BIENVENUE

Bonjour, bienvenue aux personnes sensées, soucieuses de comprendre ce phénomène de société: "le culte du tout sauvage". Culte qui nous conduit vers une société dans laquelle tout est planifié pour servir des lobbys dont le but est la stérilisation de nos vies par, entre autre, la perte de savoir faire ancestraux et sages, afin d'avoir la main mise sur l'indépendance des peuples.(ouragan)
Les véritables créateurs des parcs nationaux du monde ne sont pas les idéologues et les
évangélistes du mouvement écologiste, mais les peuples indigènes qui ont façonné leurs paysages
grâce à un savoir et une vision emmagasinés à travers d'innombrables générations. (Stephen Corry)
Le courage c'est de chercher la vérité et de la dire ; ce n'est pas de subir la loi du mensonge triomphant aux services d'intérêts obscurs. (Ouragan d’après Jean Jaures)

Mes articles sont régulièrement mis a jour, soit par l'actualité les concernant, soit pour en rectifier des erreurs (que vous pouvez me signaler). Ils évolueront donc dans le temps, jusqu'au jour ou une solution pérenne, pour la sauvegarde des ruraux qui vivent de et en accord avec la nature, soit adoptée par nos gouvernements.

OUTIL BARRE DE RECHERCHE CI DESSOUS. Entrez un titre, une phrase, un mot et lancer la recherche

Rechercher dans ce blog

mardi 11 février 2014

ETUDE SUR LES CHIENS DE PROTECTIONS ;;;

ETUDE SUR LES CHIENS DE PROTECTION ET SUR LES "CHERCHEURS"

Alors que vient de paraître le:

  RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013  BILAN ET PERSPECTIVES 2014-2017 


RECHERCHE SUR L’APTITUDE DES CHIENS À LA PROTECTION  
ET L’INFLUENCE DU CONTEXTE DE TRAVAIL SUR LEURS CAPACITÉS 
Institut pour la Promotion et la Recherche sur les Animaux de protection 

Pour les éleveurs et bergers qui ont été confrontés au loup et qui se sont penchés sur le problème des chiens de protections, la pilule est dure à avaler. En effet dix ans après la mise en place de CPT (chiens de protection),  les loups tuent les patous, ces même patous, qui mordent les touristes car les spécialistes, comme Landry n'ont pas su trouver une méthode de dressage efficace contre le loup et sans danger pour les randonneurs, précisant que le chien ne doit pas être trop sociabilisé à l'homme afin d'être (soit-disant) plus efficaces face aux prédateurs. Le résultat est : toujours plus de patous pour toujours plus de prédations. Or de nombreux bergers  possèdent des chiens sociabilisés par nécessité, les chiens trop agressifs les conduisant le plus souvent vers les tribunaux. (pour rappel le propriétaire du chien est seul responsable face à la loi). Peu agressifs, ces chiens ne sont pas très efficaces pour se mesurer aux loups.

Et maintenant? Mea-culpa, il demande des financements pour montrer "scientifiquement" qu'il s'est trompé, afin de tester et sélectionner les chiens de protection (il faisait partie de l'équipe avec la FNO et Diény au départ) pour faire tourner une SARL. pour la promotion des chiens de protection (IPRA sarl, société de J.M. Landry, fondée en 1997)


séduction?, commerce?, études scientifiques?, opportunités?, idéologie?

Pour les bergers, l’inacceptable, c'est l'idée de filmer des loups en train d'attaquer ou de s'approcher du troupeau sans intervenir. Autant filmer les loups en train de tuer les chiens tant qu'on y est. ! L'actualité nous a montré l'impact de la vidéo sur le chat maltraité, nous aidant à comprendre leur désarroi!

Très difficile à admettre aussi ce qui se dit dans le  Compte rendu Réunion du 10 janvier 2014 Ministère de l'agriculture Préparation réunion du groupe technique sur les moyens de protection du 15 janvier 2014.  En effet en cas de chiens devenus mordeurs, ou chasseurs, ou déviant suite aux attaques par les loups, on remplace (euthanasie) et on recommence tout! Un remerciement difficile à mettre en oeuvre pour bons et loyaux services et un découragement facile a comprendre!Il faut savoir que les affrontements  avec les loups, rendent les chiens, souvent blessés,  imprévisibles et agressifs, tout autant que les humains lorsqu'ils sont confrontés à la réalité de la  guerre par exemple!



