BIENVENUE

Bonjour, bienvenue aux personnes sensées, soucieuses de comprendre ce phénomène de société: "le culte du tout sauvage". Culte qui nous conduit vers une société dans laquelle tout est planifié pour servir des lobbys dont le but est la stérilisation de nos vies par, entre autre, la perte de savoir faire ancestraux et sages, afin d'avoir la main mise sur l'indépendance des peuples.(ouragan)
Les véritables créateurs des parcs nationaux du monde ne sont pas les idéologues et les
évangélistes du mouvement écologiste, mais les peuples indigènes qui ont façonné leurs paysages
grâce à un savoir et une vision emmagasinés à travers d'innombrables générations. (Stephen Corry)


Mes articles sont régulièrement mis a jour, soit par l'actualité les concernant, soit pour en rectifier des erreurs (que vous pouvez me signaler). Ils évolueront donc dans le temps, jusqu'au jour ou une solution pérenne, pour la sauvegarde des ruraux qui vivent de et en accord avec la nature, soit adoptée par nos gouvernements

OUTIL BARRE DE RECHERCHE CI DESSOUS. Entrez un titre, une phrase, un mot et lancer la recherche

Rechercher dans ce blog

lundi 13 octobre 2014

ÉCOLOGISTES, LA THÉORIE DE L'ENSAUVAGEMENT MIS A MAL


LE RETOUR A LA RAISON

la théorie, si chère a nos association de protection des prédateurs, comme quoi le pastoralisme ne sert  rien:

Le pastoralisme n’est pas forcément synonyme d’entretien du paysage
Les moutons n’ont jamais créé la moindre espèce
Ecologiquement, la montagne n’a pas besoin de moutons Les éleveurs ont besoin d’alpages, mais l’inverse n’est pas vrai. L’idée que le bétail serait utile pour " entretenir " la montagne renvoie à une image symbolique de celle-ci, mais ne correspond à aucune réalité biologique ou écologique.
Dans les Alpes du sud, la richesse floristique est parfois plus grande sur les pistes de skis que dans les pâturages !
Si nous faisons le choix de maintenir une activité pastorale partout, réadaptons les pratiques pastorales à la présence de prédateurs naturels et à la préservation de la biodiversité

Autant de mensonges propagandistes cosignés par toutes les associations dépassées, mis à mal par 34 scientifiques (INRA,IRD,IRSTEA,CNRS,ECOLES VETERINAIRE,   CERPAM, SCIENCE PO, EHESS, SUPAGRO, IAM, MNHM, FFP, UNIVERSITÉS;;;;;°

" Nos paysages emblématiques de montagnes, collines, bocages et marais sont constitués d’une mosaïque de milieux façonnés au fil des siècles par les pratiques paysannes. La vitalité de ces espaces, de plus en plus appréciés par nos sociétés urbanisées, se dégrade rapidement quand ils ne sont plus entretenus par le pâturage des troupeaux notamment. Or, en de nombreuses régions, les troupeaux subissent l’assaut des loups. Que faire ? La gravité de la situation plaide pour l’adoption de mesures d’urgence, sur le terrain comme dans le domaine réglementaire."

"Nos sociétés ont besoin d’écosystèmes et de paysages diversifiés. Nombre d’entre eux fonctionnent et se renouvellent grâce au méticuleux travail des bergers et éleveurs. La situation devenant pour eux intenable, un patrimoine majeur est en passe d’être sinistré par les loups. Une régulation s’impose. Il est bien tard. Peut-être n’est-il pas trop tard".

