BIENVENUE

Bonjour, bienvenue aux personnes sensées, soucieuses de comprendre ce phénomène de société: "le culte du tout sauvage". Culte qui nous conduit vers une société dans laquelle tout est planifié pour servir des lobbys dont le but est la stérilisation de nos vies par, entre autre, la perte de savoir faire ancestraux et sages, afin d'avoir la main mise sur l'indépendance des peuples.(ouragan)
Les véritables créateurs des parcs nationaux du monde ne sont pas les idéologues et les
évangélistes du mouvement écologiste, mais les peuples indigènes qui ont façonné leurs paysages
grâce à un savoir et une vision emmagasinés à travers d'innombrables générations. (Stephen Corry)


Mes articles sont régulièrement mis a jour, soit par l'actualité les concernant, soit pour en rectifier des erreurs (que vous pouvez me signaler). Ils évolueront donc dans le temps, jusqu'au jour ou une solution pérenne, pour la sauvegarde des ruraux qui vivent de et en accord avec la nature, soit adoptée par nos gouvernements

OUTIL BARRE DE RECHERCHE CI DESSOUS. Entrez un titre, une phrase, un mot et lancer la recherche

Rechercher dans ce blog

mardi 9 septembre 2014

ÉCOLOGISTES OU OPPORTUNISTES? IL FAUDRA RENDRE DES COMPTES

Pour faire suite au commentaire publié dans OURS LOUP, ACTUALITÉ 
Le pastoralisme ? Non merci

Il est temps que l'Etat arrête de subventionner le pastoralisme. Des millions d'euros pourraient être économisés pour développer des secteurs qui créent de l'emploi.

La fermeture des milieux permettra à la filière bois de se développer et de créer de l'emploi en montagne.

Le loup pourra devenir un animal chassable moyennant le paiement d'une licence. Cela existe déjà dans certains pays. Cela permettra de générer un vrai revenu pour les populations qui vivent dans les zones à loup.

  



Le pastoralisme lui n'apporte rien, loup ou pas il faut le subventionner le porter à bout de bras. C'est une activité vieillissante. Dans 10-15 ans on ne parlera plus de tout cela. Regardons vers l'avenir.





Les subventions à peu prés toutes les activités économiques ou artistiques en sont dotés
Le grenelle de l'environnement justifie les subventions au pastoralisme:
"Enfin,  l’agriculture  de  montagne,  avec  un  certain  nombre  de  spécialités  parmi  les  plus  réputées, contribue au renom de la production agricole et alimentaire française et à la richesse nationale. 
Nul   ne   conteste   l’intervention   de   l’Etat,   puis   celle   de   l’Europe   depuis   plus   de   30   ans. L’approfondissement  de  la  politique  de  développement  durable  apporte  une  nouvelle  légitimité  aux aides à la montagne, qui « rémunèrent » les  externalités positives de  l’entretien de la nature, de  la biodiversité et des paysages par l’agriculture et la forêt, dont la contribution aux équilibres sociaux, économiques  et  écologiques  en  montagne  est  tout  à  fait  essentielle  et  dépasse  le  seul  cadre géographique de la montagne. " 

La filière bois et les collectivités et propriétaires de forets demandent l'entretien des forêts par le pastoralisme afin d'éviter les incendies!
Le plus étonnant c'est que le président de l'association de protection des animaux sauvages est forestier!!!
Voici ce que dit " Gestion sylvo --pastorale":
"Le pâturage peut contribuer aux actions menées en faveur de la
biodiversité et de la protection contre les incendies. Mais, son
maintien et son développement n’est souvent possible en forêt,
que si des aides sont accordées aux éleveurs. "
 Dans certains sites Natura 2000 ( n°355310), la pratique du
pâturage est l’objectif prioritaire pour le maintien des habitats.
 Le rôle écologique du pâturage, ne s’arrête pas à la seule pré-
servation des habitats, il peut contribuer directement a la biodiversité.
• Intérêts du pastoralisme pour la forêt :
 l’apparition d’une régénération naturelle est favorisée par un
pâturage intensif momentané (destruction de la strate herbacée). Une pratique pastorale équilibrée est
ensuite favorable à son développement (contrôle de la végétation concurrente) à condition de respecter
une période de mise en défens ou d’adapter la pression pastorale sur les zones de régénération acquises."
Voilà, on est loin des affirmations propagandistes et irresponsables!

