BIENVENUE

Bonjour, bienvenue aux personnes sensées, soucieuses de comprendre ce phénomène de société: "le culte du tout sauvage". Culte qui nous conduit vers une société dans laquelle tout est planifié pour servir des lobbys dont le but est la stérilisation de nos vies par, entre autre, la perte de savoir faire ancestraux et sages, afin d'avoir la main mise sur l'indépendance des peuples.(ouragan)
Les véritables créateurs des parcs nationaux du monde ne sont pas les idéologues et les
évangélistes du mouvement écologiste, mais les peuples indigènes qui ont façonné leurs paysages
grâce à un savoir et une vision emmagasinés à travers d'innombrables générations. (Stephen Corry)
Le courage c'est de chercher la vérité et de la dire ; ce n'est pas de subir la loi du mensonge triomphant aux services d'intérêts obscurs. (Ouragan d’après Jean Jaures)

Mes articles sont régulièrement mis a jour, soit par l'actualité les concernant, soit pour en rectifier des erreurs (que vous pouvez me signaler). Ils évolueront donc dans le temps, jusqu'au jour ou une solution pérenne, pour la sauvegarde des ruraux qui vivent de et en accord avec la nature, soit adoptée par nos gouvernements.

OUTIL BARRE DE RECHERCHE CI DESSOUS. Entrez un titre, une phrase, un mot et lancer la recherche

Rechercher dans ce blog

lundi 10 février 2014

LOUP, LA FACE CACHÉE DES PRÉDATEURS

Rewilding Europe  se  concentre  en  particulier  sur  la  transformation  des  problèmes causés  par  l'actuel abandon des  terres à grande échelle en opportunités pour l'homme et la nature, offrant ainsi  une possibilité réaliste de rentabilisation de la nature sauvage en Europe. À côté de nombreuses autres façons de rentabiliser l'état  sauvage  (1),  plusieurs  régions  ont  le  potentiel  pour  proposer  à  partir  de  la  faune  des  attractions  touristiques de classe internationale. Nous allons travailler dur pour en faire une réalité.


Rewilding Europe / = réensauvager l’Europe/ est une initiative du WWF des Pays Bas, des organisations
ARK nature, Wild Wonders of Europe et de Conservation Capital, visant à réensauvager des zones entières de l’Europe. Mais celles et ceux qu’excite un tel programme doivent se défier de toute naïveté. Comme l’exhibe clairement dès sa page d’accueil l’une des organisation fondatrice, Conservation Capital :

« Conservation Capital est un praticien spécialisé leader dans le domaine émergent des
entreprises de conservation et le financement de l'investissement commercial connexe. Collectivement, notre équipe a structuré les opérations de développement et de conservation dans plus de 20 pays à travers l'Afrique et l'Europe d'une valeur globale de plus de 200 millions de dollars US, générant des revenus annuels de plus de 25 millions de dollars US. » http://www.conservation-capital.com/

Selon Rewilding Apennines, parier sur la nature dans de ces lieux, pourrait représenter le meilleur choix pour combattre la crise : certainement le plus éco-durable.
 D'où l'idée de recréer, à l'instar des réserves naturelles africaines, un modèle de tourisme naturaliste qui offre des expériences de contact direct avec la nature, comme la possibilité de dormir sous les étoiles en écoutant le hurlement des loups, ou de saluer l’aube accompagné du brame des cerfs. (et de pouvoir assister aux massacres...ndlr)Source

Triste réalité donnée en exemple en Afrique ou un projet porté depuis de nombreuses années par l’organisation nord-américaine Conservation International et le Fonds français pour l’environnement mondial.: "Tandis que les Bushmen sont forcés de parcourir 480 km aller-retour pour s’approvisionner en eau (le gouvernement refuse toujours de leur rendre l’accès à leur puits, même à leurs propres frais.), le gouvernement autorise l’ouverture d’un lodge de safari avec piscine dans la réserve et installe de nombreux points d’eau exclusivement destinés à la faune sauvage."
Source : et  Source

Mais Rewilding Apennines est ambitieux, il rêve déjà de la création et de la gestion d'un « corridor écologique » pour relier les zones protégées existantes, où la nature puisse être libre de s’autogérer, d’héberger toujours plus d’espèces animales et d’offrir des expériences mémorables à tous ceux qui souhaitent se plonger dans la wildernss et en découvrir les merveilles. (au mépris de ceux qui ont choisi d'en faire leur mode de vie et de préserver la nature qui les fait vivre pour les générations futures! NDLR) 

Autrement dit les bobos des villes, pourront disposer d'un superbe terrain de jeu, autrefois lieu de vie sociale, lieu de vie des derniers représentant de savoir faire millénaires, lieux de vie sacrifié aux lobbys des multinationales, générant des revenus annuels de plusieurs millions de dollars US


Merci les écologistes sans remords, sans honte et sans gène! Ils connaissent les conclusions d'une étude financée par le W.W.F.:

"des zones avec une forte restriction a l'élevage pour ne pas gêner les prédateurs" la messe est dite et les croyants se frottent les mains!

Main basse sur les biens communs
Les parcs nationaux ne sont pas que des produits touristiques. Depuis les accords de Marrakech signés en 1994 lors de la création de l’OMC (organisation mondiale du commerce), la nature devient une extraordinaire ressource à exploiter. Les industries pharmaceutiques, cosmétologiques, agro-alimentaires  tirent profit des ressources génétiques des plantes, des animaux, en y déposant des brevets 

Source

Il existe aussi  Wild Business, qui cherche des clients pour faire des affaires avec la biodiversité


Les associations environementales complices:


FERUS association de protection ours loup lynx :

"La présence  du loup sur notre territoire est une chance pour nos écosystèmes, une aubaine pour l'écotourisme vert de qualité ......

