BIENVENUE

Bonjour, bienvenue aux personnes sensées, soucieuses de comprendre ce phénomène de société: "le culte du tout sauvage". Culte qui nous conduit vers une société dans laquelle tout est planifié pour servir des lobbys dont le but est la stérilisation de nos vies par, entre autre, la perte de savoir faire ancestraux et sages, afin d'avoir la main mise sur l'indépendance des peuples.(ouragan)
Les véritables créateurs des parcs nationaux du monde ne sont pas les idéologues et les
évangélistes du mouvement écologiste, mais les peuples indigènes qui ont façonné leurs paysages
grâce à un savoir et une vision emmagasinés à travers d'innombrables générations. (Stephen Corry)
Le courage c'est de chercher la vérité et de la dire ; ce n'est pas de subir la loi du mensonge triomphant aux services d'intérêts obscurs. (Ouragan d’après Jean Jaures)

Mes articles sont régulièrement mis a jour, soit par l'actualité les concernant, soit pour en rectifier des erreurs (que vous pouvez me signaler). Ils évolueront donc dans le temps, jusqu'au jour ou une solution pérenne, pour la sauvegarde des ruraux qui vivent de et en accord avec la nature, soit adoptée par nos gouvernements.

OUTIL BARRE DE RECHERCHE CI DESSOUS. Entrez un titre, une phrase, un mot et lancer la recherche

Rechercher dans ce blog

mardi 6 décembre 2016

RIGAUX NE RIME CERTAINEMENT PAS AVEC RIGUEUR


P. Rigaux : "En résumé : malgré les menaces qu’avaient lancées des éleveurs anti-loups, la soirée s’est bien passée" :
En guises de menaces, les éleveurs et bergers, comme à Guillerant Granges ou à Rodez avait donné des consignes de strictement respecter la conférence, sauf en cas de provocations du conférencier, comme il l'a fait en Ardèche ou la police était cachée derrière la porte. Une stratégie qui n'a pas fonctionné, mais comme je l'ai déjà dit M. Rigaux est un opportuniste qui se voit contraint de modifier ses affirmations non fondées dés que des éleveurs se trouvent là pour remettre les pendules à l’heure. Ceux qui ont suivi les 3 conférences en témoignent :
LOUP, QUAND LE CONFÉRENCIER SE VOIT OBLIGÉ DE METTRE DE L'EAU DANS SON VIN

P. Rigaux : "Lors de ma précédente conférence à Rodez (12) le 19/11, nous avions dû être protégés par un gros déploiement policier"  : Oui, M. Rigaux, mais vous n'avez pas osé répéter les provocations faite dans l’Ardèche!

P. Rigaux : "Un éleveur anti-loup avait filmé en cachette ma conférence et avait diffusé un montage sur internet sans mon accord ce qui est un délit". De même que vos vidéos et vos photos qui n'ont jamais reçu d'autorisation de la part des intéressés concernés par vos image? 

P. Rigaux : "Le calme (relatif) a évidemment permis aux spectateurs de bénéficier d’une conférence plus fluide et plus complète qu’à Rodez."
Gageons que vos propos et vos provocations plus modérés ainsi que vos statistiques revues à la baisse, plus quelques diapos envolées, y sont pour beaucoup.

P. Rigaux : "Toutefois, après l’exposé, le temps d’échange a majoritairement été accaparé par des revendications d’éleveurs."
 Pour rétablir la vérité et le bons sens face à l’idéologie fascisante que vous faites passer dans vos propos, il faudrait doubler le temps de réponse des personnes concernées par vos affabulations. 

"Bilan néanmoins très positif." Positif surtout parce que vous n'avez pas pu énoncées vos contres vérités comme dans l’Ardèche ou nous avions décidé de ne pas intervenir afin de mieux connaitre votre position.  Mais si cela vous semble positif, pour nous aussi la modération de votre propagande est très positive : La conférence a légèrement changée comparée à Rodez ou elle avait déjà changé comparée à Guillerant Grange. Il ne parle plus de bergère partie faire ses courses, ne montre plus la photo d'Estrosi avec son drone équipée d'un missile, ne parle plus de la vallée de la Roya "mal surveillée" etc...
On remarque donc des changements, un discours plus respectueux des éleveurs, une voix un peu brouillonne et hésitante sur les sujets sensibles. C'était flagrant même pour le grand public.

Le plus dramatique dans tout cela, se sont les associations ayant pignon sur rue qui organisent ces conférences dont le seul but est la diffamation des éleveurs et bergers. Mais bon, pour ceux qui ne le savent pas encore, la LPO a cosigné un dépliant qui ne laisse aucune ambiguïté sur la finalité recherchée:
Extrait : Ecologiquement, la montagne n’a pas besoin de moutons Les éleveurs ont besoin d’alpages, mais l’inverse n’est pas vrai. L’idée que le bétail serait utile pour " entretenir " la montagne renvoie à une image symbolique de celle-ci, mais ne correspond à aucune réalité biologique ou écologique.

FAUX : et irrecevable : la LPO condamne ci dessus le pastoralisme pour justifier le retour des loups dans les zones d'élevage, et le sanctifie ci dessous pour obtenir des aides financières pour acheter des brebis afin entretenir la biodiversité et le paysage ouvert dans l'Aude:
 "Le pastoralisme est aujourd'hui considéré comme une solution durable a l'entretien des milieux en faveur de la biodiversité. Il est également un outil de préservation des milieux contre les incendies. Par ses multiples vocations, le pastoralisme est donc présent dans de nombreux documents de planification territoriale comme les documents d'objectif des sites Natura 2000 mais également les plans départementaux de défense de la forêts contre les incendies." (Référentiel pour le redéploiement du pastoralisme LPO)








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour ceux qui veulent commenter mais qui n ont pas de compte, vous pouvez communiquer en tant qu'anonyme. Merci de mettre un pseudo en cas de conversation suivie.