L'an dernier, il y avait une pleine page sur Landry dans la France Agricole pour dire entre autre, que les chiens n'éduquent pas les prédateurs.  Par contre, l'équipe du projet canovis, dirigée par Landry, est en train d'éduquer les loups à tuer les chiens de protection et à attaquer les troupeaux en présence de l'homme (caméra)
Des chiens de protection qui à l'origine (1996) sont sortis du chapeau d'ARTUS ( fusionné ensuite avec Férus qui a créé Pastoraloup) au moment de la réintroduction des ours. C'était sans compter sur la différence de férocités avec les ours slovènes (à problème dans leurs pays d'origine). Etant beaucoup plus carnassiers que ceux qui vivaient dans les Pyrénées,  le patou n'a pas pu prendre le dessus contre ce nouvel envahisseur!

On peut se tromper, mais il se pourrait que l'expérience  montre que le patou n'est pas efficace, ce que les bergers ont déjà validé, c'est bien connu, le patou ne fait pastout, et que l'équipe Landry nous propose à la vente d'autre race de chiens! De nombreux Bergers ont adopté les Matin espagnol, estrella, cane corso, (espagne portugal) maremme abruzze, matin de naple (italie), berger du caucase, komodor (pays de l'est/russie), kangal (turquie), dogue du tibet (himalaya) etc..qui encore une fois ne feront pas tout, si ce n'est diminuer le nombre de victimes par attaques.



Landry préconise fortement comme si il en était le parrain,  sinon l'inventeur (selon Fèrus),  le "systèmeFladry" , (des flyers bandes de plastiques rubalites, suspendues au fils des parcs) alors que ce système était utilisé au moyen age (avec des lambeaux suspendus) pour rabattre les loups poursuivis par les louvetiers vers les pièges de captures! Une différence tactique de taille utilisée entre un loup poursuivis et stressé et un loup affamé qui cherche la faille du système, et qui la trouvera, comme le précisent les éleveurs des USA qui ont utilisé le système sur des bovins: "efficacité de quelques heures a quelques jours, voire 2 mois"

Contrairement a ce que disent les défenseurs du loup : "Le système des fladries - originaire de Pologne - est très peu utilisé, excepté à titre expérimental (à Rome). Il s’agit d’une corde munie de petits drapeaux rouges, lâchement tendue sur des piquets à quelques dizaines de centimètres du sol. « Le loup ne passe jamais sous le fladry, on ne sait pas pourquoi, mais apparemment le système fonctionne » (sic JM LANDRY, même références ATEN, p 20)" :




Les conclusions de l'utilisation des fladry :
Phase 1 le loup n'ose pas franchir le fil
Phase 2 le loup s'adapte et finit par franchir le fil
Phase 3 le loup va et vient sous les fils entre les bandes


Et que dire du monitoring**, toujours en pleine page sur la France Agricole, qu'il faut placer sur la brebis, après l'avoir rasée pour que les électrodes soit efficaces!!!  La seule solution pour que ça tienne serait de l’opérer pour l'introduire sous la peau. Je vous laisse seul juge pour évaluer la différence entre un patient atteint de faiblesse cardiaque à qui ont propose un monitoring, et une brebis dans la nature, malmenée par le chien de conduite et soumise à la dure vie dans la nature, exposée aux intempéries et qui devra se plier à la recharge des piles de son appareil. La première chose sera de lui apprendre à ne pas ce gratter contre un arbre!  Un monitoring qui est censé avertir le berger en cas d'augmentation de fréquence cardiaque et si le réseau passe, ce qui est très rare en alpage!. Vous pouvez facilement vous imaginez ce qui se passera lorsque le berger aura été tiré de son sommeil parce que la brebis aura fait un cauchemar, ou ne trouvera plus son agneau, ou se sera fait peur en se voyant dans l’abreuvoir au clair de lune! Sans oublier la période des chaleurs ou les bergers introduisent les béliers dans le troupeaux, s'ensuit de fortes augmentation de la palpitation du cœur de ces dames!  D’après vous,  après combien de fausse alarmes décidera t'il de tout foutre en l'air?

