BIENVENUE

Bonjour, bienvenue aux personnes sensées, soucieuses de comprendre ce phénomène de société: "le culte du tout sauvage". Culte qui nous conduit vers une société dans laquelle tout est planifié pour servir des lobbys dont le but est la stérilisation de nos vies par, entre autre, la perte de savoir faire ancestraux et sages, afin d'avoir la main mise sur l'indépendance des peuples.(ouragan)
Les véritables créateurs des parcs nationaux du monde ne sont pas les idéologues et les
évangélistes du mouvement écologiste, mais les peuples indigènes qui ont façonné leurs paysages
grâce à un savoir et une vision emmagasinés à travers d'innombrables générations. (Stephen Corry)
Le courage c'est de chercher la vérité et de la dire ; ce n'est pas de subir la loi du mensonge triomphant aux services d'intérêts obscurs. (Ouragan d’après Jean Jaures)

Mes articles sont régulièrement mis a jour, soit par l'actualité les concernant, soit pour en rectifier des erreurs (que vous pouvez me signaler). Ils évolueront donc dans le temps, jusqu'au jour ou une solution pérenne, pour la sauvegarde des ruraux qui vivent de et en accord avec la nature, soit adoptée par nos gouvernements.

OUTIL BARRE DE RECHERCHE CI DESSOUS. Entrez un titre, une phrase, un mot et lancer la recherche

Rechercher dans ce blog

mercredi 7 mai 2014

LOUP, LA VISION INTEGRISTE SOUTENUE PAR FERUS

Dans les mensonges de férus, on peut y lire :

"La présence du loup sur notre territoire est une chance pour nos écosystèmes, une aubaine pour l'écotourisme vert de qualité et le gage d'une nature sauvage retrouvée dans sa plénitude et sa qualité". (tribune du président de FERUS dans Marianne, septembre 2013) Article repris sous le nom de "les mensonges de FERUS"


Une chance pour nos écosystème

"Un loup a besoin en moyenne de consommer chaque jour 17% de son poids en viande, soit 4 à 5 kg pour un loup européen. Et il n’hésite pas à consommer des fruits, sources de vitamines, et de l’herbe utilisée surtout comme purgatif.( dixit le site de l'Etat consacré au loup)" Soit pour 250 loups fin 2011, 1 tonne de biodiversité par jour, sans compter les restes non consommés, soit entre 2 et 3 tonnes de biodiversité détruite chaque jour! 

Le loup gris aime particulièrement le Cerf élaphe, Chevreuil, Chamois et Isard, Mouflon, Bouquetin, plus rarement le jeune sanglier qui n'est pas une proie facile comme le prouve cette vidéo.

Bien que les loups ne chassent en général que le nombre de proies qui leur est nécessaire pour survivre, il est possible d’observer dans certaines conditions un phénomène de surchasse appelé "surplus killing" ou "over-killing". C’est notamment le cas des hivers très enneigés pendant lesquels les ongulés ont du mal à s’échapper, leurs pattes s’enfonçant dans la neige. La majorité des cas de surplus killing sont cependant observés sur des troupeaux domestiques. Ils s’expliquent par le comportement de chasse inné du loup qui tue chaque fois que c’est possible,

Dans certains cas un loup ou une meute peut se spécialiser sur une proie. Cette spécialisation est liée à plusieurs facteurs : le nombre d’individus de la meute, le chevauchement des habitats respectifs proie/prédateur, l’abondance et l’accessibilité des proies, la probabilité de rencontres avec la proie, la densité ou la biomasse relative d’une proie potentielle, la probabilité de succès de la chasse, le risque de blessure, la profitabilité de la proie, les conditions environnementales. (Donc adieu le mythe du loup qui se nourrit d’espèces sauvage. Quand il a goutté aux proies faciles plus rien ne le fera dévier.)


Une aubaine pour l'écotourisme :

Des associations comme l'ASPAS, ou LOUP.ORG se targuent de l’opportunité des plus de 2 millions de touristes qui piétinent les abruzzes sans aucun soucis pour le dérangement de la faune et de la flore, pourvu que le tiroir caisse fonctionne.