EN SAVOIR PLUS

M le magazine du Monde |  | 

Bêtes et méchants

LA CONCLUSION/
LE PASTORALISME LUI-MÊME EST EN DANGER
Cette pratique ancestrale fait vivre les montagnes, empêche la nature de s'embroussailler et préserve aussi des espèces domestiques menacées comme les brebis raïoles, brigasques et mourerous, les chèvres du Rove et du Poitou parmi d'autres. Avec leur disparition, ce serait la fin de l'agneau de Sisteron et du cabri des Hautes-Alpes, du brousse du Rove, de tous ces fromages fabriqués chaque jour dans les alpages après la traite du soir. La bataille qui se joue aux confins du Mercantour concerne toute une économie rurale de montagne dont la fin ne pourrait qu'enchanter les bétonneurs du tourisme de masse et les partisans de l'élevage industriel. Elle illustre la folie d'une époque où l'animal sera bientôt plus protégé que l'homme. Dans un pays où le président peut déclarer la guerre sans la permission du Parlement, mais où il faut un arrêté préfectoral pour "prélever" un loup qui égorge les brebis.

L'article en entier par JP GENE

Extrait de :

IbriWolf, MedWolf...: quand les tentatives de solution deviennent le problème

"il n'y a pas de réparations pour le dommage, la douleur et le stress des humains et des animaux, et pas non plus de dissuadeurs (rapidement ridiculisés par l'intelligence des prédateurs), de chiens de troupeau (dévorés) ou d'enclos avec des treillis soudés (surmontés en creusant sous les bordures de béton enterrées) qui tiennent. L'impossible projet, sur ces terres, n'aurait même pas dû être une hypothèse, si on en avait évalué la faisabilité avec une approche réaliste et une responsabilité compétente."

La version Italienne 

Plaidoyer pour des écosystèmes non désertés par les bergers

Et réponse, Michele Corti professeur a l'université de milan, directeur de la coordination nationale des pesticides "non merci", président de la coordination nationale "notre terre", a écrit ceci:

"La différence entre la France et l'Italie se manifeste bien dans l'appel en faveur des bergers devant faire face à une pression de prédation croissante des loups qui a été signé par 35 spécialistes de différentes sciences (agraires, biologiques et humaines). En Italie, combien auraient le courage de signer, en défiant la pensée unique du "beau loup"?
 Dire "le loup est beau" est devenu un dogme, indépendamment du fait que l'espèce soit en forte expansion et que  les bergers souffrent d'une pression de prédation toujours plus intenable. Grâce à la protection "absolue" et idéologique des grands prédateurs en dehors de toute logique environnementale, territoriale et sociale, la classe moyenne "urbaine" réaffirme sa supériorité sur les "vilains" (littéralement appelés ainsi par les animalistes "tombés" sur Pinzolo pour "venger" la mort de l'ourse Daniza). C'est typique du contexte de déclassement social et de crise. En réalité, la politique de la "wilderness", avec l'avancée de la forêt et des grands prédateurs, vise à désertifier les montagnes et les zones rurales "marginales" pour permettre aux intérêts économiques capitalistes d'exploiter les ressources naturelles sans les "ennuis" causés par la présence gênante des communautés locales."
On croirait entendre Ouragan!


33 commentaires:

  1. Juste 34 signatures et peu de scientifiques, lorsque vous avez enlevé les sociologies, économistes, juristes, philosophes etc...

    Encore un échec du pastoralisme...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Encore une démonstration du niveau très élevé du débat proposé par les écologistes qui, nous le constatons une fois de plus, n'ont plus d'arguments à opposer à la réalité incontournable du maintient du pastoralisme pour la qualité et l'épanouissement de la biodiversité!
      http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2014/10/pastoralisme-plebiscite-par-le-peuple.html
      http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2014/10/festival-du-film-sur-le-pastoralisme.html
      http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2014/09/la-releve-est-assuree.html
      http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2014/09/pour-faire-suite-au-commentaire-publie.html
      http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2014/08/le-loup-est-incompatible-avec-lelevage.html
      http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2014/08/motion-les-eleveurs-et-leurs-elus.html
      http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2014/08/pastoralisme.html
      http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2014/08/le-pastoralisme-menace-par-les-loups.html
      http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2014/07/ecologistes-lincroyable-aveuglement.html
      http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2014/07/uicn-ecologistes-mensonges-et-vilaines.html
      http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2014/02/loup-la-face-cachee_9.html
      http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2014/01/limpact-dramatique-de-la-disparition-du.html
      http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2013/02/pastoralisme-pour-en-finir-avec-les_18.html

      Supprimer
    2. Le loup fait partie de la biodiversité. Il ne tue que 1% des moutons dans les Alpes françaises.