Un monitoring plus un collier censé larguer un gaz répulsif sur un prédateur, affamé, en train d' attaquer, bourré d'adrénaline, en pleine frénésie!!!! Les éleveurs contactés se sont mis à pleurer, je vous laisse savoir de quoi (rire, rage, désespoir....)


**Une étude est en cours en Suisse, pilotée par Jean-Marc Landry, pour intégrer un répulsif nouveau sur les colliers des brebis qui serait diffusé lors d’un stress du troupeau. Cela est pour l’instant de l’ordre strictement expérimental. en attendant d’être commercialisé à prix d'or! en savoir plus 


En fait on a l'impression que Landry essaie frénétiquement de trouver une solution financière à la relance de son commerce basé sur la détresse des éleveurs et bergers.

Le plus dur a avaler, c'est que des pseudo scientifiques opportunistes et versatiles,  puissent avoir autant de poids dans notre administration (DDT, DREAL...) et chez nos représentants syndicaux. Cela prouve qu'en France en tout cas, il n'y a pas grand monde pour maîtriser le problème du loup qui est abandonné à des apprentis sorciers qui ne subiront aucune conséquences de leurs expériences inutiles,  financées  par l’intermédiaire d' administrations  complaisantes, avec les fonds (915 000 euros) de contribuables qui ne veulent rien savoir, sous couvert de nos élus. Autre souci de déontologie et d'impartialité,  la possibilité de retombées financières importantes, pourraient inciter certains investisseurs privés à rejoindre l'équipe Landry.



Par Ouragan et le "collectif de défense du pastoralisme"

L’intérêt dont font l’objet les chiens de protection de la part de chercheurs amateurs ou scientifiques, marchands du Temple et autres profiteurs du malheur des éleveurs et bergers et assez impressionnant. La structure la plus profiteuse reste, depuis très longtemps, La Pastorale Pyrénéenne. Mais il y a des privés ou même un suisse, JM. Landry, constitué en société commerciale. Tous ont un point commun : capter des fonds publics.
http://www.pyrenees-pireneus.com/Faune/Loups/France/Cohabitation-Education-Dressage/2014-03-15-Loups-Aider-Preserver-Grace-Cohabitation-Appel-Fonds-Financier.php


25 commentaires:

  1. http://www.atsenzagp.org/index.php/it-IT/francais/reflexions-sur-les-loups-dans-les-alpes

    le berger de Maremme et Abruzzes semble poser les mêmes problèmes que le "Belle/Peu Pastout' !

    RépondreSupprimer
  2. Sur ce sujet du loup et des chiens de protection qui est d'une totale hypocrisie et où les menteurs de tout bord sont légions, je vous invite à lire l'article que j'ai écrit s'intitulant " Elever et sélectionner des chiens pour la protection des troupeaux. Mythes, légendes et réalités" visible à cette adresse http://www.chiens-de-france.com/photo/eleveurs/44/8675/presentations/6e459fcd-7c2b-8cc4-b17d-e7c8383add09.rtf

    Je rajouterai également que :

    1 – le loup n’est pas mon gagne pain et que je ne suis pas un « marchand » de chiens. Je suis aussi
    éleveur de brebis et de chèvres depuis 13 ans. J’élève et je sélectionne des chiens de protection de différentes races par passion et avec professionnalisme tout comme je le fais pour mes chèvres et mes brebis. Néanmoins sur le plan financier mon élevage de chiens de protection est largement déficitaire. Dans
    ma petite structure le coût de revient d’un chiot de trois mois, inscrit au LOF et démarré sur mon troupeau est de 1000 €. Le prix de vente de mes chiots destinés à la protection des troupeaux est de 800 € HT.
    Je perds donc de l’argent chaque fois que je vends un chiot à un berger. C’est un choix personnel, que j’assume, et dont l’objectif est de préserver pour les générations futures les qualités de ces extraordinaires chiens qui nous ont été légués par nos prédécesseurs.
    Le chien de protection est une composante essentielle de l’identité pastorale même si en 3 générations nous
    avons tout oublié en France. Partout dans le monde les chiens de protection ont toujours accompagné les bergers, ils étaient leurs compagnons et leurs défenseurs. Ils étaient là bien avant que ne soient inventés les chiens de conduite.

