BIENVENUE

Bonjour, bienvenue aux personnes sensées, soucieuses de comprendre ce phénomène de société: "le culte du tout sauvage". Culte qui nous conduit vers une société dans laquelle tout est planifié pour servir des lobbys dont le but est la stérilisation de nos vies par, entre autre, la perte de savoir faire ancestraux et sages, afin d'avoir la main mise sur l'indépendance des peuples.(ouragan)
Les véritables créateurs des parcs nationaux du monde ne sont pas les idéologues et les
évangélistes du mouvement écologiste, mais les peuples indigènes qui ont façonné leurs paysages
grâce à un savoir et une vision emmagasinés à travers d'innombrables générations. (Stephen Corry)
Le courage c'est de chercher la vérité et de la dire ; ce n'est pas de subir la loi du mensonge triomphant aux services d'intérêts obscurs. (Ouragan d’après Jean Jaures)

Mes articles sont régulièrement mis a jour, soit par l'actualité les concernant, soit pour en rectifier des erreurs (que vous pouvez me signaler). Ils évolueront donc dans le temps, jusqu'au jour ou une solution pérenne, pour la sauvegarde des ruraux qui vivent de et en accord avec la nature, soit adoptée par nos gouvernements.

OUTIL BARRE DE RECHERCHE CI DESSOUS. Entrez un titre, une phrase, un mot et lancer la recherche

Rechercher dans ce blog

lundi 27 avril 2015

LOUP, DROIT DE RÉPONSE AGORAVOX

Pour faire suite à l'article paru dans AGORAVOX, 

Les journalistes n’aiment pas la nature


N'oubliez pas de lire les commentaires afin de vous donner une idée du niveau de fanatisme de certains écologistes! Vous y trouverez des collabos comme dans tout combat pour la vérité, des intégristes pros loups qui font le bonheur des auteurs mercenaires de la buvette  "si on veut que le loup s’épanouisse sur son territoire en France, il faut sacrifier la filière ovine, point final.« , une princesse déboussolée qui rêve de voir le loup, des adeptes de l'éradication des humains, mais aussi d’excellentes réparties qui m'ont rassuré sur l'intégrité du site, bref toute une histoire!