Le gage d'une nature sauvage retrouvée dans sa plénitude et sa qualité:

Ça, c'est la meilleure. Cette nature c'est chez nous. Les intégristes de tout bord utilisent la même stratégie pour assouvir leurs fantasmes. Alors que nous sommes restés ou retournés sur les terres que nos ancêtres ont préservées pour nous depuis plus de 6000 ans pendant que les bien-pensants se sont regroupés dans des mégalopoles, voici que les écologistes se réveillent et veulent réensauvager nos pays pour y pratiquer un tourisme de classe internationale. Le même résultat dans les réserves africaines ou après la délocalisation des autochtones et la destruction de leurs points d'eau, ils ont construits des hôtels 4 étoiles avec piscines!!!

En  France il n'y a pas de nature sauvage. Il y a des pays de montagne ou s’épanouissent des femmes, des enfants et des hommes qui ont choisi d'y vivre et d'en vivre dans le respect, la proximité et la durabilité, très souvent envers et contre la pression de nos société de consommation à outrance et pour qui la disparition de nos savoir-faire est une aubaine pour imposer des produits qui n'ont plus rien d'humain et mettre la main sur nos identités. Aujourd'hui, le mouvement écologiste y participe grandement à travers un discours inverse!

Ce même Férus qui joue les martyr et refuse de participer au GNL sous prétexte que, je cite: "tant qu’un véritable dialogue ne pourra pas être rétabli, tant que la raison ne reviendra pas, tant que la haine, l’intolérance et le mensonge rythmeront ces réunions du GNL, nous n’y participerons plus."  en savoir plus

"Nous demandons une réduction du nombre de participants au Groupe National Loup dont les réunions ne servent que de tribune à certains afin que ce Groupe puisse travailler dans la sérénité et que les avis des 3 représentants des associations de protection de la nature (Ferus, FNE et le WWF) soient mieux pris en compte.
Les associations de protection de la nature ont tout de même l’avantage d’être trois alors qu’il n’y a qu’un seul représentant d’associations de bergers et que longtemps le Groupe National Loup a fonctionné sans un seul représentant de bergers.
Ferus demande à être membre des Comités Départementaux Loup des Vosges et du Haut Rhin dès qu’ils seront constitués et systématiquement de tous les groupes départementaux « loup ». source 

Ce même FERUS qui s'empresse suite à une autorisation de tir de défense,  de publier l’arrêté préfectoral sur lequel figure les noms des chasseurs dans le but de leur faire subir la vengeance des intégristes.  ces chasseurs n'ont pas fini d'avoir des insultes au telephone, cela s'est passé de même dans le Dévoluy, les intimidations téléphoniques ont duré un an.

Comme au bon vieux temps de la propagande de délation, une façon de mettre en pratique les leçons de morale divulguées par Ferus : je cite : "tant qu’un véritable dialogue ne pourra pas être rétabli, tant que la raison ne reviendra pas, tant que la haine, l’intolérance et le mensonge rythmeront ces réunions du GNL, nous n’y participerons plus."





9 commentaires:

  1. Un mouton consomme 10 kg d'herbe par jour avec 6 millions de moutons en France ce sont 60 000 tonnes de biodiversité qui sont détruites quotidiennement par l'élevage ovin.
    Le loup peut aller se rhabiller....

    Le loup ne s'attaque qu'aux animaux domestiques qui ne sont pas gardés...mais c'est vrai que quand l'éleveur à goûté à l'abandon de ses bêtes dans la nature plus rien ne le fera dévier...

    Sinon la cohabitation entre les grands prédateurs fonctionne très bien un peu partout dans le monde : un exemple le Quebec avec une population de 7 000 loups et 70 000 ours noirs n'est ni ensauvagé ni abandonné de ses habitants.