    2 – j’affirme que les chiens de protection sont efficaces lorsqu’ils sont bien utilisés. Cette affirmation n’est
    en aucun cas partisane, elle est issue de 15 ans de recherches personnelles avec une démarche scientifique que j’ai entièrement autofinancées, d’expériences que j’ai vécues avec mes propres chiens qui ont été mes meilleurs professeurs, et d’échanges avec des utilisateurs dans des pays où les prédateurs sont bien plus nombreux et plus impressionnants qu’en France. Mon travail de recherche sur les chiens de protection donnera lieu prochainement à la publication d’un ouvrage.

    3 – je n’encourage absolument pas l’utilisation systématique de chiens de protection pour protéger les troupeaux. Un chien mal utilisé ne sert à rien. Non seulement il ne sera pas efficace mais en plus il n’apportera au berger que des tracas inutiles. En effet l’utilisation des chiens de protection en France
    est source de très nombreux problèmes avec les « consommateurs » de Nature. Même lorsque les chiens sont efficaces et bien éduqués, ils sont sources de conflits qui compliquent énormément la tâche des bergers. Ces chiens mal utilisés, par manque de connaissances sur leur fonctionnement et mis
    systématiquement en échec, se retrouvent en situation de maltraitance et je le condamne.

    4 – je poursuivrai mon travail d’élevage, de sélection et de recherche sur les chiens de protection avec le
    respect qu’ils méritent, l’intégrité qui me caractérise et la passion qui m’anime.

    Mathieu Mauriès
    Site http://hogandesvents.chiens-de-france.com

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Il existe un lévrier en Irlande qui a fait fuir tous les loups de ce pays. A t-il été essayé dans nos montagnes, sachant aussi que le loup reste un animal qui doit de toute façon manger.

      Supprimer
    2. et vous avez entièrement raison sur tout Mr. Mauriès. J'ai lu avec attention votre document concernant le chien de protection et j'y adhère. Je me permets d'apporter un complément si vous le voulez bien : meute idéale 1 male et 3 femelles là vous êtes en équilibre parfait. Le chien de protection (comme tout chien qui se respecte du reste) est là pour maintenir éloigné l'intrus donc le loup. Si ce dernier passe la ligne de sécurité alors le chien monte au filet. En principe les chiens se partagent la tâche certains vont combattre pendant que d'autres éloigneront le troupeau pour le protéger. Voilà comment cela doit normalement fonctionner. Il faut toutefois hélas "réveiller ce comportement" chez le chien. Tous les animaux ont cette connaissance mais hélas l'élevage canin a tellement bien travaillé et l'humain aussi que c'est enfoui dans les profondeurs de l'animal. Je me suis occupée amicalement à mettre des chiens protecteurs sur les rails pas une brebis de tuer alors que la présence du loup était là bel et bien. Il faut comme vous le dites observer le ou les chiens ensuite faire ce qu'il y a lieu de faire pour que chacun trouve sa place et que la hiérarchie si prisé chez nos abrutis de scientifique fasse place à la complémentarité des individus. Désolée un message un peu long mais pour expliquer certaines choses il faut en passer par là.

      Supprimer
    3. dimanche 13 septembre 2015
      Dans le 06, 2 chiens morts dont un avec collier, et 2 autres grièvement blessés qui n'y retournerons certainement plus!
      autre constatation, si les attaques sont récurrentes, les chiens se font dominer par leur congénères loups et ne font lus leur travail! source CERPAM
      L'image du chien pouvant défendre le troupeau est une image utopique qui rapporte du fric a ceux qui en font la promotion.
      "Les attaques se produisent de jour comme de nuit . La proportion d’attaques en pleine journée ne cesse de croître. Des attaques qui se produisent malgré la présence de bergers et de chiens de protection." source DDT26, ONCFS, DREAL RH

      RÉVEILLEZ VOUS, LA SEULE PRÉCONISATION DE L'EUROPE:
      dans les zones ou évolueront les grands prédateurs, (définies par les dirigeants sans aucune concertation avec la population concernée ndlr), sont inclus les secteurs où doivent être établies de fortes restrictions à l’élevage, en accord avec les réalités locales, afin que l’élevage ne perturbe pas les carnivores. /…/ »
      Tout le reste n'est que miroir aux alouettes.