Reprenons quelques-unes des affirmations en gras et italique qui sont loin de la réalité :
"Les dégâts de chiens errants sont beaucoup plus nombreux" :
pourquoi avant l'arrivée des loups aucun élevage n'avait besoin de mesures de protection ?
"qu’il joue son rôle en supprimant les individus les plus faibles" :
le loup, comme tous les prédateurs, frappe toujours le maillon faible de la chaîne alimentaire ; c’est pour ça que quel que soit le nombre de sangliers, ou d'ongulés herbivores, le loup préfère toujours les brebis, les chèvres, les chevaux et les bovins (quand ce ne sont pas les chiens)."
 Il s’attaque de préférence aux individus jeunes, âgés, malades ou les individus qui sont un peu gênés dans la neige pour se déplacer, les femelles en fin de gestation payent un lourd tribut et il sait aussi s’attaquer aux animaux en pleine santé.
"l’élevage nuit à la biodiversité et n’est plus rentable."
Seuls les petits élevages extensifs arrivent aujourd'hui à être rentables. Ce sont les seuls que le loup met en danger !
Quant à la bidodiversté : UICN, INRA, CEMAGREF,GRENELLE DE L'ENVIRONNEMET, LIFE NATURE, CREN, DEVELOPEMENT DURABLE, CIRAD, PARCS NATIONAUX...... tous sont unanimes pour dire le contraire :
Mieux, un rapport de la commission européenne pour la biodiversité le précise : "La solution serait donc de réduire la taille des exploitations, d'en augmenter le nombre et de retourner à une alimentation traditionnelle à l'herbe produisant peu de gaz à effet de serre comparé aux aliments industriels"
Selon un nouveau rapport publié (9 mars 2015) par le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) et l'Union internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), le pastoralisme - la production extensive de bétail dans les pâturages - offre d'énormes avantages à l'humanité et devrait être considéré comme un élément majeur de la transition mondiale vers une économie verte.
"Pourquoi vouloir absolument maintenir ce secteur à flot alors que tout indique sa régression"
Qui êtes-vous pour décider de l'avenir des ruraux considérés comme "reconnus d'intérêt général comme activités de base de la vie montagnarde et comme gestionnaires centraux de l'espace montagnard." par l'Europe et l'état ?
"L’agneau de Sisteron se porte bien. Tellement bien, que la progression continue, ces trois dernières années, des agneaux présentés au label, labellisés puis vendus a atteint le plafond de l’offre. L’heure est donc à la réflexion pour les coopératives qui devront trouver des solutions pour remonter l’offre d’agneaux, ce qui revient à trouver de nouveaux éleveurs."
"un facteur n’ayant qu’un faible impact sur leur activité."
Depuis janvier 2015, on comptabilise dans le 06 plus de 145 attaques, soit plus d'une attaque par jour alors que l'ensemble des troupeaux n'est pas encore sorti !
Outre la prédation, il y a la perte de lactation, le refus des chaleurs, les avortements, la perte de poids, les morsures de chiens sur les randonneurs, la logistique des parcs et croquettes et autre tracasseries administratives, le stress, l'horreur des charniers.....
"sans vouloir remettre en question leurs pratiques"
Vous le savez puisque les instances européennes l'ont écrit : "Dans ces zones réservées aux prédateurs (définies par les dirigeants sans aucune concertation avec la population concernée ndlr), sont inclus les secteurs où doivent être établies de fortes restrictions à l’élevage, en accord avec les réalités locales, afin que l’élevage ne perturbe pas les carnivores. /…/ »
Et pourtant plusieurs millions d'euros ont été investis en vain dans la protection, toutes nos méthodes de travail ont évolué, des centaines de chiens de protection ont été mis en place, de nombreux alpages trop vulnérables ont été abandonnés sur lesquels nous continuons à payer nos taxes, notre emploi du temps s'est considérablement gonflé, de nombreuses communes refusent de louer les pâturages à ceux qui ont des chiens de protection, la gestion du troupeau ne corespond plus a la demande des consomateurs.... Mais vous, qu'avez-vous remis en question pour que la cohabitation soit possible ?
"sans même vouloir dialoguer avec les pro-loups qui pourtant ont toujours fait des concessions et donné des conseils et des arguments construits."
Voici un des exemples du dialogue : "En réalité, un petit groupe de fonctionnaires et de militants (gageons que vous en étiez ?) savait bien avant 1992 que le loup était là ! « Bienvenue au loup ! Il est de retour en France », s’exclame la revue naturaliste, Terre sauvage, qui admet avoir « gardé le secret aussi longtemps que cela serait nécessaire à la sécurité des loups ». Et ce, avec la bénédiction des « responsables du parc du Mercantour et de ceux du ministère de l’Environnemen !  »
Les conseils comme la cohabitation sereine en Italie ou en Espagne ? Ou les exemples des bergers esclaves roumain ? Ou "au lieu de boire des coups, vous feriez mieux de surveiller vos troupeaux ?"  
Ce ne sont certainement pas les affirmations dénuées de tout fondement autre qu'idéologique qui vont pouvoir ouvrir le dialogue entre ceux qui subissent, participent et vivent la cohabitation et ceux pour qui toute réalité sur la prédation reste totalement abstraite !
 QUELLES SONT LES COMPÉTENCES des militants du tout sauvage pour donner des conseils à ceux qui subissent les attaques depuis plus de 20 ANS ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour ceux qui veulent commenter mais qui n ont pas de compte, vous pouvez communiquer par le biais du formulaire de contact en précisant à quel article s adresse le message. Depuis la supression des commentaires anonymes, la haine et la diffamation ont totalement disparues du blog.