    A bon entendeur salut

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au Québec, il est impossible de faire une balade dans la nature. Il n'y a que quelques chemins privés, aucun chemin de randonnée, et si on veut approcher la nature il faut aller dans les parcs nationaux.
      Historiquement, si 90 % des victimes humaines du loup étaient des femmes et des enfants, c'est parce que les loups s'attaquaient à ceux qui gardaient les troupeaux. Un berger a été attaqué en août 2001 dans le Mercantour (l'Humanité du 21 août 2001).

      Supprimer
    2. Vous mentez j'ai habité au Quebec pendant 5 ans, je me suis promené et j'ai campé dans la nature des dizaines et des dizaines de fois sans avoir eu le moindre problème.

      Supprimer
    3. En 5 ans vous prétendez avoir été des dizaines et des dizaines de fois en randonnée au Québec ?
      Où précisément ?
      Où avez-vous laissé votre véhicule ? Au bord de la route ?
      Votre métier c'est campeur ?
      A force de vouloir manier l'argument d'autorité en inventant des randonnées, vous n'êtes pas crédible.

      Supprimer
  2. Une fois de plus laissons le lecteur qui a toujours son libre arbitre décider!

    « Les paysages qui abritent la plus forte biodiversité sont composés d'habitats semi-naturels. /…/ Les principaux types sont les prairies exploitées de façon extensive ou peu intensive, les vergers traditionnels, les zones boisées (haies, bosquets champêtres, berges boisées). /…/ En France, 84 % des surfaces classées en " haute valeur naturelle " correspondent à des zones d'élevage en plein air
    http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2014/01/limpact-dramatique-de-la-disparition-du.html

    Compte rendu GNL du 15 janvier 2013 . retranscription de la discussion:
    VERNAY:est ce qu'on peut avoir un pourcentage des troupeaux attaqués et qui sont protégés

    DDT 06 : 100% des troupeaux attaqués sont protégés

    Quebec : Densité de population au Quebec 4.9 habitant au km² France 113 h km²
    Dans les pays frontalier a la France c'est la catastrophe:
    http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2013/07/en-italie-tout-va-tres-bien.html
    http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2013/05/le-loup-en-espagne-en-italie-et-ailleurs.html

    Vous avez bien entendu? le cri des écologistes privé de libre arbitre,incapable de raisonner, prés a toute les inepties pour assouvir leurs fantasmes!

    Pensez y devants les urnes, vous avez ci dessus l'exemple type du militant qui vous fera condamner sur de fausses vérités. Ça ne vous rappelle rien?


    RépondreSupprimer
  3. Amis écologistes,
    Il va falloir changer votre logiciel relatif au danger des super-prédateurs pour l’Homme.
    Le site officiel de l’Etat a fait siennes les conclusions du Professeur d’Université de Caen qui a recensé 3000 victimes humaines du loup jusqu’à son éradication au début du XXème siècle. Ce scientifique estime à 17000 le nombre total de victimes humaines de la prédation du loup sain. En plus, il y a les très nombreuses victimes des loups enragés.
    La dernière attaque d’un ours dans les Pyrenées date de 1865 et s’est soldée par un père de famille dont la tête et un bras ont été dévorés devant sa maison et devant ses enfants impuissants.
    Les loups ne dévorent pas la tête, c’est leur signature. Les cimetières français sont encore pleins des têtes de leurs victimes. La dernière est celle de Mattia Tondelli, gardien de refuge de 27 ans dans le Mercantour, disparu en août 2011 et dont la tête et deux os ont été retrouvés au printemps 2012 rongés officiellement par des « bêtes sauvages ».
    Ceux qui pratiquent les sentiers de grandes randonnées, à pied ou en VTT, notamment en solitaires, ont depuis au moins une dizaine d’années une appréhension des loups. Aujourd’hui, le nombre des loups explosant, les randonneurs sont nombreux à se demander s’ils ne risquent pas d’être attaqués, comme çà a été le cas récemment au Canada plusieurs fois sur des routes nationales (en vélo, en VTT et en moto). Il n’y a pas besoin d’une meute. Un loup solitaire est capable de tuer un homme adulte en moins d’une minute en lui sautant à la gorge.
    La politique qui consiste à ensauvager de très vastes zones du territoire national va confiner la population dans les villes et stopper net le développement du tourisme vert.
    En outre, si le lynx et l’ours semblent ne pas vouloir quitter les massifs, les loups se répandent actuellement sur tous leurs territoires traditionnels, aux portes des villes (Hyères, La Bresse). Leur nombre officiel de 250 loups n’a pas varié depuis 2011. En réalité, le taux de reproduction naturel en cas d’abondance de nourriture étant de 40 % par an, il est vraisemblable qu’il y ait en France, sur la base des données officielles, 950 loups en 2014 et 1870 loups en 2016.
    Je ne cherche en aucun cas le contact, mais j’ai personnellement croisé un loup aux prises avec un patou sur un chemin de grande randonnée conseillé par le département des Alpes Maritimes le 1er août 2012. Si le patou n’avait pas été là, peut-être ne serais-je pas là pour vous rappeler au principe de réalité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous racontez n'importe quoi. J'ai vécu au Canada et les gens ne sont pas confinés à cause des loups qui abondent pourtant.