      Supprimer
    4. A l'époque romaine;en Asie et en Europe les bergers utilisaient déjà des chiens pour protéger les troupeaux;Il faut croire que depuis plus de 2000 ans les hommes se sont trompé en utilisant des chiens de protection;les loups étaient peut être moins féroce .Pourquoi dans certains pays les bergers sont satisfaient de leurs chiens de protection.

      Supprimer
    5. au moyen age l'esclavage était de mise, et aujourd'hui il l'est encore dans de nombreux pays dont ceux qui les détiennent sont très satisfait puisque nous leur achetons la quasis totalité de ceux qu'ils produisent.
      Les méthodes de garde ont changée pour s'adapter à notre époque et à la demande. LES chiens sont une contrainte dont l'issue participe à la fin du pastoralisme.
      http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2015/12/loup-la-face-cachee-des-predateurs-suite.html


      Si vous acceptez que nous mettions en place une protection totale avec clôtures et chiens sur nos terres, alors il vous faut accepter la contrainte imposée par les loups qui fera que plus personne ne pourra utiliser la montagne.
      http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2013/02/les-clotures-contre-le-loup.html

      Ou alors il faudra nous chasser de chez nous comme cela a été fait pour les indiens à Yellowstone et comme les protecteurs de la nature le font pour les indigènes dans le reste du monde:
      http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2015/02/uicn-wwf-quand-la-nature-nest-quun.html

      Supprimer
    6. Il n'est pas question de vous chasser des montagnes,je respecte votre travaille,comme celui des fermiers ou des industriels.Mais pour justifier la rentabilité d'une entreprise les fermiers diffuses des pesticides dans les champs;les industriels polluent la terre ou les bergers demandent la disparition des grand prédateurs .Vous avez tous une raison valable.Mais si on laisse faire ,dans quel monde allons nous vivre.Plus d' abeilles pour polliniser les fleurs;plus de grand prédateur,la mer et la terre seraient pollué à outrance. On voit actuellement ou tout cela nous mènent et à se rythme ,cela ne vas pas durer.Je ne suis pas hypocrite ,je mange de la viande,des légumes et je travaille dans une entreprise.Mais quel monde allons nous laisser au génération future .Bien sur que l'on a besoin d'industrie,on a besoin de fermiers et on a besoin de bergers mais si on veut garder un monde vivable ,il faut trouver des compromis.

      Supprimer
    7. "mais si on veut garder un monde vivable ,il faut trouver des compromis."

      Donc, remercions en les délocalisants ceux qui polluent le moins en nous accaparants des terres qu'ils ont su conservées intactes! (plus facile et plus valorisant que de s’atteler à changer la société, n'est ce pas?)
      http://leloupdanslehautdiois.blogspot.com/2015/03/limpact-dramatique-de-la-disparition-du.html

      Transformons ces terres en actions Bancaire que tout industriel devra acheter pour avoir le droit de polluer.
      http://leloupdanslehautdiois.blogspot.com/2015/05/loup-la-face-cachee-des-defenseurs-de.html

      Et proposons donc de faire du tourisme de classe internationale dans ces réserves d'ou ont été chassé ceux qui en ont été les gardiens!
      dans le monde,
      Les véritables créateurs des parcs nationaux du monde ne sont pas les idéologues et les évangélistes du mouvement écologiste, mais les peuples indigènes qui ont façonné leurs paysages grâce à un savoir et une vision emmagasinés à travers d'innombrables générations. (Stephen Corry)
      Sur la page d’accueil de mon Blog

      Supprimer
    8. Vous ne trouvez pas normal de délocaliser des êtres humain qui vivent depuis des siècles sur leurs terres et bien moi non plus je ne trouve pas cela normal;vous trouvez certainement cela extrême et bien je suis d accord avec vous.Par contre; vous trouvez normal de faire disparaitre les grands prédateur et la je ne suis plus d'accord avec vous.
      Vous devez savoir que la majorité des personnes qui ne partagent pas vos idées ne sont pas spécialement des évangélistes écologiste.je suis sur que énormément de citoyens dont je fait partie sont pour le pastoralisme sauf que la plus par des citoyens ne sont pas pour la disparition des grands prédateur.Vous êtes certainement plus écologiste que moi.Il est bien entendu que l'homme est au dessus de l animal mais ce n'est pas pour cela qu'il faut accepter la disparaitre des grands prédateurs.