      Il n'y a donc pas de problème.

      Supprimer
    3. les inondations ne font que - de 0.01 % de dégâts matériels, il n'y a donc aucune raison de prendre des mesures!

      Supprimer
    4. par contre l'abrutissement des écologistes représente ce qui ce fait de mieux en matière d'ignorance et de haine

      Supprimer
    5. les écologistes représente moins de 2 % de la population, il n'y a donc aucune raison de croire en leurs idées qui ne sont pas les leurs.
      Un article sur la réalité du WWF va bientôt sortir, et la le peuple comprendra comment ces 2 petits % lobotomisés se font manipuler par manque d'intelligence et opiniâtreté!

      Supprimer
  2. Lorsque l’on parle des brebis ou des agneaux blessés ou mangés directement par le loup, les chiffres paraissent dérisoires pour le profane. Ce que les bergers veulent faire comprendre, c’est la perturbation générée sur l’ensemble du troupeau : l’attaque d’un loup ou seulement l’approche du troupeau par l’animal engendre un stress chez les brebis qui provoque des avortements en grand nombre. Certaines brebis ne prennent plus le bélier, les troupeaux sont difficiles à rassembler… En bref, ces contraintes imprévisibles génèrent, non seulement des pertes financières mais également un souci, une préoccupation de tous les instants chez les bergers.

    RépondreSupprimer
  3. Les pastoralsites représentent moins de 1% de la population il n'y a donc aucune raison de croire en leurs idées.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Encore un fleuron de la pensée écologiste.
      Hélas pour eux, les idées de la corporation agropastorale sont issues d'une inéluctable constatation faites par tout les organismes scientifiques ayant trait a la nature, la biodiversité, la conservation, la durabilité, le respect:
      le pastoralisme est indispensable pour l'épanouissement et la conservation de la biodiversité!

      Supprimer
    2. En France, vous n'auront pas les moyens humains, matériels et financiers pour lutter contre les incendies géants qui auront lieu dans nos régions méditerranéennes... Certains PNR, zones NATURA 2000 sont dotés d'une biodiversité exceptionnelle et incitent tous les éleveurs à maintenir les milieux ouverts grâce à leurs troupeaux... C'est bien qu'il y a des raisons.. Et dans Libération du 13 octobre 2014, les 34 scientifiques le reconfirment...

      Supprimer
    3. Ce ne sont pas des scientifiques. Des sociologues ou des philosophes ne sont pas des scientifiques.

      Supprimer
  4. En gros, 34 spécialistes de l'agriculture nous offrent un plaidoyer contre le loup. Qui ça étonne encore ?
    Il manque Lynda Brooks pour que la liste de ces sachants bien impartiaux soit complète.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils sont lobotomisés par des instances qui ont des intérêts bien loin de la nature, ou quoi? les écolos du service de répression de la diffusion de la vérité?

      LIFE NATURE, rien d'agricole par exemple:
      Le pastoralisme est aujourd'hui considéré comme une solution durable a l'entretien des milieux en faveur de la biodiversité. Il est également un outil de préservations des milieux contre les incendies. Par ses multiples vocations, le pastoralisme est donc présent dans de nombreux documents de planification territoriales comme les documents d'objectif des sites Natura 2000 mais également les plans départementaux de défense de la forêts contre les incendies.