Derrière chaque petit agriculteur, non délocalisable, ce sont 7 emplois indirects qui sont maintenus

La fermeture des milieux sera néfaste pour la biodiversité, ceci est un fait établit contesté uniquement par ceux qui ne sont plus libre de leurs pensées!

*Le loup pourra devenir un animal chassable moyennant le paiement d'une licence" Nous y voilà, Loup la face cachée des prédateurs! cela permettra à rewilding Europe dont les capitaux sont les seuls enjeux de l'ensauvagement, de faire fructifier les dollars, comme c'est déjà le cas dans les parcs africains!
"
"Le pastoralisme lui n'apporte rien" et pourtant, les conclusions des dirigeants des démocraties sont on ne peut plus claires:
"Par leur contribution à la production, à l'emploi, à l'entretien des sols, à la protection des paysages, à la gestion et au développement de la biodiversité, l'agriculture, le pastoralisme et la forêt de montagne sont reconnus d'intérêt général comme activités de base de la vie montagnarde et comme gestionnaires centraux de l'espace montagnard."
de même que tout les organismes scientifiques !

Et encore^plus: 2014 est l'Année Internationale de l'Agriculture Familiale. L'ONU reconnaît le rôle de l'agriculture familiale dans la lutte contre la faim et pour un développement durable.
Le Nations Unies ont nommé l'année 2014 Année Internationale de l'Agriculture Familiale pour mettre l'accent sur l'énorme potentiel des agriculteurs familiaux dans la lutte contre la faim et pour la préservation des ressources naturelles.

Le plus étonnant aussi, c'est que aujourd'hui, mardi 9 septembre 2014 a 21h 30, j'écris cet article en écoutant sur France 5, "élevage intensif attention danger"
 Édifiant, tout lecteur qui prendra le temps de visionner ce reportage ne pourra plus jamais envisager la disparition des "activités vieillissantes " respectueuse de l'animal et de la nature! 
L'industriel c'est la fin de l'agriculture raisonnable, la standardisation des goûts, l'esclavage de l'animal, la porte ouverte aux OGM, la délocalisation assurée si les contraintes se font plus dures, la disparition de tout ce qui reste de notre patrimoine, le sacrifice de nos valeurs au profit de la rentabilité! 

L'élevage intensif, hors pâturage, se développe chez les bovins. Cette méthode est devenue la norme à travers le monde comme avec les vaches laitières. Aux Etats-Unis, les fermes peuvent concentrer plus de 30 000 bêtes loin des prairies dans des espaces confinés. Le résultat : du lait bon marché produit en masse.
Mais les conséquences sont parfois désastreuses entre la maltraitance animale, la pollution de l'air ou des nappes phréatiques

Seul des inconscients, écologistes ou opportunistes, pratiquant le double langage, sont coupables de favoriser l'élevage industriel! Ils auront des comptes à rendre aux générations futures! Vouloir imposer, en étant sur de détenir la vérité, sans aucune concertation avec les populations qu'ils ont prêts à sacrifier ou à délocaliser pour assouvir leurs fantasmes et diminuer leur culpabilité, montre bien le degré  d'inconscience qui les habite!

En Italie aussi, le constat est le même:

De la France au Trentin, ours et loups promeuvent l'agriculture industrielle







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour ceux qui veulent commenter mais qui n ont pas de compte, vous pouvez communiquer par le biais du formulaire de contact en précisant à quel article s adresse le message. Depuis la supression des commentaires anonymes, la haine et la diffamation ont totalement disparues du blog.