      Supprimer
    9. On va peut etre finir par trouver un terrain d'entente.

      J'étais pour le retour du loup comme nous l'avaient expliqué les fameux évangélistes qui doivent d'ailleurs raconter les mêmes mensonges au indigènes délocalisés.

      Pourquoi devons nous assumer seul le retour des grands prédateurs dans les zones d'élevages de pays à fortes densité humaines?
      Des zones qui n'ont rien de naturel pour ces prédateurs voués à vivre dans un milieu non anthropisé.
      Du reste personne ne s'y trompe. Voici les consignes du WWF, UICN et Large Carnivore Institut of Europe:
      "Dans les zones (définies par les dirigeants sans aucune concertation avec la population concernée ndlr) ou évolueront les grands prédateurs, sont inclus les secteurs où doivent être établies de fortes restrictions à l’élevage, en accord avec les réalités locales, afin que l’élevage ne perturbe pas les carnivores."

      Des territoires inadaptés à sa présence: Secteurs du centre et de l’ouest de la France particulièrement axés sur l’élevage intensif ( vous commencez a comprendre?Ndlr) où sa présence sera inappropriée. /…/ renforcement du prélèvement rendant le loup inapte à son installation /…/.! (hé oui, vous voyez quand on veut on peut! ndlr)"
      http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2015/02/loup-la-face-cachee-des-predateurs-tome.html

      Récapitulons: Une étude de l'inra précise que le retour du loup, pour un berger, induit 7 heures de travail supplémentaire par jour , soit 210 heures pour 30 jours.

      L'état subventionne 150 heures à 80% (aide berger), il reste à l'éleveur les 20% (30 heures) + les 60 heures vacantes (week-end et ou, repos de l'employé) pour arriver au 210 heures.
      http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2015/09/gap-une-issue-qui-va-faire-hurler-la.html
      Exigeons de ceux qui veulent le loup sur nos terres qu'ils fassent seulement 1/4 heure de travail supplémentaire par jour pour y participer. Y compris le dimanche et les jours fériés, non reconnues socialement et financièrement comme c’est le cas pour nos 90 heures. Le loup va avoir du soucis à se faire et les citoyens deviendront moins regardant quand à sa disparition.

      Pour vous consoler, sachez que le loup est "least concern" dans le monde, dans l'Europe et dans l'Europe des 25?" Alors pourquoi cette surprotection dans les milieux que nous avons su protéger?
      http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2013/02/pour-liucn-le-loup-dans-le-monde-et-sur.html

      Supprimer
    10. Bien sur que les éleveurs ne doivent pas assumer seul le retour du loup.Le meilleur moyen d'aider les bergers seraient de leurs octroyer une meilleur subvention .Comme je l'ai déjà dit;si nous souhaitons garder le pastoralisme et éviter la disparition des grand prédateurs ,il faut trouver des compromis .je ne suis pas politicien et ni financier mais je sais que chacun devra y mettre du sien.Cela a été intéressent de discuter avec vous ,il est temps pour moi de clore ce chapitre.

      Supprimer
    11. Vouloir augmenter les subventions sans tenir compte de l'avis des populations concernées pour acheter la paix sociale, une politique de longue date.
      Une fois les subventions multipliées, voici déjà ce que dit Nathalie Frontel chroniqueuse a france Inter:
      "puisque ce sont mes impôts qui vous rétribuent...j’ai le droit de choisir qui va croquer la brebis : le loup dans la montagne ou moi dans mon assiette"."
      http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2016/01/loup-quoi-joue-france-inter.html

      Alors gardez vos subventions, et nous gardons notre dignité en temps que derniers représentants des valeurs humaines, morales et en temps que gardiens de la nature non financiarisée.
      https://blogs.mediapart.fr/francoise-degert/blog/080116/acceleration-de-lecologie-de-marche

      Supprimer
  3. Mathieu Moriés m'a également écrit en m'envoyant pleine d'infos parfois étonnantes et des photos.
    Son troupeau de chèvres se résume à une quinzaine de bêtes sur un terrain que je qualifierai de "sale". Ca fait très amateur. Mais je n'ai peut-être qu'une vision partielle.
    Ce qui m'étonne chez tous ceux qui interviennent c'est qu'ils perdent tous de l'argent. Et on ne sait pas de quoi ils vivent. Pour Mauriès on peut penser qu'il est véto. Mais quand il vend ses chiens il ne perd pas d'argent il a simplement un manque à gagner. Pourquoi ???

