BIENVENUE

Bonjour, bienvenue aux personnes sensées, soucieuses de comprendre ce phénomène de société: "le culte du tout sauvage". Culte qui nous conduit vers une société dans laquelle tout est planifié pour servir des lobbys dont le but est la stérilisation de nos vies par, entre autre, la perte de savoir faire ancestraux et sages, afin d'avoir la main mise sur l'indépendance des peuples.(ouragan)
Les véritables créateurs des parcs nationaux du monde ne sont pas les idéologues et les
évangélistes du mouvement écologiste, mais les peuples indigènes qui ont façonné leurs paysages
grâce à un savoir et une vision emmagasinés à travers d'innombrables générations. (Stephen Corry)
Le courage c'est de chercher la vérité et de la dire ; ce n'est pas de subir la loi du mensonge triomphant aux services d'intérêts obscurs. (Ouragan d’après Jean Jaures)

Mes articles sont régulièrement mis a jour, soit par l'actualité les concernant, soit pour en rectifier des erreurs (que vous pouvez me signaler). Ils évolueront donc dans le temps, jusqu'au jour ou une solution pérenne, pour la sauvegarde des ruraux qui vivent de et en accord avec la nature, soit adoptée par nos gouvernements.

OUTIL BARRE DE RECHERCHE CI DESSOUS. Entrez un titre, une phrase, un mot et lancer la recherche

Rechercher dans ce blog

vendredi 16 août 2013

APPEL A MANIFESTER




Appel à la mobilisation

Les  départements  de  l’Ardèche,  de  la  Haute-Loire  et  de  la  Lozère  sont  des  départements  connus  pour  leurs élevages ovins. Depuis maintenant deux ans, les agriculteurs de ces départements sont menacés par la présence du  prédateur  Canis  lupus.  En  effet,  le  loup  est  de  retour  sur  nos  territoires,  et  menace  au  plus  haut  point  nos élevages. Nos systèmes de production ont évolué pour répondre aux exigences du marché, de la mondialisation et rester compétitifs malgré les handicaps naturels imposés par les températures et le relief. Quant au climat de prédation concernant le loup, il a toujours été incompatible avec l’activité agricole.

En tant que véritables artisans du paysage de nos départements, en tant que producteurs d’aliments de qualité, en tant que garant de la biodiversité des milieux ouverts, et en tant qu’acteur indispensable au maintien d’une activité  socio-économique  dans  de  nombreux  territoires,  nous  nous  mobilisons  aujourd’hui  pour  dire  NON  au prédateur  qui  menace  la  pérennité  de  nos  exploitations  agricoles.  Nos  ancêtres  ne  pouvaient  pas  auparavant supporter cette menace, nous ne le pouvons pas plus aujourd’hui!

La  force  de  nos  territoires  réside  dans  l’unité  de  ses  acteurs.  Nos  activités  socio-économiques  sont  en  effet interdépendantes les unes des autres. Nous ne pouvons pas survivre si l’un d’entre nous disparaît. Quand l’un est menacé, ce sont tous les autres qui le sont aussi. De ce fait, nous faisons appel à toutes ces personnes pour venir témoigner avec nous de la menace que représente le loup dans nos terres.

Après  quelques  recherches,  il  s’avère  que  le  Canis  lupus  ne  fait  pas  partie  des  espèces  obligatoirement protégeables en France. L’État, sous la pression de certains lobbyings, fait le choix d’inclure cette espèce dans sa liste rouge de l’UICN (Union International pour la Conservation de la Nature). La règlementation mondiale précise pourtant clairement que : « Il faut au moins 1% de la population mondiale pour commencer à mettre des moyens pour  la  protection ».  Or,  la  population  Française  de  loups  ne  représente  que  0,1%  de  la  population  mondiale.
C’est pourquoi les mesures de protection qui sont actuellement mises en place  restent encore à justifier, et ne traduisent en aucun cas une obligation règlementaire, mais seulement une volonté politique. Une politique non légitime qui nous coûte d’ailleurs cher à tous, puisque la protection de cette espèce coûtait 6,3 millions d’euros en 2006, et atteignait les 12 millions en 2012.

Par  conséquent,  pour  que  l’État  Français  et  ses  représentants  entendent  la  voix  du  terrain.  Pour  que  chacun d’entre nous puisse exprimer son désaveu concernant la gestion de ce dossier. Et enfin, pour que l’État Français prenne  ses  responsabilités,  les  Responsables  syndicaux  FDSEA  et  Jeunes  Agriculteurs  des  départements  de l’Ardèche, de la Haute-Loire et de la Lozère appellent à la manifestation :

Rendez vous le VENDREDI 23 AOUT 2013
À LANGOGNE dès 15h, au quartier du pont d’allier

Vous qui œuvrez tous les jours pour nos départements, qui vous investissez pour le développement
de ces territoires, vous qu’on peut qualifier d’ambassadeur de nos chers départements, ne restez pas
insensibles à cet appel.
Parce que nos avenirs sont liés, soyez des nôtres pour dire NON au retour du loup sur notre terre !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour ceux qui veulent commenter mais qui n ont pas de compte, vous pouvez communiquer par le biais du formulaire de contact en précisant à quel article s adresse le message. Depuis la supression des commentaires anonymes, la haine et la diffamation ont totalement disparues du blog.