      UICN rien d'agricole par exemple:
      Le pastoralisme constitue un exemple de secteur d’investissement au sein duquel le double objectif de développement et de conservation de la biodiversité peut être atteint par la reconnaissance de la contribution importante de ce système aux cultures, traditions, moyens d’existence et services des écosystèmes. A titre d’exemple, le maintien de la couverture végétale par un pastoralisme durable peut contribuer à fournir des services des écosystèmes à la fois aux populations pastorales et à leur élevage mais aussi aux utilisateurs des terres alentour. Les actions qui conduisent à remplacer le pastoralisme, en passant donc d’une option d’utilisation durable de la terre à une option non durable, comme la conversion de zones pastorales en zones d’activités agricoles sédentaires, ou le remplacement d’espèces d’élevage traditionnelles par des espèces exotiques, peuvent provoquer une dégradation des services écosystèmiques.

      Développement durable :
      L’agro-pastoralisme au cœur du dispositif Natura 2000 un outil pour ouvrir ou préserver les paysages
      et leur biodiversité

      Au cours des 20 dernières années, le gouvernement australien a acheté plus de 11 000 hectares de terres agricoles dans le nord de l’État de Victoria, afin d’arrêter le pâturage des moutons. Ils se sont aperçus que la biodiversité a été mise à mal, avec par exemple la baisse inquiétante des effectifs de certaines espèces animales comme le « Plains-wanderer », une espèce d’oiseau proche de la caille et certaines espèces végétales qui ne peuvent pas rivaliser avec des graminées dominantes et envahissantes. Ils ont donc fait machine arrière, encourageant le retour des ovins.

      comment imaginer que des écologistes inconscients soit prêt a sacrifier le pastoralisme pour assouvir les fantasmes de leurs gourous! Vous comprendrez bientôt dans la face cachée du WWF ce qui les motivent tant!

      Supprimer
  5. Ce ne sont pas des scientifiques. Des sociologues ou des philosophes ne sont pas des scientifiques.

    Une fois e plus le lecteur pourra se faire une idée de la puissance de l'analyse des écologistes qui n'ont plus aucune possibilité de raisonner!

    Gilles Allaire Economiste (Inra) Gérard Balent Ecologue (Inra)
    Olivier Barrière Juriste (Institut de recherche pour le développement, IRD)
    Claude Béranger Zootechnicien (Inra) Jean-Paul Billaud Sociologue (CNRS)
    Jean-Luc Bonniol Anthropologue (université Aix-Marseille)
    Anne-Marie Brisebarre Anthropologue (CNRS)
    Bernard Denis (Ecole vétérinaire, Nantes)
    Vinciane Despret Philosophe (université de Liège)
    Christian Deverre Sociologue (Inra)
    Jean-Pierre Digard Anthropologue (CNRS)
    Laurent Dobremez Agronome (Institut national de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture, Irstea)
    Jean-Claude Duclos Ethnologue
    Laurent Garde Ecologue (Centre d’études et de réalisations pastorales Alpes-Méditerranée, Cerpam)
    Alfred Grosser Professeur émérite Sciences-Po
    Laurent Hazard Agroécologue (Inra)
    Bernard Hubert Ecologue (Inra et EHESS)
    Gilbert Jolivet Vétérinaire ( I nra)
    Frédéric Joulian Ethologue et anthropologue (EHESS)
    Etienne Landais Zootechnicien (ex-DG Montpellier SupAgro)
    Guillaume Lebaudy Ethnologue (université Aix-Marseille)
    Bernadette Lizet Ethnologue (CNRS et Muséum national d’histoire naturelle, MNHN)
    Michel Meuret Ecologue (Inra)
    André Micoud Sociologue (CNRS)
    Danielle Musset Ethnologue (université Aix-Marseille)
    Pierre-Louis Osty Agronome (Inra)
    Michel Petit Economiste (Institut agronomique méditerranéen de Montpellier, IAM)
    Carlo Petrini Sociologue, président-fondateur de Slow Food International
    Xavier de Planhol Géographe (université Paris-Sorbonne)
    Sylvain Plantureux Agronome (université de Lorraine)
    Jocelyne Porcher Sociologue (Inra)
    Daniel Travier Ethnologue (Musée des Vallées cévenoles)
    Pierre-Marie Tri caud Agro-paysagiste (Fédération française des paysages, FFP)
    Marc Vincent Zootechnicien (Inra)
    Haut de page