    RépondreSupprimer
  4. Le gros problème avec les écologistes c'est leur incapacité à vivre dans la réalité. Ils donnent pour exemples, le fait que nos ancêtres avaient des chiens de protection. Soit, mais les très rares randonneurs aptes à les croiser étaient autrement plus futé que nos randonneurs écolos habillé dernier cris chez décathlon! Ces chiens étaient des guerriers féroces et il ne serait jamais venu a l'idée d'un randonneur d'aller porter plainte après une morsure subie sur les terres du berger. Les randonneurs de l'époque savaient ne pas se faire mordre, et subissaient quelquefois les attaques de loups en connaissance de cause!

    RépondreSupprimer
  5. Le Hogan des vents, c'est une cinquantaine de bêtes ovins-caprins sans aucune références laitières, sur 1,5 ha grillagés et un demi hangar le tout payé une fortune.

    Aucun de ses chiens de placés dans les élevages sérieux les plus proches de chez lui.

    Peut être même qu'un chien sur une portée de dix placé dans un élevage.

    Certains de ses chiens de placés, vivant désormais cadenassés toute la journée car trop dangereux, et uniquement intégrés la nuit dans le troupeau.

    Avec cela, il se permet de donner des leçons à tout le monde éleveurs de chiens, de brebis, aux bergers, prescrivant 10 chiens pour 1500 brebis voire même 15.

    Effectivement, en préambule de chacun de ses commentaires, l'élevage de ses chiens serait déficitaire, tout le monde dans sa région, se demande bien de quoi vit cet homme, bardé de diplomes, et brillant à l'écrit comme à l'oral mais visiblement aussi ... doté d'un égo surdimensionné.

    RépondreSupprimer
  6. Une information. Savez vous que FERUS, aux Etats Unis, a l'intention d'introduire en France, pour remplacer les Patous, des chiens Catahoola.

    Les Catahoolas sont des chiens de chasse d'origine de la Louisiane, agressif, defficile a gerer, donc que le berger ou chasseur doit etre present. Dans les marecages de la Louisiane, ils servent, 4 ou 5, a aller chercher les vaches semi sauvages.

    J'ai appris ca il y a un mois.

    Si vous voulez voir pour vous meme.

    https://groups.yahoo.com/neo/groups/ChurroChat/conversations/messages/2631

    Je n'en croyais pas mes yeux!!!

    Si vous voulez voir ma reponse.

    https://groups.yahoo.com/neo/groups/ChurroChat/conversations/messages/2635

    Bien que j'etais en boule, j'ai fait un effort pour etre diplomatique et vague --malgre ca, je me suis fait vire du forum pour avoir employe le mot "crap" foutaise ou au pire --merde.

    Apres avoir porte plainte, on m'a re integre.

    C'est penible les ecologistes--soit les ignorants ou les pseudo ecologistes qui ne pensent qu'a leurs interets

    Monique des Pyrenees
    .

    RépondreSupprimer
  7. Je suis d'origine slovène et dans ma famille j'ai deux cousins berger non loin de la frontière autrichienne.
    Nous n'avons aucun problème avec les loups qui sont très craintifs envers l'homme, mes cousins ont quatre
    chiens très efficaces et pour éviter que les moutons et brebis ne mangent et ne détruisent toutes la végétations ils ont de grands enclos qu'ils déplacent.
    Voilà pourquoi tout fonctionne bien avec le contacte berger et loup, nous le respectant et nos bergers sont
    courageux ils restent avec leurs troupeaux.
    Nous avons parfois quelques problèmes avec des chiens errants et des lynx mais nos chiens font leur boulot
    En tout cas pas de problème avec le LOUP

    RépondreSupprimer
  8. Evidemment reste a prouver que les bergers slovénes sans acquis sociaux ni droits a la retraite, ni rtt, ni logement digne, ni congés payés, ni reconnaissance sociale ,.... reste a prouver donc que c'est la vie dont ils rêvent, en tous les cas ce n'est pas ce que nous envisageons de vivre pour que des écologistes se masturbent l'esprit en ^prônant le tout sauvage d'un coté et le confort vorace en énergie dont ils disposent a foison dans leurs métropoles dévastatrices sans ce remettre en question! Non, ce qu'il faut c'est ensauvager ce que les ruraux ont réussis à soustraire à l'"expansionnisme pour pouvoir jouir intellectuellement du devoir accomplit sans subir aucune des contraintes que cela implique.

