant de l'ASPAS : campagne sur la connaissance et la protection du loup 

- Lien vers le site de Cap Loup "LOUP, POUR EN FINIR AVEC LES CONTREVÉRITÉS SUR LE PASTORALISME"

Lien vers le site de l'ASPAS Amis Éleveurs lisez bien ceci : "Si la cohabitation entre les moutons et les loups n’est pas possible, ce sont les moutons qu’il faut retirer de nos espaces naturels, et non les animaux sauvages ! »


  Vous avez dit : "encore éleveur demain?"


Vous remarquerez qu'il n'existe aucun lien vers des sites qui ont une vision plus réaliste ni vers des articles qui montreraient une image moins idyllique du loup mais tellement plus scientifique. Exemple :  "ÉLEVAGE ET LOUPS EN FRANCE : historique, bilan et pistes de solution"


Une chose est sure, la MNE va devenir le chou chou de Nicolas Hulot. Je crois qu'elle cherche des financements. A croire que la manne du loup en attire plus d'un!
Peut etre que Macron pensait aux éleveurs des Vosges lorsqu'il a dit : "« Le plan loup, il faut qu'il soit fait et pensé dans les territoires où on le décline ».