    RépondreSupprimer
  6. J'aimerais savoir et vous allez surement l'expliquer en quoi un sociologue un philosophe ou un juriste s'y connaissent en environnement.
    J'avais l'impression que leurs domaines de compétences n'avaient rien à voir mais bon. Vous qui savez tout allez surement nous l'expliquer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si des philosophes, juristes, sociologues (ou géographes, mais vous ne pouvez exclure "géographe" et vous savez très bien pourquoi !) font l'apologie du loup, cela ne vous pose en général aucun problème, et vous savez très bien le mettre en avant.
      Alors mieux vaudrait vous questionner sur le fait que vous trouviez "illégitime" l'expression des ces personnes ...tout comme vous ne tolérez pas d'ailleurs que des journaux ou la radio nationale communiquent le point de vue des éleveurs ou pastoralistes....
      Est-ce que vous vous rendez compte que ce genre de détail, pour des personnes étrangères à votre petit monde, crève les yeux et ne fait qu'augmenter le sentiment que certains défenseurs du loup sont d'une incroyable intolérance en plus d'être des donneurs de leçon de première classe ? ( ce sont deux aspects de l'arrogance)

      Supprimer
  7. Enlevez donc le juriste, qui étudie par exemple comment le loup est devenue une espèce protégée dans l'uicn France, alors que l'uicn monde le classe "non concerné" en europe et dans le monde, enlevez aussi le sociologue qui explique comment la vie durable dans le monde rural d'ou est issue l'ensemble de l'humanité, sera condamné si les petits éleveurs respectueux de la nature sont obligé de laisser la place à vos fantaisies, enlevez aussi le philosophe, qui est surement le seul à pouvoir comprendre comment des acteurs qui vivent dans la nature en ne la modifiant pratiquement pas, seulement quelques arbres greffés, maison plusieurs fois centenaires préservées, pâture entretenue et enrichie, le seul donc, à pouvoir comprendre que la moindre des choses aurait été de les associer au retour des grands prédateurs, il reste tout de même tous les autres!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut être que le loup est protégé en France parce que sa population est extrêmement faible ?

      Si vous ne modifiez pas la nature pourquoi voulez vous exterminer le loup alors qu'il appartient à la biodiversité française ? Le loup a disparu pendant 40 ans de France mais pendant des millénaires il a vécu ici.

      Les petits éleveurs ont disparu en Espagne ? en Italie ? en Roumanie ? aux USA ? en Inde ? au Kenya ?

      Bref vous racontez n'importe quoi comme d'habitude. Les chiffres sont là : moins de 1% des ovins des Alpes tués par les loups.

      Supprimer
    2. . Pendant des millénaires il a été chassé, des enfants ont été mobilisés pour garder les troupeaux pendant les travaux agricole au lieu d'aller a l'école, , la population rurale en a souffert au dela de ce que vous pouvez imaginer. Ensuite, le loup a disparu en France pendant 4 générations, et tout ceux qui ce sont installé l'ont fait en connaissance de cause, sans le loup!
      les petits éleveurs en Espagne en italie et ailleurs sont au bout du rouleau, en inde et au kenya, je vous laisse l'entière responsabilité de vouloir nous imposer leur mode de vie, sans acquis sociaux, ni droits, vivant comme des esclaves pour satisfaire vos fantasmes!
      D'autant que comme il est dit dans http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2014/10/world-wide-fund-la-face-cachee-du-fond.html En Inde, il y a eu des relocalisations forcées, mais WWF-Inde s’y est toujours opposé et a veillé à ce que les peuples des forêts qui ont accepté des relocalisations volontaires ne soient pas privés de leurs droits ou lésés.
      Au nom de la protection de l'environnement le WWF a participé à la délocalisation et à l'extinction culturelle des peuples indigènes partout dans le monde. Plus de 20 millions de personnes partout sur la planète sont désormais considérées comme des « réfugiés de la conservation »
      Pour une fois le début de votre commentaire semblait sincère, mais vous avez vite repris les oeilléres que vous ont mis vos mentors.