      "La dernière d'attaque d'ours remonte à 1865 " : il y a 150 ans donc...quel animal féroce...

      Les cimetières français sont aussi plein de victimes d'accidents de la route. Interdisons donc la voiture.

      Encore une propagande digne des contes de fée pour enfants, les loups enragés qui font le guet autour des villes pour empêcher les gens de sortir.

      Supprimer
  4. EXTRAIT DES : consignes appliquées outre atlantique (canada, Quebec) pour les campeurs et promeneurs en présence du loup ou de l'ours:
    - Ne courez pas, mais agissez de manière agressive : avancez vers le loup en criant ou tapant dans vos mains si il essaye d'approcher
    - Ne tournez pas le dos à un loup agressif, mais continuez à le regarder directement. Si vous êtes avec un compagnon et que plusieurs loups soient présents, placez-vous dos à dos et éloignez vous lentement .
    - Reculez lentement tout en faisant face au loup et manifestez votre agressivité.
    - Maintenez votre position si un loup vous attaque et luttez avec tous les moyens possibles (bâtons,
    roches, bâtons de ski, cannes à pêche ou ce que vous pouvez trouver).
    - Utilisez les trompes à air ou autres engins bruyants.
    - Utilisez une bombe de répulsif à ours ou des armes à feu si nécessaire.
    - Grimper à un arbre si nécessaire, les loups ne peuvent pas le faire.

    - Gardez vos enfants à l’intérieur quand vous savez que des loups ou des ours sont à proximité de votre domicile. À l'extérieur, les enfants (particulièrement les petits enfants) devraient rester près des adultes. La probabilité d'une attaque prédatrice d’un loup sur un enfant est très faible, mais plus élevée pour les enfants seuls, à proximité d’une végétation ou d’un relief qui les dissimule.
    - En camping dans les zones de nature sauvage, gardez les enfants à l’intérieur. Ne laissez pas les enfants seuls dans les camps, même si votre camping-car est stationné dans un terrain de camping, un parc, une aire de loisirs.
    http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2013/06/le-camping-pour-proteger-le-troupeau.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et grâce à ces mesures simples et non contraignantes la cohabitation est possible.

      Par contre en France impossible de se promener en sécurité dans les bois lors de la saison de chasse. Les excités armés de fusils tirent sur tout ce qui bouge. Même des enfants.

      http://www.ladepeche.fr/article/2013/10/04/1723840-somme-enfant-6-ans-tue-lors-accident-chasse.html

      Supprimer

Pour ceux qui veulent commenter mais qui n ont pas de compte, vous pouvez communiquer par le biais du formulaire de contact en précisant à quel article s adresse le message. Depuis la supression des commentaires anonymes, la haine et la diffamation ont totalement disparues du blog.