    RépondreSupprimer
  9. Je ne suis pas un doux rêveur écolo,mais si on suis votre raisonnement il ne faudrait plus de loup et d'ours en France.Dans chaque pays du monde ,les éleveurs ou les bergers seraient en droit de demander la même chose avec tous les prédateurs.Cela veut dire que les félins en Afrique ou en Amérique devraient disparaitre ou se trouvés dans des réserves.On devrait faire le même avec les tigres en Asie car ils s'attaquent aussi aux troupeaux etc...On vivraient dans un monde ou la plus par des grand carnivores n’existeraient plus.

    RépondreSupprimer
  10. Ne prenez pas tout ça à titre personnel, mais comprenez que je puisse être à cran!

    "En Inde, les peuples indigènes sont illégalement expulsés de force des réserves de tigres pendant que les touristes y sont les bienvenus. Au Botswana et au Cameroun, les peuples indigènes sont accusés de braconnage parce qu’ils chassent pour se nourrir. Ils sont en butte aux brutalités, aux arrestations, à la torture et à la mort tandis que les chasseurs de trophées sont privilégiés."
    http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2015/02/uicn-wwf-quand-la-nature-nest-quun.html
    Dans les pays qui ne sont pas des états de droits, plus de 20 millions de personnes sont délocalisées sous prétexte de biodiversité. Attention ne sont délocalisé que ceux qui ont su préserver leur milieu!

    Dans les autres pays faute de pouvoir délocaliser, on fait crever ceux qui ont aussi su préserver leur milieu.
    http://leloupdanslehautdiois.blogspot.com/2015/02/loup-la-face-cachee-des-predateurs-tome.html

    Et tout ça pour la financiarisation de la nature
    http://leloupdanslehautdiois.blogspot.com/2015/05/loup-la-face-cachee-des-defenseurs-de.html
    En conclusion, pour préserver les grands carnivores faudrait il exterminer les petits éleveurs et continuer à vivre dans la prospérité de nos société occidentale destructrice!

    Cordialement

    RépondreSupprimer
  11. beaucoup de choses à dire,ok avec mathieu en grande partie, des idées on en a , se le faire piquer à chaque fois par des opportunistes des deux cotés, je travaille aussi sur d'autres races en tenant compte que l'on vit en europe dans un pays aussi de randonnée ( ....)mais le travail en lien avec le berger est primordiale, à voir si les écoles de formations veulent l'entendre et le permettre, le loup est, le troupeau est, la randonnée est aussi,,,,, je m'étalerais pas plus dessus,,, en privé oui,,,, à suivre, je ne rentrerais pas en polémique des deux cotés, sujet trop sensible et trop de préjugé,,, je ne suis pas un Vendeur de chien qui vendent leur chiens dans toute la France croyant bien faire ou étant opportuniste,,, en France, c'est pas un chien méchant ou tueur qu'il faut,mais efficace contre le prédateur ( ya une solution sur le dressage) on est sur des hauts plateaux déserté par le ttourisme (probléme des parcs en europe ou le tourisme existe mais aussi le loup ou ours et donc le troupeau aussi , c'est à respecter) Patrick Verdon

    RépondreSupprimer
  12. Les loups et les chiens ont leur place en montagne. Pas les bergers.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et les VVTISTES, parapentistes, alpinistes, skieurs randonneurs et autres parasites ils ont leur palce siur nos terres que nous sommes les seuls a avoir su conserver intactes?

      Supprimer
    2. c'est quoi c'est propos.....les bergers vont monter dans les alpages leur troupeau avec leurs chiens....redescendre.....vous oubliez que souvent ces alpages sont des propriétés privées....c'est à l'état de faire son boulot et de protéger les troupeaux.....

      Supprimer

Pour ceux qui veulent commenter mais qui n ont pas de compte, vous pouvez communiquer en tant qu'anonyme. Merci de mettre un pseudo en cas de conversation suivie.