      Supprimer
    3. Vous vous rendez compte de ce que vous racontez ?

      L'école obligatoire date de Jules Ferry. Si après ces dates des parents mal intentionnés n'ont pas voulu emmener leurs enfants à l'école ce n'est pas la faute du loup.
      La population rurale est en déclin non pas à cause du loup mais parce qu'avec l'industrialisation et le développement des services les emplois sont dans les villes ! Et ce depuis le XIXe siècle monsieur !

      Vous avez du culot de parler comme ça alors que vous vivez des subventions payées par les impôts des autres !!!
      C'est votre vision du pastoralisme qui est un fantasme total !!!!

      Supprimer
    4. Encore une preuve de l’impossibilité pour des écologistes de pouvoir raisonner;
      "des enfants ont été mobilisés pour garder les troupeaux pendant les travaux agricole au lieu d'aller a l'école," Ma mère a été louée dés l'age de sept ans pour garder les troupeaux sur le causse méjean!
      Vous nous dites que le loup a vécu en France pendant des millénaires, je vous montre un des aspect de la vie pendant ces fameux millénaire. Libre à vous d'en avoir la nostalgie, très peu pour moi!
      Que la population rurale soit en déclin, soit puisque vous avez tous choisi de vivre en détruisant tous ce qui vous entoure, mais nous sommes les seuls a avoir su préserver notre milieu dans lequel nous vivons!

      Quand aux subventions, ne vous déplaise:
      "Nul ne conteste l’intervention de l’Etat, puis celle de l’Europe depuis plus de 30 ans.(sauf les écologistes qui imaginent que le loup va faire notre travail!) L’approfondissement de la politique de développement durable apporte une nouvelle légitimité aux aides à la montagne, qui « rémunèrent » les externalités positives de l’entretien de la nature, de la biodiversité et des paysages par l’agriculture et la forêt, dont la contribution aux équilibres sociaux, économiques et écologiques en montagne est tout à fait essentielle et dépasse le seul cadre géographique de la montagne. "

      Supprimer
    5. "Ma mère a été louée dès l'âge de sept ans" Je vous rappelle que l'école obligatoire date de Jules Ferry en 1882. Et l'interdiction du travail des enfants de moins de 12 ans date de 1892.
      Arrêtez de mentir !

      Ca n'empêche que vous vivez de subventions, c'est à dire par procuration.

      Supprimer
    6. Voilà toute la suffisance des écologistes qui sont tellement habitué a mentir, qu'ils sont persuadés que nous le faisons aussi, histoire de se donner bonne conscience tout en endoctrinant la population:

      "La scolarisation élémentaire était presque achevée quand Jules Ferry la rendit
      obligatoire par la loi du 16 juin 1881. Mais la scolarisation reste souvent superficielle: elle est
      trop brève et trop irrégulière. On n'entre pas toujours à l'école à 6 ou 7 ans et on la quitte
      souvent à 12 ans. Il n'y a guère qu'entre 8 et 10 ans que les enfants vont presque tous à l'école.
      Tous les observateurs attestent la fréquence des scolarités inachevées: les pauvres ne
      peuvent renoncer au salaire d'appoint des enfants. Il faut attendre l'institution des allocations
      familiales en 1932, et surtout en 1939, ( tient des subventions!) pour avoir les moyens de faire respecter l'obligation !
      Les effectifs des écoles publiques laïques passent de 3 350 000 à 4 615 000 entre 1881
      et 1911. Un million d'enfants ne cessent cependant de leur échapper, et ce chiffre reste à peu
      près stable de 1911 à la Seconde Guerre mondiale. "

      Vous avez bien peu d'argument , essayez d'en demander a vos mentor, ce serait plus intéressant!
      Mais dépêchez vous de devenir plus intéressant, si vous en êtes capable, parce que je vais me lasser!