ASPAS association pour la protection des animaux sauvages      et pour les millions de touristes
L’ASPAS est extrêmement fière de vous annoncer qu’elle a intégré le Rewilding Europe !
Pour en savoir plus sur notre projet d’acquisition foncière pour protéger réellement des sites naturels de haute valeur écologique:

"Le loup une opportunité éco touristique, plus de 2 millions de visiteurs dans les abruzzes"




La présence du loup peut favoriser le tourisme, comme c’est le cas dans certains parcs nationaux canadiens et en Suède, dans le parc National du Mercantour, dans le parc National des Abruzzes ou dans les Bieszczdady (Pologne). Le parc National des Abruzzes accueille annuellement jusqu’à deux millions de visiteurs par année (Parco Nationale d’Abruzzo). C’est la région d’Italie qui abrite le plus de loups et d’ours. De manière générale, la présence du canidé attire plutôt les touristes. La région des Biezsczady (Pologne) est envahie par les touristes (en majorité polonais) pendant la saison estivale. 

La buvette des alpages "Le site sur les brebis et tout ce qui tourne autour" cliquez vous allez être   surpris!


Le loup, atout touristique

6 commentaires:

  1. L'imbroglio écologique comme dit M Corti ! Ou l'escroquerie écologique ! au choix.
    Maintenant que 'Science' vient de sortir un article sur la nécessité des prédateurs, ceux qui trouvent que des prédateurs se nourrissant de brebis, veaux, poulains, etc n'apportent pas ce qu'ils sont censés apporter ont intérêt à avoir des scientifiques de pointe à leur cotés. Le bon sens aussi doit s'exprimer dans 'Science' en anglais avec des mots latins, sinon le bon sens est un truc de bouseux, un de plus dirons- nous ! Ainsi va la comédie humaine !

    RépondreSupprimer
  2. la cabale contre le loup cache les véritables problèmes liés a la concurrence internationale qui oblige ainsi la filiére ovine d 'etre soutenue a bout de bras avec des subventions ( je viens de sortir un article dans le bulletin le Lien de la FAUP féderation des amis et usagers du PNR du Vercors) oui la mauvaise foi l 'emporte dans ce dossier loup!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. dommage pour vous, car le loup ne s'attaque a la partie de la filière qui se porte bien:
      "Contrairement à l'affirmation des pros loups, selon lesquels "toute la filière ovine est en crise", c'est encore une des nombreuses contradictions, chères aux écologistes qui n'hésitent pas à mettre dans le même panier tous les élevages de la filière ovine, pour justifier leurs fantasmes.
      Or c' est loin d'etre le cas, comme le dit le porte parole de l’agneau de Sisteron :

      "L’agneau de Sisteron se porte bien. Tellement bien, que la progression continue, ces trois dernières années, des agneaux présentés au label, labellisés puis vendus a atteint le plafond de l’offre. L’heure est donc à la réflexion pour les coopératives qui devront trouver des solutions pour remonter l’offre d’agneaux, ce qui revient à trouver de nouveaux éleveurs."

      Par ailleurs, l’agneau Label Rouge s’exporte et gagne des parts de marché dans la région languedocienne jusqu’à taquiner son homologue du Quercy sur les terres aveyronnaises.

      La filière ovine d'animaux de qualité manque d'agneaux et d'éleveurs:
      http://www.lafranceagricole.fr/cours-et-marches-agricoles/elevage/ovins/peu-d-apports-79152.html

      Mes écologistes font parler les chiffres:
      http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2014/01/les-ecologistes-font-parler-les-chiffres_17.html

      Supprimer
  3. je conseille a ceux qui affirment que c'est "parce que la filière ovine va mal", au mépris des terribles situations que vivent les bergers et éleveurs impuissant devant le massacre de leurs animaux, d'aller jeter un oeil sur l'actualité et de nous référencer la longue listes des secteurs en crise, afin qu'ils puissent trouver une idée pour les enfoncer un peu plus.......

    RépondreSupprimer
  4. Il faudrait aussi arrêter de radoter avec l'idée d'une agriculture sous perfusion: la France finance l'agriculture européenne, pas l'inverse! Et oui, nous contribuons beaucoup plus que nous ne percevons en retour... Entre autre pour mécaniser les nouveaux pays membres et se retrouver en échange avec leur canassons désormais inutiles dans nos barquettes de lasagnes... Mon quotidien avec le loup c'est 250 avortements, 40 000€ de perte sèche. Et comme compensation? 0,75cts d'€/avortement pour un agneau Label Rouge vendu entre 100 et 120€. On est loin du compte; moins de 1% des pertes sont réellement prises en charge par l'Etat. Voilà la réalité. Alors aux donneurs de leçon qui ne vivent que de parcs, de réserves et de zones protégées bidons pour s'en mettre plein les poches,ce ne sont que des démagos sans aucun respect pour la nature dont ils se gargarisent tant.

    RépondreSupprimer
  5. avenir même pas hypothétique - c'est cuit ... c'est une mouvance mondiale .. tu vois bien que les bases, très solides sont en anglais

    le reste du monde suit ... c'est un totalitarisme bien organisé, machiavélique .. ce qui nous attend est effrayant, mondial

    ce ne sont pas seulement les éleveurs qui sont visés, c'est tout le monde

    et si tout le monde mesurait vraiment la gravité, en devenait réellement conscient, chacun balayerait les petites histoires d'un revers de main. Les disputes se dissiperaient.

    Le fascisme vert avance droit sur nous ...

    Monthy python

    RépondreSupprimer

Pour ceux qui veulent commenter mais qui n ont pas de compte, vous pouvez communiquer en tant qu'anonyme. Merci de mettre un pseudo en cas de conversation suivie.