      Supprimer
  8. Pour conclure, 72 personnalités se mobilisent pour demander 
une vraie protection de la nature - See more at: http://www.aspas-nature.org/9939/56-personnalites-se-mobilisent-pour-demander%E2%80%A8-une-vraie-protection-de-la-nature/#sthash.IFJhErmw.dpuf

    parmi les 72 défenseurs du loup, nous avons:
    1 prof de zoologie .. WOW !
    : 2 experts de chauve-souris (pour expertiser les oreilles des hybrides ?)
    : 1 expert de tortues marines - c'est bien connu les loups pondent des oeufs sur la plage ..
    : 1 véto de la Guadaloupe - c'est juste à côté
    : 1 ex-directeur de labo de biochimie végétale - les loups sont devenus végétariens
    : 1 océanographe - les loups traversent les mers à la nage
    et ... da da ! Baudouin de Menten du muppet show de la haine comme seul guide !
    http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2013/10/la-haine-comme-seul-guide.html
    nous avons aussi: un paysan philosophe, un journaliste, la secrétaire de l'aspas, un scénariste, un explorateur, un juriste (tien tien).... mais c'est trop marrant, je laisse le lecteur allez voir de lui même et comprendre si il y arrive, le raisonnement tordu des écologistes qui en fait nous prouvent une fois de plus qu'ils vivent par procuration !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La protection de la nature ne concerne pas que le loup au cas où vous l'auriez oublié. Mais vous êtes tellement borné par votre haine et vos fantasmes que vous ne voyez plus rien.

      Vivre par procuration ça veut dire quoi ? Ca veut dire vivre comme les éleveurs ovins dépendants des subventions de la PAC ?

      Supprimer
    2. ALLEZ DONC VOIR SUR http://www.journaldunet.com/economie/magazine/selection/les-secteurs-subventionnes-par-l-etat/ces-secteurs-vivent-grace-a-l-etat.shtml
      vous y trouverez 17 pages de secteurs subventionnés en France

      Vivre par procuration ça veut dire avoir un problème avec la réalité et toujours asséner les mêmes obscessions," Nul ne conteste l’intervention de l’Etat, puis celle de l’Europe (sauf ceux qui vivent par procuration, en dehors de la réalité) depuis plus de 30 ans. L’approfondissement de la politique de développement durable apporte une nouvelle légitimité aux aides à la montagne, qui « rémunèrent » les externalités positives de l’entretien de la nature, de la biodiversité et des paysages par l’agriculture et la forêt, dont la contribution aux équilibres sociaux, économiques et écologiques en montagne est tout à fait essentielle et dépasse le seul cadre géographique de la montagne."

      Supprimer
    3. Et ces secteurs ne représentent pas l'ensemble de l'économie française et d'autre part ne passent pas leur temps à se plaindre et à exiger des destructions comme les pastoralistes.

      C'est vous qui avez un problème avec la réalité. Car la réalité elle est là : 1% des ovins présents dans les Alpes françaises tués par le loup.

      Supprimer
    4. artisanat, culture, naval, aérien, automobile, ferroviaire, informatique, industrie, commerce, tourisme, télécommunications, recherche, associations, écologie, pétrole, et bien sur agriculture, pêche et élevage, et bien d'autre encore, que reste t'il de non subventionné?

      Encore et toujours la démonstration de l'ignorance et la pauvreté de l'argumentation. Heureusement que vous avez les 1%, mais là, je vous met au défi de le dire en face d'un éleveur dont le troupeau vient de se faire attaquer!

      Supprimer
    5. La majorité des secteurs ne sont pas subventionnés puisque par définition la subvention est financée par les impôts des autres.

      Si l'éleveur avait gardé son troupeau et utilisé des moyens de protection le troupeau n'aurait pas été attaqué. Si mon gagne-pain était constitué d'animaux vivants je ne les laisserai pas à l'abandon sans surveillance ! Je vous rappelle que dans une usine un ouvrier qui quitte son poste sans autorisation est licencié pour faute grave !

      Supprimer
    6. Encore un fleuron de la propagande digne des pires dictatures, alors que l DDT 06 confirme 100% des troupeaux attaqués avaient mis en place les mesures de protections, nous en sommes fin septembre a 516 attaques!

      tous les secteurs cités plus haut sont subventionnés ne vous déplaise.

      qui dirige votre cerveau?

      Supprimer
  9. Et pour en finir avec la litanie des 1% qui ne reste que le seul argument des écologistes manipulateurs, il faut savoir qu'ils avaient oser comparer la prédation dans les quelques départements ou le loup sévit avec l'effectif national des ovins. Après la remise à l'heure dans l'article http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2014/01/les-ecologistes-font-parler-les-chiffres_17.html les voilà traumatisés par les plus de 1% qu'ils affichent comme un disque rayé, en prenant bien soin de cacher les traumatismes annexe comme les avortements, le stress du troupeau et des éleveurs, le refus des chaleurs, la perte de poids des agneaux due au stress, les agneaux allaitant qui perdent leurs mère et leur statut de qualité lorsqu'ils par force, sont élevés au lait industriel, la sous évaluation des indemnités, le poids du travail supplémentaire non reconnus, de l'investissement financier non pris en charge, les problèmes d'organisation de la vie familiale qui finit souvent par l'éclatement des familles.... Non ils ne sont capable que de retenir le pourcentage de mortalité et vous savez et nous savons tous dans quel but, la spoliation de nos terres pour en faire des zones sauvages afin d'y développer "un tourisme de classe internationale"
    http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2014/02/loup-la-face-cachee_9.html
    http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2014/10/world-wide-fund-la-face-cachee-du-fond.html

    RépondreSupprimer
  10. "un ouvrier qui quitte son poste sans autorisation est licencié pour faute grave !" Lorsqu’un salarié est licencié pour faute grave, il perd normalement ses droits aux indemnités de licenciement et de préavis. Mais encore faut-il que la convention collective qui lui est applicable ne prévoit pas de dispositions plus favorables. Et il garde ses droits au chomage! Pas mal !


    RépondreSupprimer
  11. Mais c'est quoi qui les rends aussi aveugle et bourrés de haine les écologistes?

    Cette pratique ancestrale fait vivre les montagnes, empêche la nature de s'embroussailler et préserve aussi des espèces domestiques menacées comme les brebis raïoles, brigasques et mourerous, les chèvres du Rove et du Poitou parmi d'autres. Avec leur disparition, ce serait la fin de l'agneau de Sisteron et du cabri des Hautes-Alpes, du brousse du Rove, de tous ces fromages fabriqués chaque jour dans les alpages après la traite du soir. La bataille qui se joue aux confins du Mercantour concerne toute une économie rurale de montagne dont la fin ne pourrait qu'enchanter les bétonneurs du tourisme de masse et les partisans de l'élevage industriel. Elle illustre la folie d'une époque où l'animal sera bientôt plus protégé que l'homme. Dans un pays où le président peut déclarer la guerre sans la permission du Parlement, mais où il faut un arrêté préfectoral pour "prélever" un loup qui égorge les brebis.

    RépondreSupprimer

Pour ceux qui veulent commenter mais qui n ont pas de compte, vous pouvez communiquer par le biais du formulaire de contact en précisant à quel article s adresse le message. Depuis la supression des commentaires anonymes, la haine et la diffamation ont totalement disparues du blog.